J'ai lu (réédition numérique FeniXX)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Avec Le Rêve des forêts et Les Voiliers du soleil, ce volume constitue La Saga d'Argyre.

  • En 1943, l'Allemagne hitlérienne achevait la mise au point de ses armes secrètes. Les Alliés n'avaient rien à leur opposer. Il s'en fallut de peu que le débarquement de Normandie ne finisse sous une formidable avalanche de fusées et que les V3 ne s'abattent sur New York. La catastrophe fut évitée grâce à une poignée de résistants français dont l'héroïsme se doublait d'une incomparable compétence technologique. En effet, les agents secrets dont il est question dans cet ouvrage étaient aussi des savants. Chez eux, la recherche du renseignement et son exploitation étaient guidées par la déduction scientifique. Les informations qu'ils communiquèrent à la Royal Air Force lui permirent de retarder l'offensive des V1 et des V2 grâce au bombardement des laboratoires de Peenemünde et des rampes de lancement. On perçoit sans peine l'intérêt exceptionnel du récit de Jacques Bergier. Physicien de grande valeur, il révèle ici l'histoire d'une organisation de la Résistance, à laquelle il appartint, et qui fut le premier réseau d'espionnage scientifique du monde.

  • En pleine nuit, le 27 novembre 1942, les blindés allemands font irruption sur le port de Toulon. Cette opération a été minutieusement organisée par Hitler qui, depuis longtemps, convoite la flotte française de Méditerranée. La réussite de son plan diabolique ferait peser une menace mortelle sur les opérations alliées en Afrique du Nord qui viennent de commencer. En secret, les divisions allemandes font mouvement vers Toulon et, forçant les faibles défenses de la place, se ruent vers la rade. Trop tard ! Le sabotage le plus spectaculaire de l'histoire a commencé et se poursuit systématiquement sous l'oeil consterné des envahisseurs. Et déjà les sous-marins Casabianca et Marsouin, forçant tous les barrages, s'élancent vers Alger et la liberté.

  • Il n'est pas de vie réussie sans épanouissement sexuel. Et pourtant, trop souvent, nous n'osons pas aller jusqu'au bout de nos désirs, de nos rêves, de nous-même. Des fâcheuses expériences de l'âge tendre, des déceptions adultes aux frayeurs du désir qui s'en va, que de frustrations secrètes... Pourquoi avons-nous peur de nos fantasmes ? Comment réconcilier plaisir et vie quotidienne ? Comment satisfaire l'autre tout en restant soi-même ? Autant de questions auxquelles répond Brigitte Lahaie. Avec sincérité et sans fausse pudeur, elle nous aide à surmonter nos blocages pour mieux exalter les ressources naturelles des corps et des coeurs. Défense et illustration d'une sensualité heureuse qui n'exclut pas la spiritualité inhérente à l'amour, ce livre nous offre les moyens de cultiver avec bonheur notre propre jardin d'Éden.

  • Il n'est pas de vie réussie sans épanouissement sexuel. Et pourtant, trop souvent, nous n'osons pas aller jusqu'au bout de nos désirs, de nos rêves, de nous-même. Des fâcheuses expériences de l'âge tendre, des déceptions adultes aux frayeurs du désir qui s'en va, que de frustrations secrètes... Pourquoi avons-nous peur de nos fantasmes ? Comment réconcilier plaisir et vie quotidienne ? Comment satisfaire l'autre tout en restant soi-même ? Autant de questions auxquelles répond Brigitte Lahaie. Avec sincérité et sans fausse pudeur, elle nous aide à surmonter nos blocages pour mieux exalter les ressources naturelles des corps et des coeurs. Défense et illustration d'une sensualité heureuse qui n'exclut pas la spiritualité inhérente à l'amour, ce livre nous offre les moyens de cultiver avec bonheur notre propre jardin d'Éden.

  • Dans la grande épopée de la ruée vers l'or et les nouveaux territoires de l'Ouest, Calamity Jane est une figure exemplaire, rude à l'instar des cow-boys les plus endurcis, tendre aussi à ses moments. Calamity hait l'hypocrisie et le mensonge autant que l'injustice et la cruauté. Faut-il être violent ? Elle le sera. Faut-il se battre ? Elle se battra. Faut-il enfin se taire, se cacher comme les Indiens ? Elle le fera également. Mais sa seule, sa vraie cause, c'est ce lien qui l'unit pour toujours et au-delà de la mort, jusque sous les ombrages du cimetière du mont Moriah, à Wild Bill, le beau, le sauvage, le tueur un jour à son tour abattu, l'homme en qui elle n'a jamais cessé de croire. Telle est l'histoire de celle que les Indiens surnommaient le Diable blanc, créature de l'enfer et du paradis, ange et démon, incarnation de l'Amour.

  • Joy a séduit Marc, l'homme de toutes les exigences amoureuses, puis est venue Joan la tendre femme-enfant... Et après bien des orages et des ruptures, ils se sont enfin retrouvés dans le secret d'une vieille demeure provinciale. Cette vie à trois - ballet érotique aux multiples figures -, c'est pour eux le bonheur. Un bonheur d'une volupté si intense que Joy préfère partir avant d'en devenir prisonnière. Plus que tout lui importe sa liberté. A Paris, de liaisons futiles en jeux pervers, Joy tentera d'oublier les souvenirs brûlants qui l'obsèdent. Elle les fuira jusqu'en Californie, à la recherche d'autres images, d'autres corps.. C'est là qu'un jour, de Paris, Marc l'appelle. La rappelle auprès de lui...

  • Clarisse Jeumont ne vit que pour ce Théâtre de l'Impromptu qu'elle dirige et, demain, il ne sera plus. Vendu, démoli. Pour cause de faillite. C'est compter sans la passion de Clarisse. En peu de jours, elle arrache à un grand auteur sa dernière pièce, trouve de l'argent, réunit des acteurs de renom. Mais rien n'est encore gagné et le temps presse. Or la pièce se révèle d'une beauté difficile, dangereuse et, dès le premier jour, sur le plateau, la tension règne. Durant un mois, dans ce monde d'écorchés vifs que sont les grands comédiens, rivalités, haines et passions iront croissant, se déchaînant jusqu'à tous les paroxysmes... Clarisse va-t-elle vers un échec, mortel pour elle, ou vers un triomphe auquel, déjà, elle a dû sacrifier l'amour d'un homme ?

  • Au fur et à mesure qu'il avançait dans la lecture de ce roman découvert par hasard, Vincent éprouvait l'étrange sensation d'en connaître déjà les héros et l'intrigue. Un couple paisible de banlieusards. Lui écrit pour se distraire et, pour arrondir les fins de mois, il installe à l'étage un écrivain célèbre et sa superbe épouse. Et c'est la collaboration littéraire du débutant avec l'auteur confirmé, que vient compliquer une liaison amoureuse à peine cachée... Tout cela ne pouvait se terminer que par un drame. Mais pourquoi ce drame semblait-il tellement réel ? N'était-il pas pure fiction ? Pas vraiment, car soudain, Vincent se souvient ! "L'affaire Deruc", qui était le sujet du livre, avait bel et bien existé. Tout s'éclairait maintenant.

  • Le mardi, le mage délaisse sa boule de cristal : c'est le jour du pendule. Entre ses doigts subtils, le petit disque frémit, tremble au-dessus de l'objet confié par le visiteur. Et dans ses oscillations, M. Arnold "voit" le passé, le présent, l'avenir... de ces femmes et de ces hommes qui pénètrent dans son cabinet, anxieux et cependant confiants. Ainsi cet ecclésiastique qui des plis de sa soutane sort un disque : Rêve de valse. Le pendule révèle la naissance du drame, puis le prêtre parle, se délivre, s'apaise... Ainsi cette blonde épanouie, au roucoulant accent slave. De son cou elle détache une croix d'or. Le pendule conseillera à la fantasque Marina d'être toujours plus fantasque ! La journée du "magicien du coeur" commence à peine. Dix visiteurs encore espèrent en lui...

  • Amateurs d'érotisme subtil et délicat, ne craignez rien ! Il n'est question ici ni des aventures de quelque Dagobert ni de ces falzars ou grimpants cités par le dictionnaire. Il s'agit d'une petite culotte de satin bleu, orné de dentelle noire, acquise un matin d'avril, par la coquette Gisèle. Non point pour plaire à son maussade et vieux mari mais à ses amants, fort nombreux. Quand vous saurez aussi que cette douce lingerie a un charme si coquin qu'elle est subtilisée tantôt par Corinne, fille de Gisèle et jeune vierge fort fâchée de l'être encore, tantôt par Rose, la bonne de la maison, en quête d'un mari... vous comprendrez que ladite culotte a mille choses à raconter. Et elle le fait sur un ton spirituel, savoureux, impertinent et des plus libres...

  • "Des éclairs de joie me traversaient, mais j'étais si jeune que je ne savais pas encore que c'était le bonheur." Frédérique Hébrard et Louis Velle : deux sourires célèbres, deux noms indissociables, le couple idéal. En fait, tout commença par une gifle magistrale. Et ce fut elle, la petite fille modèle, qui la donna. Lui, bon prince, promit de la lui rendre un jour... C'était au Conservatoire, où tous deux apprenaient leur métier. Elle jouait les ingénues, lui les séducteurs. Depuis, les temps ont changé : les petites filles sages se font rares et le bonheur est passé de mode. Pourtant, ces deux-là sont toujours ensemble, et heureux. Leur secret ? Un grand amour... et une bonne dose d'humour

  • Après Emmanuelle, voici Laure, la nouvelle héroïne d'Emmanuelle Arsan. Laure, accompagnée de quelques amis ethnologues, va vivre, au milieu des Mara - une peuplade des îles de la mer des Célèbes que la civilisation n'a pas encore asservie -, la folle nuit du solstice d'été. Et, pour les Mara, fête du corps et délire des sens sont synonymes d'amour et de bonheur. Laure ? Le paradis terrestre retrouvé. Le temps d'un livre.

  • S'il est une histoire d'amour, c'est entre Guy-Noël et sa grand-mère. L'esprit moqueur, elle affuble tout un chacun de sobriquets, la moindre de ses fréquentations étant "Jupiter", le Diable et ses suppôts, aussi couettus et cornus que les loups-garous qui hantent ses nuits d'insomnie. Au sein de toute cette faune, sans compter les oies au pitoyable destin, l'enfant orphelin s'épanouit comme la folle avoine en pays sarladais... Merveilleux Périgord, riche en dictons, récits et lieux magiques. La forêt y est une cathédrale mystérieuse, prêtres et sorciers participent aux mêmes cultes ; l'école est une fête et la vie un bouillonnement continu... Dans ce kaléidoscope, l'univers se déploie sous les yeux éperdus de Guy, lui donnant à tout jamais le goût de l'exotisme qui le conduira vers l'Afrique...

  • Cette nouvelle "histoire morale destinée à l'éducation des jeunes filles" est certes très instructive, mais n'a pas sa place dans la bibliothèque rose. Si l'héroïne s'appelle toujours Sophie, les temps ont changé depuis la comtesse de Ségur. La petite fille modèle a grandi, elle a quinze ans et a troqué ses dessous en broderie anglaise contre une mini-jupe. Oui, les temps ont changé, mais pas les sept péchés capitaux, et les jeunes filles d'aujourd'hui y succombent comme les petites filles d'autrefois. Par contre, la punition n'est plus la même, et Sophie découvrira bientôt qu'on peut y prendre goût, surtout quand ceux qui l'administrent s'appellent Roland, Paul, Jacques et les autres...

  • Rude réveil pour Georges Campo ! Victime d'un accident, il vient à peine d'échapper à la mort que, déjà, on le plonge dans le plus noir des cauchemars. On, c'est la ravissante rousse qui veille à ses côtés et prétend être sa femme. On, c'est le domestique indochinois qui affirme être à son service depuis huit ans... Or, lui, Georges, ne se souvient de rien. Et surtout pas de l'Indochine, à peine du Brésil, jamais d'une épouse ! Alors, qui croire ? Sa mémoire vacillante ou son entourage ? Veut-on lui faire endosser la personnalité d'un autre ou est-il tout simplement en train de devenir fou ? Affaibli, emprisonné, le jeune homme lutte de toutes ses forces contre la folie... et la mort.

  • En ce XIIe siècle où l'espérance de vie est brève, où les femmes meurent en couches et sont vieilles à trente ans, Aliénor d'Aquitaine part en croisade et en revient, met au monde dix enfants, est encore belle à soixante ans et meurt à quatre-vingt-deux ans. Aliénor, fille de Guillaume X d'Aquitaine, tour à tour reine de France et d'Angleterre, épouse de Louis VII le Capétien qu'elle quitte pour Henri II le Plantagenêt, est l'un de ces êtres d'exception qui marquent leur époque et infléchissent le cours de l'histoire. Intelligente, cultivée, ambitieuse et courageuse, chevauchant des brumes d'Angleterre au soleil de Castille, elle rêve de bâtir un empire pour son fils préféré, Richard Coeur de Lion. Un rêve qui des siècles plus tard se réalisera et s'appellera l'Europe...

  • L'une des vedettes les plus populaires du cinéma français, Annie Girardot a tourné avec les plus grands metteurs en scène : Visconti, Carné, Lelouch... Paroles de femmes est son premier livre. Il y a Charlotte qui, à soixante-quinze ans, prend ses premières vacances. Une merveilleuse et tout à fait illégale folie ! Il y a Juliette qui s'est jetée dans la rivière, histoire d'en finir, et c'est un vieux clochard qui la sauve et lui redonne le goût de la vie... Il y a Peggy, Gerda, bien d'autres. Qu'elles soient épouses ou célibataires, jeunes ou vieilles, nous les connaissons toutes et elles nous ressemblent. Elles ont vécu ces aventures exceptionnelles et quotidiennes que chaque matin, sur Europe 1, Annie Girardot a racontées dans Paroles de femmes avec des mots simples, drôles, terribles, vrais. Et qui sont réunies dans ce livre - pour être de nouveau ressenties et partagées.

  • Alex arrive chez lui, et c'est aussi vide que chez Chloé, maintenant tout ressemble au néant, un bout de sa vie est resté accroché quelque part. Il essaie de le récupérer, tire dessus, n'y arrive pas, recommence, échoue encore, s'en va en vacances pour tenter d'oublier, d'oublier quoi, ou qui ? Un morceau de bonheur sur lequel il s'était posé et qui lui fait peur ? Une fille trop belle, trop vivante, trop idéale pour être réelle ? L'amour, c'est fragile, fugace, insaisissable. Miraculeux. Alex l'avait trouvé... Il l'a perdu. Bêtement. Lâchement. Péché d'orgueil et de jeunesse : il ne voulait pas s'attacher, il avait peur d'être heureux. Comme dit Gainsbourg : Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve... Son histoire, Alex la raconte à Marion, cinq ans plus tard. Marion, gamine fragile, fugace, insaisissable...

  • "APPRENEZ LE PIANO EN 24 HEURES... L'enseigne clignotait comme chaque soir à la devanture du numéro 3 de la rue, jetant des ombres sur le trottoir. Dans leur taxi, les chauffeurs allumèrent la radio pour le flash d'informations..." Eux, au volant. Olivier file sa mère, Robert cherche son fils, Monge râle. Elles, au standard. Marie rencontre Serge, Agnès s'endort sur sa console, Rosemonde court après l'amour. Et Vladivostok, le vieux Russe figé, les guette du haut de son quatrième étage. Paris 24 heures sur 24 : le temps pour Serge de courir l'Atlas en 4 × 4, pour Sébastien d'appeler au secours. La nuit, tous les chats sont gris !

  • - Et tu vas faire quoi, à Castres ? - Branleuse de boucs. Eh oui, ça existe ! C'est le métier qu'exerce Aude dans une station de fertilité caprine. En clair : un centre d'insémination artificielle pour chèvres. Le bouc ! Sulfureuse créature, faune, satyre... Aude ne connaissait la bête qu'à travers la peinture et la littérature. Mais là, il ne s'agit plus de mythes. Pan, Minus, Nemo... ils sont bien réels, avec leur odeur sauvage, leurs pupilles carrées, leurs cornes brillantes. Et elle, Aude, vingt ans, est à genoux et recueille la précieuse semence. Elle finira par les comprendre et les aimer, ses boucs. Eux aussi la connaissent. Elle ne sait pas encore qu'ils vont bouleverser sa vie... Puissant, drôle, sensible et sensuel : ce premier roman est un coup de maître !

empty