Mareuil Éditions

  • Le 11 septembre 2021 le monde célèbre le terrifiant anniversaire
    des attaques islamistes sur New-York, attaques précédées
    deux jours plus tôt par l'assassinat du mythique Commandant
    Ahmad Shah Massoud.
    Vingt ans après, l'écrivain et journaliste Salvatore Lombardo
    se penche sur le destin lumineux et tragique de celui que l'on
    considère comme le " Che Guevara musulman ".
    Spécialiste du monde arabo-musulman, auteur de deux
    ouvrages dédiés au héros national afghan, Salvatore Lombardo a
    pu dialoguer avec Ahmad Massoud, le jeune fi ls du Commandant,
    et avec lui, ceux qui furent les fi dèles historiques de son père.
    De son frère aîné et confi dent Yahya Massoud à son représentant
    à Paris Mehraboddin Masstan, jusqu'au légendaire Commandant
    Daoud et aux principaux protagonistes d'une histoire de résistance
    devenue métaphore de nos crises occidentales face au
    terrorisme islamiste.
    Aujourd'hui, les Talibans sont arrivés à Kaboul et l'univers
    arabo-musulman explose de colère et de désespoir. Massoud,
    assassiné par deux terroristes tunisiens serait-il mort pour rien ?
    En digne héritier du père, le fi ls tente de prendre la relève et
    d'organiser la résistance face aux Talibans. Mais à quel prix ? Ce
    livre lui rend hommage tout en permettant de mieux saisir les
    enjeux décisifs auxquels est confronté le jeune Massoud.

  • Dans Ligne de crête, Pascal Sancho qui a exercé pendant près de 30 ans la spécialité de secouriste en montagne raconte ces situations où le sauvetage ne tient parfois qu'à un fil...
    Pas après pas, d'impressions en émotions, il nous fait pénétrer dans les coulisses de ce milieu si particulier qu'est celui des sauveteurs d'élite. Plongé dans l'action, le lecteur est pris par l'air vif des montagnes et la joie que procure la réussite d'un sauvetage comme ce skieur libéré d'une avalanche, ces jeunes malchanceux repêchés d'une rivière glacée par les secouristes ou a contrario, la tristesse qui accompagne ces femmes et ces hommes lorsqu'ils arrivent trop tard. Au fil du livre se dessine un florilège de valeurs comme l'abnégation, le courage, le dépassement de soi ou
    l'esprit d'équipe qui permet de mieux comprendre la réalité du métier de secouriste en montagne.
    L'amour de l'autre l'emportant toujours, ce récit rare nous offre aussi une formidable représentation de la condition humaine.

  • Chef de guerre

    Louis Saillans

    « Nous avons les yeux rouges. Les cercueils d'Alain et Cédric sont partis il y a quelques instants avec le président de la République, les familles et les autorités. Nous avons ensuite quitté les rangs pour saluer nos collègues rassemblés pour la circonstance dans une cour des Invalides baignée par la lumière du printemps. Nous sommes une centaine de commandos marine, membres des opérations spéciales, à être venus adresser un ultime salut à nos camarades disparus. Les autres unités du Commandement des opérations spéciales sont aussi là : 1er RPIMA, 13e RDP, CPA 10, GIGN... Je serre la main des agents de la DGSE, qui se trouvent en civil au fond de la cour. Avec les autres membres de mon groupe, je rejoins Tangui, resté au milieu de la place désormais désertée de ses visiteurs funèbres. Tangui serre la photo d'Alain contre lui. Il était resté aux côtés du cercueil pendant toute la durée de l'hommage national et semble désormais incapable de lâcher le cliché encadré. "Ça y est, il a fait le grand saut." »

    Louis Saillans est entré en 2010 dans les commandos marine et devient chef de groupe cinq ans plus tard. Durant près d'une décennie, il a participé à des opérations militaires en Afrique et au Moyen-Orient visant à libérer des otages, capturer des responsables djihadistes ou neutraliser des terroristes. Grâce aux notes prises au cours de ses missions et à des documents d'archive auxquels il a eu accès, il dévoile la réalité des missions des forces spéciales avec la plus grande exactitude. Il retrace aussi le parcours des soldats de ces unités, passés par une sélection drastique durant laquelle ils ont subi les pires épreuves physiques et psychologiques. À travers une narration d'une rare lucidité, il décrit le quotidien de ces hommes devenus des guerriers, la fraternité d'arme, les coulisses des opérations spéciales et la face cachée de la lutte contre le terrorisme. Un témoignage unique, qui permet de mieux comprendre le travail de ces combattants de l'ombre prêts à sacrifier leur vie pour sauver la nôtre et maintenir la paix.

  • Crimes historiques (Pétain, Barbie, Papon), erreurs judiciaires (Outreau, Dils, Seznec), combats de société (affaire du sang contaminé, drame des bébés congelés), énigmes criminelles (affaire Grégory, procès Agnelet, dossier Ranucci), scandales financiers ou politiques (Kerviel, Villepin, emplois fictifs, Bettencourt) ou dossiers de terrorisme (Colonna, Charlie Hebdo, Carlos, Islamistes radicaux), les grands procès façonnent l'histoire de notre pays. Ils sont un fantastique miroir de notre société.
    Lors des audiences, la procédure est orale, les débats ne sont presque jamais enregistrés et les mots s'envolent. L'auteur, chroniqueur judiciaire durant 20 ans, a pu, grâce à ses notes d'audiences et à ses recherches, reconstituer les plaidoyers vibrants des plus grands ténors du barreau.
    Ils s'appellent Badinter, Dupont-Moretti, Halimi, Leclerc, Lombard, Szpiner, Malka, Lemaire, Mignard, Soulez Larivière, Saint-Pierre, Bourdon, Kiejman... Leurs noms claquent dans les prétoires. « Plaider, c'est partir au combat » disent ces orfèvres des joutes oratoires. Avec la seule force de leurs mots qu'ils défendent une cause ou un individu , ils tentent souvent l'impossible : renverser le cours du destin !

  • « [...] Se battre pour sauver le maximum de patients. C'est exactement ce qu'Antoine a fait au printemps 2020. Dans un journal de bord, il livre à chaud, à travers son regard d'infirmier volontaire, un témoignage authentique et original de son expérience de soignant plongé dans la pandémie. Une aventure humaine et professionnelle qu'il se devait de vivre. En luttant contre la Covid, Antoine a à nouveau éprouvé le stress, la fatigue des gardes interminables, la peur... Son vécu, il nous le livre sans filtre, brut. Il le partage comme un exutoire nécessaire, loin des applaudissements et des remerciements des patients. Lire Infirmier dans l'urgence, c'est avoir le privilège, rare, de pénétrer au coeur du quotidien extraordinaire d'un soignant par très gros temps. Tout simplement. »


    Docteur Éric Revue, chef du service des urgences de l'hôpital Lariboisière.



    Ancien infirmier devenu cadre dirigeant, Antoine Huron a repris du service au moment de la première vague de la Covid-19. Dans un journal de bord poignant, il nous raconte sans fard avec Karine Piganeau les affres de la pandémie, telle qu'il l'a vécue au sein du service de réanimation de l'Hôpital Paris Saint-Joseph. Un témoignage rare de ceux qui donnent une perception particulière de l'onde de choc à laquelle les soignants ont dû faire face.



    Antoine Huron a souhaité reverser ses droits d'auteur à la Fondation Hôpital Saint-Joseph.

  • L'homme. L'équipe. La légende. En 1991, les Chicago Bulls de Michael Jordan ont remporté leur premier titre NBA, le premier d'une longue série qui aura marqué l'histoire du basket. Dans ce livre, Sam Smith relate le quotidien des Chicago Bulls, des anecdotes de vestiaire aux bruits de couloirs qui ont rythmé le chemin de l'équipe tout au long de son irrésistible succès. On y découvre un Jordan tantôt génie, tantôt tyran, mais plus humain que jamais. Smith détaille chaque scène de la vie des Bulls sans voyeurisme ni jugement : il offre un portrait sans concession d'une équipe à travers les épreuves qui auront jalonné son parcours jusqu'à la victoire. Loin des biographies convenues, cet ouvrage montre Jordan sous son vrai visage. Toute l'ambiguïté de la personnalité du champion est racontée avec brio à travers un an d'immersion dans le vestiaire des Chicago Bulls. Alors que l'on s'apprête à célébrer les 25 ans du premier titre des Bulls, Jordan, la loi du plus fort reste le livre de référence sur Michael Jordan. Un livre qui est enfin traduit en français.

  • Sergueï Jirnov est un ancien espion du KGB, François Waroux a été officier traitant à la DGSE. Le premier a opéré au sein du service des « illégaux » pour l'URSS, notamment pour infiltrer l'ENA, le second a agi sous couverture à travers le monde au nom de la France. Après avoir longtemps oeuvré dans l'ombre pour deux camps opposés, ces deux officiers supérieurs ouvrent dans ce livre un dialogue sans tabou sur leur carrière au sein des services secrets. Pour la première fois, un espion russe et un officier français confrontent leurs expériences, leurs analyses
    et les méthodes utilisées par leurs pays respectifs. Ils révèlent les secrets du travail sous couverture, les techniques
    de surveillance, les manipulations, mais aussi les angoisses quotidiennes et les cas de conscience qu'impliquent
    de telles professions. Loin des clichés des films hollywoodiens, ce livre lève le voile sur la réalité des services de renseignement, brisant un à un les mythes en la matière pour leur substituer une face cachée bien plus complexe. De la guerre froide à la guerre technologique, en passant par les nouvelles menaces qui frappent le monde, ces deux grands témoins n'éludent aucun sujet dans leurs échanges. Un voyage d'Est en Ouest pour découvrir le vrai visage de la raison d'Etat.

  • Depuis 1985, le drapeau tricolore n'a plus jamais flotté en haut du podium d'arrivée du Tour de France cycliste.
    Quelles en sont les raisons ? La concurrence accrue, le fléau du dopage, le manque de moyens, le manque de talents, etc. ? Comment est-ce possible au pays de Louison Bobet, Jacques Anquetil, Bernard Hinault, Laurent Fignon et tant d'autres ?
    En revisitant l'Histoire du Tour, et en analysant les époques et les champions, Éric Richard se propose d'explorer les raisons de ce mystère, et de résoudre l'énigme ! Car l'heure est venue de croire de nouveau aux chances françaises. Les résultats de ces dernières années l'attestent : la fin de la page blanche est peut-être pour bientôt, et il est sans doute né, celui qui écrira un nouveau chapitre tricolore dans l'histoire du Tour de France. Et peut être est-il déjà sur la route de son futur exploit...
    Avec la participation des derniers vainqueurs du Tour de France : Lucien Aimar, Bernard Thévenet et Bernard Hinault.
    Eric Richard, journaliste à La Nouvelle République du Centre-Ouest dont il a été le chef du service des sports, a couvert près de quinze Tours de France. Il a co-écrit avec Sylvain Chavanel, le livre autobiographique, Toute une histoire, toute mon histoire, paru chez Mareuil Éditions en 2018.

  • Rocky et les mythes de la boxe Nouv.

    Cette "face B" d'une Brève histoire du rap est un ouvrage qui propose un nouveau parcours à travers les publications les plus marquantes de l'histoire du rap, complétant un premier volume paru en 2020, tout en pouvant être lu indépendamment de ce dernier.

    Des grands classiques du rap américain comme Illmatic de Nas à ceux du rap français tel Mauvais oeil de Lunatic, le lecteur va découvrir ou redécouvrir des albums témoignant de l'évolution de ce genre musical sur plus de quarante ans. Si le découpage chronologique reste le même que dans le premier volet, les auteurs ont tenu ici à évoquer en outre ce début de décennie 2020 particulièrement riche et créatif.

    Composé de 250 projets musicaux, ce second volet vient ainsi boucler plus de trois années de recherches pour présenter au total 500 albums de rap sur les deux volumes.

    Une brève histoire du rap, face B s'adresse aussi bien aux amateurs du genre qu'aux néophytes en mettant en lumière non seulement les pièces maîtresses de l'histoire du rap mais aussi des oeuvres moins connues du grand public.

  • « Citius, altius, fortius... » plus vite, plus haut, plus fort !
    Tous les quatre ans les Jeux olympiques sont dignes de leur devise et battent tous les records.
    C'est le premier événement du sport mondial devant la Coupe du monde de football, « la fête quadriennale du printemps humain » comme l'avait si bien qualifiée le baron Pierre de Coubertin, rénovateur des Jeux en 1896. Les vainqueurs des JO deviennent des héros légendaires qui dépassent les frontières. La médaille olympique est la consécration suprême pour un champion. On n'oubliera jamais le vainqueur du marathon de Rome 1960, l'Éthiopien Abebe Bikila qui courait pieds nus, le salut triomphal et immortel du plus grand sprinter de tous les temps le Jamaïcain Usain Bolt après ses 8 médailles d'or de Pékin 2008, Londres 2012 et Rio 2016, le 10 sur 10 de la gymnaste roumaine Nadia Comaneci en 1976 à Montréal à 14 ans et 8 mois, le tandem des cyclistes Trentin et Morelon à Mexico 68, et Jappeloup le merveilleux cheval qui a conduit Pierre Durand sur la plus haute marche du podium à Séoul 1988 avant d'être invité d'honneur sur le plateau d'Yves Mourousi au journal télévisé de 13 heures de TF1. Ce sont toutes ces histoires et bien d'autres que nous conte Daniel Pautrat, en émaillant son récit d'anecdotes personnelles.
    Le célèbre commentateur sportif Daniel Pautrat (France Inter, TF1, Eurosport, etc.) est aujourd'hui le seul à avoir commenté pour la radio et la télévision plus de 20 jeux d'été et d'hiver (ses premiers en 1960) et l'un des rares Français à être décoré de l'ordre olympique.

  • « D'un geste de la main, l'effrac annonce qu'elle est prête. Je serre à pleine main l'épaule gauche de l'opérateur qui se trouve juste devant moi, il en fait de même avec l'opérateur devant lui, et ainsi de suite jusqu'en tête. Tout le monde est prêt. Les gars respirent fort. Djamel, en passant plusieurs fois sa main rapidement de haut en bas devant son visage fait signe à Sam qu'elle doit baisser sa visière, ce qu'elle fait immédiatement.
    _ L'effrac, quand vous êtes prêts pour la porte, on lance l'assaut.»
    Seb, Martial, Djamel, Fabien, Lucas et Samantha font partie de la BRI, l'unité d'intervention de la PJ parisienne. Ces six policiers partagent un métier passionnant, risqué mais surtout très prenant. Entre interventions, entraînements et vie de groupe, la routine n'existe pas dans ce service d'élite surtout quand Nicolai Novic et Sebastian Sdarise, deux dangereux criminels décident de passer à l'action en éliminant leurs rivaux...

    Un polar haletant et plus vrai que nature écrit par un ancien opérateur de la BRI.

  • D'Athènes 1896 à Paris 2024, s'il est un événement qui a traversé les générations et l'histoire moderne de notre monde, ce sont bien les Jeux olympiques. Véritable
    miroir des époques, ce rendez-vous quadriennal est une formidable caisse de résonance de notre société. Ce livre se propose de vous plonger au coeur de cet événement planétaire, d'y découvrir des personnages aujourd'hui oubliés qui ont pourtant changé leur époque, bougé les lignes, révolutionné leur sport. Les Jeux olympiques, ce sont des rivalités entre nations qui se répercutent sur le terrain, des organisations laborieuses, des performances improbables et des exploits, des avancées techniques et technologiques, des tricheurs, des boycotts, des attentats... Découvrez les trente-trois éditions olympiques par des anecdotes et histoires méconnues, qui ont pourtant fait l'Histoire.
    Ancien journaliste sportif, Richard Wawrzyniak, 42 ans, a côtoyé avec passion les plus grands champions français. Aujourd'hui spécialisé dans la communication, il oeuvre au sein du ministère de l'intérieur à l'organisation des grands événements sportifs internationaux comme la Coupe du monde de rugby 2023 ou les Jeux olympiques de Paris 2024.

  • En trente chapitres, ce livre révèle les plus grandes et prodigieuses histoires de la Grande Boucle. Depuis ses débuts en 1903 et jusqu'à aujourd'hui, l'auteur nous fait voyager dans les coulisses du Tour de France en passant par l'étape pyrénéenne Bayonne-Luchon de 1924 où s'illustre Bottecchia, ou par le Ventoux de Poulidor en 1965 sans oublier la montée de Pra Loup de Bernard Thévenet et le récent maillot jaune de Julian Alaphilippe.
    Trente anecdotes révélatrices de l'intensité du Tour de France, sélectionnées pour leur incroyable dénouement, le combat sportif qu'elles illustrent, ou pour leur puissance dramatique. Ces anecdotes sont exceptionnelles et méconnues : elles sont la vraie histoire du Tour, celle qui a été faite par les plus grands champions et lors des plus belles étapes, l'essence de l'intensité médiatique de chaque tour. L'auteur fait revivre cette histoire grâce à une documentation exceptionnelle puisée dans les journaux de l'époque. Toute l'humanité du Tour, toute la détresse des coureurs, tous les exploits impensables, toutes les injustices les plus dures, d'une épreuve magnifique, transparaissent dans ces récits palpitants. Journaliste et écrivain, Jean-Paul Vespini vit en Provence. Historien du Tour, il est l'auteur d'une vingtaine de livres, dont le Tour de France pour les Nuls (First) et 1903 le premier Tour de France (Jacob-Duvernet). Il a obtenu le prix Louis Nucera et le prix Antoine Blondin pour Gino le juste, une autre histoire de l'Italie (Le Pas d'oiseau).

  • L'Euro 2020, reporté en 2021 en raison de la pandémie, sera suivi par des millions de Français. Les Bleus, aux dires même de leur sélectionneur en seront les favoris, et auront même l'occasion de réaliser un doublé Coupe du monde-Euro, qui leur permettrait d'égaler leurs prestigieux modèles de 1998 et 2000. À titre personnel, Deschamps pourrait même réaliser un double doublé (Coupe du monde et Euro, en tant que joueur, puis en tant que sélectionneur), ce que personne n'a jamais réalisé en Europe, pas même Franz Beckenbauer !
    Le présent ouvrage n'a pas de précédent. En décryptant les 15 éditions passées, Pierre Cazal tente d'établir les causes des nombreux échecs de la France à l'Euro mais aussi les raisons de ses réussites, tout en analysant les chances des Bleus de gagner cet Euro... qu'ils avaient perdu de peu en 2016. Comment Didier Deschamps a-t-il géré cet échec, puis la réussite de la Coupe du monde 2018 ? Qu'a-t-il renouvelé dans le dispositif en 2021 ? Quelles sont les forces et les faiblesses de la liste des 23 ? C'est cette épopée des Bleus à l'Euro, riche de 16 épisodes, dont le dernier se profile et suscite tous les espoirs, que ce livre s'attache à faire vivre et revivre !
    Pierre Cazal, ancien collaborateur de la Fédération française de football, est l'auteur du livre Sélectionneurs des Bleus, paru en 2016 (Mareuil Éditions).

  • C'est la fin des Trente Glorieuses, l'industrie du kidnapping ne s'est jamais aussi bien portée et la France ne manque pas d'industriels, de banquiers et de PDG capables, sous la menace, de faire remplir des valises de billets pour obtenir leur libération. Ensuite, il suffit aux ravisseurs de les récupérer, de relâcher l'otage et profiter du pactole...
    D'emblée le patron de la Crim', Pierre Ottavioli, met la barre au plus haut : « On ne cède pas, on ne paye pas, on intervient ».
    C'est le 23 janvier 1978 qu'a lieu le rapt du baron Empain, PDG du groupe Empain-Schneider, un fleuron de l'industrie française. C'est le 10ème enlèvement auquel
    est confronté André Bizeul, jeune commissaire de police, depuis qu'il est au 36, quai des Orfèvres. Cette fois il est aux manettes, juste en dessous d'« Otta », et collé à Broussard, patron de la BRI, c'est-à-dire au coeur de l'action. Cette affaire sera longue, difficile, risquée mais... réussie !
    Au plus près des faits, le commissaire Bizeul nous raconte pour la première fois l'enquête menée par la police judiciaire parisienne sur cet enlèvement hors norme. Agrémenté de témoignages inédits provenant des protagonistes ou des membres de la famille Empain, étayé de documents exclusifs, ce récit nous offre une autre lecture de ce qu'on a appelé « L'affaire Empain » et qui a tenu en haleine la France entière pendant des semaines.

  • De la France je n'ai pas une idée mais une sensation, celle que donne un être vivant, ses formes, son regard » affirmait François Mitterrand.
    Retracer l'existence de l'ancien président de la République à l'aune des lieux qui furent les siens, voilà l'objet de cet ouvrage. De Jarnac, sa ville natale, à sa terre d'élection de Château-Chinon, du rite de Solutré au havre landais de Latche, de l'Auvergne discrète au Luberon intime, les hauts lieux de la géographie mitterrandienne sont ici scrutés, tout autant que chaque recoin dissimulé sous le voile du secret, à l'image du Vichy des années noires. Le politique Mitterrand a sillonné et labouré électoralement le pays quand l'homme l'a arpenté de manière plus secrète.
    Pétri de littérature, passionné par l'histoire et la géographie de la France, François Mitterrand habitait le pays autant qu'il était habité par celui-ci. Pas après pas, mot après mot, il a écrit son propre roman national, à la fois politique et sentimental, narrateur d'une France éternelle de pierres et d'arbres, en dépit d'une modernisation qui en modifie inéluctablement le visage et les paysages.
    Parcourir et analyser ces points d'ancrage, c'est ainsi dessiner une singulière biographie selon un angle jamais exploré, éclairant l'histoire d'un personnage romanesque à souhait tout en en révélant des facettes méconnues...
    Pierre-Marie Terral est professeur agrégé et docteur en histoire. Il est l'auteur de nombreux ouvrages chez Privat.

  • Ayant poussé la porte de la ferme « Les Gouttes » à Masbaraud-Mérignat, où Maria et Martial Poulidor sont métayers, Christian Laborde ressuscite l'enfance paysanne de Raymond, avec les bêtes et les arbres, les contes en occitan, et les Résistants que l'on ravitaille. Tout, dans cette enfance et ce pays, est beau et brutal, rude et merveilleux. La Creuse a donné à Raymond une force incroyable: il monte sur un vélo de fortune, et, le 2 août 1956, dans le Bol d'Or des Monédières, les disperse tous façon puzzle. Qui est donc ce coureur plus applaudi que moi, qu'on appelle La Pouliche ? demande, agacé, Louison Bobet ? C'est Raymond 1er. L'épopée vient de commencer.
    Les mots savoureux d'un Laborde affûté embarquent le lecteur chez Mercier, dans le bureau d'Antonin Magne où Raymond signe, en septembre 1959, son premier contrat, dans les bosses cambrées d'un Milan-San-Remo que Poulidor transforme, le 19 mars 1961, en Milan-San-Raymond, sur les pentes surchauffées du Puy de Dôme où il rendez-vous, le 12 juillet 1964, avec la légende et Jacques Anquetil, sur le bord des routes de France où des milliers de supporters s'agglutinent pour l'acclamer, dans les lacets du Pla d'Adet où il signe, le 15 juillet 1974, à 38 ans, un de ses plus beaux exploits sur le Tour...
    Poulidor by Laborde... un champion par un écrivain. Si la France était peuplée de Poulidor, elle roulerait en tête et sourirait.

  • Pascal Sancho est guide de haute montagne et a exercé pendant une trentaine d'années la spécialité de secouriste en montagne dans les unités CRS de la Police nationale. Dans ce récit
    autobiographique d'une rare intensité, il propose au lecteur une plongée au coeur de ces unités d'élites du secours en montagne. En plaçant l'humain au centre du récit, il raconte sa formation difficile mais exaltante, son expérience unique dans un centre de secours en montagne et surtout les interventions en milieu hostile pour sauver des touristes égarés, des alpinistes en détresse, des skieurs pris dans des avalanches, ou même un équipage décédé dans le crash d'un avion, etc.
    Des situations d'une telle dangerosité que ce métier est celui qui compte le plus de disparitions devant les unités d'élite du RAID ou du GIGN. Un récit édifiant et rare qui rend compte de la force de tous ces passionnés qui travaillent dans l'ombre, en réalisant au quotidien des prouesses pour sauver des vies.

  • Le 26 janvier dernier, le basket perdait l'un de ses plus illustres ambassadeurs. Âgé de seulement 41 ans, Kobe Bryant trouvait la mort dans un accident d'hélicoptère dont l'impact se fit ressentir à l'autre bout de la planète. Uni dans la disparition de l'un des siens, le monde du sport rendit un hommage unanime à un personnage qui ne fit pourtant jamais l'unanimité de son vivant.
    Qui était réellement Kobe Bryant ? Le champion ultime, vainqueur de cinq titres NBA à la tête des Los Angeles Lakers, ou le soliste égocentrique qui multiplia les exploits sans lendemain au sein d'équipes à la dérive ? Était-il réellement le travailleur acharné que seul Michael Jordan aurait pu concurrencer dans l'effort, ou plus prosaïquement une icône marketing mondiale pensée dans le moule de son prédécesseur ? Doit-on se souvenir de l'adolescent capricieux qu'il fut à ses débuts en NBA, ou du basketteur apaisé qui émergea de ces années de turbulences ?
    Kobe Bryant n'a pas vécu la vie d'un seul homme, il en a vécu cent, il en a vécu mille. De ses premiers pas sur les terrains de Pennsylvanie à ses ultimes foulées sur les parquets olympiques, il a porté bien des masques, arboré bien des visages. Ces visages, ce sont ceux qui sont contés dans ce livre, un livre qui s'invite dans le sillon des dribbles de ce joueur de légende pour mieux s'imprégner de son aura.

  • Pour la première fois, deux anciens patrons du GIGN et du RAID un policier et un gendarme, Jean-Michel Fauvergue et Thierry Orosco, se livrent à un exercice inédit : confronter publiquement leurs points de vue, leurs analyses, expliquer, décortiquer le fonctionnement de leur unité respective - au-delà de l'anecdotique, au-delà des rivalités -, en allant au fond des choses, en revenant sur certaines opérations, comme jamais aucun livre ne l'avait encore proposé.

    On compare toujours le GIGN et le RAID, malheureusement et trop souvent en les opposant. Ce livre offre la possibilité d'informer le public, le plus large possible, sur une autre réalité : celle qu'ont vécu le général Orosco et Jean-Michel Fauvergue, aujourd'hui député, et qui était à la tête du Raid lors de attentas de 2015, notamment au Bataclan et à l'Hypercacher de la Porte de Vincennes. Chaque lecteur pourra se faire une idée précise sur ces deux unités, au-delà de tout esprit polémique ou partisan. Comment fonctionnent-elles ? D'où viennent-elles ? A quoi servent-elles ? Qui sont les hommes qui les composent ? D'où viennent-ils ? Pourquoi deux unités comme celles-là, et pas une ou trois ? Comment ont-elles évolué et vont-elles encore évoluer face au terrorisme et aux nouvelles menaces ?

    Le lecteur va avoir le privilège de se promener dans les coulisses du GIGN et du RAID, d'aller au-delà des clichés que ressert régulièrement la presse quand il s'agit d'évoquer ces deux unités d'intervention, alors que la menace terroriste, en tout premier lieu islamiste, n'a pas diminué, et reste une plaie contre laquelle des groupes comme le GIGN et le RAID sont des remparts, remparts de la République et de la démocratie.

  • « Même prise au saut du lit au beau milieu de la nuit, dans sa tenue de combat d'enquêteur de la Criminelle, Jike est très sexy. Elle saisit son SIG 9 mm qui se trouve dans le tiroir de la table de nuit, engage un chargeur, chambre une cartouche et le positionne instinctivement dans son étui de ceinture, le cliquetis de la rétention résonnant dans l'appartement silencieux. Puis elle récupère une paire de menottes, un modèle spécial ultracompact conçu pour la police de Boston qu'elle s'est acheté lors d'un précédent voyage aux ÉtatsUnis. Dix minutes après le coup de fil, elle est opérationnelle. Elle quitte son domicile en prenant soin de ne pas réveiller les enfants, accompagne doucement la porte d'entrée qui grince un peu et la verrouille tout aussi silencieusement. Jike sait se glisser très rapidement dans chacune de ses peaux : mère, épouse, maîtresse... Maintenant elle est flic, sans se poser trop de questions. »
    Femme libre, indépendante et passionnée par son métier, Jike Cooper est flic à la PJ parisienne. Ce n'est pas une mince affaire pour cette enquêtrice qui veut concilier vie de famille et vie professionnelle. Surtout quand on lui annonce à 3 heures du matin qu'un macchabée a été retrouvé dans le parc des Buttes Chaumont... Un polar saisissant, qui nous plonge dans la réalité nue d'enquêtes criminelles inspirées d'histoires vraies, racontées par deux policiers : Pierrick Guillaume, chef d'un groupe d'enquête de la Police judiciaire de Paris, et Alexandre Fouchard, qui travaille auprès de la Direction générale de la Police nationale.

  • L'histoire de l'équipe de France, c'est avant tout celle des joueurs qui l'ont écrite. Ceux qui ont marqué des buts, offert des passes décisives, fait des arrêts extraordinaires, renversé des scores dans le temps additionnel, soulevé des trophées... Et l'on oublie un peu vite les sélectionneurs. Pourtant, comme un architecte pour un bâtiment, ils sont essentiels. La sélection est le reflet de ce qu'ils sont, de leurs choix, de leur ambition. Et l'évolution du jeu, la multiplicité des paramètres physiques, techniques, tactiques et mentaux à prendre en compte lors d'un match de compétition (sans même parler d'un tournoi) les rendent indispensables et exigent d'eux un niveau de compétences toujours plus élevé.
    En 32 chapitres, correspondant aux 32 maillons de la chaîne qui nous relie aux tous débuts du vingtième siècle, c'est une histoire décalée de l'équipe de France que nous propose Pierre Cazal. Une histoire racontée du point de vue du sélectionneur, avec ses choix, ses méthodes, ses contraintes, ses réussites et ses échecs et la manière dont il les corrige ou pas. Ce livre raconte comment chacun d'eux tentera d'exister dans la tenaille que constituent la Fédération d'un côté, les joueurs de l'autre, et le public et la presse tout autour. Chaque chapitre dira pourquoi et comment s'achève le parcours de chacun et ce qu'il devient par la suite. Car il y a une vie après l'équipe de France, heureusement.
    C'est une histoire vivante, inscrite dans celle, plus large, du sport français, elle-même faisant partie intégrante de l'histoire du pays. L'équipe de France n'a pas vécu hors sol, elle est constituée des vies de près de mille joueurs ayant chacun une trajectoire singulière. Celles de la trentaine d'hommes qui les ont choisis ne le sont pas moins. D'Eugène Fraysse à Didier Deschamps, cet ouvrage raconte pour la première fois l'histoire des sélectionneurs de l'équipe de France à l'aube où le dernier d'entre eux est en passe de réaliser un doublé historique : Coupe du Monde-Euro.

  • LE LIVRE :





    Le 26 juillet 2019, l'édition du Tour de France la plus haletante de ce siècle bascule

    . Pour la première fois dans l'histoire de la Grande Boucle, une étape est arrêtée et ne repartira pas. Au motif d'une météo apocalyptique, les organisateurs interrompent la course entre le col de l'Iseran et Tignes. Journée d'orage mais aussi de gestion de crise dans les voitures d'ASO l'organisateur du Tour de France et de désespoir pour les rêves de victoire tricolore. Thibaut Pinot, en larmes, abandonne le Tour tandis que Julian Alaphilippe cède son maillot jaune à Egan Bernal.
    />


    Fallait-il arrêter la course ?



    Était-ce la seule solution à la disposition des organisateurs ?



    La décision prise par ASO était-elle conforme au règlement ?








    L'AUTEUR :





    Guillaume Di Grazia, qui suit le Tour de France pour Eurosport depuis plus de 20 ans, mène l'enquête.

    Agrémenté de témoignages de coureurs et patrons d'équipe (Julian Alaphilippe, Marc Madiot, Patrick Lefevere, William Bonnet, etc.) et des hommes en charge du plus grand évènement sportif annuel mon- dial (Christian Prudhomme, Thierry Gouvenou, etc.), ce livre revient en détails sur cette journée d'anthologie. Avec, en point de mire, cette question : Julian pouvait-il gagner le Tour ?

  • Dans les années 70, la mode est au kidnapping, un style venu d'Italie, avec d'importantes nuances. Les "années de plomb " italiennes n'ont rien de commun avec la France. Le pays est déchiré par le terrorisme, les " Brigades rouges " braquent, posent des bombes et assassinent.
    Le " rapt à l'italienne " est une technique mortelle : rançon ou non, neuf fois sur dix l'otage est tué ! Et quand ce n'est pas l'extrême gauche ou l'extrême droite, c'est la mafia qui kidnappe. En France, la fine fleur du banditisme français va céder à la mode de l'enlèvement. Il n'est pas question d'idéologie, mais de ramasser une belle rançon le plus rapidement possible et avec un minimum de risques.
    Pour la police française et le commissaire Ottavioli (surnommé monsieur anti-rapt par les médias) ce sera on ne cède pas ! La première grande affaire d'enlèvement a lieu en 1975, le jour du réveillon, avec l'enlèvement de Louis Hazan, le PDG de la société de disque Phonogram (producteur des plus grandes stars telles Johnny Halliday, Georges Brassens, Charles Aznavour, Nana Mouskouri, etc.). Une affaire crapuleuse que Claude Cances a vécue dans sa totalité et qu'il raconte avec son adjoint de l'époque à la brigade criminelle, Jean-Pierre Birot.
    Tous deux reviennent en détail sur ce kidnapping... moins connu que celui du baron Empain mais pourtant tout aussi emblématique.

empty