Arts et spectacles

  • Faton est né le 24 juillet 1944. Fils et petit-fils de musiciens. Sept ans d'études d'architecture aux Beaux-Arts de Paris. Membre fondateur de Magma (1969) et ZAO (1973). Il enregistre ses compositions à New York en 1980, jouées par Miroslav Vitous, Jack DeJohnette et Michel Seguin, fait un duo avec Didier Lockwood (1982) et crée Faton Bloom avec Didier Malherbe (1984). Compositeur de musiques de films pour Philippe Garrel, Idrissa Ouedraogo, Laurence Ferreira-Barbosa, Raymond Depardon, il fait aussi des concerts de piano solo et des tournées dans le monde entier. Formation du groupe Faton en 1994, reformation de ZAO en 2004, tournées au Japon et en France et enfin, création du Faton Cahen Quintet avec François Causse en 2008.

  • On pensait avoir tout lu sur Michael Jackson mais avons-nous vraiment fait le tour de son univers ?
    Ce livre retrace la carrière de cet artiste de légende à travers l'histoire à part entière de ses chansons parues en single et le parcours d'un fan autodidacte.
    Du processus créatif entouré de virtuoses jusqu'aux interprétations sur scène, en passant par les vidéos clips, replongez-vous comme il se doit dans ces oeuvres intemporelles qui ont marqué l'histoire de la musique, mais également les souvenirs gravés dans nos inconscients.

  • Le nom du peintre René Magritte est associé par le public au mystère et au surréalisme. L'artiste est le plus souvent présenté comme un intellectuel dialoguant avec les philosophes de son temps sur le rapport des images et des mots. Et pourtant il existe un autre Magritte laissé dans l'ombre qui apparaît dans cet essai comme « le peintre de l'absence ». Le premier complice de l'artiste, le surréaliste Paul Nougé, nous invite à approcher autrement son génie. À condition d'accepter de lire « au pied de la lettre » certains tableaux célèbres, l'histoire dramatique du peintre se révèle à mots couverts, comme il le dit, sous une forme nouvelle et jamais osée jusque-là. Au travers des propos de Nougé, ce que Magritte appelait lui-même « sa poésie inquiétante » livrerait ici son plus émouvant secret.

  • Michel Allou célèbre le talent des groupes formés par des femmes, du rock indépendant en passant par le punk, le hard, le pop, l'indie et même le glam rock, sans oublier le post rock et d'autres genres plus marginaux. Ce mélomane passionné constitue une liste quasi exhaustive d'une catégorie trop méconnue de l'histoire de la musique. Classés par ordre alphabétiques, les portraits des musiciennes passent en revue les grandes étapes de leur carrière et s'accompagnent d'illustrations des pochettes de disques. Souvent dénigrées par la critique, victimes de discrimination, voire même de persécutions comme au Cachemire, la popularité de ces artistes demeure injustement sujette à caution alors qu'elles méritent qu'on s'y intéresse.

  • De quelle manière la danse peut-elle être un chemin de vie ? Quels sont les chemins qu'emprunte cette vie qui danse ? Voici l'itinéraire singulier d'une danseuse humaniste mue par la conviction que tout un chacun peut danser et dont le projet de vie est de faire germer la graine dansante au coeur de chaque être. Elle invente son chemin artistique hors des sentiers battus en même temps qu'elle construit sa vie ; elle se crée tout en créant. Pas à pas, vous suivrez l'évolution de cette femme artiste en quête d'elle-même. L'élève appliquée, qui a quitté l'Italie pour réaliser son rêve et devenir danseuse contemporaine en France. La pédagogue passionnée, qui cherche à rendre la danse accessible et participative, en retrouvant ses racines populaires. La danseuse philosophe, qui s'interroge sur le sens de la danse et sur les possibles existentiels qu'elle ouvre. La danseuse voyageuse, animée par le désir de rencontre d'autres cultures, qui a éprouvé combien la danse est un langage universel. La danseuse écrivaine, qui fait aujourd'hui danser sa plume. Entrez dans la danse de sa vie et laissez-vous entraîner par l'élan de la vie !

  • C'est l'histoire d'un danseur étoile, Grishka, et de son vieux théâtre. Un jour, lors d'un accident de cheval, ce dernier perd l'usage de sa jambe droite : il ne peut plus danser...
    Il n'a alors plus qu'un seul but dans sa vie : laisser au monde artistique un testament, son Ballet Signature.
    La pièce est un huis clos dans ce microcosme de l'univers de la danse. Dix personnages composent cette compagnie qui va mener à terme ce Ballet Signature. Vont se mêler des trahisons, de l'amour, des chants russes, des envies, de la jalousie, des injustices, des surprises. Mais surtout cet amour de la danse, cet art si difficile, mais si beau. Ce petit théâtre se trouve en Russie, dans la ville de Yalta. Nous sommes en 1835.

  • À son grand regret, Annick Lafeuillade n'a pas de réelles dispositions pour pratiquer un instrument de musique.
    Comment goûter alors les morceaux favoris sans comprendre le fonctionnement que la musique met en scène grâce à ses couleurs ? Les concerts, les spectacles de la télévision, les échos de la presse locale ou internationale, notre corps lui-même dans le sport ou la danse, la littérature, sont des réservoirs immenses où puiser l'inspiration d'un projet sur la musique : un art vivant qui stimule la vie et peut soulager les porteurs d'un handicap.
    Écouter, vibrer, apprécier les sons colorés de toute nature provenant de la voix ou d'instruments divers, c'est l'occasion pour le lecteur de l'accompagner dans ses découvertes.

  • Des lettres qui, mises bout à bout, forment des mots qui forment des phrases, pour mettre en forme des idées, des images sorties de l'imagination volatile, fertile de l'auteure, attirée par l'évasion et le désir de liberté !
    « Poèmes », « nouvelles », « pièces de théâtre », « one woman show », autant de mots pour partager et communiquer avec vous...

  • « Eddy Mitchell a évolué avec intelligence tout en restant fidèle à son style.
    Eddy Mitchell s'est toujours entouré d'excellents musiciens tant sur disque que sur scène.
    Eddy Mitchell n'a jamais eu recours aux scandales ou aux effets tapageurs pour se maintenir en haut de l'affiche.
    Eddy Mitchell est un auteur; il signe de son vrai nom, Claude Moine, la plupart des textes de ses chansons.
    Eddy Mitchell est un acteur (cinéma et théâtre).
    Eddy Mitchell est un dessinateur (sa vocation première, il possède un indéniable bon coup de crayon).
    Eddy Mitchell est un artiste complet dont je suis « fan » depuis près de 50 ans. »
    Alain Magerotte.

  • J'aimerais partager avec vous mon expertise en vous offrant Les Clefs de ma penderie souhaitant qu'elles vous ouvrent quelques portes sur la manière d'agencer votre garde-robe. Que vous soyez du genre féminin ou masculin, les principes de base demeurent les mêmes. Mon but est de vous éveiller à l'élégance sans avoir à dépenser inutilement votre argent.
    Par l'analyse de votre morphologie, des couleurs qui vous conviennent le mieux, selon votre mode de vie, vous apprendrez à enrichir votre penderie sans vous appauvrir.
    Coco Chanel disait : « La vie est trop courte pour s'habiller triste. » Mais la fantaisie ne doit pas se faire impulsive. Combien de vêtements achetés au nom de la mode, sous l'élan d'une impulsion, pendent tristement dans un placard surpeuplé ?

  • Un chanteur célèbre s'interrogeait l'autre jour sur ce qu'il subsiste lorsque se perd une civilisation. Rien peut-être, si ce n'est son art ?
    L'art et la manière de cohabiter laissent parfois de curieuses architectures qui apparaissent comme autant de reflets et d'intrigues patinés par le temps !
    Nous sommes au fin fond d'une vallée perdue au centre de la France ; là où louvoie une rivière étincelante du nom de Petite Creuse. À ces mots, certains feront sûrement référence à ce département rebelle, que l'on imagine quelque part sur l'hexagone entre bruyères et ajoncs ...
    C'est pourtant ici, au moulin de Piot, que pendant une trentaine d'années, se sont manifestés quelque 20 000 jeunes issus de 53 pays et notamment de toutes les régions de France.
    Plus communément appelé « le moulin des apprentis » à ses débuts, le développement de cette aventure est à l'origine d'une chaîne internationale d'autres moulins.
    D'authentiques artistes tels Mouloudji ou Pierre Perret ont soutenu ou se sont produits en Creuse sur ce site, dont l'objectif était d'évoluer vers la construction baroque d'un village cosmopolite.
    Ce fut chose faite en dépit d'années de guerre insoutenables, grâce au dessein d'un seul homme, animé justement d'une volonté sereine de provoquer la chance.

  • En 1920, Elvire, provinciale bretonne, est invitée chez les parents d'un jeune homme, fils unique. Alors que le mariage est envisagé, elle découvre avec stupéfaction leur milieu bourgeois, propice à l'asservissement programmé de la femme. Parfois experte en fabulation sur sa famille et sur son passé, elle mène une révolte déterminée et efficace.

  • L'auteur s'est inspiré d'une expérience vécue sur les chantiers du Bâtiment en Guadeloupe pour écrire cette pièce à deux personnages. Jeff et Mahmoud vont tenter de s'entendre dans un univers hostile au dialogue et à la fraternité. Lorsque la couleur de peau marque la différence, l'issue d'une telle confrontation laisse planer le doute. Pourtant la tentative de réunir ces deux hommes dans le décor réel d'un chantier n'est pas vaine. Elle nous propose d'avancer dans la torpeur de nos préjugés. "Bon courage"

  • Un Handbook en cinq volumes.
    Cet ouvrage fait parti d'un jeu de 5 volumes qui forment, chacun avec un objectif propre, une aide à la composition et à l'arrangement. Il a pour objectif de permettre d'ouvrir les champs des possibilités harmoniques de vos compositions et d'être un outil de création, comme je l'utilise moi même et comme je le présente plus loin dans cet ouvrage. L'ouvrage est donc composé de 5 volumes autonomes avec un objectif particulier pour chacun d'entre eux :
    Le volume I présente les principes généraux : 8 règles harmoniques, principe du demi-ton descendant, ainsi qu'une liste de couples d'accords de type classique (M,m7,7) pour laquelle des enchaînements sont proposés en substitution.

  • Après les « lumières et l'humanisme » en quelques décennies, le monde de l'art s'emballe, celui de la philosophie de même : le dadaïsme, le surréalisme, le post-modernisme, le minimalisme, l'essentialisme, le structuralisme, l'existentialisme, le déconstructionnisme, etc., « l'isme », génération spontanée !
    On convoque, on assigne, on explore... et on exclut beaucoup... l'époque est à l'exclusionnisme !
    Que reste-t-il de nos amours ?
    Récupérons la formule d'Anaxagore : « Rien ne naît ou ne périt, mais les choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau. »
    Ce monde subit une mutation décisive, la plus périlleuse de toute l'humanité... il serait temps d'activer tous les boutons de la pensée ; le fond de l'art est frais... celui de la démocratie aussi !

  • Jeannot et Rosalie dirigent, depuis plus de trente ans, un modeste relais routier, perdu au bord d'une nationale. Malgré l'éloignement, la famille excentrique se réunit chaque premier dimanche de janvier. Cette année, leur rituelle fête des rois marque la célébration d'un autre événement : l'un des fils va remplacer son père à la tête de l'entreprise déclinante. Des épreuves imprévues viendront contrecarrer ce projet, et chaque membre du clan devra tourner la page pour rebondir. Acquérir tardivement son indépendance sera, pour certains, une expérience aussi douloureuse que salvatrice.
    Racontée au fil des retrouvailles successives, la chronique, entre rires et larmes des mutations, bousculant le parcours d'une attachante tribu fusionnelle.

  • Nicolas

    Audrey Bayard

    Nicolas est un court récit inspiré de la vie de Nicolas de Staël.
    Ce peintre majeur du XXe siècle s'est donné la mort à Antibes en pleine gloire, après des années d'anonymat et de misère.
    Le texte raconte les chemins de son ascension, les amitiés, les rencontres et l'amour. De sa mère, de son enfance et des femmes, d'une femme en particulier qui a précipité sa perte.
    Nicolas de Staël s'adresse à Antoine Tudal, Antek, son fils adoptif qu'il a élevé et qui, une fois adulte, est devenu son ami, un soutien inconditionnel.

  • Dans la salle de rédaction d'un journal à scandale, une équipe de journalistes passe en revue les « affaires du mois » : célébrités surprises en situation compromettante, hommes politiques corrompus ou supposés l'être, futures cibles de leurs articles au vitriol.
    Un rédacteur en chef sans foi ni loi, son épouse, sa maîtresse, un journaliste : tout ce petit monde patauge dans un environnement assez malsain.
    Surgit une ancienne victime, armée, homme politique détruit par leur journal et qui menace de les tuer.
    Une négociation s'ensuit et l'enchaînement des événements fait que les choses évoluent de manière inattendue.
    Les femmes se liguent, se rebellent, prennent le pouvoir et tout recommence de manière complètement différente dans une ambiance tout à fait nouvelle.

  • Aperonien

    Darlet Florent

    « Ignoble monstre ! Tu profites de ma faiblesse ! Ta stratégie est infamante [...] Je t'en supplie, brise le miroir que tu mets entre nous. Comment veux que je lutte avec moi-même ? Je connais mes armes, mes tactiques, mes piques et autres tirades dialectiques ! Tout rebondira sur toi sans t'atteindre. C'est certain ! »
    Cette pièce de théâtre philosophique, au confluant de la Grèce antique, du XVIIème siècle et de la modernité, nous installe au coeur de la question du destin. Apéronien, l'antihéros est projeté en enfer où il fait face à son double, son sosie, qui prend la forme d'un démon avec lequel il dialogue. Le voilà engagé dans un terrible combat hégélien dont il trouve l'issue.
    Peu après,notre personnage se réveille devant sa télévision allumée, lui laissant à penser qu'il a rêvé. Et pourtant, il a un doute, tant ses souvenirs semblent réels ! Exposé à la bêtise digne de Bouvard et Pécuchet, il sombre dans une sarabande métaphorique, rocambolesque et dramatique qui met en exergue l'enfer sartrien de la conscience humaine dépourvue d'intériorité et exposée au jugement des autres. Au bout de la démesure Apéronien, héritier de Prométhée, âme souillée, trouvera une fin des plus tragiques.

  • Le cinéma des années d'Occupation est l'ultime refuge des Français en mal d'évasion. Au coeur de la pénurie, il les transporte dans un monde d'abondance. Ici, apparemment point de pénurie, point d'« ersatz », de gazogène ou d'uniformes vert-de-gris. Les agapes se succèdent et des superproductions dignes des temps de pléthore voient le jour. En ces années noires, le spectateur semble avoir retrouvé son cinéma d'avant-guerre. L'envers du décor est surprenant. Chaque mètre de pellicule suppose un véritable tour de force. Il faut louvoyer entre la censure allemande et la censure puritaine de Vichy. Sur les plateaux de la misère, il faut recourir au système D pour faire surgir le moindre décor, récupérer le moindre morceau de bois, créer le métier de récupérateur de clous, tourner par des températures sibériennes en grand décolleté, prendre un bain de soleil par dix degrés au dessous de 0 et sucer des glaçons avant d'ouvrir la bouche pour éviter qu'un nuage de condensation ne s'échappe de la bouche pendant la déclaration d'amour... Ce livre, qui retrace également la vie quotidienne du spectateur, montre des cinéastes et des acteurs choyés du public mais aussi précipités dans les affres de l'Occupation et parfois livrés aux sirènes de la collaboration. Historien des mentalités, directeur de recherche honoraire au CNRS, Pierre Darmon a puisé dans un important fonds d'archives, dépouillé toutes les revues cinématographiques de l'époque d et plusieurs livres de souvenirs. Il nous restitue ici un tableau de moeurs de la plus haute précision.

  • On a souvent l'image d'un Michael Jackson superstar planétaire à l'âge adulte après avoir débuté durant son enfance avec la formation familiale des Jackson 5. Ce serait oublier que, telle une transition, ce groupe est devenu The Jacksons après son départ de la firme Motown pour Epic Records en 1976. Une période importante pour Michael et ses frères, voulant grandir en tant qu'hommes, mais également en tant qu'artistes. Cet ouvrage retrace donc cette discographie jusqu'en 1989, année du septième et dernier album de The Jacksons, et est l'occasion d'aborder de nombreux aspects, aussi bien humains que musicaux.

  • Hoy Rika cambio su perfil en su mundo cibernético, y en las opciones pidió eliminar todos los Email. Que en las ofertas de amor, proponen tiempo record y perfección.
    Que si de veras quería activar esa función.
    Pero que una vez que la activara No podría desactivarla.
    Según su fecha de nacimiento, la hora, su estatura, su color de piel y pelo y hasta. El peso de su masa corporal. Su posición geográfica y sus posibilidades de movilidad.
    Por ir al ginecólogo. Esta vez con dinero en efectivo, y del lado donde las protestas, por el bloqueo de los bancos, y las enormes multas se hacen, mas sentir.
    Allí no existía el instinto, el desenfreno.
    Mi código es ese, mostraba del dedo William 21133014.
    Y quiero que en tu ley, cuan.

  • Mensonges et trahisons rythment le quotidien du couple Vélard, mais il suffit de quelques gouttes de pluie pour que tout rentre dans l'ordre, une fois encore. Du moins, jusqu'au prochain orage.

  • Ami(e)s du Swing, du South, du Son et du Soleil
    Du magret, du Madiran et de l'Armagnac
    Des tournesols et des mélodies nonpareilles...
    Well ! Une seule adresse : volez à Marciac !

empty