Sciences humaines & sociales

  • Jamais les premiers apprentissages numériques n'ont fait l'objet d'autant de recherches scientifiques. Le savoir dans ce domaine évolue vite : travaux sur le rôle de la langue d'apprentissage (suivant que les enfants sont anglophones ou francophones), recherches sur les difficultés durables en mathématiques, etc.En s'appuyant sur les résultats les plus récents, ce livre a trois ambitions :- présenter les conditions de la réussite à l'école maternelle : comment favoriser la compréhension des nombres et le progrès vers le calcul ?- aider les parents et les enseignants à prévenir l'échec en mathématiques ;- permettre aux enseignants et aux formateurs de se situer face à une pluralité de propositions pédagogiques.Depuis longtemps, les pédagogues s'élèvent contre l'idée qu'il y aurait des enfants doués en mathématiques et d'autres qui ne le seraient pas. Et pourtant, cette idée persiste dans l'opinion. La raison de cette discordance nous est révélée par les recherches sur les difficultés durables en mathématiques chez les enfants de 8 à 12 ans dont les procédures de calcul sont très déficientes : ces enfants ont mal compris ce qu'on leur enseignait quand ils étaient tout petits à l'école maternelle ; ils ont mal compris le comptage des objets. L'explication de leur échec en mathématiques remonte donc si loin dans leur passé scolaire que certains sont tentés de le faire remonter plus loin encore, jusqu'aux gènes...Mais au lieu de décréter que ces enfants sont peu doués pour les mathématiques, considérons plutôt qu'ils n'ont pas réussi leur première rencontre avec les nombres et essayons d'aménager autrement cette première rencontre.

  • Dans cet ouvrage, André Ouzoulias remet en cause les progressions et les didactiques actuellement en oeuvre en fin de maternelle et début d'élémentaire, et propose de développer des pratiques alternatives dans 4 domaines :
    - Le langage oral : l'auteur défend un authentique enseignement de la langue orale en maternelle, premier palier vers l'acquisition de la lecture ; l'objectif est qu'en fin de maternelle, tous les enfants s'expriment avec à propos et clarté.
    - La compréhension graphophonétique : il est plus efficace de commencer par faire comprendre l'idée de graphophonologie au niveau de la syllabe.
    - La production écrite : l'auteur défend la nécessité de consacrer à l'écriture une pédagogie active, appuyée sur la production de textes courts à l'aide de référentiels, dans des situations qui rendent les enfants autonomes et créatifs.
    - L'orthographe : afin de permettre aux enfants d'écrire beaucoup sans trop d'erreurs, il est indispensable de les outiller et de développer chez eux, dès le CP, la conscience orthographique.
    L'objectif est de permettre à tous les élèves d'apprendre à lire-écrire, et notamment à ceux qui n'ont que l'école pour apprendre.

  • " On est plus motivé quand on apprend avec le numérique ", " Les vidéos et informations dynamiques favorisent l'apprentissage ", " Le numérique permet d'adapter les enseignements aux élèves "... Autant d'affirmations que l'on entend régulièrement. Mais s'appuient-elles sur des résultats d'études sérieuses ?
    L'ouvrage est organisé en onze chapitres traitant chacun d'une attente, ou d'un mythe, autour des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement.
    Chaque chapitre :
    - présente le mythe : développement des attentes et des arguments généralement avancés justifiant ces attentes ;
    - dresse un rapide bilan des travaux scientifiques examinant ce mythe ou permettant d'évaluer la validité des attentes : présentation des derniers travaux et revues de questions dans la littérature scientifique ;
    - décrit concrètement plusieurs études pertinentes illustrant la réalité des TICE en lien avec le mythe, pour aider à la compréhension des apports et des limites du numérique ;
    - présente une conclusion sous forme de réponse au mythe et de propositions pour la mise en oeuvre dans la classe.

  • Murielle, 5 ans 1 - À l'école et dans les lieux de circulation, Murielle se faufile pour passer devant les autres et être en première place. Elle se maintient à cette place en écartant les bras pour empêcher tout passage devant elle. Dans la cour de récréation, Murielle dirige toujours le jeu, impose son jeu aux autres et hurle de joie lorsqu'elle a gagné, affirmant qu'elle est la meilleure.
    2 - En classe :
    Murielle prend la parole à tout instant sans lever la main, pour dire ce qui lui passe par la tête, donne son avis sur tout.
    Elle refuse de faire le travail demandé et dit : " J'ai pas envie " ou " Je ferai quand je voudrais bien. " Murielle refuse de reconnaître qu'elle s'est trompée et réitère son erreur.
    Lorsque l'enseignant lui fait une remarque sur son manque d'attention, elle répond qu'elle " n'en a rien à faire " ou dit à ses parents que l'enseignant est méchant et ne l'aime pas.
    Murielle refuse de refaire quelque chose qu'elle a déjà fait. Alors qu'elle n'a pas su le faire correctement elle dit invariablement : " Je sais, je l'ai déjà fait. " 3 - À la maison :
    Murielle ne sait pas demander ce dont elle a besoin. Elle ordonne, crie et exige.
    Murielle voit sa soeur, âgée de 14 ans, en train de se préparer pour sortir se promener avec des amies. Brusquement, alors qu'elle est en plein coloriage, elle se prépare aussi et trépigne pour sortir avec elles.
    Adultes en conseil d'administration Durant un conseil d'administration un peu difficile, un enseignant du collège et membre du conseil s'exprime tandis que la principale, Mme V., prend des notes. L'enseignant s'interrompt brutalement pour dire : " Mme V.? ! Regardez-moi dans les yeux quand je vous parle ! " Un bruit de réprobation se fait entendre tandis que Mme V., interloquée, lève les yeux sur son interlocuteur avec un regard interrogateur.
    " Enfant roi ", " adulte roi " : c'est souvent par ces termes que l'on qualifie usuellement ces personnes centrées sur elles-mêmes, qui tendent à se construire un environnement confortable et à leur mesure, ont un mode de fonctionnement omnipotent, parfois rigide et autoritaire, contribuant à perturber l'équilibre des relations entre les personnes et dans les groupes.
    Dans une première partie, l'auteur décrit les comportements de ces enfants, adolescents et adultes dans le cadre des établissements scolaires du premier et du second degré. Elle propose ensuite de nombreuses pistes d'action à partir d'exemples réels.
    De nombreux témoignages illustrent les comportements en cause et permettent de comprendre leur fonctionnement.
    La deuxième partie du livre propose des manières d'agir face à la toute-puissance d'un élève ou d'un collègue. Pragmatiques, elles sont principalement d'ordre relationnel. De nombreux exercices permettent de s'entraîner.
    Des fiches pédagogiques indiquent enfin au professionnel scolaire comment améliorer ses propres savoir-être relationnels avec les enfants/élèves et les adultes qu'il côtoie ; mais aussi comment aider, sans quitter sa posture d'enseignant, les enfants en toute-puissance à abandonner leurs modes de fonctionnement, si confortables pour eux et si insupportables pour les autres.

  • La littérature a-t-elle une place essentielle dans la construction de la culture écrite ? Les derniers programmes pour l'école primaire n'abordent pas explicitement cette question et n'apportent guère d'éclaircissements quant au choix des textes et à leurs modalités de lecture.C'est pourquoi il nous paraît essentiel de revenir sur la question de la place du littéraire à l'école. Interrogeons-nous sur les raisons qui doivent inciter les enseignants du premier degré à mettre son enseignement au coeur de la formation de l'apprenti lecteur et du futur citoyen.De nombreuses recherches menées en lettres notamment, mais aussi en sciences humaines, montrent qu'il est indispensable d'enseigner dès le plus jeune âge cette lecture particulière qu'est la lecture littéraire.La fréquentation précoce d'oeuvres de qualité permet en effet une prise de conscience, puis une mise à distance des grandes problématiques traversant l'histoire humaine. Parce que la littérature décrit, crée ou recrée le monde, elle participe pleinement à l'éducation de la personne et à la formation du citoyen.Dans cette perspective, cet ouvrage propose une synthèse des différentes recherches conduites sur la lecture littéraire et quelques pistes pédagogiques pour l'enseigner en classe. L'objectif est de conjuguer plaisir de lire et rigueur de l'apprentissage de la lecture et de la compréhension.

  • Il est fréquent que les parents s´interrogent sur les pratiques de lecture et les moyens de faire lire leurs enfants. Cet ouvrage de vulgarisation a pour objectif de rendre lisibles et opérationnels les constats de la recherche à travers un ensemble de réponses et de propositions concrètes destinées aux parents.
    Il est composé de deux grandes parties :
    - Des propositions concrètes destinées aux parents pour favoriser le plaisir de lire chez leurs enfants Cette partie est constituée de 6 chapitres adaptés aux tranches d´âge : petite enfance, maternelle, apprentissage de la lecture, cycle 3, début du collège, adolescence. Tout au long des descriptions d´activités apparaissent des questions que les parents se posent souvent, dont les réponses conceptuelles sont situées en seconde partie et signalées par un système de renvoi.
    - Des éclairages conceptuels pour mieux comprendre comment l´on parvient au plaisir de lire Cette partie offre des réponses théoriques en donnant des explications sur l´itinéraire de lecture de l´enfant (son parcours type selon les tranches d´âge), sur les écueils àéviter du point de vue parental et les difficultés que l´enfant peut rencontrer, sur l´état de la recherche, sur les idées fausses...

    Ce livre permet ainsi aux parents de mieux comprendre les modalités et les pratiques de lecture, les aides et les obstacles à une véritable attitude de lecteur.

  • Il est fréquent que les parents s'interrogent sur les pratiques de lecture et les moyens de faire lire leurs enfants. Cet ouvrage de vulgarisation a pour objectif de rendre lisibles et opérationnels les constats de la recherche à travers un ensemble de réponses et de propositions concrètes destinées aux parents.
    Il est composé de deux grandes parties :
    Des propositions concrètes destinées aux parents pour favoriser le plaisir de lire chez leurs enfants Cette partie est constituée de 6 chapitres adaptés aux tranches d'âge : petite enfance, maternelle, apprentissage de la lecture, cycle 3, début du collège, adolescence. Tout au long des descriptions d'activités apparaissent des questions que les parents se posent souvent, dont les réponses conceptuelles sont situées en seconde partie et signalées par un système de renvoi.
    Des éclairages conceptuels pour mieux comprendre comment l'on parvient au plaisir de lire Cette partie offre des réponses théoriques en donnant des explications sur l'itinéraire de lecture de l'enfant (son parcours type selon les tranches d'âge), sur les écueils à éviter du point de vue parental et les difficultés que l'enfant peut rencontrer, sur l'état de la recherche, sur les idées fausses...
    Ce livre permet ainsi aux parents de mieux comprendre les modalités et les pratiques de lecture, les aides et les obstacles à une véritable attitude de lecteur.

empty