PUG

  • Comment et pourquoi les individus et les groupes élaborent-ils leur propre vision du monde ? Pourquoi les vieux et les jeunes, les riches et les pauvres, les hommes et les femmes, se distinguent-ils quant à leurs façons d'interpréter la réalité physique et sociale qui les entoure ?
    La théorie des représentations sociales permet de répondre à ces questions. Elle nous explique que l'appartenance à un groupe social détermine nos façons de voir les choses. De sorte que s'il existe une réalité unique, elle est comprise et interprétée de façon différente par les uns et les autres. Le succès de cette théorie dans le champ des sciences humaines et sociales s'explique par son caractère relativement souple et par les orientations complémentaires qu'ont su lui donner les psychologues sociaux. Mais il s'explique aussi par les avancées méthodologiques qui ont marqué les cinquante dernières années de recherche, ainsi que par la capacité de cette théorie à générer des applications originales dans différents domaines.
    Constituant à la fois une synthèse et une ouverture, cet ouvrage permettra aux étudiants de psychologie de tous niveaux, aux chercheurs en sciences humaines et sociales et aux professionnels, d'explorer avec profit les ramifications de ce thème majeur de la psychologie sociale, de la théorie à ses applications concrètes.

  • Ce que nous faisons reflète-t- il ce que nous pensons ? Dans quelle mesure nos idées et nos comportements sont- ils reliés ? Pouvons-nous changer les opinions, attitudes et comportements d'autrui ? Les nôtres ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage propose d'apporter des réponses. En s'appuyant sur les recherches les plus récentes en psychologie sociale, les auteurs explorent les pistes suivantes : connaître et comprendre les attitudes et les conditions de changement de nos attitudes ; connaître et comprendre les liens entre ce que nous Pensons et ce que nous faisons ; connaître et comprendre les comportements et les conditions du changement de comportement ; et enfin comprendre la résistance au changement afin de pouvoir mieux la contourner.
    />
    Loin des clichés de manipulation banale, cet ouvrage met l'accent sur l'explication de ces phénomènes dont nous pouvons être témoins et acteurs.

  • o Cet ouvrage est une introduction aux concepts clés de la
    cognition sociale.
    o Il présente les processus qui façonnent notre perception de
    l'environnement, des autres et de nous-même, et explique
    comment ces processus déterminent nos comportements au
    quotidien (devoir citoyen, comportements d'aide,
    discrimination...)

  • o Qui sont-ils ? Que nous veulent-ils ? Les questions sur les groupes qui nous entourent, sur les groupes auxquels nous appartenons orchestrent nos vies, cet ouvrage est une première approche qui permet d'en décrypter les mécanismes psychologiques.
    o À l'heure où une portion importante des citoyens et des décideurs sont de plus en plus confrontés aux défis de la diversité et où des membres de groupes divers font face aux stéréotypes, aux préjugés et à la discrimination, il présente de façon succincte et didactique les travaux les plus marquants et les recherches récentes de psychologie sociale qui se penchent sur la question brulante des relations intergroupes.

  • Une analyse très complète du processus de l'influence sociale, pour comprendre toute la complexité de ce phénomène.
    Nous revendiquons rarement le fait d'être influençables. Pourtant, en 1956, des études célèbres de Solomon Asch ont mis en lumière le fait que la vie en société nous met en permanence sous influence, qu'on en soit d'ailleurs conscient ou non.
    L'influence, ce n'est pas forcément de la manipulation : on peut être influencé par imitation, volontaire ou inconsciente. Dans la construction d'un consensus, on peut être influencé par la fonction normative, conformisante du groupe. L'influence participe ainsi du contrôle social, et crée de l'adhésion. On peut encore être influencé dans le cadre d'échange d'idées, d'acquisition de connaissances, de débats et de construction contradictoire d'opinions. L'influence concerne donc aussi l'apprentissage, l'innovation et la créativité.

    Cet ouvrage permet de découvrir et d'approfondir le concept d'influence sociale. Il intéressera à la fois étudiants et chercheurs en psychologie, en communication, en management, en marketing, mais aussi tout public intéressé par la compréhension de ces phénomènes.

  • Nous voyons et représentons notre environnement social non pas tel qu'il est, mais tel que nous croyons qu'il est. Cet ouvrage est le premier à faire le lien entre l'image et la pensée sociale. L'auteur propose des éléments conceptuels et méthodologiques illustrés de nombreux exemples permettant de comprendre cette relation.
    Il répond à trois questions : des individus partageant des croyances différentes à propos d'un objet donné produisent-ils de la même manière une même image de cet objet ? Lorsqu'une source et récepteur ne partagent pas un même ensemble de croyances à l'égard d'un objet, la représentation iconographique de cet objet sera-t-elle comprise par le récepteur, S'appuyant sur les acquis de la psychologie sociale, les réponses confirment la thèse du lien entre croyances et iconographie.

  • Cet ouvrage fait un point sur tout ce qu'il faut savoir sur la dynamique des groupes, c'est-à-dire sur le comportement de l'individu en groupe, champ majeur de la psychologie sociale. Un chapitre est consacré au leadership.

empty