Éditions Marcel Broquet

  • ENFIN, un essai qui traite de la vie des personnes âgées, tant du point de vue physique que psychique, notamment de ces aînés qui vivent du Supplément de revenu garanti, soit 1 442 $ par mois !
    Né de l'indignation de l'auteure qui constate
    l'extrême pauvreté de nombre d'entre elles, ainsi que ses effets pervers méconnus, cet ouvrage se fait plaidoyer pour la justice sociale et appel à la solidarité.
    L'ouvrage se fonde sur des statistiques convaincantes et résume des entrevues avec des femmes plongées dans cette misère que la société repue et satisfaite préfère souvent oublier. Il offre des
    témoignages bien sentis, y compris celui de son auteure qui, âgée de 84 ans, sait de quoi elle parle. L'essayiste devient ainsi elle-même objet de réflexion sur le ieillissement. Chiffres à l'appui, elle démontre ce qu'est la pauvreté et son cortège de conséquences. Elle nous invite à une sérieuse prise de conscience tout en proposant des solutions concrètes qui n'ont d'autre but que de réclamer un partage social mieux réparti et plus juste. Ce brûlot - car c'en est un - n'épargne évidemment pas le système
    économique qui engendre, accentue et prolonge la pauvreté des personnes les plus vulnérables.

  • Savez-vous que l'être humain est à l'origine d'environ 90% de son stress ? S'il le crée, pourquoi ne pourrait-il pas le supprimer ? Car la première source de stress, c'est nous. Nombre de livres et de magazines proposent des dizaines de solutions pour diminuer les effets du stress : la détente, la méditation, les plantes, les massages, etc. Ce livre est différent car il propose de gérer les sources du stress et non les symptômes. Il vous invite à vous poser des questions efficaces pour comprendre ce qui se passe dans votre tête, comment le stress se met en place. Il vous propose des idées simples pour agir en toute circonstance et changer la vision actuelle du stress comme si c'était un fléau à éliminer. Il contient des idées pratiques et non de grands principes théoriques peu applicables du genre : « Faites du sport 2 heures par jour ». Formateur en Gestion du stress, l'auteur cerne ici, son expérience acquise au terme de rencontres de groupes de centaines de participants. Il y explique non seulement les mécanismes du stress mais propose également des techniques simples permettant de gérer, de manière plus saine, la plupart des situations stressantes. Ce n'est pas un médicament à avaler pour vous sentir mieux. C'est un guide personnel vers moins de tension, plus de paix et un meilleur contrôle

  • Qui ne rêve pas de vivre une entente au beau fi xe avec son partenaire ?
    Un outil pour permettre à chacun - conjoints, parents, amis, collègues - de communiquer dans le respect de soi et de l'autre Il est tout à fait possible de se rapprocher de cet idéal grâce à ce nouvel outil de communication e cace pour traverser les intempéries de la relation au quotidien en maintenant le cap sur le respect et l'amour. Même si parfois, la communication ne su t pas toujours pour éviter une séparation, vous aurez au moins le sentiment d'avoir tout fait pour l'éviter. La démarche proposée est originale et s'adresse à tout couple au sens large : conjoints de même sexe ou de sexes di érents, mère et lle, frère et soeur, etc., pour autant que les deux personnes concernées vivent dans un même espace, car c'est là, évidemment que se confrontent le plus âprement leurs di érences et leurs di cultés à bien se comprendre.
    Sur ce chemin d'évolution, il existe quantités d'outils. Le but de celui-ci est de proposer une approche simple sur l'importance de communiquer et surtout dépasser le discours théorique en passant à l'action concrète. Les exercices et le journal quotidien sont destinés à créer au sein du couple la saine habitude de dire les choses à temps. Est-il si risqué de parler ce que l'on ressent, d'exprimer des émotions, des besoins, oser faire une demande ? Magni quement illustré, il o re une belle ouverture sur soi et sur l'autre applicable en toutes circonstances, même au travail. Une approche originale !

empty