La Fosse aux ours

  • Une femme d'environ soixante-dix ans a été retrouvée morte, dans un coffre de toit, sur un terrain vague, à Lyon. Elle a été soigneusement peignée, maquillée, elle porte une belle robe et a les mains croisées sur le ventre, comme si on l'avait préparée pour son enterrement.
    Le Coffre est une enquête policière menée sur deux fronts, à la fois à Lyon et à Bucarest. Côté français, Gendron, un gendarme de la Section de Recherche à un mois de la retraite est chargé du dossier. Côté roumain, c'est le commissaire Marian Duca qui s'y colle.

    Un auteur roumain, un auteur français... un flic roumain, un flic français. Le récit est mené tour à tour par le Français et par le Roumain, un chapitre chacun. Les deux flics racontent leur enquête.

    Jacky Schwartzmann est né en 1972. Après un passage par la fac de philosophie, il a été barman, libraire et travaille actuellement dans une multinationale ; expérience qui lui a inspiré Mauvais Coûts (La Fosse aux Ours, Points) en 2016. Depuis, il a publié, au Seuil, Demain c'est loin et Pension complète.
    Lucian-Dragos Bogdan est né en 1976 en Roumanie. Il a été ingénieur informatique, éducateur dans un centre d'enfants handicapés et fleuriste. Il est l'auteur de romans de SF et de polar.

  • On a ouvert les portes. Si ce n'est la lassitude des corps accumulée depuis toutes ces années, rien n'empêche plus ces hommes et ces femmes de quitter le camp. Ils sont libres. La plupart restent là pourtant, espérant l'arrivée d'hypothétiques camions. Quelques autres, sous l'impulsion du robuste Garri, entreprennent de partir à pied. Il s'agira pour eux de rejoindre les plaines du Nord-Est, là où il se pourrait que tout soit encore comme avant, et qu'une vie nouvelle puisse s'y reconstruire. Enfin, cela reste à vérifier.

    En tout cas, avant cela, il faudra bien franchir les longs plateaux, les villages dévastés, et surtout, la barrière redoutable des hautes montagnes...



    Nord-Est est le récit d'une expédition, aux ressorts profondément humains, entre fable et western métaphysique.

    Né à Châteauroux, Indre, 1962

    Il est l'auteur de plusieurs livres parus aux éditions de La fosse aux ours, notamment Radeau (2003, Prix des librairies Initiales), Léger fracas du monde (2005), L'Impasse (2006), L'Incendie avec Hubert Mingarelli (2015), Une Forêt d'arbres creux (2015), Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar (2017) et Partiellement nuageux (2019).

    Antoine Choplin a reçu le Prix France Télévisions 2012 pour La Nuit tombée.

  • Un homme sur une moto à laquelle est accrochée une remorque bringuebalante traverse la campagne ukrainienne. Il veut se rendre dans la zone interdite autour de Tchernobyl. Il a une mission.
    Le voyage de Gouri dans ce noman's land est l'occasion pour lui de retrouver ses anciens amis et d'évoquer un monde à jamais disparu où seule la chaleur humaine a survécu au désastre.

  • Gaby Aspinall n'a rien du gendre idéal. De toute façon, il n'a pas l'intention de se marier. Il cultive un cynisme à toute épreuve. Rien ne trouve grâce à ses yeux. Il déteste, en vrac, les syndicats, Nespresso, Alain Souchon, le rugby, ce sport de gros cons.... Ce parfait salaud a pourtant, au plus profond de lui, des failles abyssales qui lui redonnent un peu d'humanité. Acheteur dans une multinationale en cours de rachat par les Américains, Gaby se révèle aussi amoral que l'entreprise qui l'emploie. Mauvais coûts, malgré la noirceur de son personnage, est un livre drôle, rythmé par des dialogues enlevés. Il y a dans l'écriture de Jacky Schwartzmann une filiation avec le Iain Levison d'Un petit boulot.

  • TEREZIN, RÉPUBLIQUE TCHÈQUE, décembre 1941. Bedrich arrive dans la ville-ghetto avec femme et enfant. Il intègre le bureau des dessins. Il faut essayer de trouver chaque matin un peu de satisfaction en attrapant un crayon, jouir de la lumière sur sa table à dessin, pour enfin s'échapper du dortoir étouffant, oublier la faim, la fatigue et l'angoisse. Chaque jour se succèdent commandes obligatoires, plans, aménagements de bâtiments. Chaque nuit, le groupe se retrouve, crayon en main, mais en cachette cette fois. Il s'agit de représenter la réalité de Terezin sans consigne d'aucune sorte. Et alors surgissent sur les feuilles visages hallucinés, caricatures. Tout est capté et mémorisé la nuit puis dissimulé précieusement derrière cette latte de bois du bureau des dessins. Antoine Choplin est l'auteur de Radeau, du Héron de Guernica et de La Nuit tombée (prix France Télévisions 2012).

  • Ernesto est astronome dans le modeste observatoire de Quidico au Chili. Il étudie les nuages de Magellan, une galaxie naine. Il vit seul dans ce territoire mapuche avec son chat, Le Crabe et Walter un vieux télescope peu performant.

    Lors d'un voyage à Santiago, dans l'espoir de trouver le financement pour une pièce (lame de Schmidt) de son télescope défectueux, Ernesto ne peut s'empêcher de visiter le musée de la Mémoire où une photo de Paulina, sa fiancée disparue durant la dictature de Pinochet le plonge dans un passé douloureux.

    C'est dans ce même musée qu'il fait connaissance d'Ema qui porte elle aussi une histoire lourde.

    Ils devront surmontés les blessures jamais cicatrisées de cette terrible période.
    />
    Né à Châteauroux, Indre, 1962

    Il vit près de Grenoble, où il concilie son travail d'auteur, ses activités culturelles et sa passion pour la marche en montagne.

    Il est l'auteur de de Radeau (2003, Prix des librairies Initiales), Léger fracas du monde (2005), L'Impasse (2006), L'Incendie avec Hubert Mingarelli (2015), Une Forêt d'arbres creux (2015) et Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar (2017).
    Antoine Choplin a reçu le Prix France Télévisions 2012 pour La Nuit tombée.

  • Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar ou comment un jeune cheminot de Trutnov (Tchécoslovaquie) croise sur son chemin Vaclav Havel, comment une amitié se noue entre les deux hommes entre parties d'échecs et bières partagées jusqu'au balcon du Château, place Venceslas, à Prague... Le dernier roman d'Antoine Choplin, inspiré d'une histoire vraie, s'intéresse comme souvent aux humbles et montre comment, parfois, le destin les porte, les fait basculer du côté des justes et les fait participer, presque par hasard, à la grande Histoire...

  • Les gouffres

    Antoine Choplin

    Au coeur de paysages singuliers qui pourront évoquer les revers sombres de l'Histoire, des hommes, solitaires ou réunis en une clique fragile, entreprennent un périple. Aux processus guidant leur épopée, il est ici porté une attention particulière. Tous déploient un arsenal de ruses pour approcher, voire atteindre, leur objectif. Le ressort de ces progressions emprunte avant tout à des forces d'humanité, de simple et lumineuse intelligence, de fraternité pure. Des quêtes minuscules, comme autant de fables espérant chacune de cette capacité inouïe de l'homme à se maintenir debout, le regard tendu sans relâche vers un nouvel horizon. Antoine Choplin est l'auteur de Radeau, du Héron de Guernica et de La Nuit tombée (prix France Télévisions 2012).

  • Pavle et Jovan, l'un en Argentine, l'autre à Belgrade, renouent le contact par lettres après plusieurs années de silence. Leur correspondance les amène, peu à peu, à évoquer un passé douloureux. Les deux hommes ont été pris dans la tourmente de la guerre en ex-Yougoslavie au début des années quatre-vingt-dix. Et ce qui est arrivé là-bas a bouleversé leur vie. Antoine Choplin est l'auteur de Radeau, du Héron de Guernica et de La Nuit tombée (prix France Télévisions 2012). Hubert Mingarelli est l'auteur de La Dernière Neige, Quatre soldats (prix Médicis 2003), L'Homme qui avait soif et de La Route de Beit Zera.

  • "Sur la palette infinie des couleurs, assurément cest le gris qui peut donner à la vie de Célestin les reflets dune existence marquée par lennui.
    Pas le noble gris de son costume dominical, plutôt le gris du ciel quand les jours sétirent monotones et quon oublie quil y eut et quil y aura un soleil pour nous réchauffer lâme.
    Si un chiffre doit qualifier cet homme, ce ne sont pas les neuf premiers, trop singuliers, trop originaux, trop indispensables dans linfini des combinaisons ; pas plus que le zéro dont la rondeur assure tant de souplesse dans larticulation des dizaines 212 conviendrait mieux, nombre qui na pas de sens, sans personnalité. Identique, quon le prenne à lendroit ou à rebours, il est linsignifiance même, divisible et sans intérêt. Incognito."

  • Avec humour et dérision, Génération 1000 euros raconte le quotidien de cette jeunesse : accumulation de stages, boulots précaires et mal payés, frustrations de vivre comme des adolescents.

  • Apnées

    Antoine Choplin

    Alors qu'il se rend au bord d'un lac pour une séance d'apnée (discipline âpre, exigeante et de faible profit), un homme est victime d'une panne de voiture et échoue à Plan-les-Ouates, bourgade qu'il ne connaît pas. Ainsi, dans l'attente d'une réparation, s'ouvrent à lui quelques heures d'une vacuité parfaite dans un espace vierge de tout repère. Embarrassé par cette liberté inopinée - que faire de ce temps ? Pourquoi se diriger ici plutôt que là -, il décide de confier son itinéraire à celui d'une femme dont il entreprend la filature. Le récit de cet homme, avec son appétit des mots, est singulier et témoigne d'un lien ambigu à la complexité du monde qui l'entoure : sa passion ludique pour la lexicographie serait une manière de tenter de l'embrasser ; son besoin d'apnée, le signe d'une incapacité à le faire.

  • L'impasse

    Antoine Choplin

    Parmi les décombres d'une ville détruite par la guerre, des soldats continuent à traquer un ennemi sans visage. Quatre d'entre eux entreprennent le nettoyage d'une impasse. Parmi eux, il y a Oleg Youssov, le géant chauve lanceur de poids. Au bout de l'impasse, Timour et sa famille ont trouvé refuge parmi les ruines. Des minutes d'effroi s'écoulent jusqu'aux coups de poing martelant la porte d'entrée. La rencontre sera inévitable. Une collision, plutôt. Elle sera aussi l'occasion de retrouvailles, celles d'Oleg et de Timour, qui les mois précédents, au milieu de cette barbarie, ont ébauché malgré tout les termes d'une amitié. Au coeur de ces paysages anéantis qui peuvent évoquer la Tchétchénie d'aujourd'hui, ce roman tente de s'attacher à une fragile archéologie de ce qui demeure vivant, de ce qui ne cesse de palpiter. Il interroge ces petits fragments d'humanité dénichés ici et là, même aux heures les plus sombres.

empty