Robert Laffont (réédition numérique FeniXX)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Que sait-on de ces fameux "dessins" qui couvrent 500 kilomètres carrés de pampas désertiques du Sud péruvien ? Brodées "en pointillé" sur des sables lunaires avec des cailloux oxydés, que signifient ces étranges lignes démesurées, ces gigantesques pistes géométriques et ces immenses figures stylisées d'oiseaux, d'animaux, de plantes et de dieux ? Ne peut-on les comprendre que du ciel ? Sont-ils alors l'oeuvre symbolique des mystérieux "Hommes-Volants" qui planent sur les "mantos" d'apparat des 429 princes momifiés de Paracas ? Les schémas chorégraphiques d'un culte érotique de la fertilité ? Les observatoires d'un zodiaque magico-religieux pour programmer l'avenir ?... Après de longues années de recherches sur place, Simone Waisbard retrace ici l'histoire oubliée de prestigieuses civilisations disparues et fait le bilan de toutes les hypothèses avancées. Pour la première fois aussi, Jack Waisbard a reconstitué la maquette du grandiose calendrier planétaire qui allait lui révéler la marche vers le levant des grands prêtres-astronomes de Nazca et permettre aux auteurs de tirer des conclusions inédites et passionnantes sur l'une des dernières énigmes archéologiques de notre planète.

  • Les énigmes de l'univers... Les énigmes incas... Un long voyage dans les siècles révolus, poursuivi avec passion pendant quinze ans, a permis à Simone Waisbard de les éclairer comme nul encore n'avait pu le faire. Sur les bords du lac Titikaka, le lac sacré aux "cités submergées", elle a trouvé la piste perdue de Manco Capac et de Mama Ocllo, l'Adam et l'Ève de la Genèse inca. Puis, sur leurs traces, toujours plus loin dans les brumes du passé, celle du mystérieux dieu "blanc et barbu", le légendaire Kon Tiki Viracocha au masque de Puma auréolé, Sphinx andin qui garde les secrets d'un monde disparu du haut de la fameuse Porte du Soleil de Tiahuanaco. Au fond de cavernes décorées récemment découvertes, Simone Waisbard a tenté de déchiffrer le message capital tracé par le plus vieil artiste amérindien actuellement connu, l'"homo andinus" de Kelkatani, il y a dix mille ans.

  • L'"écriture intuitive" procure-t-elle réellement, sous certaines conditions, le moyen de converser avec les morts, comme le suggèrent les témoignages de Marcelle de Jouvenel et de la mère de Pierre Monnier, pour ne citer que ces deux noms connus en France ? Une nouvelle expérience, relatée ici, apporte à cette question une réponse résolument positive : une enquête effectuée d'après les déclarations présumées d'un "esprit" défunt, qui avait fourni son état civil, son ancienne profession, le lieu de son travail et l'époque de son décès accidentel, a abouti - contre l'attente même des expérimentateurs, plus ou moins sceptiques - à une éclatante confirmation de l'authenticité de ses messages. Sommes-nous véritablement en présence d'une preuve ? Le rapport détaillé de cette bouleversante aventure occupe une grande place dans cet ouvrage passionnant. Il apporte en même temps, sur l'"environnement" de l'Au-delà, tel qu'il est décrit par les intéressés, des informations d'une précision presque déconcertante. À partir de là, Paul Misraki, toujours à la recherche d'une certaine objectivité dans l'étude du paranormal, offre au lecteur le fruit de ses réflexions personnelles au sujet de la "survie", hypothèse considérée jusqu'ici comme aventureuse, mais que des faits récents revêtent, dès à présent, d'une grandissante probabilité.

  • Des hautes vallées de l'Atlas aux déserts du Grand Sud, pendant des années et des années, Jean Mazel a exploré systématiquement les richesses ethnologiques et archéologiques du Maroc. Au cours de recherches passionnées, il a vu surgir de cette vieille terre et de ce vieux peuple d'étonnantes énigmes. Quelle fut cette mystérieuse civilisation solaire du néolithique dont les signes sont toujours vivants ? Le Maroc fut-il un territoire atlante ? D'où viennent les Berbères ? Qu'est-ce que cette civilisation juive des kasbahs ?... Avec lui, nous partons à la découverte d'un pays aussi riche en mystères qu'en beautés. Pour tous ceux que le Maroc fascine, ce livre est le guide du merveilleux.

  • Au terme d'une série de voyages qui lui ont fait parcourir 55000 km à la recherche des anciennes routes maritimes phéniciennes, Jean Mazel estime qu'il existe assez d'indices pour qu'on puisse poser la question : "Les Phéniciens n'ont-ils pas découvert l'Amérique 2000 ans avant Christophe Colomb ?" Traverser l'Atlantique n'était pas, en tout cas, un exploit irréalisable pour ces fabuleux navigateurs dont Jean Mazel a retrouvé les traces tout au long des côtes de l'ancien continent : sur la route de l'étain qui mena les Phéniciens d'Orient, ceux de Tyr, de Sidon et de Byblos, jusqu'aux gisements de Cornouailles ; sur la route de l'or qui conduisit les Phéniciens d'Occident, ceux de Carthage, jusqu'au Sénégal.

  • Pour la première fois, le chamanisme authentique, tradition magico-religieuse qui a rayonné jadis sur le nord de l'Europe, de l'Islande à la Sibérie - et qui n'a rien de commun avec le chamanisme dévié en sorcellerie qui se perpétue en Amérique du Sud ou en Afrique noire -, est présenté ici comme l'ancêtre et l'instigateur du druidisme. Les chants, les légendes, les poèmes de l'Islande, de l'Irlande, de l'Armorique appuyés par l'Edda germano-scandinave, le Kalevala finnois et les bylines russes, révèlent un fond commun nordique, dont l'Hyperborée pourrait être la racine. Les chamans eux-mêmes ressemblent comme frères jumeaux à nos druides. Techniciens du sacré, ils règnent sur leurs communautés en psychopompes et en medecine-men. Pionniers d'une médecine psychosomatique, ils agissent sur le psychisme collectif par la "kamlénie", théâtre rituel caractérisé par une transe, les propulsant à des niveaux de conscience supérieurs. Ayant prise sur les esprits de la nature, pratiquant le jumelage animal ou végétal et le "mariage avec la fée", ils détiennent le secret des métamorphoses et le code des runes porteuses d'énergie cosmique. Leur message, transmis au cours des millénaires, s'est prolongé non seulement par le druidisme mais, par la culture grecque liée à la pensée nordique. Il survit aujourd'hui dans notre poésie, dans notre théâtre, dans notre cinéma ; Keats, Shelley, Shakespeare, Mistral, Baudelaire, Rimbaud, Leconte de Lisle, Cocteau, Delannoy nous transmettent à leur insu le rêve de nos lointains aïeux, clé de notre civilisation.

  • Les Iles, les Tropiques, la traite des Noirs, l'esclavage... Ces éléments ont créé en Haïti une nouvelle religion : le Vaudou. Religion vivante, religion dansée, religion orgiastique à possession. Un polythéisme africain enrobé de formules et de rites catholiques. Jean Kerboull a vécu des années parmi les paysans haïtiens - expérience unique, qui lui a permis de pénétrer à l'intérieur du phénomène et d'en découvrir l'architecture secrète. Un extraordinaire univers mystique enfin éclairé.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les ouvrages d'archéologie mystérieuse foisonnent. Si leurs auteurs ont bien l'intuition d'un passé fabuleux, ils s'y prennent souvent maladroitement pour en convaincre le lecteur. Il est essentiel, croyons-nous, d'établir avant tout une sorte de catalogue signalétique des grandes énigmes. Ainsi, pour essayer de comprendre le fait mégalithique, il est bon, d'abord, d'analyser au maximum les caractéristiques remarquables de certains sites, comme Stonehenge ou les alignements hollandais. Pour comprendre les pyramides d'Égypte, il faudrait aussi s'enquérir de la personnalité des pharaons, des caractéristiques de leurs règnes, des problèmes de chronologie, et retenir les mesures réelles aux dépens des élucubrations. Et pour situer les pièces à conviction que sont la mécanique d'Anticythère, les piles de Bagdad, les disques pî ou ceux de Bayan-Khara Uula, il faut d'abord rassembler tout ce que nous en savons au juste. Cela a paru en son temps, mais dispersé au hasard des publications -pas toujours en rapport avec l'archéologie d'ailleurs-, et souvent sans retenir l'attention. Le travail du groupe de recherche KADATH est précisément de retourner aux sources. L'archéologie mystérieuse ne risque rien ; plus on la déblaie de ses scories, plus apparaît le véritable fantastique, celui de la réalité : connaissances astronomiques venues on ne sait d'où, traditions faisant état d'événements impossibles pour l'époque, constructions cyclopéennes. Après lecture de cette anthologie-loin d'être exhaustive-mais après seulement, on est en droit de rêver sur ces dieux qui laissèrent partout leur empreinte sur des populations médusées.

  • Parmi les peuples mystérieux qui se fixèrent en Europe, aucun ne suscita autant d'intérêt que les Celtes. Ils furent les créateurs de légendes où, dans une atmosphère féerique, évoluent des personnages familiers aux Occidentaux que nous sommes. Ainsi de Tristan et Iseult, de Merlin l'enchanteur, de la fée Viviane, des chevaliers de la Table Ronde et du roi Arthur qui, inhumé dans l'île d'Avallon, attend, veillé par les fées, le jour où les Celtes prendront leur revanche. Ce sont ces Celtes, nos ancêtres, que J.-A. Mauduit - l'un des grands spécialistes français de la préhistoire - fait revivre ici dans les manifestations de leur vie matérielle, sociale, spirituelle aussi, car ces guerriers turbulents étaient profondément mystiques. Leur sensibilité, leur goût de l'action, leur amour des idées générales firent d'eux les véritables créateurs de la culture occidentale et si, malgré les différences qui séparent les peuples européens, ceux-ci prennent de plus en plus conscience de leur unité, ils le doivent aux Celtes qui leur ont forgé une âme commune.

  • "Stonehenge est, de loin, le monument préhistorique le plus impressionnant au nord des Pyramides", a-t-on dit. C'est aussi l'un des plus mystérieux, malgré les milliers d'études qui lui ont été consacrées, principalement en Angleterre, aux États-Unis et en France. En France même, cependant, aucun ouvrage global ne s'est attaché à résoudre les énigmes de Stonehenge. Celui-ci est le premier. Fernand Niel a interrogé les trilithes géants de toutes les manières et sous tous les angles. Il a reconstitué l'histoire du temple, et d'abord celle de sa construction. Comment ces monolithes géants ont-ils été amenés à pied d'oeuvre ? Comment les linteaux, qui pèsent des tonnes, ont-ils pu être installés ? Comment un plan géométrique si parfait a-t-il pu être conçu et réalisé ?... A toutes les questions que Stonehenge pose à l'homme d'aujourd'hui, Fernand Niel apporte des réponses. Son livre est en lui-même une passionnante aventure.

  • Les clichés sont tenaces. Pour nos contemporains, le nord de la France est le pays des pluies, des brumes, des terrils et des corons chers à Zola. En vérité, le Nord est aussi la région des zodiaques sacrés (Bavay, Cassel), des Vierges noires, des maîtres secrets du Temple (Philippe d'Alsace). C'est aussi et surtout le pays de l'archidruide Bruneholde, compagnon du loup blanc, fondateur de Bavay et des sept chaussées magiques qu'empruntèrent les légions de César lors de la conquête des Gaules. Ces chaussées, que jalonnent de nombreux complexes mégalithiques, furent le théâtre d'innombrables manifestations surnaturelles : apparitions angéliques, guérisons miraculeuses, résurrections d'enfants... Ce sont les chaussées Brunehault qu'utilisèrent des initiés comme saint Liévin et saint Druon pour évangéliser le "plat pays", marchant sur les traces de ces "Frères loups" qui célébraient leur culte au pied des mégalithes et pratiquaient la pendaison rituelle. Plus tard, beaucoup plus tard, c'est sur l'emplacement des sanctuaires des "Frères loups" que s'édifièrent les cités les plus importantes de la région : Cambrai, Valenciennes, Douai, Arras... Autant de villes qui abritèrent - est-ce un hasard ? - les travaux des Cathares tisserands, des templiers, des alchimistes, des francs-maçons (Fénelon, Ramsay, Robespierre) et des adeptes du "fraternisme" spirite dénoncé par René Guénon. Pour la première fois, le "plat pays" français révèle ici ses secrets. Une Flandre insolite surgit des brumes du passé.

  • Ce qu'il nous apprend touche à tous les domaines : la chirurgie, l'anesthésie, la gynécologie, l'obstétrique, la dermatologie, l'ophtalmologie, les maladies artérielles, le système digestif, le système nerveux, les désordres psychiques, la pédiatrie, etc. Et encore aux instruments médicaux, à la pharmacie, à l'hygiène, à la médecine vétérinaire. Enfin à la mort et à l'embaumement... Il fait vivre devant nous le corps médical et recherche les influences que la médecine égyptienne ancienne a exercées sur les médecines hippocratique, arabe et indienne. Riche en informations et en révélations, ce livre d'un grand spécialiste jette sur toute une civilisation une lumière neuve. Les médecins, en particulier, le liront avec passion.

  • o En Égypte, l'édification du haut barrage d'Assouan, Saad el Aali, a totalement bouleversé l'éco-système de la vallée du Nil : 40 millions d'êtres humains sont menacés par la famine et la bilharziose. o Le climat de la planète est en train de se transformer. Pollution ou modification volontaire de l'environnement pour instaurer un nouvel ordre économique mondial ? o La Méditerranée est devenue un vaste égout : dans moins de vingt ans, plus aucune vie ne subsistera dans ses eaux. o Empoisonnées par les rejets industriels, les mers se meurent. Nous courons vers une catastrophe planétaire car la perpétuation de l'homme est liée à celle des océans. o Les explosions atomiques souterraines provoquent des tremblements de terre à des milliers de kilomètres du "Point zéro". o L'atome, clef énergétique de l'avenir ? Déjà on implante des centrales sur des zones dangereuses à haute sismicité. o La publicité est devenue un viol des foules. Dans un futur proche, le "Mind-control" conditionnera nos cerveaux pendant le sommeil et introduira dans notre subconscient des slogans induits. o 300 millions d'animaux sont sacrifiés chaque année dans le monde pour les besoins de la vivisection et de l'expérimentation médicale. La privation de sommeil appliquée aux chats les fait devenir fous. Aujourd'hui l'animal, demain l'homme ?

  • Il n'y a pas, dit-on, d'effet sans cause. Mais l'effet peut être produit par une cause si éloignée (dans l'espace et dans le temps) du moment et du lieu où il est ressenti, que cette cause reste ignorée, indéterminée. Ce phénomène assez mystérieux ressortit au domaine des énergies spirituelles, de ce qu'on appelle couramment "l'influence à distance". Roger de Lafforest a étudié les voies diverses et les mécanismes parfois étranges de cette influence à distance. Pour la nommer et mieux la définir, il a choisi le terme de nocebo, parce qu'il est à la fois l'homologue et le contraire de placebo dont la signification est bien connue. Pourquoi ce choix ? Parce que le nocebo est une technique utilisée par des praticiens sans morale pour accomplir des oeuvres magiques dont nous risquons tous d'être un jour ou l'autre victimes. Il est donc intéressant de connaître les procédés d'influence à distance couramment employés ; il est utile d'apprendre comment se protéger contre d'éventuelles attaques par nocebo. Cet enseignement, on le trouve dans ce livre de Roger de Lafforest, l'auteur célèbre de Ces maisons qui tuent.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La clé de la civilisation chinoise d'hier comme d'aujourd'hui est un livre écrit vers 1500 av. J.-C., mais dont les principes remonteraient au moins au IIIe millénaire. C'est le Yi-King (en chinois moderne Yijing) ou Livre des Mutations. Longtemps les Occidentaux se sont surtout intéressés à lui comme à un pittoresque et mystérieux manuel de divination. Il méritait mieux : on s'aperçoit aujourd'hui qu'essayer de comprendre la pensée de Mao Zedong et de ses successeurs en ignorant tout du Livre des Mutations, c'est un peu comme essayer de comprendre celle de Carter, Begin et Sadate sans savoir ce que sont la Bible et le Coran. L'objet du livre de Michel Gall est donc de montrer comment, des origines à nos jours, le Livre des Mutations a modelé la pensée chinoise, et de souligner sa profondeur et son extraordinaire originalité. Mais il expose également un singulier et tout récent phénomène : la "yijinguisation" des États-Unis où les éditions du Yijing ont atteint, ces dernières années, des tirages astronomiques, et où les "fous de Yijing" se comptent aussi bien parmi les amateurs d'étrange et de divination que chez les savants et les maîtres penseurs. Il étudie enfin l'influence du Livre des Mutations sur certaines célébrités de notre siècle (C. G. Jung, Hermann Hesse, Timothy Leary, John Cage, Bertolt Brecht, etc.). En annexe, il donne une version simplifiée du Yijing qui permettra au lecteur d'interroger lui aussi, s'il le désire, le "plus vieil oracle du monde".

  • A mesure que les sciences désagrègent l'idée d'un univers simpliste, "grande mécanique" construite soit par un Dieu créateur soit par le Hasard, c'est une conception gnostique qui s'impose, une ouverture sur le cosmos. En dehors d'un cercle restreint, toute idée d'un contact avec d'autres civilisations apparaissait folle, en 1962, quand Jean Sendy a publié ses Cahiers de cours de Moïse : d'excellents esprits doutaient encore de la possibilité d'atteindre la lune. En 1970, on commençait à savoir que de prestigieux chercheurs étaient lancés dans un programme de "contact avec d'autres intelligences"... d'un premier contact. Dans son Ère du Verseau, Jean Sendy développait, et appuyait d'arguments nouveaux sa thèse initiale, celle d'un deuxième contact à établir avec la civilisation galactique dont il postule qu'elle aurait laissé une base aménagée, dans la cavité lunaire détectée par la NASA. En 1975, l'éventualité d'un contact avec d'autres civilisations est bien admise dans les milieux scientifiques. Avec ses Temps messianiques, Jean Sendy apporte des données nouvelles à l'appui de sa thèse : la vitesse de la lumière est donnée dans la Bible ; l'orbite lunaire n'est plus la même qu'il y a vingt mille ans, et elle est trop "privilégiée" pour être naturelle ; l'astrologie, devenue superstition, a été une science dont on redécouvre les bases solides ; des chercheurs de premier plan soumettent le phénomène OVNI à une étude statistique, cependant que les travaux des bio-informaticiens permettent d'envisager une explication rationnelle à des "objets" dont l'existence concrète n'est pas nécessaire à leur observation par des témoins de bonne foi. Les Temps messianiques font le point sur l'ensemble des recherches et des découvertes d'aujourd'hui, à travers lesquelles Jean Sendy fait apparaître un lien logique entre l'homme et l'univers.

  • Nos ancêtres avaient des connaissances scientifiques extraordinaires qu'ils ne pouvaient pas avoir acquises tout seuls, alors qu'ils savaient à peine tailler un silex. Ils ont donc certainement été visités, inséminés, et éduqués par des astronautes venus d'un autre monde. Sans aucun doute, une partie de notre sang, de nos pensées, de nos paroles, est originaire d'une autre civilisation de l'espace. D'autre part, le fait que les dimensions de la Tour de Babel, de la Pyramide, des temples de Tiahuanaco et Téotihuacan, sont proportionnelles entre elles, prouve sans discussion possible que toutes ces civilisations avaient une origine commune. Ce livre est le seul qui apporte la preuve scientifique des connaissances fantastiques de nos ancêtres, donc de leur origine extra-terrestre, grâce à la découverte d'une constante du système solaire, calculée, il y a soixante-cinq mille ans, et fondée sur des cycles astronomiques que l'on vient seulement de découvrir. De plus, il éclaircit plusieurs mystères, dont ceux de la Pyramide, du calculateur de la mer Egée, du calendrier Maya et de celui de Tiahuanaco, de la cathédrale de Chartres, et dévoile l'existence en France de dessins géométriques comme ceux de la Nazca.

  • L'or des Templiers... En réalité, il s'agit de trésors divers, provenant de sources variées, enfouis selon des règles traditionnelles scrupuleusement respectées ; trésors abandonnés au gré des circonstances du moment en vue d'une aléatoire découverte. L'or étant le métal solaire par excellence, il était normal de se référer au soleil et aux rites solaires pour confier au ventre de la terre-mère ces dépôts précieux. Mais c'était aussi les placer sous la protection des cieux dont les constellations sont les clés magiques qui ouvrent les coffres souterrains. "L'or des Templiers" est un ouvrage initiatique qui développe et explique ces grandes énigmes. L'auteur a suivi les pistes mystérieuses qui conduisent aux cachettes secrètes. Que ce soit en France ou au Portugal, les graphismes ou les indications laissés par les Wisigoths ou les Templiers en disent assez long pour permettre d'affronter prudemment les risques de toutes sortes que ces recherches peuvent faire encourir. Et le plus beau des trésors templiers n'est pas celui qu'on pense.

  • Saint Brandan apparaît souvent comme un personnage légendaire. Louis Kervran, au terme de longues recherches dans les textes antérieurs à l'an 1000, raconte ici les fantastiques et véridiques navigations, au VIe siècle, de ce moine irlandais à travers l'Atlantique. Vers 525, Brandan débarque en Islande ; plus étonnant : vers 545, parti de Bretagne, il atteint les Antilles - neuf cent cinquante ans avant Christophe Colomb ! C'est tout un monde que Louis Kervran, se fondant sur les sources les plus sûres, ressuscite ici. Un monde dont on ne savait presque rien, comme on ne savait presque rien de ces navigateurs et de ces navires qui, en ces temps obscurs, se lançaient sur les mers inconnues. Ici, l'histoire éclaire le merveilleux. Et l'on comprend pourquoi le récit des aventures de saint Brandan fut, à travers tout le Moyen Age, l'un des grands "best-sellers" du monde occidental.

  • Il y a en France un homme qui explore depuis vingt ans cavernes et gouffres : c'est Michel Bouillon, pour le compte du Muséum d'Histoire naturelle puis de la Recherche scientifique. Son immense expérience, ses connaissances et ses découvertes, il les communique ici dans un livre passionnant qui est à lui seul toute une bibliothèque. L'homme et le monde souterrain, l'utilisation des grottes par l'homme, les phénomènes physiques, la faune cavernicole : telles sont les grandes divisions de l'ouvrage. Pour la première fois, grâce à Michel Bouillon, le monde des grottes dévoile ses mystères - et l'on s'aperçoit que la spéléologie n'est pas qu'un sport.

empty