Retz

  • Première partie : Introduction Modèles et principes généraux des TCC , d'Ovide Fontaine et Philippe Fontaine Démarche diagnostique et analyse fonctionnelle , de Michel Ylieff et Ovide Fontaine L'alliance thérapeutique , de Charly Cungi Pharmacologie et thérapie cognotivo-comportementale , de Charles Pull Le point de vue du patient , d'Annie Gruyer Deuxième partie : Présentation des pathologies Les attaques de panique et l'agoraphobie , de Sarah Mary-Rabine et Evelyne Mollard L'affirmation de soi , de Frédéric Fanget et Bernard Rouchouse La phobie sociale , de Christophe André Le trouble d'anxiété généralisée , de Patrick Gosselin Les troubles obsessionnels compulsifs , de Matrine Bouvard Le stress post-traumatique , de Jean Cottraux La dépression et la thérapie centrée sur les schémas , de Philippe Fontaine et Maryse Fontaine-Buffe La boulimie , de François Nef et Yves Simon Les dépendances alcooliques , d'Eric Peyron La dysfonction érectile , de Noëlla Jarrousse Les problèmes de couples , de John Wright, Stéphane Sabourin, Hélène Poitras-Wright, Danielle Lefebvre et Yvan Lussier Le trouble de personnalité état limite , de Dominique Page, Richard Toth et Aziz Salamat

  • Un ouvrage de référence, ici dans sa version numérique, au format ePub, sans équivalent par son ampleur et son ambition qui fait date dans la communauté éducative.
    L'école et l'éducation sont au coeur des préoccupations de nos sociétés comme l'attestent les débats et les réformes incessants qui marquent l'actualité. Or l'absence de mémoire historique est patente, le fantasme prenant le plus souvent la place de l'étude documentée.
    Cet ouvrage collectif comble un grand vide en permettant au lecteur de parcourir les grandes évolutions qui ont marqué la vision et les pratiques de l'éducation en France depuis quatre siècles et qui ont façonné le système scolaire français tel qu'il existe aujourd'hui.
    Une quarantaine de notices synthétiques, rédigées par plus de 20 spécialistes incontournables (historiens, philosophes, didacticiens) font le point sur la mise en place d'un univers scolaire de plus en plus développé, et restituent les grandes étapes en s'appuyant sur les documents historiques majeurs.
    Ces 200 textes clés sont donnés dans l'anthologie chronologique qui forme la deuxième partie de l'ouvrage. Chacun d'eux est replacé dans son époque. Cet ensemble extraordinaire de documents historiques sont rassemblés ici pour la première fois.
    Des index et de multiples biographies et bibliographies font de cet ouvrage imposant le monument de la nouvelle histoire de l'éducation.

  • Ce livre, ici dans sa version numérique, au format ePub, est un monument sans équivalent qui a reçu le prix Guizot 2007, médaille d'argent, décerné par l'Académie française.
    L'ouvrage reprend, développe et synthétise l'essentiel des recherches menées par l'auteur depuis quarante ans sur l'histoire de l'enseignement du français.
    Appuyé sur une abondante documentation d'archive, il montre comment, depuis le XVIIe siècle, maîtres d'école, frères des écoles chrétiennes, régents, professeurs, religieuses enseignantes, précepteurs, maîtres de langue ont multiplié les tentatives et les expériences pour faire passer le message qu'ils avaient à délivrer.
    Ce sont eux qui ont imaginé, modifié en fonction des circonstances, amélioré, en un mot créé les différentes didactiques qui s'avéraient indispensables à ces différents apprentissages et à ces formations auxquelles nous avons tous nous-mêmes été confrontés : de l'orthographe à la dissertation en passant par la langue, la grammaire et la prononciation, les oeuvres littéraires classiques, les techniques d'explication des textes, la reformulation et la réduction de texte, la composition française enfin.
    Mais les disciplines, notamment la plus fondamentale d'entre elles qui est le " français ", ne se contentent pas de reproduire à l'identique dans les populations d'élèves le savoir de leurs maîtres. On montre ainsi que l'orthographe française contemporaine est en grande partie une " invention " de l'école ; que la prononciation française a été passablement affectée par les enseignements scolaires ; que l'école a joué un rôle essentiel dans la façon d'écrire des Français, en particulier en inventant de nouveaux modes d'écriture, et ainsi de suite. Tout ce qui passe à travers les rouages des didactiques en ressort plus ou moins transformé.
    Les disciplines ont une fonction créative, innovante, dont le rôle n'a pas été suffisamment souligné jusqu'ici.
    L'histoire de l'enseignement du français est donc une pièce importante de l'histoire de la culture française.

empty