Andersen éditions

  • Pour Jean-Paul Klée, la vie est un grand cahier bleu ciel qu´il garnit des ravissements de chaque jour. Rencontres et conversations égayent son existence de poète replié. On croise ici une ancienne clerc de notaire ayant le coeur sur la main, le copain forestier amateur de femmes et de chevaux, deux vétérans de la guerre d´Algérie, une pâtissière qui roucoule à ses jeux de mots, le spectre de Pasolini ou celui de cet oncle qui - à l´inverse du père - réchappa aux nazis en vivant caché au fond d´un poulailler parcouru de passages secrets...

    Dans ces proses stylisées, où l´émotion affleure, où la bienveillance luit, l´auteur promène son oeil pointu sur notre réalité. Il ne s´agit pas seulement de dire le monde, mais de le réinventer.

  • Juin 1964. On vient de détecter in extremis une tuberculose chez Laurent, sept ans. D´Alsace, le gamin est envoyé d´urgence au sanatorium de Briançon, où débute un long chemin de croix : le traitement médical, la solitude des nuits, la main lourde des adultes, les mauvaises rencontres aussi. Mais une lumière brille toujours quelque part, comme le Maillot jaune sur les routes du Tour de France. Tandis que ses héros Jacques Anquetil et Raymond Poulidor s´y livrent un duel au sommet, le petit garçon engage son propre combat, pour survivre.

    Avec une pudeur teintée d´humour, Laurent Bayart tisse, de l´enfance à l´âge d´homme, une confession touchante, qui rayonne d´optimisme.

  • Naples, 1905. Joseph Conrad fait la connaissance d´un aristocrate polonais qui l´intrigue. Un an plus tard, il en tire Le Comte. Le Comte, c´est cet élégant et fortuné sexagénaire qui n´ose dire son vrai nom et dont la silhouette hante l´hôtel où il est descendu, personne ne sait pourquoi, après une vie de voyages. Après une vie. Un soir, tandis qu´il flâne dans l´air doux et qu´un orchestre enivre les esprits, il croise un jeune Napolitain aux intentions ambiguës...

    Au seuil des grands bouleversements qui fracasseront le siècle, Conrad livre un récit aussi bref que saisissant, dont l´énigme ne cesse d´interroger.

empty