Editions Milan

  • Un royaume construit en bonbons, ça fait envie, non ? Pourtant, la vie n'est pas facile à Zanzivar. Le cruel empereur Fureur Ier oblige chacun à porter une demi-moustache, même les femmes et les enfants ! Sa fille, l'infâme princesse Élize, invente des machines de torture à base de caramel. Quant à l'horrible impératrice Azuela, elle a interdit les pirates. Du coup, le père de Balthazar est devenu coiffeur-barbier-moustacheur. Un jour, il rate le chignon en forme de manchot empereur demandé par l'impératrice. Le voilà expédié en prison, laissant Balthazar seul au monde... Heureusement, ce n'est que le début de l'aventure...
    « Une aventure où l'on ne s'ennuie pas une seconde, aux côtés d'une drôle d'héroïne masquée, pleine de fougue, n'ayant pas sa langue dans sa poche et prête à tout pour défendre son village contre l'oppresseur. Attention, tous les coups sont permis : rira bien qui rira le dernier ! » Page des Libraires, Charline Peeters, librairie La Parenthèse (Liège)
    « Il y a plein de fantaisie dans ce petit roman savoureux qui tourne en dérision les dictatures et leur cortège d'absurdité. » Cécile Jaurès, La Croix.

  • Paul Quéraillon, dit PQ, et Valentine, la nouvelle, subissent les sarcasmes de Lorie la moqueuse. Ils vont s'allier pour se défendre et prendre leur revanche sur leur persécutrice. Au risque de tomber dans le camp des "méchants"...
    Sélectionné au Grand Prix des Jeunes Lecteurs organisé par la la fédération des Parents d'Elèves de l'Enseignement Public et parrainé par l'Education nationale et par le Ministère de la Culture
    « Un petit roman très bien écrit et qui va faire réfléchir les enfants. À mettre dans toutes les mains à partir 9-10 ans. » RCF Radio, Marie-Dominique Verniolle
    « Un roman très drôle qui pose une bonne question : faut-il rendre la monnaie de leur pièce aux méchant(e)s ? » Les p'tites sorcières
    « Un roman intelligent », Le Journal de Mickey
    Prix de littérature jeunesse Lire en Poche 2021

  • Dans la rue, à l'école, personne ne voit Simone.
    C'est bien simple, c'est comme si elle était transparente. C'est d'ailleurs le cas. Littéralement.
    Car Simone est une toute petite crevette translucide. Mais ce n'est pas pour ça qu'elle va se laisser marcher sur les pieds par ce gros lourdaud de César Luminex. Même s'il paraît qu'il a des homards dans sa famille, il va voir ce qu'il va voir, Luminex !
    Cependant, une menace pire que César Luminex plane sur Simone et ses amis...

  • Une vingtaine de textes courts dressent un panorama des petites joies et des
    émotions quotidiennes d'un enfant de 10 ans : petits riens ou instants forts
    à déguster entre les lignes, mais aussi moments rares à savourer en toute
    quiétude.

  • Catastrophe : pas de colo de surf pour Nils cet été ! À la place, il va aller passer ses vacances à la campagne, chez la tante Bou. Autant dire que c'est un été fichu... ou bien le point de départ d'une cascades de hasards malencontreux, de mini-catastrophes et de vrais accidents bizarres qui vont conduire Nils à vivre l'été le plus important de sa vie.

  • Alban est ENCORE puni. Certes il a (encore) fait une (petite) bêtise (après avoir détruit une vitre, la télé, écrabouillé la main de son petit frère, il vient seulement de ruiner la nouvelle chemise de sa mère)... mais IL NE L'A PAS FAIT EXPRÈS ! Le voilà privé de dessert. Un gâteau au chocolat, en plus. Trop, c'est trop ! Alban décide de fuguer. Oh, pas très loin, dans la cabane qu'il a construite avec son copain Mounir. Cette cabane, désormais, est réservée aux VICTIMES DE L'INJUSTICE MONDIALE, comme lui. Mais bientôt, TOC, TOC, TOC ! on frappe à la porte. Qui cela peut-il bien être ?

  • Dans ces 20 histoires courtes savamment rédigées, Bernard Friot imagine un garçon nommé Enzo, avec qui les objets se mettent à discuter. Ses baskets, sa porte d'entrée, son oreiller se muent soudain en intarissables bavards. À la maison, à l'école ou dans la rue, le voilà obligé de répondre à ses affaires, qui, bizarrement, ne se mêlent pas de leurs affaires...

  • Un robot, une voiture de course, un hélicoptère qui vole pour de vrai... Avec une liste de cadeaux comme ça, c'est sûr, Jojo a tué le Père Noël ! Pour sauver Noël, plus qu'une seule solution : le remplacer.

empty