Littérature traduite

  • Smokey Dalton est de retour à Chicago, après l'été 1969 passé à chercher un refuge pour lui et pour son fils adoptif Jimmy. Il aspire à une seule chose : une vie paisible, dans laquelle il ne serait pas obligé de regarder sans cesse par-dessus son épaule pour vérifier s'il est suivi. Si sa relation avec Laura Hathaway est toujours aussi confuse, il a en revanche récupéré son boulot d'inspecteur d'immeubles pour la compagnie Sturdy. Le sort le rattrape lorsqu'il découvre emmurés plusieurs cadavres - blancs ou noirs ? - dans la cave d'une maison... À cela, ajoutons que le leader des Black Panthers lui demande d'enquêter sur les violences policières qui ont conduit à la mort de deux pacifistes noirs.
    Trop pour un seul homme, dites-vous ? Bien sûr que non : Smokey Dalton a de la ressource !

    Kris Nelscott est une auteure américaine prolifique récompensée par de nombreux prix prestigieux, et traduite dans une quinzaine de langues. Elle a déjà publié, à l'Aube, La Route de tous les dangers, À couper au couteau, Blanc sur noir, Les faiseurs d'ange et Que la guerre soit avec nous !

  • Derrière tous les assassinats qui ont marqué l'Histoire, il y a toujours eu des planificateurs. Ils se déplacent et agissent dans l'ombre des pouvoirs. En Corée du Sud, depuis l'époque de l'occupation japonaise, la bibliothèque des Chiens a été le trust le plus puissant de l'assassinat. Elle doit son nom étrange au fait que dans ce lieu personne ne lit, en dépit des quelque deux cent mille livres qui garnissent ses rayonnages. Enfant abandonné, Laesaeng a été adopté par père Raton-Laveur, le directeur de ladite bibliothèque. Après la démocratisation du pays, Hanja, autre fils adoptif de père Raton-Laveur et aîné de Laesaeng, fonde une entreprise de sécurité. Avec son diplôme de commerce et ses méthodes expéditives, Hanja gagne vite des parts de marché face à une bibliothèque vieillissante. La concurrence entre les deux entités mène inexorablement à la disparition de l'une d'entre elles...Ce roman crépusculaire nous donne à voir une brillante orchestration d'assassinats made in Korea.Kim Un-su, né en 1972 à Busan (Corée du Sud), est déjà l'auteur de plusieurs nouvelles et romans multi-récompensés, notamment par le prestigieux prix Munhakdongne. Les planificateurs est son premier polar.

  • Nous sommes en 1969, quelques mois après l'assassinat de Martin Luther King. Smokey Dalton se retrouve lancé sur les traces de Daniel Kirkland, boursier à l'université de Yale, qui a disparu alors que la contestation étudiante se développe en pleine guerre du Viêt-nam. Dalton ne se sent plus en sécurité à Chicago où les gangs font régner la terreur. Se rendre à Yale avec son fils ­Jimmy, alors que commencent les vacances d'été, lui paraît donc une excellente idée. Mais très vite, le voyage se trans­forme en lente et inévitable descente aux ­enfers...

    Kris Nelscott, Américaine, est une auteure prolifique récompensée par de nombreux prix prestigieux, et traduite dans une quinzaine de langues. Elle a déjà publié, à l'Aube, La Route de tous les dangers, À couper au couteau, Blanc sur noir et Les faiseurs d'ange.

  • La communauté noire de Memphis est à cran. À quelques semaines de l'assassinat de Martin Luther King, le détective privé Smokey Dalton pressent le pire. Alors que la ville est sous tension, Laura Hathaway, jeune femme blanche de bonne famille, débarque dans son bureau. Elle voudrait comprendre : comment sa mère a-t-elle bien pu lui laisser une partie de son héritage, à lui, un « nègre » ?

    Kris Nelscott (pseudonyme), née en 1960, a été récompensée par de nombreux prix. Son oeuvre est traduite dans une quinzaine de langues. À couper au couteau est le premier volume d'une série consacrée au personnage de Smokey Dalton, initialement publiée à l'Aube avant d'être reprise par Points. En 2018, l'Aube reprend cette série depuis le début et poursuivra avec les titres inédits.

  • L'assassinat de Martin Luther King n'en finit pas de hanter la vie de Smokey Dalton, enquêteur privé noir-américain. Poursuivi par plusieurs agences gouvernementales, il a dû quitter son Sud natal pour se réfugier à Chicago où il tente de protéger Jimmy, 10 ans, seul témoin de l'assassinat du leader des droits civiques. Ne pouvant compter que sur lui-même, Dalton se forge une nouvelle identité en faisant passer l'enfant pour son fils. Il accepte un emploi d'agent de sécurité dans l'hôtel où doit se réunir le parti démocrate pour désigner son candidat à l'élection présidentielle. Or, au cours de cet été 1968, la contestation contre la guerre du Viêt-nam fait rage et la convention démocrate tourne vite au carnage entre manifestants pacifistes et forces de l'ordre...

    Kris Nelscott (pseudonyme), née en 1960, a été récompensée par de nombreux prix. Son oeuvre est traduite dans une quinzaine de langues. À couper au couteau est le deuxième volume d'une série consacrée au personnage de Smokey Dalton, initialement publiée à l'Aube avant d'être reprise par Points. En 2018, l'Aube relance cette série depuis le début et poursuivra avec les titres inédits.

  • La vie dans le Chicago des années 1960 ressemble à une balade sur le fil d'un rasoir. Les Blancs considèrent l'émancipation des Afro-Américains comme une maladie contagieuse - et mortelle. De leur côté, de nombreux jeunes Noirs du ghetto ne rêvent que de révolution violente. C'est dans ce contexte que plusieurs personnes sont tuées dans le quartier où Smokey et Jimmy essaient de reconstruire leur vie, attirant inévitablement le regard inquisiteur des flics. À première vue, rien ne relie ces meurtres. Mais il est facile d'y deviner la ligne invisible tracée par les Blancs pour tenter de contenir l'avancée des Noirs enrichis qui commencent à migrer vers des quartiers plus chic... et plus sûrs.

    Kris Nelscott (pseudonyme), née en 1960, a été récompensée par de nombreux prix. Son oeuvre est traduite dans une quinzaine de langues. La route de tous les dangers est le premier volume d'une série consacrée au personnage de Smokey Dalton, initialement publiée à l'Aube avant d'être reprise par Points. En 2018, l'Aube relance cette série depuis le début et poursuivra avec les titres inédits.

  • Smokey Dalton, un très bel homme qui fait tourner la tête de ces dames (et pas que des Noires...), a fui Memphis pour protéger son fils adoptif, Jimmy, seul témoin à avoir réellement vu l'assassin de Martin Luther King, et donc énergiquement recherché depuis par le FBI. Sous une fausse identité, il vit maintenant à Chicago où il exerce divers petits métiers. Un soir, alors qu'il rentre chez lui accompagné de la jolie Laura Hathaway, seule Blanche à avoir assisté au gala donné par Ella Fitzgerald en faveur des enfants orphelins de la communauté noire, il entend des gémissements venant de l'appartement de sa voisine, Marvella...

    Kris Nelscott poursuit, avec les Faiseurs d'anges, le récit des formidables enquêtes de son héros, qui débutent en 1968 avec la tragique disparition du leader de la communauté noire américaine. Cette fois, elle évoque un autre drame : celui des avortements, formellement interdits, qui se terminent à l'hôpital.

    Une nouvelle fois, le lecteur suit avec passion, sur fond historique de l'Amérique de la fin des années 1960, confrontée à ses éternels démons que sont le racisme, l'apartheid et la pauvreté, les aventures de Smokey Dalton, éblouissant d'intelligence et... d'humanité.

    Kris Nelscott, Américaine, est un auteur prolifique récompensé par de nombreux prix prestigieux, et publié dans une quinzaine de langues. Elle a déjà publié, à l'Aube, La Route de tous les dangers, À couper au couteau et Blanc sur noir.

  • Le meurtre de Lucy Asher a un impact énorme sur tous ceux qui vivent le long de Rocking Horse Road, qui traverse la presqu'île Farewell, un long « doigt de sable sec » entre l'océan et l'estuaire. Par un été chaud, ce drame rassemble un groupe de garçons de 15 ans et les maintiendra ensuite liés pour le reste de leur vie. Ils vont décider de s'unir pour démasquer le coupable, et essayer ainsi de retrouver une forme d'espérance en un avenir meilleur. Ce roman puissant est beaucoup plus qu'une histoire de meurtre intelligemment évoquée. C'est un livre sur la maturité et la perte d'innocence, pas seulement pour les personnages, mais aussi pour la Nouvelle-Zélande, alors que le pays se déchire autour de la venue de l'équipe sud-africaine de rugby malgré l'apartheid toujours en vigueur...

    Carl Nixon est né en 1967 à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, où il vit toujours. Auteur de nouvelles récompensées, il se consacre désormais à l'écriture de romans noirs. L'Aube a déjà publié Sous la terre des Maoris.

  • Décembre 2007. Les élections présidentielles vont bientôt avoir lieu au Kenya. Dans quelques mois, ce sera le tour des États-Unis, et c'est Obama, un candidat d'origine kényane, qui s'apprête à les remporter.
    Dans ce contexte, Ishamel et O - qui viennent de monter leur agence de détectives à Nairobi - vont devoir enquêter sur la mort d'un Noir américain retrouvé dans la forêt de Ngong. Peu après, un attentat survient au Norfolk Hotel de la capitale kényane. Si certains y voient la signature d'Al-Qaeda, nos deux compères, eux, suivent la piste d'un mystérieux groupe de Blancs américains mené par un certain Sahara... Leur enquête les mènera jusqu'aux États-Unis, dans les plus hautes sphères du pouvoir politique international.

    Mukoma wa Ngugi est né aux USA en 1971. Il grandit au Kenya avant de revenir dans son pays natal, où il enseigne aujourd'hui l'anglais à la prestigieuse université Cornell, dans l'État de New York, après avoir étudié dans le Wisconsin. Il a déjà publié, chez le même éditeur, Là où meurent les rêves.
    Il est le fils de l'écrivain Ngugi wa Thiong'o.

  • 29 septembre 1978 : le monde apprend que le pape Jean-Paul Ier a été retrouvé mort dans son lit, 33 jours après son élection. Pourtant, jamais jusque-là un pape n'est mort sans témoin. Et le Vatican ordonne que le corps soit embaumé dans les 24 heures, excluant toute autopsie... 2006 : Sarah Monteiro, journaliste portugaise installée à Londres, vient à peine de découvrir dans son courrier une liste de noms - dont celui de son propre père - qu'elle subit une première agression. À coup sûr, cette liste la met en danger. Aiguillée à distance par son père, elle se retrouve aussitôt embarquée dans une course-poursuite incroyable entre l'Angleterre, le Portugal, les États-Unis et le Vatican. Protégée par le très mystérieux Rafael, confrontée à des hommes prêts à tout pour mettre la main sur cette liste, Sarah va, bien malgré elle, se retrouver mêlée à un véritable et terrifiant complot, qui ne serait pas sans rapport avec le décès de Jean-Paul Ier... Best-seller international, Le dernier pape a été traduit en une vingtaine de langues. Luís Miguel Rocha est né à Porto (Portugal) en 1976. Il a vécu plusieurs années à Londres. Depuis son retour dans sa ville natale, il travaille pour la télévision et écrit des romans.

  • « Qu'est-ce que ça te fait à toi, l'homme noir d'Amérique, d'être au Kenya ? »
    Voilà une question qui taraude l'inspecteur Ishmael. À Madison, Wisconsin, États-Unis, c'est un problème lorsqu'un militant africain, célèbre pour son attitude héroïque lors du génocide rwandais, accepte un poste à l'université. Alors quand une jolie blonde est retrouvée assassinée devant sa porte, on frôle l'embrasement de la ville. Ishmael, rare Afro-Américain dans le coin, est chargé de l'enquête. Un appel va tout bouleverser : « Si vous voulez la vérité, vous devez aller à sa source. Venez au Kenya. » C'est le début d'un voyage qui le mènera à un endroit encore meurtri par le génocide, où les flics locaux tirent d'abord et interrogent ensuite. Bien que ce soit la terre de ses ancêtres, la quête lui semblera terrifiante, car dans les bidonvilles de Nairobi, chercher la vérité peut tuer...

    « Outre les divertissements habituels et le suspens liés au polar, ce qui rend le livre délicieux, c'est qu'il est enrobé d'un caractère social engagé et pertinent. » The New York Times

    Mukoma Wa Ngugi, né aux États-Unis en 1971, a grandi au Kenya avant de revenir dans son pays natal, où il enseigne à l'université Cornell. Il est le fils de l'écrivain Ngugi Wa Thiong'o. Là où meurent les rêves est le point de départ d'une série policière.

  • « Il visualisa le corps du garçon pendu dans l'obscurité. Il l'imagina tournoyant dans la tempête. Le vent du sud-ouest s'engouffrait toujours dans cette vallée. Il fouettait les arbres des environs. Le corps avait dû bouger, se balancer et tournoyer dans le vent, tout cela à moins de cent mètres de son propre lit. »
    Mark Saxton s'est suicidé. Il s'appelait aussi Maaka Pitama. Son père biologique, un Maori du nom de Tipene, vient voler sa dépouille afin de lui offrir des funérailles dans le respect de la tradition maorie. Sauf que c'est Box Saxton qui a élevé Mark, et il entend bien que son fils soit enterré sur les terres de sa propre famille. À travers l'affrontement terrible que vont se livrer les deux hommes, c'est un portrait sans concession de la Nouvelle-Zélande que nous propose Carl Nixon, dévoilant les tensions existantes entre les communautés du pays, l'attachement aux traditions et l'amour de la terre.

    « Brave, audacieux et sans faille : l'un des meilleurs romans néo-zélandais. Ce n'est pas seulement un thriller brutal, c'est une dissection d'un pays et de sa culture. » Witi Ihimaera
    « Une odyssée fascinante sur le deuil. » Frankfurter Allgemeine

    Carl Nixon est né en 1967 à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, où il vit toujours.

  • Gaza est bombardée. Rashid est en train de regarder les obus tomber en fumant un joint quand il reçoit ­l'e-mail lui annonçant qu'il peut partir à Londres. Iman, sa soeur jumelle, ne supporte plus les atrocités et l'inaction qui les entourent, elle envisage de rejoindre un groupe de résistance islamique. Sabri, leur frère aîné, a perdu sa famille et ses deux jambes dans un attentat à la voiture piégée. Leur mère semble avoir un passé trouble. Leur père a fui pour s'établir dans un pays du Golfe.
    Le récit suit la vie de cette famille, la façon dont chacun essaie de se trouver une place au monde, le fossé croissant entre les factions palestiniennes, la montée du fondamentalisme... Roman noir car la pression est constante, la réalité dépeinte tragique, mais écrit avec une humanité et un humour extraordinaires, il donne à voir une autre Palestine.

    « Énergique, palpitant, audacieux... » The Guardian
    « Captivant ?! » Publisher's Weekly

    Selma Dabbagh, ancienne avocate des droits de l'homme, est née en 1970 en Écosse, d'un père palestinien de Jaffa et d'une mère anglaise. Elle se rend chaque année en Palestine. Gaza dans la peau est son premier roman.

  • Depuis toujours, la fille de Mas Arai, Mari, est gasa-gasa - incapable de rester assise, toujours en mouvement.Et Mas, occupé à entretenir des pelouses et faire table rase de son passé de rescapé de Hiroshima, n'a jamais eu beaucoup de temps à lui consacrer.Mari est donc partie à New York et ne parle plus à son père. Un jour, pourtant, elle l'appelle à l'aide. Mas est aussitôt entraîné dans une série de situations surprenantes : il tombe sur un cadavre dans un ancien bassin à carpes.La victime est un millionnaire qui tentait de restaurer le jardin japonais d'une vieille propriété de Brooklyn. Rapidement, Mas repère les indices ignorés par la police, mais son instinct le pousse à se taire. Seulement, l'affaire finit par éclabousser sa famille.Le vieux jardinier passe donc à l'action.

  • Rares sont les choses qui enthousiasment plus Mas Arai que les jeux d'argent. Quand il apprend que l'une de ses connaissances vient de gagner un demi-million de dollars grâce à une machine à sous, il est forcément un peu curieux. Mais la situation prend une tournure dramatique lorsque le gagnant est assassiné. Seul un shamisen, instrument traditionnel japonais à trois cordes, semble pouvoir révéler l'identité du tueur... Mas découvre bientôt un monde de secrets et de mensonges, qui s'étend des rues de Los Angeles jusqu'aux îles Okinawa.

    «

  • Mas Arai, survivant de la bombe nucléaire, a construit sa vie en Californie comme jardinier, au sein de la communauté kibei - ces natifs d'Amérique ayant grandi au Japon avant de retourner s'installer dans leur pays natal.Pour oublier l'horreur, il se perd trop souvent dans la nuit des paris et des tripots. Veuf, entretenant des relations compliquées avec sa fille unique, il n'aspire qu'à la tranquillité et à la discrétion. Sauf que du Japon comme du passé vont surgir des fantômes, levant le voile sur des décennies de mensonges, de silence et d'oubli...«

  • Parviz est un être mystérieux. Les Iraniens le disent mort ; lui se plaît à raconter les circonstances dans lesquelles des hommes aux ordres de Khomeyni l'ont assassiné. Il travaillait alors pour la CIA, mais vend désormais son savoir-faire aux services secrets français. C'est ainsi que Kiana se retrouve à écouter sa confession dans un pavillon impersonnel de banlieue parisienne : il semblerait que son mari, Nasser, un scientifique iranien, ait des choses à cacher. Peu après, Florence Nakash, jeune recrue de la DGSE, est chargée d'une nouvelle enquête : son ami Parviz, celui-là même que l'on disait mort en 1979, a disparu...Un roman subtil et efficace qui nous entraîne au coeur des secrets nucléaires iraniens et des manipulations des services secrets occidentaux pour ralentir l'avènement d'une «

  • Sollicité pour enquêter sur une affaire jugée dix ans auparavant, Hong, célèbre avocat pékinois, se retrouve à crapahuter dans la montagne. Le voilà forcé de camper dans une misérable grotte pour finir par se confronter aux étonnantes révélations de l'ADN... et retrouver un amour qu'il croyait perdu ! Comment la douce Song Jia va-t-elle le prendre ?« Derrière la pure enquête, on découvre un pays, des traditions, des personnages et un sens de la vie qui tour à tour surprennent et fascinent. Une nouvelle approche de la Chine, poétique et réaliste à la fois. » Christine Ferniot, Virgin

  • Derrière la pure enquête, on découvre un pays, des traditions, des personnages et un sens de la vie qui tour à tour surprennent et fascinent. Une nouvelle approche de la Chine, poétique et réaliste à la fois. » Christine Ferniot, Lire.

  • Dans le quatrième opus des enquêtes de maître Hong, l'avocat se voit confier la défense de Xia Zhe, accusé d'escroquerie et incarcéré après avoir perdu une somme énorme à cause d'une erreur en spéculation boursière. Au fil de son enquête, qui l'emmène de Pékin à New York, maître Hong va découvrir une réalité complexe, tissée de crime passionnels, de vengeances impitoyables et d'intérêts financiers.

empty