Langue française

  • Né dans la misère, gamin bagarreur et chapardeur, Joseph Wresinski devient prêtre puis s'installe en 1956 dans le bidonville de Noisy-le-Grand. Là, dans cette désolation, il donne aux déshérités un nom, le Quart Monde, crée un mouvement, ATD, et conçoit un projet de société qui bannit la charité et rend aux exclus leur dignité. « Pour qu'une démocratie soit juste, disait-il, il faut que toutes ses lois soient faites en fonction du plus démuni de ses membres. » Le RMI est né en 1988 de cette réflexion et, dix ans plus tard, la loi contre les exclusions avec la couverture médicale pour tous. Peu avant sa mort, il fera graver cette phrase sur le parvis du Trocadéro : « Là où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré. » Une profession de foi signée de son nom : Joseph Wresinski.


  • Le couple, la santé, les relations entre amis: pour la première fois, le dalaï-lama nous parle de ce qui fait notre bonheur au quotidien.

    Demandez au Dalaï-Lama s'il est heureux, il vous répondra "oui" sans hésiter, car le bonheur est selon lui le but de toute notre existence. C'est ce qu'il explique dans cet Art du bonheur, mélange surprenant de sagesse plusieurs fois millénaire, de bon sens, de réflexions et de conseils concrets, que nous pouvons tous appliquer.
    Tout au long de ces conversations, le Dalaï-Lama nous montre comment vaincre l'anxiété, l'insécurité, la colère et le découragement, et il explore notre vie quotidienne pour nous apprendre à surmonter les obstacles de l'existence en puisant dans notre source de paix intérieure.

  • Médecin anesthésiste, le Dr Fontaine décide, il y a trente ans, à la suite de la mort d'un être cher, d'écouter le monde d'une autre manière. Etudiante, elle avait été troublée, déjà, par la lecture d'un livre écrit en 1903, L'Homme visible et invisible, qui lui avait suggéré que le monde et l'homme pourraient être différents de ce qu'on lui enseignait. Elle va ainsi être amenée à accepter les manifestations de nos " champs invisibles ", à réconcilier le Tout en l'identifiant aux pathologies du Corps " énergétique " et devenir un " médecin pas comme les autres ". Au terme de ce cheminement, il lui apparaît que le savoir ésotérique pourrait bien précéder et alimenter la recherche scientifique. Elle nous fait aujourd'hui partager son expérience " pour montrer à chacun qu'il a son chemin à faire et qu'il doit rester à l'écoute du monde pour devenir lui-même ". Un trajet courageux, une leçon d'ouverture.

empty