FeniXX réédition numérique (Mengès)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Un livre agressif, mordant, drôle. Un livre qui nous concerne tous. Pamphlet humoristique, il décrit - pour la première fois - l'épidémie redoutable qui se répand aujourd'hui parmi nous. Il vous permettra d'identifier le mal, de le repérer. Il vous donnera les conseils nécessaires pour essayer d'enrayer la maladie, ainsi qu'une description des premiers symptômes, le traitement d'urgence, le traitement de fond de vos chances de survie. Plus encore, il vous aidera à éviter de contaminer vos proches, vos enfants, si ce n'est pas déjà fait. Mais quelle est cette maladie impitoyable, cette épidémie sociologique moderne ? Qu'est-ce qu'un trouple ? Un trouple, c'est un monsieur, une dame et un poste de télévision, réplique moderne du couple à trois du Vaudeville classique. G.C. Rapaille, Docteur en psychologie, enseigne à la Sorbonne (Paris IV) en maîtrise des sciences de l'information et de la communication. Auteur de plusieurs ouvrages sur la famille et les enfants, il aborde ici - d'une façon impitoyable et avec humour - le grand fléau de la fin du 20e siècle. Le trouple, un livre décapant, savoureusement satirique et plus sérieux qu'il n'y paraît... Lisez ce livre immédiatement. À moins qu'il ne soit trop tard... et que Saint Exupéry se soit trompé : qu'aimer ne soit plus regarder à deux dans la même direction, mais regarder à deux la même télévision.

  • Lili Setton est la mère de Jackie Setton, le président de Pioneer France et du Groupe Setton. Atteinte d'une grave maladie il y a 10 ans, elle refuse de céder au tragique, décide de vivre le plus joyeusement possible, et s'en sort par le rire. Aujourd'hui, elle publie Rires pour soulager les peines de ceux qui souffrent, amuser tous les autres. Composé de dessins humoristiques et d'histoires drôles, recueillies au cours de ses voyages dans le monde entier, Rires est d'abord un message d'espoir. Lili Setton reversera les droits d'auteur de son livre à l'Association Setton, qui fournit chaque année plusieurs milliers de sacs de couchage aux sans-abris pour lutter contre le froid. Non seulement chaque lecteur trouvera dans cet ouvrage des histoires drôles pour rire lui-même et pour faire rire ses amis, mais il participera également à une bonne action.

  • Un livre agressif, mordant, drôle. Un livre qui nous concerne tous. Pamphlet humoristique, il décrit - pour la première fois - l'épidémie redoutable qui se répand aujourd'hui parmi nous. Il vous permettra d'identifier le mal, de le repérer. Il vous donnera les conseils nécessaires pour essayer d'enrayer la maladie, ainsi qu'une description des premiers symptômes, le traitement d'urgence, le traitement de fond de vos chances de survie. Plus encore, il vous aidera à éviter de contaminer vos proches, vos enfants, si ce n'est pas déjà fait. Mais quelle est cette maladie impitoyable, cette épidémie sociologique moderne ? Qu'est-ce qu'un trouple ? Un trouple, c'est un monsieur, une dame et un poste de télévision, réplique moderne du couple à trois du Vaudeville classique. G.C. Rapaille, Docteur en psychologie, enseigne à la Sorbonne (Paris IV) en maîtrise des sciences de l'information et de la communication. Auteur de plusieurs ouvrages sur la famille et les enfants, il aborde ici - d'une façon impitoyable et avec humour - le grand fléau de la fin du 20e siècle. Le trouple, un livre décapant, savoureusement satirique et plus sérieux qu'il n'y paraît... Lisez ce livre immédiatement. À moins qu'il ne soit trop tard... et que Saint Exupéry se soit trompé : qu'aimer ne soit plus regarder à deux dans la même direction, mais regarder à deux la même télévision.

  • Lili Setton est la mère de Jackie Setton, le président de Pioneer France et du Groupe Setton. Atteinte d'une grave maladie il y a 10 ans, elle refuse de céder au tragique, décide de vivre le plus joyeusement possible, et s'en sort par le rire. Aujourd'hui, elle publie Rires pour soulager les peines de ceux qui souffrent, amuser tous les autres. Composé de dessins humoristiques et d'histoires drôles, recueillies au cours de ses voyages dans le monde entier, Rires est d'abord un message d'espoir. Lili Setton reversera les droits d'auteur de son livre à l'Association Setton, qui fournit chaque année plusieurs milliers de sacs de couchage aux sans-abris pour lutter contre le froid. Non seulement chaque lecteur trouvera dans cet ouvrage des histoires drôles pour rire lui-même et pour faire rire ses amis, mais il participera également à une bonne action.

  • L'Armée rouge « libératrice » installe un régime collectiviste à la tête du pays brisé par la guerre. Des milliers de prisonniers politiques meurent à la tâche dans des camps de travail. Pierre, jeune officier massacré par une horde de soldats en déroute, l'ancêtre Jakob jeté au goulag, Alexandra jeune, belle, ardente, va reprendre le flambeau dans cette famille de grands hobereaux décimée par le nouveau régime communiste. Le farouche désir de faire évader son frère Mathieu, contre-révolutionnaire pourchassé par la police secrète, de sauver sa soeur aînée, la pure Lolia, et son nouveau-né, va pousser Alexandra à braver tous les dangers. Un grand roman, où la tragédie et la passion se déchaînent dans la Roumanie de 1947, secouée par la révolution.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Liberté... L'espoir ? Pour tous les prisonniers. Liberté chérie... Chéries... toutes ces femmes qui jalonnent la route de la liberté. Printemps 1944. L'Allemagne commence à crouler. Le chaos s'installe. Les Alliés débarquent en Normandie... Les Russes avancent... L'Allemagne nazie vit ses derniers vestiges wagnériens. Près de la Baltique, un prisonnier de guerre français va tenter - pour la troisième fois en quatre ans de stalag - de s'évader. Cette troisième tentative sera la bonne... C'est cette aventure qu'il raconte dans ce livre aux incroyables rebondissements. Mais les chemins de la liberté prennent, quelquefois, une drôle de voie, et celle qu'empruntera Claude Briac, le héros de ce récit autobiographique, est celle qui passe par les femmes allemandes, seules et frustées. Alors que, pour ses frères, la voie mène à Auschwitz et Dachau, le soldat Claude Briac, assoiffé de liberté, va réussir à s'évader... de femme en femme ! Le récit de l'évasion de ce fragile papillon au milieu de l'enfer, est conté avec un humour tendre et narquois : c'est la revanche de la cocasserie et de l'absurde sur l'horreur. Cette histoire d'un Candide chez les Nazis, se double donc d'un Bel Ami à qui rien ne résiste.

  • Grâce à Ibrahim Seck, nous savons maintenant que l'humour d'Afrique noire, ce ne sont pas seulement des blagues de cannibales. Au contraire, la rencontre du peuple noir et des Européens a donné naissance à un humour particulier et désopilant. Ibrahim Seck, habitué de l'émission de télévision « Eh bien raconte ! », comédien et chansonnier à succès, restitue dans ce livre les histoires les plus drôles de cet humour d'Afrique noire ; humour inattendu et d'une drôlerie irrésistible. En Afrique du Sud, on arrête un jeune Noir. Il est jugé hâtivement et jeté en taule. Son copain de geôle lui demande alors : - Tu en as pour combien ? - Pour 10 ans ! - Et pour quel motif ? - Rien ! J'ai rien fait ! - C'est faux ! relève un ancien. Ici, rien, c'est cinq ans ! Un Noir, petit, mais très bien habillé et respectueux de sa personne, se promène tranquillement sur la Canebière. Tout à coup un monsieur lui tape sur l'épaule ; le Noir se retourne et l'autre de lui dire : - Salut, Collègue ! Offusqué par cette manière cavalière de se présenter, le Noir dit alors à l'inconnu : - Sachez, Monsieur, que chez moi on m'appelle le Négus ! - Et l'inconnu de rétorquer : - Laissez-les faire, allez ! c'est tous des imbéciles ! Souvent, en calcul, les valeurs sont fausses : ainsi un cannibale, plus un cannibale, plus un cannibale, cela ne fait pas trois cannibales comme on aurait tendance à le croire, mais ça fait une mort atroce.

  • Il est né dans le Nord. Dans le nord de Marseille naturellement. Dans le quartier de « la Plaine ». Le seul endroit de la ville où il faut grimper pour y accéder. Pris en flagrant délit de fou rire par la plume acerbe de son meilleur ami, il parle de Pagnol, de Raimu et de toutes les gloires du Midi, des meilleures histoires sur son métier, ses amis et, bien sûr, son père. Il vous prépare à vos vacances, dans la bonne humeur et, une bonne odeur de bouillabaisse entre les pages, vous laisse entrevoir les pins, la plage, et la « Grande Bleue ».

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Printemps 1799 : les derniers spasmes révolutionnaires secouent la France. Dans une modeste commune de la Drôme, s'affrontent la noblesse déchue, l'artisan jacobin et l'accapareur de biens nationaux. C'est alors que Fabien surgit de nulle part, mû par un mystérieux besoin de vengeance dont le lecteur n'apprendra les mobiles qu'avec le dénouement dramatique de ce roman historique inspiré d'une histoire vraie. Fabien de la Drôme, un grand roman d'aventures teinté d'une subtile tendresse, sur la toile de fond de la révolution, qui s'achève dans un cortège où se mêlent la violence et les plaisirs.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Joie de vivre et gentillesse, tel est l'apanage de Jean-Pierre Foucault. Les auditeurs de RMC ne s'y sont pas trompés. Par millions, ils attendent chaque matin ce compagnon toujours de bonne humeur qui leur communique son entrain. Devenu vedette, Jean-Pierre Foucault est resté lui-même. Ses admirateurs et surtout ses admiratrices provoquent une petite émeute lors de chacun de ses déplacements. Mais tout se passe là encore avec le sourire. À partir de 9 h 30, chaque jour, l'antenne de RMC devient radio bonne humeur et bon humour. En dialoguant avec les auditrices, en racontant des histoires drôles, en commentant gaiement les événements de l'actualité, les faits divers, les records les plus étonnants, Jean-Pierre Foucault et Léon créent chaque matin toutes les raisons de mieux passer la journée. Dans ce livre, on retrouvera tous les grands moments de l'émission, mais aussi des souvenirs, des anecdotes de Jean-Pierre Foucault et Léon. Bref, toutes les raisons d'avoir plus souvent le soleil au coeur.

  • On dit « suicide ». Mais s'agit-il toujours de suicides volontaires, ou bien de suicides inconscients ? On dit quelquefois « Il ne faut pas parler de suicide » à propos d'une mort surprenante. Pourtant elle ressemble à s'y méprendre à... Bref, il y a suicide et suicide. S'il n'existe qu'un seul terme pour désigner l'acte, il faut bien admettre qu'il peut revêtir plusieurs aspects. Qu'y a-t-il de commun, en effet, entre l'adieu de celui qui décide librement et la mort navrante de celui qui se laisse sombrer vers le néant ? D'étranges similitudes, certes, mais aussi une succession de symptômes qui ont fait de toutes ces victimes, des êtres menacés par leur propre ego. Tout un ensemble d'analogies que Jean-Yves Rogale, journaliste dans le monde du spectacle, a voulu établir au cours de son enquête. On y retrouvera les tendres et fragiles Romy Schneider, Jean Seberg, Martine Carol, Marilyn Monroe... Les vulnérables Patrick Dewaere et Mike Brant... mais aussi le stoïque Henri de Montherlant, le jovial Jean-Louis Bory... et bien d'autres encore. Jean-Yves Rogale en parle comme s'ils étaient toujours vivants. En témoin qui cherche à comprendre, - à les comprendre - sans juger.

  • Au fil des pages, la recherche de nos ancêtres, de nos racines, apparaît ici comme une grande aventure exigeant de la perspicacité, du flair et de la ténacité. C'est à ce prix que vous découvrirez des cousins inconnus (aux antipodes ou sur le palier d'en face), et des ancêtres insoupçonnés, du roi au plus simple manant. Vous verrez revivre les générations d'autrefois, et c'est toute l'Histoire qui vous est offerte sous un éclairage nouveau. Un passe-temps passionnant, que chacun d'entre nous peut adopter.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La nef rentrait à Dieppe après avoir couru la fortune le long des côtes d'Afrique. À bord, une créature étrange, cheveux crépus et peau d'ébène, dont la jeune Marie va entreprendre l'éducation Mais à l'université de Caen, ses maîtres rejetteront « Congo » le jeune noir, bien qu'il parle latin, monte à cheval et manie les armes : pour eux « il n'a pas d'âme ». Mariée à son cousin Pierre, la jeune femme se découvre bientôt un amour inavouable pour Congo. Pierre les poursuit dans leur fugue au Portugal et ramène sa jeune épouse meurtrie, tandis que Congo s'enfuit en Afrique à la conquête de son royaume perdu. Pour Pierre toutefois, Congo n'a jamais conquis de royaume... Son escorte n'était qu'une mascarade d'esclaves évadés. Congo a tout raté. Sauf l'enfant noir que lui a donné Marie.

  • Si vous écoutiez vos enfants ? Bien plus qu'une suggestion, voilà le titre d'un livre qui n'est pas comme les autres. Il est né de la rencontre d'une équipe de la télévision et d'un psychologue. Pascale Breugnot et Bernard Bouthier ont interrogé, pour réaliser leur émission des « Dossiers de l'écran », plus de cent familles et interviewé cinq cents enfants. Ces matériaux étaient si riches, si passionnants et si représentatifs, qu'ils ont voulu aller plus loin et écrire un livre. Gilbert C. Rapaille, auteur de plusieurs ouvrages sur ce sujet - dont Comprendre ses parents a partagé cet enthousiasme. Si vous écoutiez vos enfants a ainsi vu le jour. C'est un livre passionné, qui provoque plus qu'il n'apaise. Mais c'est aussi un livre pratique qui propose des solutions concrètes et quotidiennes aux problèmes que rencontrent les parents désireux d'apprendre à écouter leurs enfants. Mais les recettes ne sont pas de mise dans cet ouvrage qui vous paraîtra aussi fort et clairvoyant que généreux. Chaque réponse s'appuie sur une attitude profonde d'ouverture, d'écoute mais aussi de fermeté des parents. Car les auteurs sont contre le flou parental et la démission de la famille. La relation parent/enfant est sans doute la plus belle aventure moderne. Ce livre vous aidera à vous y préparer, à en profiter avec amour et lucidité.

  • Sous les remparts de Clermont Ferrand, un fabuleux cortège de chevaliers, de clercs, de cardinaux s'avance dans la boue de novembre, et précède, vêtu de blanc sur son cheval blanc, le Pape Urbain II. Celui-ci distingue dans la foule un jeune enfant, le prend dans ses bras, et le bénit. Ainsi débute la première croisade, en même temps que l'aventure de Raimond, Seigneur des Baux en Provence, l'un des hommes les plus puissants et les plus riches de son temps. Libre parmi les grands féodaux, il se taille pour l'amour de deux femmes un véritable royaume entre Rhône et Alpes, guerroyant tour à tour contre le Comte de Catalogne et contre le Duc d'Aquitaine, avant de disparaître mystérieusement... En cette fin du XIe siècle, de Jérusalem à Barcelone, en passant par Arles et le Gévaudan, à l'époque où chantent les premiers troubadours, c'est une histoire de sang et de soleil, au pied de la blanche roche des Baux.

  • En ce temps-là (vers l'an 1170), l'Italie était divisée entre Guelfes et Gibelins, le Roi d'Aragon était Comte de Provence et l'empereur Frédéric Barberousse chevauchait dans la Vallée du Rhône. Les frontières sont innombrables, mais, pour les franchir sans encombre, il n'est point de meilleur passeport qu'un sac chargé d'outils. Tailleur de pierres, Benedetto Antelami * a quitté Parme, sa ville natale, et, sans autre recommandation que sa bonne mine jointe à un précoce talent et à beaucoup d'insolence, il parcourt un monde brutal et passionné où achèvent de s'édifier les derniers grands ensembles monastiques cependant que se creusent les fondations des premières cathédrales gothiques. Du chantier de Bâle à celui de Cologne, de Saint Denis à Notre Dame de Paris, de Sens à Chartres, c'est au soleil de la Méditerranée qu'il découvre le sens de sa quête. Il y découvre aussi l'amitié d'hommes rudes, et, au prix de mille dangers et de maintes rencontres périlleuses, l'amour de la belle Laure.

  • Saint Louis, un des piliers de notre civilisation, plus fort aujourd'hui que jamais. Tout autour, la maison s'écroule. Nous éprouvons un besoin plus viscéral de nous accrocher au solide. Et Saint Louis a du passé, mais encore plus d'avenir. Son auréole nous a caché son génie. Les saints et les génies, deux espèces d'hommes si démesurés qu'à leur propos l'humanité moyenne se fourre généralement le doigt dans l'oeil. Nous prenons souvent les saints pour des petits bonshommes en sucre de l'imagerie de Saint Sulpice. Comment ces santons étrangers à nos passions comprendraient-ils les êtres de chair qui en sont pétris ? Rien de plus faux ! Les saints sont avant tout des passionnés, des condensateurs vertigineux d'énergie, des hors-la-loi communs, s'élançant, en ruant dans les brancards, vers la Loi des cieux. Au lieu de se borner à rapetasser l'actualité, comme la plupart des gouvernants de ce monde, qui ne sont que des gouvernés, Saint Louis se précipite sans cesse « jusqu'au fond des choses » de tout son vol radieux d'ange aux yeux de colombe. Au nom de la loi suprême d'amour, il veut extirper partout le mal, oeuvre du diable. Prince de la Paix, il comprit que la mission remplacerait un jour la croisade. Il fit tout pour humaniser la guerre. En soignant les blessés, en interdisant le viol et le pillage, il annonçait la Croix Rouge et les Conventions de Genève. Père lointain de l'ONU, il tenta de substituer dans le règlement des conflits, l'arbitrage à la guerre. Roi architecte, il lança sur l'Europe une troupe de bâtisseurs, conquérants pacifiques. Roi de lumière, il nous laissa son portrait dans le ciel de Paris ; la Sainte-Chapelle, fleur de verre et de lumière, aussi allégée de matière que l'âme s'envolant du corps. Quel plus invincible exemple à donner à notre siècle noir que celui de l'ange qui força la vénération des plus durs et qui arracha à Voltaire, peu suspect de bienveillance envers les saints, ce cri de louange : « Il n'est pas donné à l'homme de pousser plus loin la vertu ».

empty