FeniXX réédition numérique (Éditions Pierre Horay)

  • Certaines histoires peuvent se raconter en quelques lignes. Nous ne croyons pas qu'il puisse en être ainsi d'un drame intérieur, quand ceux qu'il déchire - Frédéric et Maureen - ne se sentent pas d'humeur à faire grand bruit de la débâcle de leur amour. Sans se l'avouer l'un à l'autre, Frédéric et Maureen vivent leur angoisse, leur drame (celui de la fidélité conjugale) dans cette chambre secrète située au coeur de chaque homme et que nulle lumière extérieure ne peut éclairer. Les seize ans de Jeannette, la jeune soeur de Maureen, auront-ils raison de Frédéric ? Maureen ne doit-elle pas s'avouer son inclination pour le Docteur Dallonzes ? Existe-t-il un point de tension où la fidélité n'est plus supportable ? Au lecteur d'entendre la réponse que nous donne ce quatuor pathétique, de pénétrer dans cette chambre secrète où se passe, parfois en un instant, notre vie ou notre mort.

  • Après avoir accompli en 2 CV la liaison Canada-Terre de Feu (raconté dans « Deux hommes, deux CV, deux continents »), Jacques Cornet a maintenant bouclé son tour du monde en parcourant l'Asie. Paris-Tokyo, aller et retour en 2 CV : 45 000 kilomètres, 2 800 litres d'essence, 15 pneus, neuf mois de voyage. Exploit sportif mais aussi expérience humaine. Jacques Cornet et Georges Khim ont vu changer au fil des kilomètres les visages, les moeurs, les régimes, les décors de l'Asie bouleversée. Chaque pays leur a réservé son lot de surprises, bonnes ou mauvaises, et d'incidents cocasses ou dramatiques. Ils ont lutté sur des pistes ou aucune voiture ne s'était jamais aventurée et sur des routes transformées en fleuves par les pluies. Ils ont bénéficié partout de la légendaire hospitalité asiatique, partageant la vie des nomades dans le désert et celle des milliardaires dans les capitales. Pendant le voyage de retour, véritable course contre la montre, qui les a ramenés à Paris en moins d'un mois, la mécanique les a plusieurs fois abandonnés en plein désert. Mais ils ont chaque fois réussi, à force d'énergie et d'ingéniosité, à remettre leur voiture sur la piste.

  • Dans les premiers jours de février 1945, au-dessus d'un champ de l'Alsace reconquise, l'avion du Commandant Marin la Meslée était abattu par un obus de la D.C.A. ennemie. L'un des héros les plus prestigieux de la guerre, l'as aux vingt victoires, disparaissait, à trente-deux ans, quelques jours avant la libération complète du sol. C'est la vie brève et exemplaire de Marin la Meslée, que Michel Mohrt raconte dans ce livre. N'ayant pas connu son modèle, il a dû se livrer à une enquête auprès des parents et des anciens compagnons d'armes du héros. Nous voyons Marin la Meslée dans sa famille à Lille ; jeune apprenti pilote chez Morane ; élève à l'école militaire d'Istres, puis à celle d'Avord, où il conquiert ses galons d'officier de réserve. Passé dans l'active, Marin franchit tous les échelons de la hiérarchie et établit sa réputation de pilote de chasse. Autour de la figure centrale de Marin la Meslée, c'est l'aviation de chasse dans la campagne de 1939-40, que l'auteur fait revivre. Chemin faisant, il trace des portraits des officiers qui l'ont commandé ou des pilotes qu'il a eu sous ses ordres : le Général Murtin ; le Colonel Accart ; le Colonel de Fouquières... Il analyse les conditions du combat ; raconte quelques-unes des plus belles victoires du héros. Après la défaite, Marin la Meslée est replié en Afrique du Nord. Le débarquement américain va permettre à la chasse française de reprendre le combat. A la tête du célèbre groupe 1/5, avec lequel il a fait toute la guerre, Marin est chargé de la surveillance des côtes oranaises et de la protection des convois. Puis c'est le retour en France, tant attendu : la campagne d'Alsace, le sacrifice. La figure légendaire de Marin la Meslée revit dans ces pages. A dessein, l'auteur s'est employé à ne pas hausser le ton, à éviter toute emphase ; le visage du héros n'en paraît que plus humain et plus fraternel. C'est le visage d'un homme qui avait fait le sacrifice de sa vie à un idéal, et qui demeure l'exemple des plus hautes vertus militaires : un visage devant lequel on se sent fier d'être un homme.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty