Mame-Desclée

  • Ce livre est un outil de travail complet pour l'étude de la patrologie. Tous les auteurs, tous les genres, tous les sujets y sont passés en revue avec méthode. Drobner ne se limite pas aux Pères de l'Église, qui restent le centre de son ouvrage, mais présente avec eux l'ensemble des penseurs et des écrivains ecclésiastiques, des grands hérésiarques et des débats qui ont jalonné les sept premiers siècles du christianisme. Professeurs, chercheurs et étudiants, mais aussi tous ceux que ce sujet intéresse, apprécieront:
    - des introductions précises à la vie et aux oeuvres des écrivains ecclésiastiques
    - des orientations pour la recherche
    - des bibliographies amples, rigoureuses et ordonnées
    - un index thématique complet
    - une carte et des graphiques
    - une présentation claire et un style aisé.

  • Voici le premier volume d'une publication qui en comprendra deux ; publication qui se veut à la fois une introduction simple aux Pères de l'Église et une anthologie commentée de leur oeuvre immense.Cet ouvrage est consacré aux pionniers de la réflexion chrétienne qui a suivi le Nouveau Testament, du Ier au IVe siècle : d'Ignace d'Antioche et Irénée de Lyon à Athanase d'Alexandrie et Hilaire de Poitiers. On y découvrira les principaux écrivains et penseurs de l'antiquité chrétienne dans leur effort pour dire le message évangélique au sein de la culture et des aspirations de leur temps, et aussi face aux défis extérieurs comme aux problèmes internes de leur jeune Église. Il s'agit là d'une découverte indispensable pour comprendre le christianisme dans la réalité de sa vivante histoire.

  • Cet ouvrage est le premier d'une publication qui en comprendra deux. Il présente les conciles oecuméniques du 1er millénaire, de Nicée I, en 325 à Constantinople IV, en 869-870 ; un second tome traitera du IIe millénaire. (Le concile Vatican II fera l'objet d'un ouvrage à part).Le titre d'oecuménique, « universel », se rencontre pour la première fois au concile de Chalcédoine (451), appliqué à ce dernier ainsi qu'au « grand et saint concile de Nicée ». Par la suite, les conciles se définiront toujours comme « le grand et saint concile oecuménique ».Pendant le premier millénaire, les conciles oecuméniques se sont réunis en Orient, sur l'initiative des empereurs, Constantin le premier, et indépendamment de l'évêque de Rome. La participation des Pères orientaux y fut forte et la représentation de l'Occident faible. La présence des légats du pape garantissait le caractère oecuménique ou « universel » de ces conciles, réunis d'abord pour résoudre des difficultés ou problèmes doctrinaux et définir ou proclamer la Foi de l'Église. En dernière analyse, l'autorité du concile dépendait de la ratification romaine.À une époque de la vie de l'Église où le mot « concile» et l'adjectif « conciliaire » occupent une place exceptionnelle, ce parcours historique et doctrinal sera des plus précieux.

  • Cet ouvrage est le second d'une publication qui en comprend deux. Il présente les conciles oecuméniques du IIe millénaire, de Latran I, en 1122 à Vatican I, en 1869-70. (Le concile Vatican II fera l'objet d'un ouvrage à part).Les conciles oecuméniques du second millénaire présentent des traits différents par rapport à leurs prédécesseurs. Il y eut en effet, d'abord, le schisme de 1054, qui sépara l'Occident de l'Orient ; puis l'affirmation, avec Grégoire VII qui libéra sa fonction de la tutelle de l'Empereur romain germanique, de l'autorité du pontife romain dans la convocation d'un synode général (1075). Etc.[...]Les conciles oecuméniques sont des faits grandement significatifs, constitutifs de l'histoire ecclésiastique. Ils expriment de larges pans de la vie de l'Église. Aussi cet ouvrage propose-t-il au lecteur : l'éclairage des raisons qui ont motivé la tenue de ces conciles ; l'énoncé des problèmes qui se posaient à la conscience des Pères ; l'évocation de la passion qui animait ces derniers ainsi que le bilan des résultats auxquels ils sont parvenus ; enfin, la désignation du poids de ces grandes assises dans la vie même des chrétiens.

empty