Jeunesse

  • Monsieur Seguin s'ennuyait, depuis que Blanchette, sa bien-aimée chevrette, avait été dévorée par le Grand-Méchant-Loup, là-haut dans la montagne. Il avait bien essayé d'élever d'autres animaux. Des vaches : trop bêtes ! Des oies : trop emplumées ! Des chats : trop ronronnants ! Des poules : trop caquetantes ! Des éléphants : trop gros ! Des crocodiles : trop larmoyants ! Aucun animal ne pouvait remplacer Blanchette... Il devenait triste mais triste ! C'en était à pleurer ! Son vieux chien pleurait, sa vieille porte pleurait de tous ses gonds, son saule pleurait, et, quand il quittait ses lunettes, ses yeux pleuraient. Sans cesse, il pensait à Blanchette, digérée par ce monstre de loup inventé par cet autre monstre, ce Daudet Alphonse, dont personne n'a jamais osé montrer la responsabilité dans ce drame campagnard ! Alors que toutes ces larmes dégoulinaient de concert, le téléphone sonna. - Dring ! Dring ! Dring ! Et alors, papa, tu décroches ou je continue à sonner ? Ce n'était pas la première fois que le téléphone parlait, ainsi « papa » ne s'étonna-t-il pas. Il décrocha.

  • Pièce baroque et burlesque à cinq personnages : Une Conteuse, un Roi, un ou deux Soldats, une Reine, la Reine des Fleurs. Un Roi s'ennuie dans son château. Son Soldat lui propose de partir en guerre contre les fleurs qui envahissent le royaume de leurs vilains parfums. Pour combattre : Réquisition immédiate des pots de chambre et des pots d'échappement. Mais la Reine des Fleurs demande une trêve à cause de l'arrivée de l'automne. Aussi le Roi est bien déçu par cette paix inattendue « C'est très ennuyeux de ne plus faire la guerre, cela m'occupait bien l'esprit. Que vais-je faire de mon soldat qui était à lui tout seul 684 soldats ? ». Le Roi décide alors d'aller rencontrer le monstre Travail au pays des Tout-Fout-Le-Camp dont les habitants fuient le travail pour l'abandonner aux machines. Les derniers Tout-Fout-Le-Camp se moquent des machines. Le Roi décide alors de pécher leurs rires pour les ramener dans son triste royaume, le pays des J'y-Suis-J'y-Reste. Au printemps la guerre reprend avec les fleurs. Le soldat propose au Roi de les faire mourir de rire à l'aide des rires péchés chez les Tout-Fout-Le-Camp. La Reine des Fleurs menace d'endormir le royaume avec les fleurs de tisane. Le Roi fera semblant de capituler pour se venger en montant sournoisement une usine de pot de fleurs.

  • Les mots se croquent, se dégustent, se mangent en desserts ou en plats salés succulents.

empty