Policier & Thriller

  • Clark

    Anouk Langaney

    • Fusion
    • 20 Mai 2021

    « ... et hop ! coincée. Pas mal, non ? Avoue que tu ne t'y attendais pas, à celle-là ! Tu coupes les ponts, tu pars au bout du monde, tu restes dix ans sans donner la moindre nouvelle ; quand je tente de reprendre contact, paf ! tu me flanques hors de ta maison et de ta vie, sans l'ombre d'une hésitation... et te voilà malgré tout obligée de me lire. On sous-estime toujours sa vieille mère. »
    Le livre est construit sous la forme de lettres d'une mère à sa fille. C'est la confession dramatique et drôle d'une femme indépendante. Elle raconte sa vie, l'arrivée de ses trois enfants, et l'incroyable projet qu'elle imagine pour sauver le monde ; à moins que ce soit pour se sauver, elle.
    Clark est le prénom de son fils, qu'elle tente de transformer en super-héros. L'ambition tourne à la fabrique d'un monstre. Mais qui est le véritable monstre de ce drame ?

    L'écriture d'Anouk Langaney, humoristique et ironique, emporte le lecteur dans une folle aventure, qui est à la fois une histoire d'amour et celle de ce monde meilleur que tant appellent de leurs voeux.

    Anouk Langaney vit et enseigne à Ajaccio. On lui doit Même pas morte, Cannibal Tour et le roman jeunesse Le Temps des hordes (2020).

  • Appartement 816 Nouv.

    Appartement 816

    Olivier Bordacarré

    • Fusion
    • 21 Octobre 2021

    « J'ai fait l'expérience que je voulais faire depuis toujours : me raser la tête. Je suis un autre maintenant. Comme quoi on peut devenir un autre assez facilement. Cela veut bien dire quelque chose. »

    Le monde traverse une période peu ordinaire. Depuis trois ans, la France a assigné ses citoyens à résidence. Chacun reçoit ses courses par drone. Interdiction d'ouvrir sa fenêtre en dehors des heures programmées. Didier Martin, comptable, vit avec sa femme, son fils et son chien dans un immeuble d'une ville moyenne. Il raconte son histoire à la première personne. Sur les murs, sur les meubles, sur les objets : partout autour de lui, il écrit. Petit à petit, le lecteur se retrouve happé par le mystère de sa situation. Le monde extérieur est devenu infréquentable, mais Didier Martin semble s'en satisfaire. Il aime l'ordre, le respect et préfère la compagnie de ses poissons exotiques à celle des humains.

    Dans le huis clos de cet appartement, un suspense psychologique se noue.

    Les héros de polar ne sont pas toujours sympathiques. Un tueur sur la route (James Ellroy), Dirty week-end (Helen Zahavi) ou encore Londres Express (Peter Loughran) ont marqué le genre pour cette raison et ont parfois fait scandale. L'homme qui habite l'appartement 816 est leur héritier.

empty