Robert Laffont (réédition numérique FeniXX)

  • Né dans la misère, gamin bagarreur et chapardeur, Joseph Wresinski devient prêtre puis s'installe en 1956 dans le bidonville de Noisy-le-Grand. Là, dans cette désolation, il donne aux déshérités un nom, le Quart Monde, crée un mouvement, ATD, et conçoit un projet de société qui bannit la charité et rend aux exclus leur dignité. « Pour qu'une démocratie soit juste, disait-il, il faut que toutes ses lois soient faites en fonction du plus démuni de ses membres. » Le RMI est né en 1988 de cette réflexion et, dix ans plus tard, la loi contre les exclusions avec la couverture médicale pour tous. Peu avant sa mort, il fera graver cette phrase sur le parvis du Trocadéro : « Là où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré. » Une profession de foi signée de son nom : Joseph Wresinski.

empty