Saga Egmont

  • Arsène Lupin, Gentleman-Cambrioleur Nouv.

    Élégant et séducteur, rusé et voleur, Arsène Lupin a tout du parfait illusionniste. Pourtant, cette fois-ci, le gentleman-cambrioleur semble bien s'être fait attraper par l'inspecteur Ganimard. Arsène Lupin est sous les verrous. Hélas! pour l'inspecteur, son arrestation n'est que le départ d'une histoire trépidante. Après une évasion spectaculaire, Arsène Lupin joue le Robin des bois de la Belle Époque: un aristocrate au monocle bien vissé et à l'esprit vif... Le collier de la Reine pourrait d'ailleurs prouver qu'il mérite sa réputation de cambrioleur - et de gentleman bien sûr.
    Publié en 1907, «Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur» est un recueil de neuf nouvelles policières, révélant pour la première fois au grand jour les aventures d'Arsène Lupin, et qui fera l'objet de nombreuses adaptations sur les écrans.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • À l'Ombre des Jeunes Filles en Fleurs Nouv.

    «Je leur demandai des nouvelles des fleurs, ces fleurs de l'aubépine pareilles à de gaies jeunes filles étourdies, coquettes et pieuses. "Ces demoiselles sont parties depuis déjà longtemps", me disaient les feuilles.»
    Ni pressé, ni brusque, le narrateur retourne aux racines d'un temps qui se précise: l'adolescence. Avec lui, on flâne dans le Paris du XIXe siècle, autour de madame Swann qu'il convoite. Puis on le suit à Balbec, ville rêvée, issue de ses propres souvenirs enveloppés dans une brume qui doucement se lève. À la lumière des personnages (le peintre Elstir, Charlus, Robert de Saint-Loup...) on découvre toute la sagacité d'un adolescent qui se construit. Et à l'ombre des jeunes filles, que le narrateur observe, et de celle au polo noir qu'il admire, l'émotion pénètre les pages comme en un songe poétique.
    Deuxième tome de la «Recherche du Temps Perdu», «À l'Ombre des Jeunes Filles en Fleurs» est le récit d'un narrateur qui grandit, d'un Marcel Proust qui réarrange sa vie en cet «édifice immense du souvenir», prix Goncourt en 1919.



    Marcel Proust (1871-1922) est sans doute l'un des auteurs le plus connu de son temps. Né à Paris, il souffre de graves problèmes respiratoires. Possédant une grande fortune, il en profite dès sa jeunesse pour côtoyer les salons littéraires. Un grand intérêt pour l'écriture le saisit, et il s'y consacre pleinement. Il publie des poèmes et entame la rédaction d'une oeuvre qu'il ne continuera pas. C'est seulement en 1907 qu'il commence à écrire son chef-d'oeuvre romanesque «A la Recherche du Temps Perdu», avec le premier roman «Du Côté de Chez Swann». Les cinq autres tomes sont publiés entre 1919 et 1927. C'est là un théâtre social avec plus de deux cents personnages, et une large réflexion sur la mémoire. Mais les thèmes restent vastes, et parmi les plus saisissants on y trouve l'homosexualité - Proust est l'un des premiers romanciers à aborder le sujet.

  • Le Misanthrope Nouv.

    Le Misanthrope

    Molière

    Alceste est un homme honnête, droit, qui ne ment jamais, rigide jusqu'à en récuser les apparences et le milieu mondain. Il déteste l'hypocrisie à tel point qu'un «mauvais poète» le poursuit en justice pour s'être senti blessé par son avis tranchant. Pourtant, Alceste a la faiblesse d'être épris pour Célimène, une jeune veuve coquette et médisante, amatrice de salons, et qui est loin de partager ses avis sur le monde. C'est là un contraste dont Molière tire parti pour dénoncer la société du XVIIe siècle, et qui donne naissance aux fâcheries, au ridicule du misanthrope à la vertu manquante - l'indulgence.



    Jean-Baptiste Poquelin, connu sous le nom de Molière (1622-1673), est un des comédiens et dramaturges français le plus populaire. Né d'une famille marchande, il forme en 1643, avec plusieurs dramaturges connus, la troupe itinérante de l'Illustre Théâtre. A son retour à Paris en 1958, il devient comédien et dramaturge à la cour de Louis XIV. Depuis peu lui même malade, il meurt à 51 ans suite à la représentation de sa nouvelle pièce «Le Malade imaginaire».
    Il est entre autre connu pour ses pièces : «L'École des femmes»,1662 ; «L'Avare», 1668 ; «Les Fourberies de Scapin», 1671.

  • Arsène Lupin contre Herlock Sholmès Nouv.

    Arsène Lupin? Un gentleman-cambrioleur à la fois séduisant et rusé. Herlock Sholmès? Un détective anglais, le meilleur qui soit en Europe. «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès»? Une formidable joute entre deux hommes intelligents, vifs et calculateurs - un spectacle grandiose! Mais malgré tout, notre gentleman-cambrioleur semble avoir une longueur d'avance sur le limier britannique. Les diamants disparaissent et réapparaissent, une lampe juive se volatilise, un fantôme joue au passe-muraille...

    «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» est un recueil de deux récits, «La Dame Blonde» et «La Lampe Juive», aux péripéties aussi époustouflantes que ses deux personnage cultes. Ils devront constamment renchérir sur la ruse de leur adversaire.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • L'Île des Esclaves Nouv.

    À la suite d'un naufrage, Iphicrate et Euphrosine échouent avec leurs esclaves, Arlequin et Cléanthis, sur l'île de nulle-part. On la surnomme «l'île des esclaves», car selon sa république, chacun doit changer son nom, ses vêtements et sa condition. Les anciens valets ont trois ans pour faire de leurs maîtres, maintenant esclaves, des êtres humains bons, vertueux et raisonnables. Mais cet échange libère chez Arlequin et Cléanthis des désirs de vengeance ; et ce n'est que par le coeur que l'on pourra dépasser les différences.

    À travers cette comédie et utopie, Marivaux remet en question l'injustice orgueilleuse, et fait triompher l'humilité et le pardon dans un monde où la condition sociale «n'est qu'une épreuve que les dieux font sur nous.»



    Marivaux (1688-1763) est né dans une famille noble. Il grandit en Auvergne, puis travaille à Limoges où il publie sa première pièce «Le Père Prudent et Équitable», en 1706. Dans le conflit opposant Anciens et Modernes, il prend part aux Modernes avec des parodies, entre autres, d'«Homère»: «L'Iliade travestie» (1716). Son premier succès est «Arlequin poli par l'amour». Parmi ses pièces populaires, on y retrouve des comédies sentimentales - genre qu'il révolutionne pour en faire des classiques: «Le Jeu de l'amour et du hasard» (1730). Il est aussi connu pour ses comédies sociales «L'Île des Esclaves» en 1725, «La Nouvelle Colonie» en 1729. Malgré tout, Marivaux n'a jamais connu de succès éclatant: sa réputation s'est surtout fondée sur son côté moraliste et philosophe, bien qu'il se soit toujours tenu à l'écart de ceux-ci. Marivaux est élu à l'Académie française en 1742, contre Voltaire.

  • La Tête en friche Nouv.

    Germain est un bon bougre mal dégrossi qui n'a pas eu la vie facile. Négligé par sa mère, père aux abonnés absents, brisé par l'école, il vit maintenant dans une caravane, cultive des légumes et sculpte des figurines en bois. Parfois, il va au parc pour compter les pigeons et c'est là qu'un jour, il rencontre la charmante octogénaire Margueritte, qui partage sa fascination. Cette rencontre changera leur vie. Margueritte lui lit des romans, lui ouvrant ainsi les portes d'un monde qu'il n'aurait jamais imaginé, mais bientôt ce sera au tour de Germain de lui venir en aide.

    Parfois appelé le Forest Gump à la française, « La Tête en friche » paru pour le première fois 2009 et captiva le public, entraînant la production du film éponyme de Jean Becker sorti en 2010, avec Gérard Depardieu, Gisèle Casadesus, Maurane et Claire Maurier dans les rôles principaux.

    Lu par Cécile Elma Roger, fille de l'auteure.



    Née en 1957 près de Bordeaux, Marie-Sabine Roger vit désormais en Charente. Depuis quinze ans, elle se consacre entièrement à l'écriture. Auteure jeunesse importante, avec plus d'une centaine de livres à son actif, elle accède à la notoriété en littérature générale avec « La Tête en friche », publié en 2008 et adapté au cinéma par Jean Becker, avec Gérard Depardieu dans le rôle principal. Elle a notamment reçu le prix des lecteurs de L'Express pour « Bon rétablissement » (2012), roman également adapté au cinéma par Jean Becker. En 2020, elle publie « Loin-Confins », superbe histoire d'une petite fille qui découvre auprès de son père la force destructrice des songes. Elle est traduite avec succès dans plusieurs langues.
    © Editions du Rouergue, 2008

  • L'Aiguille Creuse Nouv.

    L'Aiguille Creuse

    Maurice Leblanc

    Cette nuit-là, au château d'Ambrumésy, Suzanne et Raymonde sont réveillées par le parquet qui craque à l'étage... Quelqu'un marche dans le salon. Elles sortent de leurs chambres, la mâchoire crispée. Face à elles, un homme. Il sourit, leur tire son chapeau, et détale dans le jardin pour se fondre dans l'obscurité. On lui tire dessus au fusil depuis la fenêtre. Il tombe, et malgré tout le criminel parvient à s'enfuir en rampant.

    Isodore Beautrelet, un jeune lycéen aux joues roses et aux cheveux en brosse, dépêché sur place le lendemain avec la gendarmerie, a flairé le fameux Arsène Lupin. Mort ou vivant, la chasse au gentleman-cambrioleur est lancée. Isodore saura-t-il déchiffrer le morceau de papier couvert de chiffres que la gendarmerie a retrouvé sur les lieux du crime? Saura-t-il résoudre l'énigme de l'aiguille, vieille comme les rois de France?

    Paru en 1909, «L'Aiguille creuse» est la troisième aventure d'Arsène Lupin, plus dramatique, sombre et iconique que jamais. Notre gentleman-cambrioleur n'est pas au meilleur de sa forme, mais son génie n'en demeure pas moins aussi invincible que son élégance!



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • L'Auberge rouge Nouv.

    Lors d'un dîner de la haute société parisienne, le banquier Hermann se souvient d'un crime sinistre commit au moment des guerres napoléoniennes :

    Un riche industriel allemand avoue avoir sur lui une fortune considérable pendant une agréable soirée dans une auberge. Il partage la chambre avec deux jeunes chirurgiens français, mais finit par être retrouvé assassiné avec un instrument médical ! Qui a pu être le l'auteur de tel acte ?

    Avec cette oeuvre teintée de suspense, Balzac mène l'enquête de la société de son époque. Cette intrigue a été source d'inspiration pour le film "L'Auberge rouge" de Camille de Morlhon (1912) et le film homonyme de Jean Epstein (1923).

  • La Comtesse de Cagliostro Nouv.

    Normandie, 1894. Quand Raoul d'Andrésy décide de conserver le nom de sa mère, plutôt que celui de son père, Lupin, rien ne le destine à devenir le futur gentleman-cambrioleur. À 20 ans, il n'a d'yeux que pour Clarisse d'Estrigues, mais le père de la jeune femme, le baron d'Estrigues, ne veut pas d'un homme sans nom ni fortune dans sa famille. Raoul, furieux, décide de le cambrioler: il escalade le mur du verger, grimpe sur le toit chaud et rampe parmi les lierres jusqu'à une petite fenêtre d'où, camouflé, il ne peut être vu. Cependant il surprend dans la pièce en contrebas le baron et trois complices en pleine conversation. Ils veulent noyer Joséphine Balsamo - la comtesse de Cagliostro...
    Publié en 1924, «La Comtesse de Cagliostro» est un roman unique dans la série des Arsène Lupin: c'est un retour aux origines du gentleman-cambrioleur. Le passé d'Arsène Lupin est révélé au grand jour, et avec, son plus dangereux adversaire.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Les Confidences d'Arsène Lupin Nouv.

    Enquêteur, ouvrier, marié, ou chasseur de trésor, Arsène Lupin est un véritable caméléon, aussi silencieux que cambrioleur. Il déchiffre un code optique dans «Les Jeux du soleil», se fait passer pour un bijoutier dans «L'Anneau nuptial», devient expert d'art pictural dans «Le Signe de l'ombre». Il joue au galant aristocrate en haut-de-forme; au gentleman au monocle doré; au sauveteur imprévu qui, jamais, n'oublie de rendre justice dès que l'occasion se présente. Généreux et séducteur, ça c'est du grand Lupin!
    Après «813», Maurice Leblanc retourne aux sources avec «Les Confidences d'Arsène Lupin», un recueil de neuf nouvelles moins sombre que les romans précédents. Arsène Lupin est de nouveau celui qu'il était dans ses débuts: l'éternel gentleman-cambrioleur au grand coeur.


    />
    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Sarrasine Nouv.

    Lors d'une somptueuse nuit de fête chez la famille Lanty, les invités se demandent d'où vient leur énorme fortune... La curiosité de la comtesse Rochefide est comblée quand elle découvre la surprenante relation entre le sculpteur Sarrasine et la chanteuse Zambinella.

    À sa brillante façon, Balzac dénoue le mystère qui entoure ces deux personnages et observe la relation entre l'art, la douleur et les illusions amoureuses. Cette oeuvre a été adaptée pour le court-métrage français "Zambinella" (1986) produit par Catherine Galodé-Kufeld.



    Honoré de Balzac (1799-1850) est un écrivain français issu d'une bonne famille. Durant ses études, il travaille chez un notaire, et bien qu'il obtienne son baccalauréat de droit, il décide de se consacrer entièrement à la littérature. Son expérience, notamment par ses études, de la société de son temps déteint fortement dans ses romans dans lesquels il dépeint de façon réaliste la condition humaine du XIXème siècle. Ses romans ont été adaptés plusieurs fois au cinéma français, notamment le film "Le Colonel Chabert"(1994) de Yves Angelo avec Gérard Depardieu et "Le Lys dans la vallée" (1970) de Marcel Cravenne avec Delphine Seyrig.

  • Du Côté de chez Swann Nouv.

    Entre les murs d'un appartement du boulevard Haussman, Marcel Proust écrit «Du Côté de Chez Swann», la première partie d'un monument romanesque, «À la recherche du temps perdu». À la porte de son génie littéraire, c'est une projection de souvenirs qui nous parvient, comme narrée par une voix profonde et sensible, à la recherche de sensations, d'un temps perdu que les méandres de la mémoire s'attèlent à raviver. Lorsqu'on dépasse son palier, on découvre une féerie où le temps et l'espace se confondent. C'est une promenade, longue mais passionnée, intelligente et poétique, dans un présent éternel, à Combray, dans les chambres de l'enfance du narrateur, et dans toute une vie à jamais féconde.



    Marcel Proust (1871-1922) est sans doute l'un des auteurs le plus connu de son temps. Né à Paris, il souffre de graves problèmes respiratoires. Possédant une grande fortune, il en profite dès sa jeunesse pour côtoyer les salons littéraires. Un grand intérêt pour l'écriture le saisit, et il s'y consacre pleinement. Il publie des poèmes et entame la rédaction d'une oeuvre qu'il ne continuera pas. C'est seulement en 1907 qu'il commence à écrire son chef-d'oeuvre romanesque «A la Recherche du Temps Perdu», avec le premier roman «Du Côté de Chez Swann». Les cinq autres tomes sont publiés entre 1919 et 1927. C'est là un théâtre social avec plus de deux cents personnages, et une large réflexion sur la mémoire. Mais les thèmes restent vastes, et parmi les plus saisissants on y trouve l'homosexualité - Proust est l'un des premiers romanciers à aborder le sujet.

  • La Barre-y-va Nouv.

    La Barre-y-va

    Maurice Leblanc

    Dans les années folles, à Paris, Raoul d'Avenac, alias Arsène Lupin, rentre un soir du théâtre et trouve une jeune femme qui l'attend dans sa garçonnière. Elle est pâle, et la peur marque son visage. À peine a-t-elle expliqué la raison de sa venue, Raoul reçoit un coup de fil de l'enquêteur Béchoux pour le même motif: le manoir de La Barre-y-va, perdu en plein pays de Caux, est le lieu d'évènements tragiques.
    Dans ce roman policier des plus passionnants, le gentleman-cambrioleur nous embarque dans une aventure aussi rocambolesque que périlleuse, où la folie et l'amour se mêlent à une enquête bouleversante.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • De Minuit à Sept heures Nouv.

    Dans les années 1920, Nelly-Rose, une jeune femme indépendante et libre, demeure avec sa mère dans un appartement luxueux du Trocadéro. Pourtant, sa situation financière est loin d'être stable: la fortune de son père décédé ne lui reviendra jamais. Alors qu'elle a besoin de fonds pour financer le laboratoire de recherche où elle travaille, elle s'engage à passer la nuit aux côtés d'un homme riche et mystérieux, de minuit à sept heures... Sept heures d'enfer et de course poursuite au coeur de la nuit... Heureusement, Gérard, un gentleman digne d'Arsène Lupin, veille sur Nelly-Rose.
    Paru en feuilleton en 1931, «De Minuit à Sept heures» est un roman policier des plus captivants, qui mêle angoisse et coups de théâtre avec brio.
    />


    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Le Formidable Événement Nouv.

    Au XXe siècle, un soulèvement géologique d'une ampleur monumentale créé un passage terrestre entre l'Angleterre et la France. Les épaves sorties droit des abysses recouvrent ce nouveau continent, et parmi les carcasses encore humides règnent de lugubres oiseaux de proie, des pilleurs sans foi ni loi qui n'hésitent pas à faire les poches des cadavres.
    Mais ce formidable évènement est pour Simon Dubosc une opportunité sans pareil. Lord Bakefield, un homme hautain et de famille noble, acceptera de donner la main de sa fille, Isabelle, à ce roturier de Simon à une seule condition: Simon doit devenir, en moins de vingt jours, l'égal de Guillaume le Conquérant.
    Ecrit de la plume du père d'Arsène Lupin, Maurice Leblanc, le roman de science-fiction «Le Formidable Événement» nous précipite dans un univers qui aurait pu inspirer Mad Max, où les passions les plus nobles se confrontent aux plus sinistres desseins, et où le formidable ne passera pas inaperçu.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Le Maître de la Lumière Nouv.

    En 1835, depuis l'assassinat de César Christiani par un membre des Ortofieri, les deux familles corses se vouent une haine impérissable. Cent ans plus tard, le petit-fils de César, Charles, fait une incroyable découverte: la «luminite», un objet des plus rares capable de révéler le passé. L'enquête doit être réouverte à la lumière de l'ancien temps.

    Avec une intrigue des plus palpitantes, «Le Maître de la Lumière» est un roman de meurtre et de voyage temporel.



    Maurice Renard (1875-1939) est un écrivain français. Il connaît une enfance solitaire, et passe une grande partie de son temps plongé dans les livres. Il est diplômé en lettres et philosophie; suite à quoi il abandonne de nouvelles études de droit pour se consacrer finalement à la littérature. Il publie dans un premier temps un hommage à Victor Hugo, puis un recueil de contes «Fantômes et fantoches», en 1905. Ce n'est qu'en 1908 qu'il publie son premier roman «Le Docteur Lerne, sous-dieu», suivi par «Le Voyage immobile» en 1909, puis par «Le Péril bleu» en 1912, «Les Mains d'Orlac», en 1920. - chacun d'eux auront une influence science-fiction/fantastique. En 1922, en tant que secrétaire général de la Société des Gens de Lettres, il met à disposition 10 000 francs pour primer des romans merveilleux-scientifique. Il est aussi connu pour ses romans policiers «Le Mystère du masque» qu'il publie avec de nombreuses nouvelles, sous forme de feuilletons.

  • Victor, de la Brigade Mondaine Nouv.

    «On affirmait ces jours-ci que le fameux cambrioleur Arsène Lupin, après quelques années de silence, aurait été vu mercredi dernier dans une ville de l'Est. Des inspecteurs ont été envoyés de Paris. Une fois de plus il aurait échappé à l'étreinte de la police.»
    Avant le vol à la Défense nationale, la renommée de Victor Hautin, un vieil inspecteur acariâtre à l'humeur capricieuse, n'excédait pas le petit cercle de la Brigade Mondaine. Mais aujourd'hui, avec l'apparition du gentleman-cambrioleur et la sombre affaire qui lui colle à la peau, Victor a l'opportunité de révéler ses qualités de détective au grand public.
    Tout tourne autour de cette relation surprenante, cette lutte aussi ardente que prenante, entre un détective prêt à tout pour redorer son blason, et un Arsène Lupin toujours plus énigmatique.



    Maurice Leblanc (1864-1941) est l'auteur de nombreux romans policiers, mais il est surtout le père du fameux Arsène Lupin. Né d'une famille de négociant, il fuit en Ecosse durant la guerre franco-allemande, puis revient étudier à Rouen. Déjà, il fréquente Gustave Flaubert et Guy de Maupassant. Il refuse de faire le travail imposé par son père dans une fabrique de cadres, et s'oriente vers le métier d'écrivain. Avec ses romans-feuilletons («Une femme», en 1893) il attise la curiosité de quelques auteurs célèbres, dont Alphonse Daudet. Mais c'est lorsqu'il publie en 1905 «L'Arrestation d'Arsène Lupin», sur le modèle de Sherlock Holmes, qu'il connaît un succès retentissant. Il continue sur sa lancée avec «Arsène Lupin contre Herlock Sholmès» qui provoque la colère de Conan Doyle. Il renforce son personnage Arsène Lupin au fil de sa carrière, et aujourd'hui encore, on ne cesse d'apprécier ce gentleman-cambrioleur en livre, en film ou en série.

  • Ali Pacha Nouv.

    Ali Pacha

    Alexandre Dumas

    Au XVIIIe siècle, Ali Tebelen, un jeune homme ambitieux, cherche à devenir Pacha à la place de son beau-père. Alors qu'il a tout fait pour y parvenir, le Sultan désigne un nouveau Pacha. Sans hésiter, Ali l'élimine, et dans sa quête de pouvoir, il obtient ce qu'il a toujours désiré. Devenu Pacha, il règne par la terreur. Cependant, Pacho Bey, un homme qui a connu la violence d'Ali, se met en tête de se venger, tout comme le peuple, épuisé par les exactions du nouveau Sultan.
    Roman publié dans les «Crimes Célèbres», «Ali Pacha» reprend l'histoire d'un homme violent, égoïste, et de son règne jalonné d'insolences.



    Alexandre Dumas (1802-1870) est un écrivain français. Son père, général de la révolution française, meurt alors que Dumas a trois ans. Sa grand-mère est une esclave ou affranchie noire. Il fait ainsi face au racisme dès son plus jeune âge. Peu doué à l'école, il est surtout instruit par ses lectures religieuses, et des lectures populaires. En 1819, il rencontre Adolphe de Leuven qui l'initie à la poésie, et avec qui il écrira les vaudevilles. Pour échapper au racisme, il s'enfuit à Paris, y devient clerc de notaire et découvre la Comédie-Française. Puis il se consacre au théâtre avec «La Chasse et l'Amour», en 1825, qui connaît un grand succès. Après une série de voyage, il s'essaye au feuilleton avec «Les Trois mousquetaire» en 1844. Commence là un travail effréné: il n'arrête plus. En seulement sept ans il publie «Le Comte de Monte-Cristo» (1844-1846), «La Reine Margot» (1844-1845), «Le Chevalier de Maison-Rouge» (1845-1846), «La Dame de Monsoreau» (1845-1846)...

  • L'Homme à l'Oreille Cassée Nouv.

    En 1859, Léon Renault, de retour en France, ramène en souvenir une momie parfaitement conservée. Le professeur Meiser l'a prévenu: si on réhydrate son corps, elle ressuscitera. Il faut franchir le pas... Mais une fois réveillée, la momie est un soldat de Napoléon Ier, déboussolé: «Mon empereur est mort?!»



    Edmond François Valentin About (1828-1885) est un écrivain, journaliste et critique d'art français. Fils d'épicier, il fait des études de lettre et reçoit le le prix d'honneur de philosophie au Concours général. En 1851, membre de l'École française d'Athènes, il se rend en Grèce et rencontre Charles Garnier et Alfred de Curzon. Ses voyages sont une source d'inspiration pour les satires qu'il écrit: «La Grèce contemporaine» en 1854, «Le Roi des montagnes», «Le Fellah». Il se fait connaître polémiste à cause de ses critiques d'arts (envers Courbet), de son opinion favorable au Second Empire (comme le reflète «La Prusse», en 1860), et de sa position anticléricale. Il appuie bon nombre de ses romans sur les progrès de la science. Il est élu le 24 janvier 1884 membre de l'Académie française.

  • Boitelle Nouv.

    Antoine Boitelle est un pauvre homme au métier d'ordurier. Il est marié, a quatorze enfants, mais un douloureux souvenir lui fait regretter un amour passé:
    À vingt ans, alors qu'il était soldat au Havre, il avait rencontré la compagne idéale. C'était une femme vaillante et propre de conduite qu'il n'avait qu'à regarder pour se sentir transporter. Mais celle-ci était une servante de couleur, et ses parents la trouvait «trop noire»...
    Parue dans le recueil «La Main gauche» en 1899, la nouvelle «Boitelle» est l'histoire d'un homme à jamais rongé par le regret, et à la vie bouleversée par le racisme de ses parents.



    Guy de Maupassant (1850-1893) est un écrivain et journaliste français né au bord du littoral normand. Sa mère, douée d'une grande culture littéraire, participe à son éducation tournée vers les livres. Il passe le reste de son temps dans la campagne ou les ports, à converser avec pêcheurs et paysans qui lui serviront d'inspiration plus tard pour quelques personnages. À 12 ans, il est envoyé en pension où la religion, très présente, anime en lui un dégoût pour le sacré. Après le lycée, il est mobilisé en 1870 pour la guerre contre la Prusse. Un an plus tard, il fait ses bagages pour Paris où il y travaille comme fonctionnaire au Ministère de la Marine pendant 10 ans. En février 1875, il publie son premier conte, «La Main écorchée». Maupassant est très vite ennuyé par l'administration. Le soir, il travaille d'arrache-pied à ses oeuvres littéraires ; et aux alentours de 1880, il se consacre pleinement à sa passion. C'est Flaubert qui l'introduit au monde de la littérature professionnelle. Il rencontre des auteurs réalistes, Zola, et les frères Goncourt. Maupassant fait un départ lent, mais il connaît bientôt le succès avec «Boule de Suif». Avec Zola qu'il côtoie aux Soirées de Médan, s'ensuivent de nombreuses nouvelles, toutes plus cultes les unes que les autres: «La ficelle» (1883), «La parure» (1884) ou «Le Horla» (1887). Il publie aussi des romans réalistes: «Une vie» en 1883, «Bel-Ami» en 1885 et «Pierre et Jean» en 1888. Guy de Maupassant, reconnu de son vivant, l'est aussi dans la mort: de nombreuses adaptations à l'écran renouvellent encore aujourd'hui ses oeuvres intemporelles.

  • Brille tant que tu vis Nouv.

  • I Malavoglia Nouv.

    Italien I Malavoglia

    Giovanni Verga

    Seconda metà dell'ottocento, Sicilia. Una famiglia di pescatori si trova a dover affrontare una serie di vicissitudini che stravolgeranno il delicato equilibrio della loro vita di paese. Arci Trezza, la località dove sono ambientati tutti gli avvenimenti del libro, sarà così teatro di amori, disgrazie, litigi e speranze.
    Un classico della letteratura, un romanzo che come nessun altro racconta l'avvento della modernità nelle province italiane di fine Ottocento.



    Giovanni Verga (1840-1922) è considerato uno dei padri della letteratura italiana. Massimo esponente della corrente letteraria del verismo e autore di racconti, testi teatrali e romanzi, è riuscito a riportare con estremo realismo le condizioni di vita delle classi meno agiate. Le sue opere, tra le quali ricordiamo anche "Mastro Don Gesualdo" e "Rosso Malpelo", influiranno non solo sulla letteratura, ma anche sul cinema della prima metà del novecento. I grandi maestri del Neorealismo, come Vittorio de Sica e Roberto Rossellini, riprenderanno infatti temi simili a quelli affrontati da Verga nei suoi scritti.

  • Éric le Mendiant Nouv.

    Éric le Mendiant

    Pierre Zaccone

    En 1848, en Bretagne dans le petit village de Saint-Jean-du-Doigt, vit le père Tanneguy, un paysan fort, robuste et nerveux, et sa tendre fille, Margaït. À 16 ans, elle tend sa bourse aux malheureux, et aucune larme n'est encore tombée de ses beaux yeux. Et bientôt l'amour la saisit tout entière, elle sent son coeur battre avec précipitation - pour Octave. Mais alors qu'une flamme brille sous les paupières de Margaït, un mendiant, Eric, voit les choses autrement, et répand de fausses rumeurs au sujet de l'enfant. Pour fuir la mauvaise réputation, Tanneguy et sa fille doivent quitter leur maison familiale. Mais le jeune Octave, amoureux, fera tout pour retrouver sa bien aimée.



    Pierre Zaccone (1817-1895) est un écrivain français. Il est connu pour ses romans-feuilletons policiers. Il a surtout collaboré avec d'autres auteurs, comme Paul Féval, avec qui il publie des vaudevilles. Il sera aussi président de la «Société des gens de lettres» en 1873, à travers laquelle il jouera un rôle important dans la littérature de son époque.
    Parmi ses oeuvres connues on trouve: Éric le Mendiant (1853); La Chambre rouge (1887); La Lanterne rouge (1872); Maman Rocambole (1881) ...

  • Nouv.

    Russe

    - , - . , , , , , , . , ?



    (18051875) , .   « », «», «», « », « », « » « ». , , . . Disney «» 1989  « » 2013 , « ».

    , 2 , , .

empty