Sofedis

  • Ukraine : de l'indépendance à la guerre

    Alexandra Goujon

    • Le cavalier bleu
    • 18 Novembre 2021

    Depuis une dizaine d'années, l'Ukraine apparaît régulièrement sur le devant de la scène internationale, que ce soit pour ses mouvements protestataires, ou à propos de l'annexion de la Crimée par la Russie et du conflit à l'est du pays, semblant constituer le théâtre d'une nouvelle guerre froide qui cristallise les tensions entre la Russie et les nations occidentales.
    Les événements récents sont aussi l'occasion de mesurer combien notre connaissance de ce pays est lacunaire, se limitant souvent aux clichés d'une Ukraine berceau de la Russie, terre des cosaques, grenier à blé de l'URSS et d'une suite de gouvernants entachés par une corruption massive.
    Partant de ces idées reçues, Alexandra Goujon dresse un portrait précis et documenté de cette Ukraine, terre de contrastes.

  • Azucena ou les fourmis zinzines

    Pinar Selek

    • Des femmes
    • 7 Avril 2022

    « Au premier regard, on ne voyait pas, usées à force
    de passages, les frontières de cette ville de l'exil et du
    tourisme, ni les chemins empruntés par les Italiens,
    les Russes et les Anglais, suivis par les Arméniens,
    les Arabes, les Juifs, les peuples des Balkans et de
    l'Afrique.
    Nice, comme les autres villes, ne fait pas entendre sa voix tant qu'on ne s'est pas blotti contre sa poitrine
    pour pleurer au moins une fois, tant qu'on ne s'est
    pas couché dans ses bras. Par bonheur, les Zinzins
    avaient été nombreux à l'entendre : Gouel le Chanteur
    des rues, Alex le Prince des poubelles, Manu la
    fondatrice des Paranos et Azucena la Zinzine aux
    chaussures rouges, celle qui vient de se présenter
    comme "Bleue". » P. S.

  • La Révolution des filles

    Luciana Peker

    • Des femmes
    • 10 Mars 2022

    « La Révolution des filles » est une expression popularisée par la journaliste argentine Luciana Peker pour saluer le rôle majeur des jeunes femmes et des adolescentes dans les enjeux des féminismes actuels, tels que la lutte pour le droit à disposer de son corps et celle contre les féminicides. En partant du débat sur le droit à l'interruption volontaire de grossesse, l'autrice déroule le lien historique et transgénérationnel entre le combat des grands-mères, des mères et celui des filles. Dans une perspective ouverte sur toute l'Amérique latine, et en donnant la parole à des personnes issues de différentes classes sociales et des milieux les plus divers, elle brosse le portrait exhaustif d'un mouvement de libération des femmes populaire, jeune, laïc
    et inclusif. Cet essai d'une remarquable vitalité s'ancre dans une réalité complexe : un continent traversé par de profondes inégalités socioéconomiques et une volonté de contrôle sur le corps des femmes.

  • Repli identitaire, nationalisme, fermeture des frontières... l'idéo­logie des extrêmes droites semble aux antipodes du concept même de relations internationales. Quel sens a donc une approche géopolitique ?
    Au-delà du fantasme d'une « Internationale brune », l'histoire des mouvements d'extrême droite montre que ses militants n'ont eu de cesse de sortir de l'isolement national en se nourrissant de théoriciens d'horizons divers dont les idées diffusent mondialement. Pensons à l'assassin de Christchurch se réclamant de Renaud Camus et de son idéologie du « grand remplacement ».
    Reprenant la thèse du choc des civilisations de Samuel Huntington et convaincues que l'avenir sera constitué de grands ensembles civilisationnels conflictuels, les extrêmes droites construisent ainsi une géopolitique identitaire censée lutter pour la survie de la « race blanche ». De quoi se nourrit l'extrême droite ? Sur quels discours s'appuie-t-elle ? Comment se mettent en place ses réseaux internationaux ?
    C'est ce que décrit Stéphane François dans cette analyse originale des contenus idéologiques et des grandes phases de dévelop­pement des extrêmes droites de par le monde.

  • À l'automne 1918, la Première Guerre mondiale à peine terminée, les généraux cèdent la place aux hommes d'État qui doivent définir les termes de l'armistice et ouvrir les négociations de paix. Des femmes politiquement engagées, notamment dans le mouvement pour le suffrage des femmes, n'entendent pas laisser les hommes décider seuls et demandent qu'une délégation soit reçue et admise à
    la table des négociations alors que doit se tenir la conférence de la paix, à Paris. Le refus du président des États-Unis, Woodrow Wilson, et du Premier ministre britannique, David Lloyd George, n'entame en rien leur détermination à agir : les femmes s'organisent entre elles et se préparent à exiger l'égalité des sexes et la justice sociale ainsi que des mesures pour instaurer une paix durable dans
    le monde d'après-guerre. La Conférence de la paix de Paris suscite une vague de militantisme féminin sans précédent, attirant sur la scène internationale des femmes venues du monde entier pour défendre simultanément la paix, la démocratie et les droits des femmes. Tel est le point de départ de cet ouvrage, dont le fil rouge pourrait être que « Nul ne peut se croire autorisé à parler au nom des peuples tant que les femmes seront exclues de la vie politique des
    nations », selon la formule de la féministe et suffragiste française Marguerite de Witt Schlumberger.

    « Aujourd'hui, plus de cent ans après, la lutte pour les droits des femmes dans le monde se poursuit sans relâche. Suivant les traces des pionnières courageuses et audacieuses de 1919, une nouvelle génération pourrait encore trouver le chemin d'un ordre mondial plus juste et plus équitable. »

  • T.1 ; le satellite de l'amande

    Françoise d' Eaubonne

    • Des femmes
    • 17 Mars 2022

    À l'orée du XXIe siècle, les femmes transmettent la vie
    par ectogenèse, sans le concours des hommes. Dans ce
    contexte, une expédition est envoyée dans l'espace afin
    d'explorer le mystérieux satellite du soleil Amande. Ariane,
    la narratrice, participe à cette mission spatiale. Mais sur
    place, l'énigme s'épaissit : la planète est vivante, au sens
    propre. L'équipe va de surprise en fascination, nous
    emportant avec elle. Les péripéties s'enchaînent dans ce
    roman à rebondissements, de l'auscultation de la planète
    à la découverte d'une société futuriste bien particulière.
    Françoise d'Eaubonne, de sa plume foisonnante à l'humour
    acéré, fait de son space-opéra un magnifique roman
    symbolique et poétique.
    "Le Satellite de l'Amande", premier tome de la "Trilogie
    du Losange", et sa suite "Les Bergères de l'Apocalypse" qui
    paraît simultanément, sont des intemporels du genre
    tant la vivacité de l'univers proposé par l'autrice éblouit
    encore aujourd'hui. Le troisième tome, "Un bonheur viril",
    paraîtra en octobre 2022.

  • T.2 ; les bergères de l'apocalypse

    Françoise d' Eaubonne

    • Des femmes
    • 17 Mars 2022

    Au retour de l'expédition sur le satellite de l'Amande, Ariane amorce une enquête historique sur la guerre des sexes ayant conduit à la société gynocentrique dans laquelle elle vit, Anima. Les Fécondateurs masculins ne sont plus, d'où la question entêtante d'Ariane : « Les enfants mâles, qu'avez-vous fait d'eux ? » À contrecourant des discours officiels, la narratrice s'engage dans la voix tantôt ténue, tantôt vigoureuse de celles qui veulent bien raconter. Ses propres souvenirs lui sont aussi d'une aide précieuse pour retracer le passé. On découvre avec plus de profondeur et de détails l'univers prolifique posé par le tome I de la "Trilogie du Losange", "Le Satellite de l'Amande". Dans cette épopée délirante à l'humour corrosif, Françoise d'Eaubonne mêle avec finesse les genres, de la science-fiction à l'essai en passant par l'utopie et le postapocalyptique.

  • Idées reçues sur la ménopause : une problématique médicale et sociale Nouv.

    Idées reçues sur la ménopause : une problématique médicale et sociale

    Cécile Charlap

    • Le cavalier bleu
    • 3 Mai 2022

    Il n'est pas un ouvrage de médecine ou un magazine « santé » qui, lorsqu'il est question du vieillissement physiologique des femmes, n'évoque la ménopause. Pourtant, l'étude de cette cessation des menstruations est relativement récente (XIXe siècle), lorsque l'on commence à considérer le corps de la femme de façon singulière et non comme celui d'un homme inversé. Malgré tout, au-delà des changements physiologiques décrits, la ménopause et ses représentations renvoient à une perception très stéréotypée des femmes, loin des expériences hétérogènes vécues par celles-ci.
    Mêlant dimension médicale, historique, anthropologique et sociale, Cécile Charlap livre ici une analyse fine de ce que la ménopause dit du regard que la société porte sur les femmes.

  • Fin de vie : interroger la mort pour chercher un sens à la vie

    Régis Aubry

    • Le cavalier bleu
    • 27 Mars 2022

    Depuis quelques décennies la fin de vie a dépassé le cadre de
    l'intime pour devenir l'enjeu d'une société qui refuse de plus en
    plus la mort. Certains « cas » très médiatisés ont également conduit à la « sensationnalisation » d'un débat qui peine à être mené sereinement, alors même qu'il nous concerne tous : collectivement, par les réponses que les soignants et le législateur apporteront, individuellement par l'appréhension que nous avons de notre finitude.
    Pionnier dans la recherche sur la fin de vie et les soins palliatifs, Régis Aubry en aborde tous les aspects dans leur complexité et avec une profonde humanité. Ce faisant, il nous invite aussi à réfléchir sur la vie et le sens que nous voulons lui donner.

  • La femme qui a tué les poissons et autres contes

    Clarice Lispector

    • Des femmes
    • 2 Décembre 2021

    « Parce qu'au début et au milieu je vais vous raconter des histoires sur les animaux que j'ai eus, pour vous montrer que je ne pourrais pas avoir tué les poissons autrement que sans le faire exprès. J'ai bon espoir qu'à la fin de ce livre vous me connaissiez mieux et que vous m'accordiez le pardon que je demande pour la mort de deux "tyrougets" - c'est comme ça qu'on les appelait à la maison, "tyrougets". » C. L.

  • Transidentités et transitudes : se défaire des idées reçues

    ,

    • Le cavalier bleu
    • 17 Février 2022

    Si la transidentité n'est pas un fait nouveau, les franchissements de genre suscitent toujours préjugés, brutalités, théories et pressions sur les existences des personnes concernées. Lorsque l'on évoque les transidentités, des questions viennent ainsi inéluctablement : comment un homme pourrait-il devenir une femme ? Une femme, un homme ? Ces formulations ont-elles un sens ? Pour qui et pourquoi ? Une autre question surgit : quel est le sens du mot devenir ? Car les transidentités, appréhendées par le concept d'identité de genre ou sous l'idée d'expériences de vie trans, réinterrogent l'analogie « naissance = assignation ».
    C'est tout l'enjeu de cet ouvrage que de montrer que les transitions sont plurielles et bien plus complexes qu'un passage sans retour d'un point A à un point B, que le verbe « devenir » doit être pris au sens fort de « devenir enfin la personne que l'on est ». Être trans est ainsi une expérience du monde qui questionne la construction sociale qu'est la binarité.
    On ne naît pas, on devient...

  • Sécurité, environnement, finance, santé, énergie, numérique...
    le risque et sa gestion ont intégré de nombreux pans de notre
    société, tant au niveau des disciplines que des acteurs.
    Cette culture du risque, qui s'est accrue avec l'intensification de
    la mondialisation et la démultiplication de solutions technologiques, a fait émerger de nouvelles problématiques qui impliquent non seulement les acteurs étatiques et internationaux, mais aussi désormais ceux d'un secteur privé de plus en plus florissant.
    C'est ce panorama complexe et ses enjeux géopolitiques nouveaux qu'analysent ici Sarah Perret et J. Peter Burgess.

  • Tu vis ou tu meurs : oeuvres poétiques (1960-1969)

    Anne Sexton

    • Des femmes
    • 13 Janvier 2022

    « Chaque être en moi est un oiseau.
    Je bats toutes mes ailes.
    Ils voulaient te retrancher de moi
    mais ils ne le feront pas.
    Ils disaient que tu étais infiniment vide
    mais tu ne l'es pas.
    Ils disaient que tu étais si malade que tu agonisais
    mais ils avaient tort.
    Tu chantes comme une écolière.
    Tu n'es pas déchirée. »
    A. S., Pour fêter ma matrice

    « Voici enfin accessibles en français les oeuvres poétiques
    d'Anne Sexton, qui figurent parmi les plus marquantes
    et reconnues de la littérature américaine au XXe siècle.
    On ne peut que se réjouir de cet événement littéraire,
    rendu possible grâce aux éditions des femmes-Antoinette
    Fouque [...]. Comment s'expliquer, jusqu'à ce jour, le
    peu d'écho reçu en France par une voix dont la puissante
    originalité s'est imposée outre-Atlantique dès le début
    des années 1960, qui fut récompensée par toutes les
    distinctions littéraires auxquelles les poètes américains
    peuvent prétendre, si ce n'est par une certaine lenteur à
    s'ouvrir à la poésie venue des États-Unis ? » P. G.

  • Anatomie du nazisme

    Frédéric Sallée

    • Le cavalier bleu
    • 8 Novembre 2018

    Tout ou presque a été écrit sur le nazisme, faisant de celui-ci l'objet de recherche historique le plus commenté d'après-guerre. Nous pensons donc savoir, sentiment renforcé par l'incarnation symbolique de l'horreur conférée au nazisme depuis la Shoah : quiconque entre dans le débat politique et/ou historique se heurte tôt ou tard au danger du point Godwin. Or, si le nazisme se fait argument suprême, ne légitimant aucune contre-expertise car indépassable dans la représentation de l'horreur qu'il suscite, cela tient en grande partie aux idées reçues que le nazisme et sa mémoire ont suscitées pour justifier de son aberration, associé à une lecture parfois décontextualisée de l'histoire.

    Cette anatomie du nazisme propose donc de plonger aux racines du phénomène et de battre en brèche les idées reçues ayant pollué et fragmenté son histoire et sa mémoire. Derrière le scalpel de l'historien se joue le diagnostic d'une société éclairée.

  • Géopolitique des mafias : entre expansion économique et conquête territoriale

    Clotilde Champeyrache

    • Le cavalier bleu
    • 17 Février 2022

    S'appuyant d'abord sur le contrôle d'un territoire puis sur une extension tentaculaire à l'échelle de la planète, les mafias dessinent une géographie singulière avec ses lieux et ses ancrages. Elles s'affranchissent des frontières réelles ou symboliques, entre légal et illégal, exploitent la mondialisation des trafics et la fragmentation des espaces politiques, et accroissent ainsi un rayonnement international dans lequel les diasporas jouent un rôle certain.
    Une géopolitique des mafias a donc tout son sens pour comprendre que les mécanismes de conquête des territoires et des populations vont bien au-delà de ceux d'une organisation criminelle « classique ». Ceci est d'autant plus crucial que l'enjeu des années à venir sera de lutter contre cette expansion territoriale, l'histoire ayant montré qu'aucun pays n'a su extirper la mafia une fois celle-ci implantée sur son territoire.

  • Le changement climatique

    Mark Maslin

    • Edp sciences
    • 31 Mars 2022

    La prise de conscience mondiale du changement climatique progresse, et des militants comme Greta Thunberg ou des groupes comme Extinction Rebellion bénéficient d'un soutien de plus en plus large. De nombreux pays ont déclaré que nous sommes désormais en situation d'urgence climatique. Cette menace nous oblige à examiner l'ensemble des fondements de la société moderne et à réfléchir à l'avenir que nous voulons créer. S'appuyant sur les toutes dernières données scientifiques du rapport du GIEC 2021, ce livre analyse les preuves que le changement climatique est déjà en cours et présente les conséquences catastrophiques qu'il pourrait avoir à long terme. Mark Maslin se penche également sur la géopolitique du changement climatique et sur les solutions que nous pouvons employer pour éviter ses pires effets. Tout au long de son exposé, il démontre comment nous devons développer de nouveaux modes de pensée pour le XXe siècle au niveau des individus, des entreprises et des gouvernements afin de relever collectivement le défi du changement climatique.

  • Correspondance

    Clarice Lispector

    • Des femmes
    • 2 Décembre 2021

    Après les éditions complètes des Nouvelles et des Chroniques, voici celle de la Correspondance de Clarice Lispector qui réunit pour la première fois en un seul volume près de 300 lettres, dont plus de 70 inédites, de l'une des plus grandes écrivaines de son temps. Elles parcourent
    quatre décennies (1940-1977) et offrent une vision d'ensemble de la vie privée et littéraire de Clarice Lispector.
    Dans ses lettres à sa famille et à ses amis, l'autrice exprime la quotidienneté d'une existence d'expatriée, d'épouse et de mère attentive... Il y a aussi les lettres adressées à un deuxième cercle, celui de ses amitiés littéraires. On découvrira ici un nombre conséquent de destinataires contemporains de Clarice Lispector, qui ont illustré la vie littéraire brésilienne très brillante de l'époque (João Cabral de Melo Neto, Fernando Sabino, ou encore Rubem Braga...). Enfin, il y a les lettres professionnelles, où on la voit se préoccuper du sort de ses oeuvres. Dans un registre encore plus intime que celui qu'elle emploie dans ses chroniques, c'est toujours la même finesse d'esprit, le même sens de l'humour et la même délicatesse qui laissent entrevoir l'être
    humain derrière ses chefs-d'oeuvre. En ce qu'il révèle de la personne qu'était Clarice Lispector, cet ouvrage vient compléter le cycle de publication de ses oeuvres par les éditions des femmes-Antoinette Fouque et constitue une pièce essentielle du puzzle claricien.

  • Les vikings

    Régis Boyer

    • Le cavalier bleu
    • 10 Décembre 2014

    « Les Vikings étaient de redoutables barbares », « On ne sait rien d'eux », « Ils naviguaient sur des drakkars », « C'étaient de féroces païens », « Ils sont partis d'Islande pour découvrir l'Amérique », « Ils ont sillonné toutes les mers », « Ils sont apparus et ont disparu comme par enchantement »... Régis Boyer dévoile dans cet ouvrage la richesse d'une civilisation méconnue, souvent réduite
    quelques clichés.

  • Les énergies renouvelables

    Nick Jelley

    • Edp sciences
    • 14 Avril 2022

    Ce livre détaille les principales sources d'énergie renouvelables - solaire, éolienne, hydroélectrique et biomasse - ainsi que celles qui sont moins développées - géothermie, marée et vagues. L'auteur expose les défis que représente l'intégration des énergies renouvelables dans les réseaux électriques, ainsi que la nécessité du stockage de l'énergie. Il examine également les efforts internationaux visant à soutenir les énergies renouvelables et à lutter contre le changement climatique, et détaille les récentes innovations en matière de production d'énergie éolienne et solaire, de stockage et de conversion de l'électricité en gaz pour le chauffage propre.

  • Le Liban : du mythe phénicien aux périls contemporains ; idées reçues sur un état à la dérive Nouv.

    Les représentations qui nous parviennent du Liban depuis près de 50 ans sont des images choc de guerre, de destruction, d'explosion... occultant celles d'une société en proie à une crise profonde aux ramifications multiples. Crise d'une classe politique gangrénée par le communautarisme, crise économique qui fait payer au peuple libanais le prix fort de la prévarication de ses élites et de la faiblesse de son État, crise géopolitique qui place le Liban au coeur des enjeux de pouvoir et des logiques de conflits qui secouent le Moyen-Orient depuis des décennies.
    La complexité de ce qui s'y joue est source de nombreuses idées reçues qui opposent une grandeur passée à une décadence contemporaine, la beauté des sites et des paysages à la laideur des guerres... C'est le long de ce chemin tortueux et complexe que Daniel Meier nous entraîne afin de réfléchir à nos visions préconstruites de ce Liban qui ne cesse de défrayer la chronique.
    3e édition revue et augmentée

  • Figure de proue du féminisme américain, Andrea Dworkin a été prise pour cible de la haine antiféministe. Le milieu de l'édition américaine lui reproche le manque de « féminité » de son écriture, directe et sans compromis, qui choque et décille les consciences. Pour survivre, elle se tourne vers l'art oratoire et se déplace de campus en associations, où elle suscite l'admiration, la colère et le débat. Publié en 1976 aux États-Unis, enrichi en 1981 d'une nouvelle préface, ce recueil rassemble neuf de ses discours. L'autrice y aborde des problématiques aussi diverses que l'art, le rapport des filles à leur mère, la chasse aux sorcières, le lesbianisme, la non-violence et l'histoire « amérikaine ». Toutes visent le même objectif : un appel à la sororité afin de galvaniser les femmes dans la lutte contre la domination masculine, jusqu'à son abolition totale.

  • Apprendre à transgresser ; l'éducation comme pratique de la liberté

    Bell Hooks

    • Syllepse
    • 5 Mai 2020

    Si bell hooks est connue pour son engagement féministe, l'articulation de cet engagement avec les pratiques dans le domaine de l'éducation et de la pédagogie a été peu débattue en Europe.
    Ce livre est un recueil d'essais sur la pédagogie de l'émancipation qui aborde non seulement l'importance du féminisme dans les salles de classe mais aussi l'articulation de la théorie et de la pratique dans la lutte féministe
    afro-américaine.
    bell hooks y parle de solidarité et d'économie politique, et de la façon dont la pédagogie des opprimés à laquelle elle a été formée par Paulo Freire peut s'appliquer à l'émancipation
    des Afro-américaines. Des cas particuliers y sont décrits pour souligner l'importance de l'enseignant·e dans la pratique de la liberté.
    La traduction de cet ouvrage présente un intérêt bien au-delà du monde universitaire francophone. bell hooks est une enseignante-chercheuse mais son travail
    trouve une résonance tant dans la théorie que
    dans les pratiques politiques. Ainsi, Apprendre à transgresser parlera aux lecteurs·rices intéressées par le féminisme, par les pratiques éducatives et par les stratégies antiracistes.
    C'est d'ailleurs ce qui la distingue de beaucoup d'ouvrages féministes publiés en français : le déploiement
    de la théorie en pratique de l'enseignement et la transformation de la salle de classe en lieu d'émancipation Les pratiques éducatives françaises et la singularité des élèves dans le contexte scolaire ont été débattues en France ces deux dernières années, et ce livre apporte un regard
    différent en décrivant des stratégies d'enseignement
    dans un monde multiculturel.
    Par ailleurs, l'intérêt du public pour l'intersectionnalité et le féminisme antiraciste s'est développé en France. Le modèle universaliste français étant réinterrogé et la question de l'identité plus que jamais d'actualité, l'ouvrage constitue une contribution importante au débat, que ce soit dans le champ disciplinaire des sciences humaines et politiques et dans le milieu associatif féministe, LGBT et antiraciste.

  • Le contrat

    Ella Balaert

    • Des femmes
    • 3 Février 2022

    « Impossible, le corps n'oublie rien, mon petit : il accumule les expériences et superpose leurs traces, il sédimente, se stratifie comme les couches géologiques d'une montagne ou se grave comme les écritures successives d'un palimpseste, mais il n'oublie pas. Ceci dit, on peut toujours écrire sur sa peau une histoire qui en recouvre une autre plus ancienne. » E. B.

  • Paléontologie d'aujourd'hui Nouv.

    Paléontologie d'aujourd'hui

    , ,

    • Edp sciences
    • 5 Mai 2022

    En 2022, nous célébrons le bicentenaire de l'invention du mot « paléontologie ».
    La paléontologie est une science naturelle à la croisée des chemins entre géologie et biologie. Grâce aux fossiles, elle nous permet de comprendre l'évolution de notre planète. Le paléontologue est ainsi un détective qui collecte patiemment des données lors de missions de terrain parfois lointaines, alternant entre exaltation de la découverte et rigueur scientifique. L'évolution des techniques lui offre des outils toujours plus performants pour révéler les secrets cachés de la biodiversité passée.
    Plongez dans ce livre, découvrez la vie d'un laboratoire de paléontologie, de la découverte du fossile à son exposition ou sa mise en collection. Tous les acteurs sont présents : chercheurs, étudiants, enseignants-chercheurs, conservateurs, gestionnaires, dessinateurs, photographes, préparateurs ; ils vous présentent leur métier et vous racontent leurs aventures.

empty