Les éditions Héliotrope

  • Mandeville, Lanaudière.
    Il ne se passe pas grand-chose au village, et c'est très bien comme ça. Évidemment, un peu plus d'affluence ne nuirait pas. Quelques touristes ici et là, juste ce qu'il faut pour faire vivre les commerçants locaux... Mais comment les attirer ?
    La solution s'impose d'elle-même lorsqu'un voleur de cannabis est retrouvé mort, empalé sur son propre sécateur. Inévitablement, policiers et journalistes accourent. Mais une fois l'affaire classée, l'animation retombe.
    Ce qu'il faudrait, c'est que ce cadavre inopiné soit le premier d'une longue série. Voilà qui fascinerait les curieux, mystifierait les enquêteurs, ferait couler l'encre et, surtout, mettrait enfin Mandeville sur la carte !
    Et c'est ainsi qu'un esprit dérangé et légèrement mégalomane décide d'inaugurer la saison de la chasse...

  • Pohénégamook, Témiscouata.
    Paul s'y terre. C'est la Fouine qui a permis à Alix de retrouver la trace de son jumeau dans cet endroit perdu, à des milliers de kilomètres de chez eux.
    Ces dernières années, la relation entre Alix et Paul s'est un peu dégradé, mais son frère n'avait jamais disparu aussi longtemps. Il prépare quelque chose, elle en est sûre, et il aura besoin d'elle.
    Parce que le passé se moque du temps, de la distance et des frontières.

  • Haute-Mauricie.
    Le train avance lentement entre lacs et forêts. À la gare de Rapide-Blanc, la vieille Mikona Awashish en descend pour rejoindre sa fille, qui l'attend sur le quai. Par la fenêtre du wagon, l'agent de protection de la faune André Chillas épie les deux Atikamekw, persuadé qu'elles sont là pour braconner. Mais c'est à un autre type de chasse que les femmes ont l'intention de s'adonner. Et elles entraîneront dans leur sombre dessein la jeune Lorie, venue se recueillir au bord du lac à Matte, sur le site de camping où sa mère a été tuée l'été dernier. Un paradis où, la nuit venue, rôdent toutes sortes de prédateurs.

  • Réfugiés dans le clocher de l'église, des martinets ramoneurs cherchent désespérément à migrer vers l'Amérique centrale. Ham-Sud, petit village de l'Estrie, est en proie à une contamination grave qui frappe les bêtes et les êtres humains. Loin de se douter qu'on l'a prise pour cible, la mairesse, dépassée par la catastrophe, mène l'enquête.

    Au fond de sa cellule, la jeune escorte Jessica Acteau tente de mettre des mots sur l'horreur des dernières vingt-quatre heures. Quelle part a-t-elle véritablement jouée dans le meurtre sordide dont on l'accuse ? Pourquoi s'être acharnée sur l'un de ses clients avec une telle sauvagerie? En le kidnappant, sait-elle qu'elle l'a empêché de commettre un crime à son tour ? Sa voix frêle se mêle à celle des oiseaux et révèle peu à peu l'immonde vérité.

  • Il n'est pas toujours avisé de se mêler des affaires des gens puissants. Pour avoir galamment raccompagné Patricia Fortin Rousseau dans son manoir de Cap-Rouge après une beuverie, l'ex-prisonnier Daniel Hurteloup se voit offrir un boulot de gardien de nuit chez TV6, qu'elle dirige. Comme réhabilitation, il ne pouvait rêver mieux. Mais peu après ce coup de chance, le malheur frappe : Patricia est retrouvée pendue dans le studio B. Pour la police comme pour la famille de la victime, de riches industriels à la tête de Fortin Médiacom, Daniel fait un suspect tout désigné. Déterminée à disculper son frère, Sophie Hurteloup mène l'enquête, qui semble vouloir se transformer en leçon d'histoire : le meurtre de Patricia serait-il le contre-coup d'un conflit de travail ayant secoué l'empire Fortin quarante ans auparavant ? « Prolétaires de tous les pays, qui tricote vos chaussettes ? » La question lancée autrefois par les grévistes de l'usine de bas Forty attend toujours sa réponse.

    Avec Les Tricoteuses, Marie Saur signe un premier polar dense, volubile et teinté d'ironie, où s'affrontent le milieu des télécommunications et celui du militantisme féministe.

  • Michaël a rencontré Dominique durant la fièvre du printemps 2012. Aujourd'hui, il est père d'une petite fille et réduit à vendre du fentanyl dans les secteurs pauvres de Longueuil. Un jour, il est approché par le Gang de l'Ouest. Billy McCallister,
    l'impétueux chef de clan, et Aidan, son écervelé de fils, ne lui inspirent pas confiance, mais Colm, un vieil Irlandais rompu aux arcanes de l'organisation, le convainc de s'enrôler. La paye est proportionnelle au risque, et Michaël sent que c'est sa dernière chance de sauver sa famille de la ruine.
    Première mission : détourner un convoi de jeunes réfugiées que la Triade destine à la prostitution, puis alerter les médias sur
    les méfaits de l'organisation ennemie. Sauf que les McCallister ne sont pas les seuls à tirer les ficelles, et la mission a tôt fait de
    déraper. Michaël se retrouvera au coeur de la tempête, et Colm aura du mal à protéger sa recrue.
    Dans ce deuxième roman noir, l'auteur explore les ramifications politiques du monde interlope de la Rive-Sud.

  • Depuis des jours, à la même heure et au même endroit sur son terrain, le sergent-détective Mazenc trouve une canette de boisson énergisante : un désagrément d'abord mineur, puis de plus en plus irritant, surtout à l'aube d'une semaine de vacances bien méritée. En bon protecteur de la bucolique région mandevilloise, Mazenc se met en tête de pincer le pollueur, s'attendant à trouver un vulgaire vandale à sermonner, sans plus.
    Mais la forêt abrite des criminels bien plus dangereux... À croire que tous les malfrats de la province en ont fait leur repaire. En menant sa petite enquête, le sergent-détective ira ainsi fouiner dans des affaires de plus en plus louches, mettant en péril non seulement ses plans de vacances, mais sa vie ! Heureusement, pour un policier comme lui, le danger reste toujours plus attirant que le repos.

    Dans ce truculent polar où la région de Lanaudière tient un rôle de choix, on avance sur ses gardes, certain de mettre le pied dans un piège au détour d'un sentier de quatre-roues.

  • Une maison cossue en bordure du parc Dessaules a été le théâtre d'un violent incendie, et le corps calciné de son propriétaire est retrouvé à l'intérieur. Il s'agit de nul autre que Danny Dragon, célèbre chanteur des Mégavolts, le groupe yéyé de l'heure. Pour Cyrille Carignan, chef de la police de Saint-Hyacinthe, cela signifie deux choses : 1) qu'il peut dire adieu à son week-end de golf ; 2) que sa fille Sylvie, une mégafan des Mégavolts, sera inconsolable.
    Lorsqu'on retrouve un petit criminel au volant de la voiture de la victime, Cyrille est bien tenté, comme tous ses collègues, de l'accuser du meurtre et de classer rapidement le dossier. Mais quelque chose lui dit que l'affaire est beaucoup plus compliquée que ça. Avec l'aide du caractériel agent Truchon, il remuera ciel et terre pour retrouver l'assassin pyromane.

    Premier polar pour Pierre Breton, Le dragon de Saint-Hyacinthe fait revivre la ville qu'on nomma la « Liverpool du Québec » dans les années 1960. Avec humour et acuité, il dresse le portrait de deux générations, l'une qui s'extirpe à peine du joug de la religion en se trémoussant sur des airs yéyé, l'autre encore bien enracinée dans des traditions parfois délétères.

  • Coin Papineau et Saint-Zotique.
    Luc Touchette est assassiné dans la ruelle derrière sa garderie, qui se trouve dans le même immeuble que le Salon Spa Afrodite. Y a-tu juste une autre place que Montréal où ça se peut de mettre une garderie à côté d'un salon de massage érotique ? s'indigne Mélissa Picard, éducatrice en deuil de son patron, devant le sergent-détective Sylvain Paquet qui ne sait trop quoi répondre, ÉROTIQUE ! hurle l'éducatrice, c'est quoi le lien avec une garderie, hein ? pis après c'est le bordel pis vous vous demandez pourquoi !
    Gil Papillon, notre héros, fréquente la rôtisserie Excellence Poulet, à un jet de pierre de la garderie. Il n'a rien à voir dans cette histoire mais il est curieux et, depuis son retour forcé du Portugal, s'ennuie. C'est comme ça qu'il finira par s'en mêler.

  • Encouragé par sa soeur à délaisser sa vie de petit criminel, Dave entreprend des études à l'université. Bien vite cependant, il sent qu'il n'y est pas à sa place, et lorsqu'un ami de son oncle lui demande de livrer des cigarettes de contrebande en bateau - risque nul, paye généreuse -, il accepte d'emblée, sans se rendre compte qu'il remet le pied dans l'engrenage. Plus tard, c'est un pick-up au pare-chocs rempli de poudre qu'il doit conduire à des clients. Parce qu'il est habile, on le fait rapidement gravir les échelons du gang de motards qui contrôle le trafic sur la réserve. Tout ça alors qu'une opération policière d'envergure se prépare.
    Mais Dave a son idée sur ses nouveaux employeurs, et on peut se demander de quel côté des barricades il se trouvera au moment où les forces de l'ordre frapperont.
    Ce roman noir raconte la soif d'émancipation d'un jeune homme, et le prix qu'il aura à payer pour l'obtenir.

  • Les Mares-Noires, Centre-du-Québec.
    Dans la douce lumière d'un matin d'été, un bruant se pose sur la branche d'une épinette, un coyote s'attarde près d'un bosquet. À la fenêtre, une femme berce son bébé. Soudain, à la radio, un bulletin spécial interrompt la programmation : une violente explosion est survenue à la centrale nucléaire. L'un des bâtiments du complexe est la proie des flammes, et sept employés y sont prisonniers. Parmi eux, son mari. Le cri qu'elle pousse ébranle toute la forêt.
    Treize ans plus tard, il a bien fallu refaire sa vie. La femme est remariée, le bébé est devenu une adolescente rebelle. Pour l'observateur lointain, le drame est affaire du passé. Mais qu'on s'approche un peu de la scène ; on ne manquera pas de déceler une tension entre la mère et la fille. Une tension qui glisse vers la rage et qui menace d'exploser à son tour.

  • En fuyant la banlieue, Kat a surtout fui une vie trop ordinaire. Tombée sous le charme d'un membre de gang de rue, elle est devenue travailleuse du sexe et, jusqu'à la résurgence d'une vidéo incriminante pour ses proxénètes, elle croyait pouvoir continuer comme ça encore un temps. Maintenant, elle est en danger et doit se faire oublier. Son amie Mélissa, gérante de l'agence d'escortes qui l'emploie, voudrait s'assurer qu'elle est parvenue à se mettre à l'abri, mais Kat ne répond plus à l'appel, et une attaque au cocktail Molotov contre leur lieu d'affaires laisse croire que la guerre a déjà commencé.

    Le champ de bataille qui s'étend des coins interlopes de Rivièredes- Prairies aux mornes quartiers résidentiels de la couronne sud voit aussi s'affronter promoteurs de boxe, entrepreneurs, politiciens municipaux et producteurs de films XXX. Sous la plume impitoyable de l'auteur, personne n'échappe aux coups

  • Quand Dave et Blanche retontissent avec leur plan débile - braquer le Flamingo durant le Festival de la Galette -, il y a deux ans que Patrick ne leur a pas adressé la parole. Oublier leur vieille querelle, d'accord, mais embarquer dans ce coup foireux pour un butin aussi dérisoire, c'est non. Sauf que Blanche sait se faire convaincante : elle l'aime toujours, elle a besoin de lui. Bon, OK, c'est oui. Mais, à mesure que les préparatifs avancent, Patrick suspecte ses
    amis de lui jouer dans le dos. Pas surprenant, ils n'ont jamais été nets, ces deux-là. C'est bien dommage, mais ils
    ne lui laissent pas le choix : il devra tirer les ficelles.
    Étonnante histoire de cow-boys et d'Indiens, «La danse de l'ours» explore les berges marécageuses du lac Saint-Pierre et de la paranoïa.

empty