Langue française

  • Un jeune provincial de la Mayenne est écartelé entre une mère qui voudrait le faire entrer au séminaire et un père qui aimerait le voir prendre sa suite dans le commerce familial des vins et spiritueux à Laval. À la suite d'un curieux concours de circonstances, le garçon décide de choisir le parti de ses rêves. Il s'embarquera sur un steamer faisant la ligne Le Havre-Tamatave à Madagascar. Commence dès lors une histoire riche en péripéties que Jean Grangeot mène de main de maître. De 1931 à 1951, son héros épris de liberté participera à bien des événements, dont la Résistance en France et la Révolution malgache de 1947, prélude à la décolonisation de l'Afrique. Un beau roman d'amour et d'action sur toile de fond historique.

  • La femme que j'aimais fut tuée dans un accident d'automobile... Il me restait d'elle un fouillis de notes et de poèmes, qui témoignent l'unique passion dont j'écrivis, tout occupé à la vivre. Si j'ai attendu un quart de siècle avant de les publier, c'est que leur brûlure m'était insoutenable. Octogénaire, j'ai été stupéfait en m'apercevant que je m'étais cru « vieux » à cinquante-cinq ans : au vrai, la force de l'âge. Je n'ai rien voulu y changer, car si j'ai la pudeur de mes sentiments, pas du tout celle qu'on attache au physique dans les choses de l'amour. Il me faut insister sur le fait qu'elle n'en ignorait pas une ligne, pouffant, rougissant ou pleurant à les entendre et à les lire. Ainsi ce « roman vécu » vous dévoilera-t-il les secrets d'un érotisme joyeux et profond - en vous donnant envie de les vivre.

  • Victor-Emmanuel apprécie l'argent, les grandes maisons, les grosses voitures et les très jeunes femmes. Sa neuvième épouse, Alizé, a vingt-huit ans, comme lui-même... dans son esprit. En réalité les quatre-vingt-six années qu'affiche un corps qui le trahit chaque jour davantage et la cruauté d'Alizé le font sombrer dans le désespoir. Il ne trouve un peu de tendresse qu'auprès de sa disgracieuse infirmière, Clémence, qui l'accompagne et le protège à sa façon, en le tarabustant pour mieux le sortir de sa mélancolie. Il se divertit encore quelquefois en jouant avec un entourage fasciné par sa richesse et un empire industriel sans héritier en titre. Éric, un jeune journaliste venu l'interviewer sur sa carrière de capitaine d'industrie, saura capter son intérêt et, bientôt, son affection. Isabelle Rahavi mène son roman tambour battant. Le trait est toujours acéré, parfois féroce, sans jamais aller jusqu'à la caricature. Sa manière de croquer ses personnages ajoute à la force de cette comédie grinçante.

empty