Littérature générale

  • Lorsque le très anglais Phileas Fogg parie avec ses amis du Reform-Club qu'il fera le tour du monde en quatre-vingts jours, ces derniers s'esclaffent. Comment pourra-t-il mener à bien une telle entreprise ? A-t-il perdu la tête ?
    Bien décidé à relever le défi , Mr. Fogg ne perd pas une minute. Le voilà qui, accompagné de Passepartout, son serviteur, saute dans le premier train pour la France. Commence alors la folle aventure : se déplaçant tantôt en paquebot, tantôt en train, les deux compagnons vont parcourir le monde et tenter d'échapper à l'inspecteur Fix, qui croit reconnaître en Fogg le célèbre voleur de la Banque d'Angleterre...


    Couverture : "Vous êtes bien Phileas Fogg ? Au nom de la reine, je vous arrête". Illustration d'Auguste Leroux (1871-1954) © Coll. Vaussenat / kharbine-Tapabor

  • Alcools

    Guillaume Apollinaire

    «Écoutez-moi je suis le gosier de Paris
    Et je boirai encore s'il me plaît l'univers»

    Avec ce recueil paru en 1913, Guillaume Apollinaire porte l'étendard de la modernité et célèbre la naissance d'un siècle nouveau. Pourtant, en creux de cette ode au progrès, le poète a su ménager une place inattendue à l'inspiration mélancolique des ballades, des rondeaux et des mythes passés.

    Assumant un périlleux jeu d'équilibriste entre tradition et avant-garde littéraire, Alcools couvre tous les possibles de l'expression poétique.

    o Objet d'étude : Visions poétiques du monde
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Le mythe de la Lorelei.

    Classe de troisième.

  • Bel-Ami

    Guy De Maupassant

    « Ses camarades disaient de lui : "C'est un malin, c'est un roublard, c'est un débrouillard qui saura se tirer d'affaire." Et il s'était promis en effet d'être un malin, un roublard, un débrouillard. »

    Georges Duroy, surnommé Bel-Ami, rêve d'ascension sociale. Prêt à tout pour quitter sa mansarde et faire son entrée dans la bonne société parisienne, il use de son charme et multiplie les conquêtes pour se faire un nom. Mais où le mènera cette ambition sans scrupules ?
    OEuvre incontournable de Guy de Maupassant, Bel-Ami dresse un portrait satirique de la bourgeoisie parisienne du XIXe siècle où seules comptent les apparences.

    o Objet d'étude : Le roman et le récit du Moyen Âge au XXIe siècle (lecture cursive)
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : De la peinture du XIXe siècle aux adaptations cinématographiques :
    les représentations de Bel-Ami dans l'art.

    Classe de première.

  • Cyrano de Bergerac

    Edmond Rostand

    Provoqué par un fâcheux, Cyrano se moque audacieusement de lui-même et de son nez, objet de sa disgrâce. Séduire Roxane ? Il n'ose y songer. Mais puisqu'elle aime Christian, un cadet de Gascogne qui brille plus par son apparence que par ses reparties, pourquoi ne pas tenter une expérience ?
    « Je serai ton esprit, tu seras ma beauté », dit Cyrano à son rival. « Tu marcheras, j'irai dans l'ombre à ton côté. »
    Christian ne s'y trompe pas ; à travers lui, la belle Roxane en aime en fait un autre. Et Cyrano, s'il entrevoit le bonheur un instant, ne peut oublier son physique ingrat... Un jeu étrange, et dangereux.

  • Considérées comme une attaque aux bonnes moeurs par la société bourgeoise du XIXe siècle, Les Fleurs du mal se trouvent à la charnière du romantisme, qui brille de ses derniers feux, et du symbolisme, qui ne naîtra qu'à la fin du siècle et qui choisit Baudelaire comme précurseur prestigieux. Les écrivains se retrouvent alors face à une modernité qu'il faut apprivoiser pour parvenir à l'intégrer à l'art.
    Mais comment faire de la littérature dans une époque de grands bouleversements qui semble vulgaire aux poètes ? La réponse de Baudelaire est à la fois provocatrice et brillante : poétisons la vulgarité et vulgarisons la poésie. Autrement dit, transformons la boue en or.
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes ;
    /> o Parcours : Alchimie poétique : la boue et l'or ;
    o Pour aller plus loin : La modernité poétique.
    Classe de première.

  • « Condamné à mort. » Depuis que la sentence est tombée, son esprit s'épouvante à cette idée. De son nom et de son crime, le lecteur ignore tout. Il assiste en revanche, impuissant, aux dernières pensées et à l'affolement d'un individu qui crie son humanité et son désir de vivre. Et découvre les rouages implacables d'une institution aveugle, qui a pour nom « Justice ».
    Indigné par le spectacle d'une exécution à la guillotine, Victor Hugo écrit ce court roman comme un réquisitoire impitoyable contre la barbarie judiciaire doublé d'un véritable manifeste humaniste.

  • Dans la Vérone de la Renaissance, deux illustres familles - les Montagues et les Capulets - s'affrontent et couvrent la ville de sang. Un soir, lors d'un bal, les héritiers de ces clans ennemis, Roméo et Juliette, se voient et tombent instantanément amoureux l'un de l'autre.
    Mais comment s'aimer quand on est né pour se détester? Que faire afin d'échapper au poids des lois familiales ? Pour les deux amants, la fuite paraît la seule issue possible... Hélas, Roméo et Juliette apprendront à leurs dépens que leur innocente jeunesse est impuissante face à un destin qui les dépasse et que l'amour, comme la haine, peut conduire à la mort.
    Avec Roméo et Juliette, Shakespeare explore l'intensité des passions et met en scène le sacrifice d'un amour interdit.

  • Une vie

    Guy De Maupassant

    Élevée dans un couvent jusqu'à ses 17 ans, Jeanne rêve de liberté, de voyages et d'amour. Lorsqu'elle retrouve la demeure familiale, la jeune femme est prête à embrasser son existence. C'est alors qu'elle croise le regard de Julien Lamare ; aux battements de son coeur, Jeanne croit reconnaître l'âme soeur. Le mariage se chargera vite de briser ses illusions...
    Retraçant la vie d'une femme "depuis l'heure où s'éveille son coeur jusqu'à sa mort", le premier roman de Maupassant saisit les élans, les espoirs, les déceptions ou les tragédies qui rythment une existence, dont il retranscrit ainsi "l'humble vérité".
    o Objet d'étude : La fiction pour interroger le réel
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Une vie de Stéphane Brizé (2016).
    Classe de quatrième.

  • Entre son job, son compagnon et ses amies, Valentina a la belle vie. Lorsqu'elle se voit confier une délicate mission d'expertise, c'est à regret qu'elle abandonne Rome et sa dolce vita pour débarquer dans une petite fabrique de pulls perdue en Écosse. La voilà plongée dans un tout autre monde, qu'elle découvre avec l'aide d'Aidan, l'homme authentique et sincère qui dirige l'entreprise et ne tarde pas à la troubler. Pour Valentina, l'heure des choix a sonné, et l'aventure sera tout sauf simple !
    Découvrez ce roman revisité et réinventé, avec une préface inédite qui vous entraînera dans les surprenantes coulisses de sa création.

  • À la cour du roi Henri II, la princesse de Clèves, jeune mariée, est présentée au duc de Nemours qui lui fait forte impression. Déchirée entre un mari qu'elle n'aime pas, mais à qui elle a juré fidélité, et l'élan qui la pousse vers le duc, elle veut aimer sans trahir, aspire au bonheur et ne peut brader sa vertu. Du devoir ou du désir, lequel aura le dernier mot ?
    Considéré comme l'un des premiers romans psychologiques, La Princesse de Clèves est aussi l'un des plus beaux livres d'amour de la littérature française.
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes ;
    o Parcours : Individu, morale et société ;
    o Prolongements : Madame de Lafayette au cinéma - Madame de Lafayette moraliste ?
    Classe de première.

  • Le Misanthrope

    Molière

    « Plus on aime quelqu'un, moins il faut qu'on le flatte. »

    Rompre avec le monde, telle est la volonté d'Alceste. Affligé par l'hypocrisie et la frivolité de la société mondaine, il revendique un idéal d'honnêteté et de transparence des coeurs. Une gageure aux yeux de la noblesse, qui a appris au contraire à taire son orgueil et à se plier aux compromis de la vie de cour... Alceste s'en moque, il fustige ses semblables sans s'embarrasser des convenances. Mais pour son plus grand malheur, il est aussi jalousement amoureux de Célimène, jeune veuve coquette et reine des salons.
    De cette situation paradoxale naît une comédie piquante : de fâcheries en déconvenues, le ridicule ne tarde pas à rattraper ce misanthrope excessif.

    o Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : La satire des hypocrites chez Molière (corpus de textes).

    Classes de seconde et de première.

  • Pensees libres

    Simone Veil

    « Nous vous aimons, Madame », déclarait l'écrivain Jean d'Ormesson dans son discours de réception à l'Académie française, tant il est vrai que Simone Veil bénéficie d'une place bien particulière dans le coeur et l'histoire des Français. Que ce soit son discours de 1974 à l'Assemblée nationale en faveur de la dépénalisation de l'avortement, ou encore celui prononcé à l'occasion des soixante ans de la libération d'Auschwitz, ses mots résonnent encore puissamment aujourd'hui.

    Cet ouvrage rassemble les plus belles, les plus instructives et les plus inspirantes citations de Simone Veil, afin de faire entendre la voix ferme et douce de cette figure majeure du XX siècle et d'éprouver la singulière trajectoire qui fut la sienne.

  • Le Tartuffe

    Molière

    Tartuffe est un habile hypocrite. Pour gagner la confiance d'Orgon et de Mme Pernelle, il joue le rôle du parfait dévot et s'immisce dans la vie familiale au point de devenir l'héritier et le directeur de conscience d'Orgon. Mais lorsque celui-ci lui accorde sa fille en mariage, alors que c'est sa femme que Tartuffe convoite, la vérité éclate...
    Applaudie à la Cour puis interdite à la demande de l'archevêché de Paris, la pièce a été remaniée et réécrite avant d'être de nouveau autorisée à la représentation et à la publication en 1669. Cette oeuvre provocatrice sur l'hypocrisie et la religion a laissé à la postérité le terme courant de « tartufe ».

    Couverture : Illustration de Brissart en frontispice de l'édition de 1682 : Tartuffe, le faux devot, courtise Elmire sans savoir que le mari de cette dernière, Orgon, est caché sous la table. © Gusman / Leemage

    © E.J.L., 2014 pour le supplément

  • Au XVIe siècle, la découverte du Nouveau Monde bouleverse les représentations des Européens. La rencontre avec de nouvelles cultures et de nouveaux rites se fait souvent dans l'hostilité, voire dans la violence.
    Montaigne propose, avec Des cannibales et Des coches, une autre manière de penser le monde. À travers une argumentation rigoureuse, il tend un miroir critique à ses contemporains et ouvre une réflexion sur l'altérité : que signifie « civilisé » ? Qui est véritablement le « barbare » ? Qui sommes-nous dans le regard de l'autre ?
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes ;
    o Objet d'étude : La littérature d'idées du XVIe au XVIIIe siècle ;
    o Prolongements : Les arts « premiers » - Parcours de lecture (corpus de textes).
    /> Classe de première.

  • Colonel dans l'armée napoléonienne, Hyacinthe Chabert est mort en donnant la charge durant la bataille d'Eylau. Du moins, c'est ce que son entourage pense. Sa veuve Rose Chapotel, ancienne fille de joie remariée avec le comte Ferraud, a revendu tous les biens de son ancien époux. Lorsqu'un homme revient à Paris dix ans plus tard en affirmant qu'il est son premier mari, elle l'accuse d'imposture. Au comble du désespoir, le colonel Chabert demande l'aide de maître Derville, avocat, pour retrouver son rang et son honneur. Mais il ignore encore jusqu'où la bassesse de ses proches peut aller...

    o Objet d'étude : Individu et société : confrontation de valeurs?
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Étude d'images et corpus de textes réalistes.

    Classe de quatrième.

  • « Tout le plaisir de l'amour est dans le changement. »

    Dom Juan accumule les conquêtes amoureuses. Après avoir arraché Done Elvire au couvent, il abuse de la naïveté de Charlotte la veille de ses noces et trahit Mathurine. Maniant avec habileté l'art de la parole, sous les yeux ébahis de son valet Sganarelle, il multiplie les outrages, viole les lois morales, offense le Ciel, jusqu'à la provocation ultime faite à la statue du défunt Commandeur...
    Vif succès du vivant de Molière, cette pièce qui met en scène le libertinage et l'impiété lui valut de nombreuses critiques. Érigé au rang de mythe littéraire, le personnage de Dom Juan continue d'inspirer de nombreux artistes.

    o Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Un mythe littéraire (corpus de textes).

    Classes de seconde et de première.

  • Hamlet

    William Shakespeare

    « Un homme peut sourire, sourire, et n'être qu'un scélérat. »

    Le roi du Danemark, père d'Hamlet, est mort. Son frère Claudius a pris le pouvoir et épousé Gertrude, femme du défunt souverain. Mais le spectre du monarque apparaît et révèle à son fils qu'il a été assassiné par Claudius. Le jeune Hamlet sait qu'il doit accomplir la vengeance de son père et faire tomber son oncle. Simulant la folie pour mener à bien son projet, il adopte un étrange comportement qui plonge toute la cour dans la perplexité.
    Tragédie intérieure rythmée par les doutes de son héros, Hamlet nous montre une humanité confrontée à ses propres démons.

  • Féministe avant la lettre, Olympe de Gouges (1748-1793) revendique l'égalité des sexes devant l'Assemblée. Jouant un rôle très actif pendant la Révolution française, elle devient une figure incontournable de l'émancipation féminine en adressant à Marie-Antoinette, en 1791, la déclaration de 1789 réécrite au féminin : la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne.
    Le combat d'Olympe de Gouges pour l'égalité est sans limites, comme le montre la pièce de théâtre Zamore et Mirza, profondément anti-esclavagiste.

    · Objet d'étude : La littérature d'idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle
    · Dossier pédagogique spécial bac, parcours « Écrire et combattre pour l'égalité »
    · Prolongement : L'égalité en question (corpus de textes).

  • Dans ces poèmes en prose, comme dans les « Tableaux parisiens » des Fleurs du mal, le poète descend dans les rues de la grande ville pour affronter le visage à la fois un et multiple de la misère humaine. Ainsi, cette petite vieille ratatinée, ce saltimbanque, ces veuves, ces pauvres sont autant de miroirs qui lui renvoient l'image de sa propre déchéance.
    Cependant, la tentation reste forte de fuir, d'échapper un instant à l'enfer moderne. Faire du poème une « invitation au voyage » pour se retrouver « anywhere out of the world »...
    Baudelaire manie ici une « prose poétique sans rythme et sans rime », au plus près des fluctuations de la pensée et des transformations du monde.

    o Objets d'étude : Visions poétiques du monde [3e]/ La poésie du XIXe siècle au XXIe siècle [1re]
    o Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre
    o Prolongement : Peindre la nuit, les champs fantastiques du rêve (corpus de textes).

  • L'école des femmes

    Molière

    «Une femme d'esprit est un diable en intrigue.»

    Enfermée dans la maison d'un tuteur qui la convoite, élevée à l'écart des garçons de son âge, Agnès ne peut détourner son regard de l'homme qui se promène sous son balcon pour lui parler si tendrement. Mais comment déjouer la surveillance jalouse du vieil Arnolphe quand on ignore tout du monde? En comptant sur l'amour, capable d'instruire même la plus parfaite ingénue...

    Mêlant les ressorts de la farce et l'exigence de la comédie en vers, L'École des femmes provoqua les foudres d'une querelle qui porte son nom et l'engouement du public, qui lui réserva un accueil retentissant. Révolutionnant le comique de caractère, Molière assura à sa pièce un succès jamais démenti.

    o Objet d'étude : La tragédie et la comédie au XVIIe siècle : le classicisme
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Les femmes au XVIIe siècle (étude de textes)

    Classe de seconde.

  • Macbeth

    William Shakespeare

    À la suite d'une bataille victorieuse, le valeureux Macbeth fait la rencontre de trois sorcières. Celles-ci lui prédisent un destin exceptionnel qui le mènera jusqu'au trône d'Écosse. Poussé par son épouse, Macbeth tue le roi pour prendre sa place, réalisant ainsi la prédiction des sorcières. Mais cet assassinat précipite le héros dans une spirale infernale de meurtres qui l'entraîneront dans les abîmes de la folie... Inspirée des Chroniques d'Holinshed, Macbeth est l'une des tragédies les plus populaires de Shakespeare.

  • L'avare

    Molière

    «Hélas! mon pauvre argent, mon pauvre argent, mon cher ami!»

    Vieillard irascible et méprisable, Harpagon s'est laissé consumer par l'appât du gain au point que l'avarice conduit toutes ses relations : c'est un tyran, un égoïste, un paranoïaque sans
    scrupules, prêt à vendre sa fille et à désargenter son fils pour protéger sa fortune. Quant à sa prétendue attirance pour Mariane, elle ne résistera pas à sa fascination pour l'or...

    Comédie de caractère inspirée de la pièce La Marmite (Plaute, IIIe siècle av. J.-C.), L'Avare met en scène le pouvoir de l'argent, tout autant capable de dévorer un homme que de détruire les liens familiaux et sociaux.

    o Objet d'étude : Avec autrui : familles, amis, réseaux
    /> o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Molière, inspirant et inspiré

    Classe de cinquième.

  • Ravie aux Grecs par le fougueux Pâris, Hélène menace d'emmener la guerre aux portes de Troie. Pour laver son honneur, celui de son épouse et celui de sa nation, Ménélas a déjà pris la mer, soutenu par tous ses généraux. Une seule issue pour Andromaque, Hécube, Cassandre et leur champion Hector : remettre la jeune femme aux assaillants qui la réclament. Mais c'est compter sans la présence de tiers, dont les interventions ne cessent de compromettre leurs efforts pacifiques... Composée dans l'entre-deux-guerres, alors que les tensions n'ont cessé de croître depuis la crise de 1929, cette pièce réinvestit le tragique antique dans des figures qui portent en elles aussi bien l'imminence du conflit que la vanité des hommes.

  • Candide, ou l'Optimisme

    Voltaire

    Chassé du château de son enfance, son « paradis terrestre », Candide est entraîné bien malgré lui dans une succession d'aventures calamiteuses. Il s'étonne, s'offusque, se lamente... L'humanité serait-elle foncièrement mauvaise ? Le jeune garçon assiste, impuissant, à la mort de son rêve : celui d'un monde parfait. Perdant sa naïveté et son « optimisme », peu à peu il se résigne.
    La verve et l'ironie mordante de Voltaire se conjuguent à merveille dans Candide pour évoquer, sous des airs de légèreté, des sujets essentiels.

empty