Sciences humaines & sociales

  • Félix Kreissler écrit ici une histoire de l'Autriche certes condensée, mais qui apporte, en même temps que l'essentiel des faits historiques, un éclairage particulièrement instructif sur la difficile gestation d'une identité nationale et culturelle autrichienne à travers les vicissitudes des deux derniers siècles. Cette histoire de l'Autriche est aussi une vision lucide et sans concession, qui tient compte des événements les plus récents qui, au début de l'an 2000, ont porté à nouveau les regards sur ce pays situé au coeur de l'Europe.

  • Pour la Révolution française : sous ce titre sont rassemblées soixante-treize contributions d'historiens français et venus de dix autres pays, tous attachés à mettre en évidence la profondeur, la complexité et l'originalité, la trace vivante du fait révolutionnaire français, l'orée du monde contemporain. Réunies à l'initiative de Christine Le Bozec et Eric Wauters, maîtres de conférences aux universités de Rouen et du Havre, ces études composent ensemble un hommage scientifique rendu à Claude Mazauric, professeur d'histoire moderne à l'Université de Rouen, à l'occasion de son passage à l'Éméritat, après une carrière d'enseignant et de chercheur de quarante années mises au service de l'histoire de la Révolution. L'ouvrage, rendu possible grâce à une large souscription, est publié avec le concours de l'Université de Rouen, de la Société des études robespierristes (reconnue d'utilité publique) et du Comité régional de Haute Normandie d'histoire de la Révolution française, lui-même rattaché au Comité des travaux historiques et scientifiques du Ministère de l'Éducation nationale de la Recherche et de la Technologie.

  • Psychologie Légale Clinique est une collection qui réunit des textes écrits par des psychologues cliniciens, des juristes ou d'autres acteurs intervenant dans le système judiciaire. Nous avons souhaité créer un lieu pour rassembler réflexions et recherches sur la clinique du judiciaire, mais un lieu pluridisciplinaire, pour croiser les points de vue, multiplier les rencontres et les échanges : la psychologie légale s'est imposée comme une discipline à part entière tant dans son abord des victimes que de celle des délinquants, mais aussi pour les familles en conflits, les enfants maltraités, etc. Cette publication permettra aussi bien aux juristes qu'aux cliniciens de prendre connaissance des travaux et recherches entrepris dans ce champ. Dans une première partie le présent ouvrage se propose de faire le point sur les travaux anglo-saxons et français sur les dessins des enfants victimes d'agressions sexuelles. Il aborde des techniques spécifiques comme le TEDS (Traumatic Event Drawing Series) ou le CHAD (Childhood Hand) qui facilitent l'expression de l'enfant et ses révélations. Il met en avant les différentes caractéristiques des dessins qui sont souvent en lien avec des mécanismes de défense de la personne. Des procédés graphiques comme la régression, l'altération ou la sexualisation des personnages, la dissociation, la restitution des éprouvés sensoriels sont analysés et apparaissent comme autant de tentatives d'élaboration du traumatisme. En s'inspirant du test du « dessin de la personne » la deuxième partie vise à comparer les productions de 30 enfants victimes d'agressions sexuelles à ceux d'un groupe de 250 enfants sans particularité, tous âgés de 5 à 11 ans. Cette comparaison est réalisée à partir de la notion de « différenciation sexuelle graphique » élaborée dans les travaux d'Ada Abrahams. Les conclusions nuancées semblent montrer que l'hypersexualisation des personnages est un signe graphique révélateur surtout chez le jeune enfant. Enfin, se référant aux travaux de F. Dolto et J. Royer, l'auteur souhaite sensibiliser davantage les divers intervenants auprès de l'enfant au mode expressif particulier que constitue le dessin. Cela, non pas pour se livrer à des interprétations périlleuses, mais plutôt pour réaliser une « écoute » différente du langage de l'enfant et permettre parfois la reconnaissance des indices d'une souffrance silencieuse.

  • Ce livre est consacré à un sujet peu étudié : les récits d'enfants produits à l'oral, qui sont l'objet de beaucoup moins d'attention que l'écriture narrative.
    Si l'on ajoute que sont ici prises en compte les pratiques plurilingues, que l'activité narrative y est considérée dès ses premières manifestations dans les échanges langagiers du très jeune enfant et qu'y est montré son intérêt pour la didactique des langues, on comprend l'originalité du volume, qui remet en cause bien des idées reçues (capacité des enfants à raconter tardive, inutilité pour les apprentissages des pratiques des enfants hors de l'école, etc.)
    La première partie traite du développement de l'activité narrative chez les enfants, la deuxième de divers usages discursifs propres au genre, la troisième des spécificités liées aux situations de contact de langues et de cultures.

empty