Editions du Relié

  • Peut-on exister sans tendresse ? Aujourd'hui plus que jamais, la tendresse s'affirme comme l'une des composantes vitales de la nature humaine : indispensable au tissage du lien social, elle sécurise et unifie le corps et l'esprit, le nôtre et celui d'autrui. La tendresse ne se limite pas à des rapports physiques mais entre dans toute une gamme de sentiments et d'émotions, de dits et de non-dits, de sourires et d'expressions diverses qui montrent que ses enjeux s'avèrent infinis et donnent du sens à nos existences en les enrichissant au-delà de tout ce qu'on peut imaginer. Vingt et une personnalités et spécialistes témoignent des apports de la bienveillance depuis l'enfantement jusqu'aux soins palliatifs, de l'éducation aux relations profesionnelles et amoureuses, dans l'univers médical comme dans le spirituel.

  • Révélé au grand public par le livre de Henri Gougaud, Les Sept Plumes de l'aigle, Luis Ansa était considéré comme un "nagual" (un maître des chamanes) dans la tradition toltèque. Il est le fondateur de la Voie du sentir : une voie d'attention, un art de vivre au quotidien qui nous réconcilie avec notre corps, nos sens, nos différentes mémoires. Dans un langage clair et pratique, l'auteur nous donne les outils pour aller vers la liberté intérieure et devenir ce qu'il appelle un "porteur d'amour".

  •  « ... Et c'est ainsi qu'on se retrouve presque vingt-cinq ans sur une crête de montagne battue par les vents, dans un ermitage accessible seulement à pied, après une heure trente de portage avec tout le nécessaire sur le dos. Heureusement, dans un paysage d'une beauté rare... Un ermitage sans confort : pas d'eau, pas d'électricité, pas de téléphone bien sûr. L'habitation consistait en une toute petite cabane précaire en planches, mais il y avait une chapelle rustique et aussi cette petite grotte difficile d'accès où l'on accédait par une étroite corniche. Est-on plus ermite en vivant dans une grotte qu'en vivant tout simplement dans une maison à l'écart d'un village ? J'avoue que la grotte est entrée dans ma vie de solitaire sans que je sois allée la chercher : il y avait une invitation. La grotte, ce n'était pas une option personnelle, mais un appel de Dieu... » 

  • « Je pense qu'il peut y avoir un sursaut de conscience généralisé, que l'humanité peut prendre conscience de son inconscience et construire autre chose. J'ai le sentiment que les ferments d'une mutation très importante sont déjà prêts, et déjà en action parmi la société civile. Cela me donne de l'espoir ». pierre rabhi. Lors d'un colloque organisé par Sophie Rabhi-Bouquet autour de la question du devenir de l'évolution aujourd'hui, Pierre Rabhi, connu pour son combat écologique dans une démarche laïque et universelle, converse avec la journaliste Claire Éggermont, Lama Lhundroup et Lama Mingyour du monastère de Karma Ling, représentant la tradition bouddhiste tibétaine, le Père Jean-François Holtoff, fortement investi dans la protection de la nature et de tradition catholique, Aigle Bleu, représentant de la tradition amérindienne du Canada. Le livre se conclut avec un échange entre Marc de Smedt et Pierre Rabhi. Par l'observation de la relation entre l'humain et la nature, chacun est renvoyé à sa propre humanité, à sa propre conscience et à sa responsabilité individuelle. Car, comme le disait Krishnamurti, « nous sommes le monde et le monde est nous »... Quatre voies d'approche mais un seul message, celui de l'amour et de l'impérieuse nécessité de sauver notre terre nourricière, notre Terre Mère.

  • Comment venir en aide à tous les êtres sensibles ? Quel devrait être notre rapport à l'univers, au monde social et à autrui ? Quel est l'enseignement du zen sur l'être et le temps ? Que peut-on dire de l'éveil, le fameux satori, et sur les concepts de samsara et de nirvana ? Quelles sont les neufs formes de conscience dont parle le bouddhisme ? Ces conversations avec Pascal Kengan Normandin amènent des réponses profondes et originales qui prouvent combien le zen est une véritable éthique de la précision et de la bienveillance.

  • « Au soir de notre vie, nous ne serons riches que des liens que nous aurons tissés jour après jour ». C'est l'un des credos de Stan Rougier, qui au fil d'incessants voyages, pèlerinages, retraites, conférences et stages dans le monde entier a rencontré une multitude d'êtres, des jeunes, des moins jeunes, des humbles et des puissants, des hommes et des femmes de toutes cultures. Messager de l'amour et d'une spiritualité ouverte à l'autre et à ses différences, l'auteur nous entraîne ici dans une quarantaine de rencontres déterminantes pour son parcours. On y croise, entre autres, l'abbé Pierre, Yvan Amar, le pape François lorsqu'il était Mgr Bergoglio, Helder Camara, André Chouraqui, Olivier Clément, Arnaud Desjardins, Taisen Deshimaru, Mireille Dumas, Soeur Emmanuelle, Robert Hossein, Colette Kessler, Lanza del Vasto, Père Oshida, France Quéré, Marthe Robin, Frère Roger, Christiane Singer, Faouzi Skali, Pir Vilayat Inayat Khan...

  • Concevoir une pratique de la méditation envisagée en dehors des religions peut être une réponse à la crise de notre monde et à son manque de sens. Fort de son expérience et avec l'appui d'études traditionnelles et scientifiques récentes, le Dr Jacques Vigne nous explique comment des techniques simples d'assise, de respiration, de visualisation et de marche méditative peuvent nous aider à sortir de la confusion de nos vies en les rééquilibrant en profondeur. Méditer est indubitablement un remède puissant à notre chaos intérieur car cela nous relie à notre vrai Soi au-delà des facettes innombrables et éphémères de notre petit moi. Nous devons apprendre à lire nos émotions et tensions perturbatrices qui déforment notre perception de la réalité en revenant à notre corps. Il s'agit aussi de faire croître nos qualités positives : la méditation est en cela une véritable culture de l'esprit ! Elle permet de se relier plus sainement au réel, tout en approfondissant notre être.

  • La substance de ce livre repose sur les entretiens qui ont réuni Jean Klein, ses élèves et ses amis, tant aux Etats-Unis qu'en Europe. Jean Klein dispense à chacun, selon sa nature, un enseignement de la sagesse orientale adapté à notre temps, tout en transmettant une riche expérience de l'existence. Ces entretiens de vaste portée, qui touchent à tous les aspects de la connaissance de soi, révèlent que c'est seulement dans un état spontané de silence intérieur que nous pouvons nous ouvrir à notre vraie nature : le "je suis" de la pure conscience. Jean Klein parle pour la première fois de sa vie, de ses rencontres avec son maître en Inde et des circonstances de son éveil.

  • Voici un ouvrage dont Michel Tournier constata « l'imposante érudition ». Il se révèle le plus fascinant et le plus fondamental qui soit sur les mystères posés depuis la préhistoire par les structures labyrinthiques présentes dans le monde entier et dans toutes les traditions et civilisations. En effet, depuis Thésée et le Minotaure, mythe clé de l'Occident, le labyrinthe semble éluder toute explication en se présentant sans cesse sous de nouveaux aspects. Le mythe grec fait du labyrinthe une prison. Dans le Ramayana, c'est un château fort inexpugnable, repaire du démon Ravana. Dans l'art bouddhique il représente citta ou l'aspect mental de l'esprit. Les indiens d'Amérique y voient le point d'émergence à travers lequel leurs lointains ancêtres entrèrent dans ce monde.Sur le sol des cathédrales le labyrinthe prend la forme d'un parcours initiatique. Enfin, le très ancien calendrier maya de Tihuanaco semble relier la structure du labyrinthe à celle du temps. L'auteur nous montre que les entrelacs et noeuds des labyrinthes correspondent aux principes de l'actuelle physique quantique et fondent aussi les arts sous toutes leurs formes.Le labyrinthe serait la carte ultime pour nous guider à travers la nature mystique de l'univers.

  • Daniel Odier nous donne ici une traduction inédite des 53 stances du Spandakârikâ ou "Chant du Frémissement", texte tantrique écrit au début du IXème siècle par l'un des grands yogis du Shivaïsme cachemirien. Il expose une philosophie et une pratique de méditation essentielle, le Mahamudra, pratique qui rejoint par ses préceptes le ch'an chinois, le zen japonais et le dzogchen tibétain. Il fait souffler un vent de liberté sur des théologies sclérosées et redonne à la spiritualité sa vraie place : celle de l'esprit.

  • Retiré jusqu'à récemment, dans le silence depuis une trentaine d'années dans son âshram près de Rishikesh, au pied de l'Himalaya (auquel sont accolés une école et un dispensaire pour pauvres), Chandra Swâmi répondait aux questions de ses visiteurs hindous et occidentaux par des textes clairs et denses écrits sur des bouts de papier. Ce livre est donc la suite et le second volume du Chant du silence, dont la moisson s'articule autour de neuf parties : Dieu existe - Le but de la Vie humaine - Les qualités fondamentales requises sur la Voie - Les Sâdhanâs des divers yogas - Méditation et contemplation - Les obstacles et les aides sur le chemin spirituel - Questions métaphysiques - Expériences et réalisation du Soi. Ces textes, marqués par le bon sens et une profonde sagesse sont des outils précieux pour toute démarche de transformation de soi.

  • Toutes les questions que l'on peut se poser dans le bouddhisme tibétain à propos du bonheur, du Bouddha, de la Claire Lumière, de l'ego, des illusions, du karma, ainsi que sur la pratique de la méditation, la réincarnation, le rêve lucide, la sagesse au quotidien, la transmission et les voeux monastiques... se trouvent abordées ici avec rigueur et clarté.

  • Comprendre notre conscience est l'un des défis les plus stimulants qui soit pour la pensée. D'où vient-elle ? Quel est son niveau d'autonomie vis-à-vis du cerveau ? Et que penser de son destin ? Comment est-elle connectée à l'absolu, au cosmos ? Docteur en psychologie et psychothérapeute, l'auteur fait appel à la psychologie transpersonnelle, à la littérature de science-fiction (qu'il renomme conscience-fiction), à la prospective et aux sciences de pointe. Enfin, il nous rappelle les incroyables avancées qui font coïncider spiritualité et physique quantique. Après avoir lu ce livre surprenant, nous ne verrons plus notre conscience de la même façon !

  • Vipassana

    Alain Durel

    Le terme Vipassana « vision pénétrante », vient du Théravada, le bouddhisme du Sud. Lors d'un voyage au Sri Lanka, l'auteur découvre l'enseignement d'un de ses grands maîtres spirituels, Godwin Samararatne (1932-2000). Il s'adressait surtout à des nonbouddhistes laïques et définissait la méditation en ces termes : connaître, façonner, libérer l'esprit. Pour conserver notre corps en bonne santé, nous le nourrissons, nous le tenons propre et nous le soignons. Mais que faisons-nous pour garder notre esprit sain ?, demande Godwin. Quels sont les symptômes des maladies de l'esprit et comment se libérer de nos émotions négatives afin de rester équilibré, heureux et paisible ? Par la pratique quotidienne de l'attention et de l'amitié bienveillante, par des techniques que le maître détaille avec une profonde sagesse et un merveilleux sens de l'humour.

  • Le Dr Vigneron poursuit ce qui est la grande enquête de sa vie : les capacités de soigner et d'équilibrer les organismes humains par les pouvoirs de la conscience en ayant recours à des médecines différentes. Il s'intéresse ici à ce qu'il appelle "le guérisseur intérieur" et à toutes nos facultés d'autoguérison grâce à la transe hypnotique, aux bienfaits psychosomatiques de la méditation et à ceux de l'intuition et de la suggestion. Nos pensées nous déterminent au moins autant que nos gènes : nous sommes ce que nous pensons ! Il nous raconte, entre autres, ses expériences en Amazonie auprès de curanderos et les conclusions qu'il en tire sur ce qu'ils appellent "la voix des esprits". Il développe son approche originale de la médecine quantique et nous propose de bonnes façons de changer de grille de lecture sur notre rapport au monde pour favoriser les forces de guérison. Dans ce livre passionnant et surprenant, il prouve que réintégrer l'étude de la conscience dans le champ de la science permettrait au médecin d'aider le patient à ne plus considérer son corps comme une simple machine biologique. Tout être humain a en lui un potentiel de croissance et de changement extraordinaire.

  • L'amour est ce qui se donne sans espoir de retour. C'est la manifestation du sublime, de la beauté pure et invisible. L'amour est le commencement et la fin, l'essence de tout ce qui nous anime.
    L'amour transforme chaque chose, chaque être, chaque acte en une fibre sacrée qui nous offre la possibilité de tisser un éden.

  • Brutalement confronté à un cancer, un lymphome, le Dr Vigneron considère celui-ci comme étant l'aboutissement d'un déséquilibre de vie : trop de travail et de stress, trop de préoccupations humaines, certes passionnantes, pas assez de repos. "Le cancer me rappelle à l'ordre, il me montre que je n'étais plus en cohérence avec ce qui fait l'essence de mon être." Il décide de s'attaquer au problème, d'adapter les thérapies qu'on lui propose, d'avoir une vision claire de ce qui est important pour lui dans la vie et d'organiser celle-ci en fonction, et aussi de prendre en compte ses émotions de façon positive. Ce livre rédigé dans un style splendide, d'une sincérité absolue, est le récit passionnant de cette quête de guérison à travers les intenses difficultés rencontrées, et les expériences thérapeutiques effectuées ici, en Inde et ailleurs.

  • Les maîtres de méditation courent les rues, mais trouver le bon n'est souvent pas si simple ! D'où la joie de Dirk Grosser quand il rencontre, un jour, un authentique maître zen. A première vue, Bobba est un chien ordinaire. Pourtant, il révèle aussi sa nature de Bouddha, qui, durant quatorze ans, donnera chaque jour à son disciple l'exemple d'un art de vivre tout simple, mais d'une grande sagesse.

empty