L'Atalante

  • Métro Paris 2033 t.1 ; rive gauche

    Pierre Bordage

    • L'atalante
    • 30 Mars 2022

    En 2033, les humains ont été chassés de la surface, désormais inhabitable.

    À Paris, les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain.
    Des communautés sont installées au niveau de certaines stations de Rive Gauche, plus ou moins en contact, souvent en conflit ; la surface est crainte parce qu'irradiée ; Rive Droite est un lieu maudit.
    Dans les méandres des boyaux de Paris, à défaut de lumière, les émotions sont plus vives, les rancoeurs plus tenaces, les haines plus exacerbées.

    Une oeuvre sombre et baroque, en trois volumes : Rive Gauche, Rive Droite, Cité.

  • Métro Paris 2033 t.3 ; Cité Nouv.

    Métro Paris 2033 t.3 ; Cité

    Pierre Bordage

    • L'atalante
    • 21 Avril 2022

    En 2033, les humains ont été chassés de la surface, désormais inhabitable.

    À Paris, les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain. Des communautés sont installées au niveau de certaines stations de Rive Gauche, plus ou moins en contact, souvent en conflit ; la surface est crainte parce qu'irradiée ; Rive Droite est un lieu maudit, laissé à la merci d'une faune sauvage monstrueuse.
    Mais n'y a-t-il vraiment personne là-haut ? Les cérémonies d'élévations, seules indications de l'état de la surface, sont-elles le reflet de la réalité, ou bien des leurres destinés à maintenir coûte que coûte les Métrolites sous terre ?

    Dans les méandres des boyaux de Paris, à défaut de lumière, les émotions sont plus vives, les rancoeurs plus tenaces, les haines plus exacerbées.



    Une oeuvre sombre et baroque, qui tient du récit hugolien, Les Misérables, bien sûr, mais aussi Notre-Dame de Paris.

    En trois volumes : Rive Gauche, Rive Droite, Cité.

  • Métro t.1 ; métro 2033

    Dmitry Glukhovsky

    • L'atalante
    • 12 Novembre 2012


    2033.

    Une guerre a décimé la planète. La surface, inhabitable, est désormais livrée à des monstruosités mutantes. Moscou est une ville abandonnée. Les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain, où ils ont tant bien que mal organisé des microsociétés de la pénurie.
    Dans ce monde réduit à des stations en déliquescence reliées par des tunnels où rôdent les dangers les plus insolites, le jeune Artyom entreprend une mission qui pourrait le conduire à sauver les derniers hommes d'une menace obscure... mais aussi à se découvrir lui-même à travers les rencontres improbables qui l'attendent.
    Nombre de mythes accompagnent l'univers du métro dans toutes les grandes villes.

    Dmitry Glukhovsky en fait un thriller fantastique inoubliable, traduit dans le monde entier, qui s'est vendu à plus de 2 millions d'exemplaires.

  • Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde se balade à dos de quatre éléphants, eux-mêmes juchés sur la carapace de la Grande Tortue... Oui, c'est le Disque-monde... Les habitants de la cité d'Ankh-Morpork croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, bonhomme chétif, fidèlement escorté par un Bagage de bois magique déambulant sur une myriade de petites jambes. Tellement inoffensif que le Patricien avait chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la Guilde des Voleurs et celle des Assassins ; mission périlleuse et qui devait les conduire loin : dans une caverne de dragons ; peut-être jusqu'au rebord du Disque. Car Deuxfleurs était d'une espèce plus redoutable qu'on ne l'imaginait : c'était un touriste... À la lumière de l'octarine, la huitième couleur, celle de la magie, découvrez l'univers fantastique et cocasse de Terry Pratchett.

  • Métro t.3 ; métro 2035

    Dmitry Glukhovsky

    • L'atalante
    • 5 Novembre 2020

    Les gens ont besoin de héros, expliqua Homère. Ils ont besoin de mythes. Ils ont besoin de voir la beauté chez les autres pour rester eux-mêmes humains. Qu'est-ce que je vais leur raconter ? Eh bien... une légende. Celle d'Artyom. Un gars lambda, comme chacun d'entre eux, qui vivait dans une station excentrée : VDNKh. Je leur raconterai l'histoire de ce garçon qui traverse tout le métro, qui s'endurcit au combat, qui devient un héros et sauve l'humanité. Voilà l'histoire qui leur plaira. Parce qu'elle parle de chacun d'entre eux. Parce qu'elle est belle et simple.

    2035. Station VDNKh.

    Artyom y est retourné vivre. C'est un héros brisé, obsédé par l'idée que c'est à la surface qu'est le salut de l'humanité. Les Noirs anéantis, un souvenir le taraude, celui de la voix qu'il a entendue sur une radio militaire, deux ans plus tôt, quand il était au sommet de la tour Ostankino avec les stalkers. Aussi, depuis son retour, remonte-t-il quotidiennement à la surface, escalade des gratte-ciel en ruines, pour tenter d'entrer en contact avec d'autres survivants. Tenu pour fou, la risée de certains, Artyom sombre peu à peu jusqu'à ce que l'arrivée d'Homère bouleverse la situation : le vieil homme qui n'a de cesse que d'écrire son Histoire du métro, prétend en effet que des contacts radio ont déjà été établis avec d'autres enclaves...
    Ce nouvel opus de la saga traduite en plus de trente langues, adaptée en jeux vidéo et dont l'univers étendu compte pas moins de 60 romans écrits par des auteurs russes et européens, est le point de convergence de toutes les trames narratives mises en place par l'auteur que ce soit dans ses romans ou dans leurs extensions ludiques. Il peut toutefois être lu indépendamment.

  • Subtil béton

    Les Aggloméré.E.S

    • L'atalante
    • 20 Janvier 2022

    Zoé est lycéenne lorsque le mouvement social devient insurrectionnel. À force d'assassinats et de disparitions, la révolte est écrasée par le régime. Les révolutionnaires se dispersent alors que l'autoritarisme se renforce.

    Subtil béton n'est pas l'histoire de cette insurrection, mais de ce qui reste après la défaite. Colères et tendresses se mêlent en de multiples tentatives pour reconstruire espoirs et solidarités.
    Cette anticipation parcourt les questionnements politiques contemporains : de la précarité au patriarcat, de la surveillance de masse au mal-logement, du racisme aux violences policières.

    Subtil béton est une oeuvre collective, unique, féministe, engagée.

  • Métro Paris 2033 t.2 ; rive droite

    Pierre Bordage

    • L'atalante
    • 25 Mars 2021

    En 2033, les humains ont été chassés de la surface, désormais inhabitable.

    À Paris, les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain. Des communautés sont installées au niveau de certaines stations de Rive Gauche, plus ou moins en contact, souvent en conflit ; la surface est crainte parce qu'irradiée ; Rive Droite est un lieu maudit, laissé à la merci d'une faune sauvage monstrueuse.
    Dans les méandres des boyaux de Paris, à défaut de lumière, les émotions sont plus vives, les rancoeurs plus tenaces, les haines plus exacerbées. Une oeuvre sombre et baroque, en trois volumes : Rive Gauche, Rive Droite, Cité.
    « Une épopée tourbillonnante. » Télérama

  • Les enfants de la terreur : rempart

    Johan Heliot

    • L'atalante
    • 10 Mars 2022

    « Il amena peu à peu son idée des portraits d'enfants de la Révolution, première génération d'une race qui ferait la fierté de la nation mais dont beaucoup vivaient dans l'abandon, réduits aux pires extrémités, ici même, à Paris, certainement des milliers d'une invisible armée, qu'on craignait parce qu'on ignorait tout ou presque de son mode de subsistance ; mais lui, Sade, se faisait fort de détecter ses us et coutumes pour le compte des lecteurs que cela passionnerait, car qui ne rêvait pas de s'immiscer dans les arcanes d'une telle société secrète sans rien risquer et pour le prix modique d'une gazette ? »


    Dans cette fine uchronie, Sade forme avec le chevalier d'Éon un duo marginal qui dialogue avec érudition et joie de vivre, tout en enquêtant sur les horreurs de leur temps.

  • Rempart t.2 ; les épreuves de Koli

    M.R. Carey

    • L'atalante
    • 3 Mars 2022

    Ils étaient trois ou quatre, ça dépend comment on veut compter : il y avait Koli, chassé de son village, et c'est lui qui raconte l'histoire ; Ursala, une guérisseuse itinérante ; Tasse, une fille rescapée d'une secte d'illuminés ; et, quatre ou pas, Monono, un tech mais aussi une fille dans un boîtier. Et ils étaient en route vers Londres à travers une végétation hostile, guettés par des bêtes vicieuses et parfois des ennemis humains plus redoutables encore.

    Le voyage serait long, les épreuves ardues, et Londres existerait-elle encore ?

    Elle était seule face à tout un village, et c'est elle aussi qui raconte l'histoire. Enfin celle qui se passe à Mythen-Croyd, où la maladie avait frappé et que Toupie avait éradiquée en se servant d'un tech qui n'était pas le sien...


    Faisant suite au Livre de Koli, voici le deuxième roman de la trilogie « Rempart ».

  • Rêves de gloire

    Roland C. Wagner

    • L'atalante
    • 12 Novembre 2012

    Le 17 octobre 1960 à 11 h 45 du matin, la DS présidentielle fut prise sous le feu d'une mitrail­leuse lourde dissimulée dans un camion à la Croix de Berny. Le Général décéda quelques instants plus tard sur ces dernières paroles : «On aurait dû passer par le Petit-Clamart. Quelle chienlit...» De Gaulle mort, pas de putsch des généraux, pas d'OAS, pas d'accords d'Évian, pas de réfé­rendum, et Alger reste française. De nos jours, à Alger, l'obsession d'un collec­tionneur de disques pour une pièce rare des années soixante le conduit à soulever un coin du voile qui occulte les mystères de cette guerre et de ses prolongements...

    Un roman polyphonique et jubilatoire sur lequel souffle le vent de l'histoire.

  • Rempart t.1 ; le livre de Koli

    M.R. Carey

    • L'atalante
    • 23 Septembre 2021

    Je m'appelle Koli et j'ai une histoire à vous raconter.

    La vie est rude à Mythen-Croyd, deux centaines d'âmes, au nord d'un pays qui s'appelle l'Engleterre. Et au-delà des murs du village règne une nature sauvage, ce qui n'est pas une façon de parler : tout ce qui vit est dangereux ; ce qu'on veut manger se défend et ce qui veut vous manger est innombrable.
    Pour Koli, quinze ans, l'avenir est tracé à la scierie familiale, sauf à devenir un Rempart, un des privilégiés du village, ceux qu'ont reconnus et choisis les « techs » anciens qui permettent d'assurer la protection de la communauté. Pas facile de réussir l'épreuve : une seule famille accapare les techs et les garde jalousement.
    Mais Koli ne renonce pas. Il se fera Rempart à Mythen-Croyd.
    Il a tout faux.
    « Rien ici ne paraît forcé ni amateur ; c'est plutôt l'oeuvre d'un conteur au sommet de son art. La facilité et la douleur avec lesquelles se déroule le récit de Koli m'ont époustouflée. C'est une histoire authentique, une histoire profondément humaine. » - Katharine Coldiron, Locusmag

    Prix spécial du jury au Philip K. Dick Award 2021

  • Nouvelles de la mère patrie

    Dmitry Glukhovsky

    • L'atalante
    • 12 Mai 2021

    Nouvelles de la mère patrie est un recueil de textes écrits à l'origine pour la presse russe, car, avant même d'être romancier, Dmitry Glukhovsky est journaliste.

    Et rien ni personne n'échappe à sa plume acerbe, à commencer, bien sûr, par le numéro 1 (qui échange parfois sa place avec le numéro 2) - le Leader de la Nation -, suivi de près par les strates corrompues de l'administration, les mafieux reconvertis en hommes d'affaires, les nouveaux riches, les gens modestes, les travailleurs immigrés, les flics intègres, les journalistes, la télévision, l'alcoolisme omniprésent, les extraterrestres, le diable et ses hordes de démons, et les habitants oubliés des steppes sibériennes. Chacun reçoit son dû, qui pour ses vices, qui pour sa complaisance, qui pour sa naïveté et son incapacité à ouvrir les yeux sur le monde qui l'entoure. L'absurde et le fantastique, qui jalonnent le quotidien russe, ne sont jamais loin, et l'on se surprend même parfois à ressentir de la tendresse pour certains protagonistes.
    Pour un lecteur occidental, la fenêtre que Dmitry Glukhovsky ouvre sur le quotidien des gens du peuple comme sur celui des affidés du pouvoir peut sembler un miroir déformant, tant on a l'impression que l'auteur prend le pas sur le journaliste pour forcer le trait sur la naïveté des uns et les compromissions des autres. Malheureusement, la fiction n'est pas très loin de la réalité.
    C'est la génération la plus intéressante. Ses représentants ne sont ni soviétiques, ni antisovié¬tiques, ni postmodernes, mais écrivains tout court. Dmitry Glukhovsky, écrivain polyglotte de 38 ans, fait partie de cette génération décomplexée. L'Express, Marianne Payot

  • Mon nom est Temple Sacré de l'Aube Radieuse, mais vous pouvez m'appeler Tem. Pour cent euros par jour plus les frais, vous pouvez aussi louer mes services. Je suis détective privé. Mon atout majeur ? Le Talent de transparence qui me permet de passer inaperçu. Mais qui m'oblige aussi à des efforts vestimentaires pour ne pas passer inaperçu.
    Paris, 2063. Un demi-siècle après la « Grande Terreur primitive » qui a bouleversé les fondements de la société (pour le meilleur plutôt que le pire), voici le premier des Futurs Mystères De Paris. Où l'on enquête sur le meurtre en chambre close d'un physicien.
    « La créativité et le talent délirant de l'auteur, comme son habilité à se sortir d'intrigues compliquées, font de Roland C. Wagner l'égal de ses maîtres en "mystères" : un de nos grands auteurs de littérature populaire. » - Francis Mizio

  • Dix légendes des âges sombres

    Jean-Marc Ligny

    • L'atalante
    • 24 Février 2022

    "S'il n'est qu'une péripétie dans la longue vie tumultueuse de la Terre, le changement climatique est un événement catastrophique non seulement pour nous qui l'avons déclenché, mais pour toute la faune et la flore qui, entre autres, nous permettent de vivre - et vivraient bien mieux sans nous.
    Notre civilisation est en péril, voire notre existence même, en tant qu'espèce dominante en tout cas.
    S'il n'y a certes pas lieu de s'en réjouir (quoique...), il n'y a pas non plus à désespérer : dans ces histoires, les personnages - héros du quotidien - parviennent parfois à s'en sortir, ou à s'adapter. La vie continuera, mais plus comme avant, c'est certain. Et c'est tant mieux, en un sens.

    Ces personnages pourraient être vos enfants, voire vous-même si vous êtes assez jeune. Alors je vous en prie, faites tout votre possible pour qu'ils survivent."


    -
    Jean-Marc Ligny

  • Mon nom est Temple Sacré de l'Aube Radieuse, mais vous pouvez m'appeler Tem. Pour cent euros par jour plus les frais, vous pouvez aussi louer mes services. Je suis détective privé. Mon atout majeur ? Le Talent de transparence qui me permet de passer inaperçu. Mais qui m'oblige aussi à des efforts vestimentaires pour ne pas passer inaperçu.
    Paris, 2063. L'homme au chapeau vert fluo enquête sur la disparition d'une jeune fille enrôlée dans la secte des « copistes ». Avec l'aide inestimable de Gloria, l'intelligence artificielle anarchiste, fondatrice du Collectif Louise Michel pour la libération des citoyens virtuels.
    « Ses romans sont pleins de psychotropes, d'univers parallèles, d'humour et de rock'n'roll, avis aux amateurs. » - Ma pile à lire

  • Ring shout : cantique rituel

    Phenders Djélì Clark

    • L'atalante
    • 21 Octobre 2021

    Macon, 1922.

    En 1915, le film Naissance d'une nation a ensorcelé l'Amérique et gonflé les rangs du Ku Klux Klan, qui depuis s'abreuve aux pensées les plus sombres des Blancs. À travers le pays, le Klan sème la terreur et se déchaîne sur les anciens esclaves, déterminé à faire régner l'enfer sur Terre.
    Mais les Ku Kluxes ne sont pas immortels. Sur leur chemin se dressent Maryse Boudreaux et ses compagnes de résistance : une tireuse d'élite à la langue bien pendue et une Harlem Hellfighter. Armées de fusils, de bombes et d'une épée imprégnée de magie ancestrale, elles chassent ceux qui les traquent et renvoient les démons du Klan tout droit en enfer ; alors qu'un complot effroyable se trame à Macon et que la guerre contre le mal est sur le point de s'embraser.

    Phenderson Djèlí Clark nous offre un récit où il mêle habilement histoire, magie et horreur lovecraftienne.


    Ring Shout a reçu les prix Locus 2021, Nebula 2020 et est finaliste du prix Hugo 2021.

  • « Vous auriez de très jolis pieds si vous en preniez soin, dit la vierge Bethan. - Ch'est bien aimable à toi, répondit Cohen le Barbare. Mais des pédicures j'en rencontre pas chouvent dans ma profechion. » Octogénaire, borgne, chauve, édenté, Cohen, le plus grand héros de tous les temps réussira-t-il à tirer Deuxfleurs et Rincevent des griffes de leurs poursuivants ? Car une étoile rouge menace de percuter le Disque-monde, dont la survie repose sur le sorcier calamiteux : dans son esprit brumeux se tapit le Huitième Sortilège... Avec une distribution prestigieuse dans les seconds rôles : le Bagage, l'In-Octavo, Herrena la Harpie, Kwartz le troll, Trymon l'enchanteur maléfique et, naturellement LA Mort. Une aventure fantastique sans précédent. Ou peut-être une gigantesque fumisterie, plus encore que La Huitième Couleur.

  • Maître des djinns

    Phenders Djélì Clark

    • L'atalante
    • 17 Février 2022

    Le Caire, 1912.
    Vêtue d'un complet trois pièces - un ensemble blanc du plus bel effet sur sa peau cuivrée -, Fatma lisse sa cravate couleur d'or en veillant à exhiber les boutons de manchette scintillant aux poignets de sa chemise bleu nuit. Puis elle pose son chapeau melon sur sa courte crinière bouclée.
    Oui, Fatma el-Sha'arawi est une redoutable sapeuse. C'est aussi une énergique et compétente enquêtrice du ministère de l'Alchimie, des Enchantements et des Entités surnaturelles. Et la voici en charge de l'assassinat collectif de la Fraternité d'al-Jahiz par un inconnu qui se prétend... al-Jahiz lui-même, le puissant mystique qui a ouvert la porte de l'Égypte à la magie et aux djinns cinquante ans plus tôt.

    Imposture ? Ça ne fait aucun doute pour Fatma. Mais encore faut-il identifier et traquer ce mystérieux terroriste que des pouvoirs inouïs rendent, semble-t-il, invulnérable.


    Une enquête à tiroirs à l'issue de quoi on dirait bien que notre héroïne devra encore sauver le monde.


    Avec Maître des djinns, Phenderson Djèlí Clark signe son premier roman et nous entraîne au coeur d'une Égypte uchronique flamboyante.

  • Aqua tm

    Jean-Marc Ligny

    • L'atalante
    • 12 Novembre 2012

    En 2030, l'enjeu vital autour duquel se battent les peuples et les nations n'est plus le pétrole mais l'eau potable. Sécheresse et réchauffement climatique obligent. Aussi, quand un petit pays d'Afrique assoiffé découvre, grâce à une image satellite piratée, une nappe phréatique dans son sous-sol, c'est la survie assurée ! Assurée ? Pas évident : un grand consortium américain, à qui appartient le satellite, revendique la possession de cette nappe et ne recule devant rien pour l'obtenir. Chargés de convoyer du matériel de forage, Laurie et Rudy s'engagent dans une aventure dont ils sont loin de mesurer les conséquences. Dans cette lutte acharnée, sur fond d'harmattan et de tornades, tous les moyens sont bons, politiques et militaires, mais aussi la sorcellerie... surtout quand vient s'en mêler la Divine Légion, une secte apocalyptique qui voit dans le fils cloné du P.-D.G américain l'incarnation d'un nouveau Messie... ou bien de l'Antéchrist ? Un thriller fantastique, aux enjeux économiques et humains saisissants, où Jean-Marc Ligny stigmatise la folie destructrice de notre monde « libéral ».

  • Sentant venir sa mort prochaine, le mage Tambour Billette organise le legs de ses pouvoirs, de son bourdon, de son fonds de commerce. Nous sommes sur le Disque-monde (Vous y êtes ? Nous y sommes.) La succession s'y opère de huitième fils en huitième fils. Logique. Ainsi procède le mage. Puis il meurt. Or il apparaît que le huitième fils en cause est... une fille. Stupeur, désarroi, confusion : jamais on n'a vu pareille incongruité. Trop tard ; la transmission s'est accomplie au profit de la petite Eskarina. Elle entame son apprentissage sous la houlette rétive de la sorcière Mémé Ciredutemps... Après La Huitième Couleur et Le Huitième Sortilège... Vous en redemanderez.

  • Les annales du Disque-monde t.41 ; la couronne du berger

    Terry Pratchett

    • L'atalante
    • 20 Mai 2016

    Un trouble malaise s'est emparé du Causse. Les chouettes et les renards le perçoivent, et Tiphaine Patraque aussi à travers ses chaussures. Un vieil ennemi rassemble ses forces. Or, comme le dit la kelda des Nac mac Feegle, « le vwale est fragile entre les mondes et se daekire facilmaet. »
    C'est un temps de déclins et de recommencements, d'anciens et de nouveaux amis, et de frontières incertaines. Un temps où le fardeau de la succession s'abat sur une jeune sorcière désormais appelée à se tenir entre la lumière et les ténèbres.
    La horde des fées prépare son invasion, et Tiphaine devra battre le rappel de toutes les sorcières pour protéger le pays.
    Son pays.
    Ça sent le règlement de comptes...
    Le dernier roman du Disque-monde.

  • - 57%

    L'espace d'un an

    Becky Chambers

    • L'atalante
    • 26 Novembre 2020

    Rosemary, jeune humaine inexpérimentée, fuit sa famille de richissimes escrocs. Elle est engagée comme greffière à bord du Voyageur, un vaisseau qui creuse des tunnels dans l'espace, où elle apprend à vivre et à travailler avec des représentants de différentes espèces de la galaxie : des reptiles, des amphibiens et, plus étranges encore, d'autres humains. La pilote, couverte d'écailles et de plumes multicolores, a choisi de se couper de ses semblables ; le médecin et cuistot occupe ses six mains à réconforter les gens pour oublier la tragédie qui a condamné son espèce à mort ; le capitaine humain, pacifiste, aime une alien dont le vaisseau approvisionne les militaires en zone de combat ; l'IA du bord hésite à se transférer dans un corps de chair et de sang...
    Les tribulations du Voyageur, parti pour un trajet d'un an jusqu'à une planète lointaine, composent la tapisserie chaleureuse d'une famille unie par des liens plus fondamentaux que le sang ou les lois : l'amour sous toutes ses formes.
    Loin de nous offrir un space opera d'action et de batailles rangées, Becky Chambers signe un texte tout en humour et en tendresse subtile. Elle réussit le prodige de nous faire passer en permanence de l'exotisme à la sensation d'une familiarité saisissante.

  • Exodes

    Jean-Marc Ligny

    • L'atalante
    • 10 Décembre 2012

    Le réchauffement climatique s'est emballé au point que la Terre devient une planète hostile à la vie. Partout la civilisation s'effondre, les hommes n'en ont plus pour longtemps, et ils le savent. Va-t-on, comme Pradeesh Gorayan et sa famille, dans l'enclave sous dôme de Davos, poursuivre notre train-train comme si de rien n'était ? Va-t-on, comme Mercedes Sanchez, en Espagne, se réfugier dans la religion et attendre des Anges venus du ciel qu'ils nous emportent au jardin d'Éden ? Va-t-on, comme Fernando, le fils de Mercedes, rejoindre les Boutefeux et précipiter notre destruction dans une orgie de feu et de violence ? Va-t-on, comme l'Italienne Paula Rossi, vendre corps et âme pour quelques médicaments ? Va-t-on, comme Mélanie Lemoine, consacrer nos ultimes forces à sauver les derniers animaux ? Va-t-on, comme le marin Olaf Eriksson et sa femme, fuir les îles Lofoten et chercher une terre un peu plus hospitalière, vierge de toute présence humaine ? C'est le temps des exodes, et, tels des termites sur une bûche enflammée, les derniers hommes courent en tous sens pour échapper à l'enfer...

  • À La Nouvelle-Orléans, devenue un territoire neutre cerné par une guerre de Sécession interminable, Jacqueline ne rêve que d'une chose : laisser derrière elle sa vie de pickpocket afin d'explorer le monde à bord d'un dirigeable.
    Une fresque multilingue puissante et colorée, aux parfums d'épices créoles, mêlés de magie vaudoue et de mythologie africaine.
    La novella Les Tambours du dieu noir est suivie de la nouvelle L'Étrange Affaire du djinn du Caire.

empty