Vie pratique & Loisirs

  • L'écologie est une donnée fondamentale de la pensée humaniste d'Edgar Morin. Précurseur dans les années 1970 avec un texte intitulé L'an I de l'ère écologique, le philosophe n'a cessé depuis de réfléchir, ajuster, chercher à convaincre d'une nécessaire "écologisation" de la politique française. Pour Edgar Morin, l'écologie politique ne doit pas se cantonner à la défense des animaux, ou uniquement aux effets du réchauffement climatique mais faire un tout concernant l'avenir de l'individu, de la société et de l'espèce humaine : l'Homme a besoin de la Terre qui a besoin de l'Homme. Face au développement techno-scientifico-économique qui dégrade la biosphère et nous menace, il s'agit désormais de transformer nos vies et nos modes d'organisation. Telle devra être la nature de notre futur.

    Edgar Morin est un sociologue et philosophe français né en 1921. Il est l'auteur de très nombreux ouvrages.

  • "La terre, être silencieux dont nous sommes l'une des expressions vivantes, recèle les valeurs permanentes faites de ce qui nous manque le plus: la cadence juste, la saveur des cycles et de la patience, l'espoir qui se renouvelle toujours car les puissances de vie sont infinies." Avec ce texte, magnifiquement illustré par Pascal Lemaître, Pierre Rabhi nous fait partager son amour pour la Terre, pour la nature, et nous appelle à en prendre soin.

    Pierre Rabhi, écologiste convaincu, expert international, est également philosophe et écrivain.
    Pascal Lemaître est illustrateur, tant dans l'édition que pour la presse.

  • Pierre Rabhi l'affirme avec humour : Je suis un milliardaire. Milliardaire lorsqu'il observe cette expérience agroécologique qu'il a initiée sur la terre aride d'Ardèche et qui, aujourd'hui, fait la démonstration de ses vertus. Milliardaire, aussi, des trésors d'humanité qu'il a patiemment cultivés et tout au long de sa vie s'est inlassablement employé à partager. Ce dialogue est l'invitation à une insurrection des consciences, plus encore, pour chaque conscience qui s'en empare, à faire son aggiornamento. Au profit d'une humanité humaine, c'est-à-dire respectueuse, généreuse, harmonieuse, en communion avec les autres espèces vivantes, qui mette fin à l'humanité inhumaine dominante que caractérisent une vanité, une cupidité, un égoïsme, un anthropocentrisme mortifères et suicidaires.

    Pierre Rabhi, écologiste convaincu, expert international, est également philosophe et écrivain.
    Denis Lafay est journaliste à La Tribune.

    Pascal Lemaître est illustrateur dans l'édition et la presse internationale.

  • Dans cet ouvrage, on lit la victoire d'un champion - souvent -, la défaite de celui ou celle qui n'aurait pas dû perdre - parfois -, la volonté des plus grands sportifs - toujours. Il y a les pro Nadal, les pro Federer, ceux qui préfèrent la boxe à l'athlétisme ou le ping-pong à la natation. Nous avons (presque) tous nos moments de sports, nos souvenirs marquants d'une prouesse, d'une désillusion, d'une émotion. Car le sport, au-delà de la performance elle-même, ramène souvent à un souvenir précis : "tu te souviens, toi, où tu étais ce jour de juillet 1998 où nous sommes devenus Champion du Monde ?" Revoir le ralenti d'une course, faire un arrêt sur image, c'est magnifique. Mais se remémorer tel ou tel exploit par le biais de l'imagination et des souvenirs, n'est-ce pas tout aussi beau ?

    Passionné par le sport et les médias depuis son plus jeune âge, Pierre Brémond est aujourd'hui responsable des marques et du planning stratégie au sein du groupe Les Échos-Le Parisien, pôle média de LVMH. Brèves de sport est son premier livre.

  • « Avant de dire comment j'ai été charmé par ces Voyages de l'aubergine, je tenais à évoquer mon admiration ancienne pour son auteure. La lecture de ce festin en paroles n'a fait que l'augmenter en me la rendant plus proche. Comme beaucoup, je tiens la table pour le plus haut lieu de la sociabilité. Grâce à sa mère et à sa belle-mère, grâce aussi à son goût de la recherche, Nina Kehayan sait 162 manières d'accommoder ce légume. Elles viennent de Provence et du Liban, de Chine et de Roumanie, de Grèce et de Turquie, du Viêt-nam et du Pakistan, des Antilles et d'Haïti, d'Indonésie, d'Inde et de Sicile. Entrée, plat ou dessert, l'aubergine se prête à tous les délices. Je ne connais pas de légume plus délicieusement cosmopolite ni de guide mieux susceptible que Nina Kehayan de vous envoyer illico au marché, puis devant vos fourneaux. Ne tardez pas. » Philippe Meyer, Radio France (extrait de la préface) Nina Kehayan, auteure, est également traductrice et professeur de russe.

  • "Un jour, je découvris dans la galerie parisienne l'oeuvre de Silvia Bächli. Je montrai la reproduction à mon chef pâtissier, et ensemble nous entreprîmes une composition : différentes couches alternant meringue et feuilletage extrêmement fins - au point que le sucre était à peine perceptible - aux tons pastel - afin de respecter les propriétés de l'aquarelle -, entre lesquelles étaient disposées différentes matières (mousses, etc.) qui assuraient à l'ensemble moelleux mais aussi hauteur. Quant à la forme finale, nous optâmes pour celle d'un papillon, que le maître d'hôtel découpait délicatement au centre avec le dos du couteau, faisant alors remonter les extrémités, telles des ailes. L'ensemble, d'une grande légèreté, semblait flotter dans l'air. Tout comme l'oeuvre de Silvia Bächli."
    /> Michel Troisgros

    Ce livre se lit comme la gourmande déclaration d'amour à l'art et à la nature de l'un de nos plus grands chefs.


    Michel Troisgros est cuisinier.
    Denis Lafay est journaliste.
    Pascal Lemaître est auteur-dessinateur.

empty