Parkstone International

  • Pionnier au Portugal, son pays d'origine, Amadeo de Souza-Cardoso (1887-1918), fut aussi bien in fluencé par l'impressionnisme que par le fauvisme, l'expressionnisme et le futurisme. C'est en côtoyant des artistes tels qu'Amedeo Modigliani, Diego Rivera et Gaudí avec qui il se lia d'amitié qu'il développa son propre style, mêlant tradition et modernité. Emporté prématurément par la maladie, cet artiste avant- gardiste encore peu connu laissa quelque cent-cinquante toiles et reste considéré comme l'un des plus grands artistes portugais de sa génération.

  • Mexican painting did not come to be internationally recognised until the early 20th century. It was the muralist movement, starting in the 1920s and strongly connected to the Mexican Revolution of the previous decade, from which such great artists as José Clemente Orozco (1883-1949), David Alfaro Siqueiros (1896-1974), and Diego Rivera (1886-1957) emerged. Rarely has art been more political. Thus, what Mexican muralists of the time put up on the walls of the most diverse buildings also tells the story of this ever so restless nation.

  • Charles Gleyre, né 1806, mort le 5 mai 1874 à Paris, est un peintre suisse, qui exerça son art à Paris, puis à Rome. En 1834, il voyage pour un long voyage vers la Sicile, la Grèce, l'Égypte et le Soudan, puis au Proche-Orient. Plusieurs de ses tableaux orientalistes sont détruits lors d'un incendie au Caire en 1837.Il est nommé professeur à l'École des beaux-arts de Paris en 1843.. Il formera dans son atelier certains de ceux qui deviendront les peintres impressionnistes, Alfred Sisley, Claude Monet, Frédéric Bazille, James Abbott McNeillWhistler et Auguste Renoir. Ses oeuvres les plus connues sont : Femme turque (DudoNarikos), Smyrne,Étude pour la danse des bacchantes , Trois Fellahs, 1835,La Danse des bacchantes, 1849, Le Déluge, 1856, Les Romains passant sous le joug, 1858, Le Coucher de Sapho, 1867, Le Matin (le Paradis terrestre), 1869-1874, esquisse, Le Retour de l'Enfant prodigue, 1873,Minerve et les Grâces, 1866.

  • La peinture mexicaine n'est devenue internationalement reconnue qu'au début du 20e siècle. Ce fut le mouvement muraliste, à partir des années 1920, fortement lié à la révolution mexicaine de la décennie précédente, à partir de laquelle de grands artistes comme José Clémente Orozco (1883-1949), David Alfaro Siqueiros (1896-1974) et Diego Rivera (1886-1957) ont émergé. Rarement l'art a été plus politique. Les muralistes mexicains érigent sur les murs des bâtiments les plus divers, l'histoire de cette nation si agitée, faites de sang, de cris, de fureur et d'une immense espérance dans la vie.

empty