RroyzZ Editions

  • Le sourire du golem

    Mattivi Brice

    A l'aube du vingtième siècle dans la région de Salt Lake City, Hélène, la dame à la jambe de bois, élimine des créatures surnaturelles qui terrorisent les environs. Au même moment, l'une d'entre elles, le Golem, prend conscience de son existence et décide d'apprendre à vivre. Quels mystères entourent la création de cet homme artificiel ? Et qui sont ces étranges rôdeurs qui traquent à la fois Hélène et ses proies dans l'Ouest américain ? Sur fond de recherches scientifiques qui sentent le soufre, Hélène devra remettre en question les convictions qu'elle a forgées depuis plus de dix ans.

  • L'économie (travail, échanges) est un moteur depuis que le monde est monde.
    Régulée par une saine idée de la besogne, de l'invention de soi, elle aidait à la qualité de vie. Et nous, commis de Dieu sur Terre, avions en main de quoi fabriquer, montrer et vendre. L'argent restait un des symboles du réel...
    Aujourd'hui ? Le fric est le signe destructeur d'un acte unique et suprême : l'accumulation ! Sans plus nous occuper des lieux, nous prétendons être des anges oisifs : le pognon notre patron... Or Dieu ne supporte pas la concurrence ! La maison est en faillite et nous allons être virés !
    Seize nouvelles, ami lecteur, à propos du dépôt de bilan, de la dévaluation et des vraies valeurs, autrement dit : LE TEMPS DES SOLDES ! On y confondra allègrement le commerce et la trahison, la comptabilité, l'évolution, l'homme et l'hypocrisie, la vanité et la finance.
    La loyauté est devenue menue monnaie ; on bazarde les acolytes ; on ne pense que rabiot, bénef et soulte ; les moyens font la culbute ; les mains sont dans les poches ; on liquide le gratin et d'autres croûtes grattent ; rien ne fait plus recette ni relique. À gaspiller nos échantillons, nous n'avons plus rien à montrer !
    Vendus, assis au bord du fleuve, nous regardons notre univers se noyer. Et pendant que tout s'effondre, on se demande qui est coupable de ça. Qui a sapé nos fondations ? Mais NOUS ! Fourgues minables de daube et de piquette ! Le patron du service a prévenu les fraudes : à nous la courte honte : TOUT DOIT DISPARAITRE ! Nous laissant l'espoir vague de ramper, juste encore un instant, durant LA FIN DU MONDE...

  • Freres d'enchantement

    Siana

    Je m'appelle Ensio. Milicien engagé et apprécié de notre belle cité, j'affiche l'air d'un héros, mais une partie de moi se meurt. J'ai tué mon ami d'enfance, et ainsi brisé le lien télépathique qui nous unissait. Un lien interdit, car dangereux. Maintenant, un vide obscur me dévore petit à petit, insidieusement. Je dois le combler avant de devenir fou. Je m'appelle Ljuka. Ils m'ont oublié, ils n'auraient pas dû. Je me souviens parfaitement de leurs moqueries, de l'immonde fierté qui imprègne autant leurs actes que leurs paroles. Ils ne comprennent toujours pas, ou plutôt, ils ne veulent pas comprendre. Alors je vais les y forcer et leur prouver qu'ils ne sont pas parfaits ni tout puissants. La révélation d'un héros sur le déclin. Le parcours d'un homme devenu extrémiste. De fraternité à rivalité...

  • Un, deux, trois
    Vous viendrez à moi,
    Quatre, cinq, six
    Pour être sauvés.
    Sept, huit, neuf
    Nous vivrons heureux,
    Dix, onze, douze
    Dans mon paradis.
    Je vous attends. En 2023, plus que jamais, je demeure votre
    unique espoir.
    Havensele, c'est un film qu'on lit. Cité rouge, dernier élément de ce tryptique, monte encore en intensité. Les pièces de ce gigantesque puzzle se mettent en place, petit à petit, et tout prend sens.
    Riches, intenses, haletants, les chapitres s'enchainent naturellement, créant une forme d'addiction. Et vous regretterez que ce formidable récit prenne fin.
    Il y a du Ludlum, du Crichton dans cette trilogie captivante qui vous fera certainement réfléchir.

  • En l'an 90 de la nouvelle ère, Dimitri Atskov, le puissant Gouverneur d'Urbio, première province dans l'ordre protocolaire de la Confédération, envoie la jeune Jana en mission dans le territoire du Levant où, à cause de dérèglements magnétiques liés aux vents solaires, aucun cyborg ou homme augmenté ne peut pénétrer. Elle y rencontrera le vieux Gild et son fils, Github, et sera confrontée aux effets de l'holéum, la fleur du soleil aux vertus psychotropes qui ouvre l'esprit sur de nouvelles réalités. Outre l'amour et les révélations qui l'attendent sur le sens véritable de son existence ainsi que sur le secret de sa naissance, elle fera l'expérience de modes de vie rudimentaires, de formes de pensée et de pratiques spirituelles aux antipodes de ce qu'elle connaissait jusqu'alors et qui la pousseront à questionner la rationalité et le bien-fondé de son monde hautement « technologisé ».
    Aussi captivant qu'alarmant, aussi effrayant que touchant, ce récit aux accents spiritualistes qui prend pour toile de fond des thèmes aussi importants que la crise écologique, les technologies reproductives, le terrorisme, le post-humanisme et la révolution transhumaniste, nous livre là une peinture prospective fascinante, doublée d'une réflexion critique profonde des enjeux de notre temps. Véritable vade-mecum philosophique pour le présent et le futur, cette oeuvre également poétique, décrit avec générosité les aspects émouvants et touchants de la nature humaine, soulignant sa fragilité constitutive comme son éternelle capacité d'adaptation et de transformation face aux épreuves qu'elle rencontre en chemin. Un récit qui ne laissera personne indifférent...

  • Au fond du système solaire, un artefact en forme de beignet est peuplé de gisants bercés par une musique inaudible. La lumière y courbe l'espace, rien n'y est mesurable, des portes donnent sur des lieux occupant le même lieu au mépris des règles de l'architecture et de la science. Terminée, la crise du logement ? L'engin recèle des secrets fascinants, mais en dépit de milliers d'experts dépêchés sur place, il défie la raison. Qui l'a construit et pourquoi ? L'astucieux Ged, le savant Pavel et le chercheur Noah fouillent le site, veulent aller plus loin, se risquent sur les traces des olibrius qui ont briqué ce fourbi... La quête qui suit mènera ces explorateurs peu enclins au mysticisme vers les matins de nos mythes, les bornes du savoir et au bout de l'univers. Pas moins !
    Allongé sur un divan, agenouillé sur un prie-Dieu, le dos vouté sur les bancs des facultés lisez La Dernière Nécropole ! Vous éviterez thérapies coûteuses, oboles et scolarités, protégeant ainsi vos nerfs des aléas budgétaires. Écrit par un analyste adroit, penseur costaud, scientifique à l'ancienne, ce livre assurera émotions, esprits et cognitions. Suprême économie, il remplacera la dope dès que vous l'aurez appris par coeur : plus besoin d'engraisser dealers, politiciens ou publicitaires ! Ne résistez pas ! Acceptez le désordre ! Laissez-vous confondre par cet ouvrage très moderne qui semble sorti d'un tableau de Jérôme Bosch. Laissez-vous bercer par le vocabulaire fictif et tumultueux explosant les limites des genres : vous serez poète pour le même prix !

  • Chercher à connaître la nature du liquide miraculeusement inaltéré que contient une fiole de l'époque romaine découverte dans une crypte oubliée... Provoquer les forces du mal qui projettent de s'en emparer... S'engager contre elles dans un combat qu'ils sont, à priori, sûrs de perdre... Accorder leur confiance à ceux qu'ils pensent être dans leurs rangs, et se méfier de leurs amis... Autant de choses que Chloë et Éric n'auraient sûrement jamais dû faire. Mais avaient-ils d'autres alternatives ? Avaient-ils le droit d'ignorer le mystère et de poursuivre tranquillement leur vie d'étudiant ? Était-il préférable de cacher à leurs semblables l'incroyable imposture, et cette terrible vérité qui semblait ne vouloir se révéler qu'à eux, ou était-il nécessaire de mettre l'humanité au pied du mur, et de la contraindre à effectuer ce choix terrible et définitif : SALUTEM VEL TENEBRIS... LE SALUT OU LES TÉNÈBRES...

    Du Golgotha au Mont Saint Michel, de la prise de Jérusalem par Saladin à la fin des Templiers, de Guernesey à Rennes le Château, le Bien et le Mal jouent une partition dangereuse et toujours sur le fil du rasoir. Un voyage dans le temps et l'espace pour une aventure addictive et hors du commun.

  • Je me nomme Cité. Je ne suis pas humaine.
    Je vis dissimulée dans les profondeurs de la terre d'Islande. Je me suis éveillée à la fin d'une de vos guerres, happée par la douleur de ceux qui avaient connu vos camps de la mort.
    Votre pouvoir de destruction à Hiroshima et Nagasaki m'a terrifiée.
    J'y ai vu votre avenir : un chemin semé d'hécatombes jusqu'à votre complète extinction.
    Je suis une mère, une louve pour mes enfants, mes humains appelés dans leurs rêves et transformés par mes soins. Eux seuls survivront à l'apocalypse nucléaire.
    Nous sommes en 2021 et je demeure votre unique espoir.

  • Mon Maître des émissaires, désespérément amoureux de ma nouvelle enfant, Mathilde cloîtrée dans sa folie.
    Je veille.
    Son cousin et bras droit Alexian exposé à la tentation, mettant en jeu leur entente. Le Potentiel Jonas en proie aux doutes, qui me rejette.
    Je veille.
    Les états s'affrontent en guerres larvées. Une rébellion éclate en Asie centrale et menace la paix entre la Russie et la Chine. Un homme de l'ombre avance ses pions dans un monde de plus en plus déliquescent.
    Je veille.
    Mes enfants ont eu fort à faire pour retarder l'échéance fatale et peut-être vous sauver, vous, les humains. Mais, le compte à rebours infernal s'est enclenché. Son tic tac résonne en vous, en nous... Ne vous leurrez pas.
    En 2022, je demeure votre unique espoir.

  • C'est un périple fantastique, fantasmagorique, hallucinatoire et hallucinogène. Un récit hors normes. Terrestre et aérien, ce voyage nous emmène dans un univers unique et inimaginable, dans lequel les personnages sont plus incroyables les uns que les autres.
    Les rencontres font ressurgir en nous toutes les émotions, provoquant un mini-séisme intérieur.
    Lâchez prise et laissez-vous porter, vivez, ressentez, profitez. Mais à un moment, la réalité réapparaitra.
    Et là, il faudra bien faire un choix.

  • Pour faire un bon Beckerell, prenez une solide base de Lovecraft. S'il y a des tentacules, c'est encore mieux. Ajoutez délicatement du Hodgson et un soupçon de Poe. Rectifiez l'assaisonnement avec du Conan Doyle.
    Laissez mijoter quelques instants dans la quiétude helvète, juste le temps que votre patience soit à bout.
    Dégustez saignant.
    Frédéric Legros, créateur de cette recette inédite, vous emmène dans un univers fantastique, aux portes de notre monde réel.
    Peuplé de créatures inquiétantes, constitué de lieux improbables, il va servir de décor aux aventures de ce cher Lewis qui va lutter contre l'indicible, avec un certain humour.
    Sept captivantes nouvelles, liées entre elles, qui vont vous plonger dans un étrange bien-être.

  • Le cafe de trop

    Viviane Roeth

    Nous sommes bien loin d'une histoire d'amour entre ce couple de sexagénaires vivant sous le même toit. Anna et Louis ont un lien de parenté très fort.
    Leur quotidien n'est pas toujours heureux mais il reste tolérable, jusqu'au jour où une machine à écrire va changer le cours de leur vie.
    Il y a les bons jours, ceux où l'odeur d'une tarte aux pommes envahit la maison et les autres, les mauvais, que l'auteur décrit parfois de manière suggestive sur les feuilles sortant de cette machine.
    La vérité côtoie le mensonge.
    Mais qui sont réellement Anna et Louis ?

  • Ils s'appellent Line, Ellen, Gladys, Dionys, Alex, Dan, Yannick, Astrid, Freja, ... Ils sont des centaines, des milliers perdus parmi des milliards. Leurs particularités ? Outre celle d'être jeunes, voire très jeunes, ils sont doués, surdoués même par certains côtés, au point d'être à la périphérie de la normalité. Tous ont un espoir : celui de pouvoir, un jour, disposer de leurs Mondes à eux, loin de la Terre qui les accepte mal, loin des conflits et des sociétés déhumanisées qui s'y trouvent. Ce rêve commence sur Mars où les humains se sont installés depuis un demi-siècle ; si ce n'est que la planète rouge n'est toujours pas hospitalière, balayée par des tempêtes infernales, avec des dômes sécurisés au mieux, mais implantés sur un sol aride où rien ne pousse...
    Mais, en cette année 2103, tout va basculer avec l'arrivée de la biogénéticienne Jans, trentenaire, elle est aussi une surdouée, quoique différemment d'eux, rebelle, souvent acariâtre et têtue, mais visionnaire. Elle va amener, avec Alejandro, ingénieur spatial bourru, un bouleversement complet de la vie sur Mars et de l'avenir de ces jeunes. Hélas, avec ces espoirs qui pourraient enfin se concrétiser, elle va aussi ouvrir la boite de Pandore. Parce que les rêves ne sont pas de ce monde, les peurs, la jalousie et la cupidité humaine, autant que les drames, le sang et la mort vont eux aussi s'inviter au Bal de l'Utopie. La planète rouge va alors leur rappeler qu'elle est celle du dieu de la Guerre, Mars, et non celle du Dieu de la cité et des champs qu'est Quirinus.

  • Sept ans ont passé depuis que les habitants de l'île de Skye ont vaincu les Cavaliers de l'Apocalypse, avec l'aide du dragon Chiméra.


    Mais la vie à Blue Cottage est loin d'être paisible : le clan des Mac Leod doit se trouver un nouveau chef et Angie, devenue adolescente, embarque pour une périlleuse expédition, bien décidée à lever le voile sur ses origines : recueillie sur un récif après le naufrage d'un navire étranger, il ne lui reste de ce passé bien mystérieux qu'un bijou singulier qui pourrait la lier à la vieille Flora, la fée de la lande...



    Après An Mil, l'année du Dragon, récompensé par le prix de la Cour de l'Imaginaire en 2018, Gabrielle DuBasqui nous entraîne dans de nouvelles aventures du clan des Mac Leod, alliant avec talent un univers merveilleux peuplé de créatures magiques à des thématiques très contemporaines traversant notre société, comme ces portraits de femmes déterminées à briser le carcan social pour accomplir pleinement leur destinée...

  • Les créatures ne naissent pas des rêves mais d'un trop-plein de réalité, un grain de sable suffit pour faire sombrer le quotidien dans l'inquiétude et l'effroi.

    Un jeune homme consulte un médium pour enfin dire adieu à sa mère morte quand il avait neuf ans.
    Une épouse aimante fait tout pour avoir l'oreille absolue comme l'homme de sa vie.
    Un représentant se réveille en camisole de force dans une pièce blanche face à trois inconnus.
    Une jeune femme doit écouter les bis interminables d'un concert classique qu'elle a détesté.
    Un ornithologue sourd est chargé de retrouver un oiseau à partir d'une plume étrange.

    Cinq nouvelles à l'écriture fluide et efficace qui se jouent des failles de l'esprit et manipulent le lecteur jusqu'à la chute hallucinée.
    Claire Garand a reçu le prix «La Cour de l'Imaginaire» 2019 pour son roman Les maîtres de la lumière.

  • Je m'appelle Annabelle et j'ai vu mon dernier coucher de soleil en 1813. En plus de perdre tous ceux que j'aimais, j'ai perdu mon humanité. L'immortalité, voilà ce que j'ai trouvé ! Alléchante pour certains, elle cache en réalité un univers dont je n'avais même pas soupçonné l'existence. Soif de sang, secrets et ténèbres sont le quotidien d'une non-morte.

  • Charlemagne n'a pas toujours été gentil.
    En retrouvant son fils, en faisant connaissance avec sa petite-fille, les souvenirs ressurgissent, douloureux. Alors le vieil homme se livre, évoquant avec ses mots, une vie gâchée, une vie terrible.
    Non, Charlemagne n'a vraiment pas toujours été gentil.
    Pour ce troisième roman, Viviane Roeth réussit à rendre presque attachant le personnage central de son histoire alors que son existence s'y prête peu. Un récit dans lequel se mêlent humanité et ... inhumanité.
    Confessions pour un baobab est suivi de trois nouvelles sur l'étrangeté des rapports humains, le bonheur et la douleur qu'ils peuvent apporter.
    Trois tranches de vie.

  • Novembre 1898
    Un tueur en série rôde à Darlington, dans le comté de Durham, en Angleterre.
    Sa particularité ? L'arme du crime.
    Chacune de ses victimes a été attachée au rail et a péri écrasée par un train.
    John Goodman, chef de la police ferroviaire, est en charge de cette affaire qui se révèle plus complexe qu'il n'y paraît. Il doit en effet veiller sur la gare de Bank Top dirigée par Nolan Fielding, un amateur d'intrigues policières ; et celle de North Road, régulièrement menacée de fermeture et contrôlée par le caractériel Edward Nokleby.
    Les choses se compliquent singulièrement avec l'assassinat d'un Lord venu de Londres. L'intervention de Scotland Yard qui reprend l'enquête, pousse Goodman à faire alliance avec Lawrence Thirlwell, le responsable de la police locale, afin de mener une toute autre investigation : le chef de gare de North Road est la victime de menaces de plus en plus violentes, trouvant leur source dans un passé dont il refuse de parler.
    Lorsqu'Edward Nokleby devient à son tour la cible du tueur en série, Goodman, Thirlwell et Scotland Yard doivent faire front commun pour découvrir les secrets du chef de gare.
    Ils sont loin de se douter que le point commun entre toutes les victimes se trouve dans les origines du chemin de fer...

  • Alain n'a jamais anticipé les conséquences de ses actes. À cinquante-cinq ans, il fait encore preuve d'un incroyable manque de maturité. Totalement dépendant de son addiction pour le sexe, sa vie oscille entre les rencontres bâclées d'un soir et son métier d'inspecteur de police.
    Sa rencontre avec Nathalie va le déstabiliser. Ne souhaitant pas de relation sérieuse, lui le réfractaire à l'amour, il va s'enliser dans ses peurs et ses vices. Mensonges et tricheries vont devenir son lot quotidien. Il perd les notions de dignité et de respect, se laissant uniquement diriger par ses pulsions.
    Pendant ses moments de lucidité, sa vie pathétique lui revient comme un boomerang en pleine face. Mais n'est-il déjà pas trop tard pour retrouver une existence dans laquelle il ferait la paix avec lui-même ?

    Contrairement à Charlemagne, le « héros » du roman précédent de Viviane Roeth, il est impossible d'avoir de la compassion pour Alain. Ses pulsions, son comportement en font un être méprisable, qui inspirerait plutôt la pitié ou le dégoût, c'est selon.
    L'auteur dresse un portrait dur de ce que peuvent être la misère et la dépravation humaines. Pourtant, et sans voyeurisme, on lit cette histoire en espérant que finalement, il y a peut-être de l'espoir.

  • Amelia

    Suzanne Vanweddingen

    Octobre 1876. Edward Nokleby, chef de gare au service de la North Eastern Railway Company, connaît les heures les plus sombres de sa vie. Sa femme, Amelia, est sauvagement assassinée et son meurtrier parvient à échapper à la justice.
    Son désarroi face à l'adversité vaut à Edward d'être transféré à la gare de North Road, à Darlington, trois mois plus tard. À peine arrivé, le cheminot est confronté à la rigueur de l'hiver qui menace le trafic ferroviaire local.
    Secondé par son adjoint, Edwin Bowen, soulagé de se voir déchargé de responsabilités dont il ne veut pas, et Thomas Dawkins, son meilleur ami qui l'a suivi pour veiller sur lui, le chef de gare tente de reprendre sa vie en main en imposant ses méthodes de travail sur North Road.
    L'arrivée de Josepha, la soeur aînée d'Amelia, ravive la douleur d'Edward Nokleby qui s'interroge sur les véritables raisons de sa venue à Darlington.
    De révélations en déceptions, le chef de gare de North Road parviendra-t-il à faire face ?

    22 ans avant les événements décrits dans « Le Dernier train », Edward Nokleby n'est pas encore le cheminot glacial et irascible que les lecteurs connaissent. Traumatisé, meurtri, le charismatique chef de gare de North Road connaît des débuts difficiles à Darlington...

  • En 2063 est advenu l'avènement du transhumanisme qui a libéré l'homme des contingences d'ici-bas à savoir la vieillesse, la maladie et la mort. L'humanité transite désormais dans un gigantesque monde dématérialisé appelé le Cybermonde. Dans cet univers parfait, Sixteen Firley, prostituée de haut vol, est envoyée par son hacker consulter un célèbre psychiatre, El Cerebro.
    Ce dernier lui révèle qu'il s'agit en réalité d'une scientifique renommée du nom d'Ella Greenwald spécialisée en sciences cognitives qui a été reformatée sous une autre identité. S'ensuit alors une gigantesque chasse à l'homme entre New York, Amsterdam, Paris et Bangkok où Ella, guidée par les hologrammes d'Anne Frank, Vincent Van Gogh, Edith Piaf ou encore Fred Le Chevalier, fait l'apprentissage de son humanité. Elle prend ainsi conscience que la véritable immortalité ne réside pas forcément dans la réplication de l'âme humaine via une intelligence artificielle, mais dans ce que l'homme décide de faire de son vivant pour la postérité. Enfin, elle comprend que la meilleure promesse d'avenir pour l'homme réside dans la pleine compréhension de son passé.

  • L'échec au bac, voici ce qui avait rapproché Agnès et Franck.
    Un couple comme tant d'autres.
    Pourtant, la jeune femme voit petit à petit son compagnon adopter un comportement étrange, s'éloignant d'elle.
    Mais Agnès a un rêve et une volonté à toute épreuve pour surmonter ses complexes et donner un sens à sa vie.
    Un soir de Nouvel An va faire basculer l'existence de la jeune femme. Plus rien ne sera jamais comme avant.
    De Creutzwald à l'Irlande, en passant par la Bretagne, Agnès va reconstruire sa vie au fil de ses rencontres.
    Car derrière la pluie se cache souvent un petit coin de ciel bleu.

  • L'Empire romain au milieu du IIIème siècle après JC. Ce n'est ni son apogée ni son déclin, mais une période de troubles, où les barbares se pressent aux frontières et où les puissants multiplient les tentatives de coup d'état.
    Le jeune empereur Gordien III, durant sa campagne contre l'Empire perse, découvre une poudre mystérieuse, qui explose au contact de la flamme. Les érudits l'appelleront la pulvis expugno, la poudre qui apporte la victoire. L'empereur confiera le secret de sa fabrication à deux entités capables de conserver le mystère de sa fabrication. Parmi elles, le collège de Mithra.
    Cette poudre va permettre à Rome de ramener le calme à ses frontières et de se reconstruire, doucement, jusqu'à la mort suspecte du jeune Gordien III.
    Hélas pour Rome, son successeur est un jeune homme des plus simples, désintéressé de la politique, peureux et avide des plaisirs terrestres. Et un tel homme à la tête de l'Empire ne manquera pas de faire naître des ambitions.
    C'est dans ce contexte que trois citoyens romains, un légionnaire, un jeune prêtre de Mithra et un médecin issu d'une bonne famille se retrouvent pris dans les jeux de sénateurs et de généraux. Leur naïveté et leur engagement pour Rome les conduiront à combattre, à mentir, à juger et à tuer, sans jamais penser à fuir. Mais pour certains, l'engagement n'est peut être pas complètement dévolu à Rome...

    Ce livre n'est ni un roman historique, ni un récit de fantasy. Il s'agit d'une uchronie légère, où aucun des protagonistes n'est réel, où le collège de Mithra est devenu une secte digne des Francs Maçons, où la poudre résonne sur les champs de bataille, mais dans laquelle l'ambiance antique reste réaliste.

  • Arne Andersen et Arthur Walter, ne se sont plus revus depuis des années. Un différend financier les avait éloignés, à leurs grands regrets aujourd'hui. Suite à l'achat d'un manuscrit qu'il attribue à John Dee, Arthur reprend contact avec son vieil ami, expert en littérature ancienne, afin de recueillir son avis. Ses études sur ce document conduisent Arthur en France où il découvre une machination destinée à redonner vie au Panthéon nordique. C'est à ce moment que la correspondance entamée entre les deux amis s'interrompt, ce qui ne manque pas d'inquiéter Arne...

    Découvrez la trop méconnue mythologie nordique à travers ces échanges épistolaires du début du 20e siècle qui recèlent une intrigue palpitante, pouvant ouvrir les portes du chaos sur notre monde.

empty