Romans & Nouvelles

  • Au cimetière du Père Lachaise, des racines ont engorgé les canalisations. Alors qu'il assiste aux travaux, Florent s'égare dans les allées silencieuses et découvre la tombe de Guillaume Apollinaire. En guise de souvenir, le jeune homme rapporte chez lui un mystérieux morceau de bois. Naît alors dans son coeur une passion dévorante pour le poète de la modernité. Entre rêveries, égarements et hallucinations vont défiler les muses du poète et les souvenirs d'une divinité oubliée : Florent doit-il accepter sa folie, ou croire en l'inconcevable ?
    Dans cet hommage à la poésie et à la nature, Alexandra Koszelyk nous entraîne dans une fable écologique, un conte gothique, une histoire d'amours. Et nous pose cette question : que reste-il de magique dans notre monde ?
    Alexandra Koszelyk est née en 1976. Elle enseigne, en collège, le français, le latin et le grec ancien.

  • Louise et Karim sont deux jeunes gens de notre temps, que bien des choses opposent et qui, malgré leurs différences, se rencontrent, s'aiment, et se mettent en couple. Mais peu à peu, une troisième voix entre avec eux dans leur nouveau foyer : la société. La société qui a des idées bien arrêtées sur ce que devrait être une femme, ce que devrait faire un homme, sur ce que l'on doit manger, porter, acheter, accepter, refuser, encourager, détester, aimer. Est-ce une si bonne idée, de faire couple, quand tout conspire contre vous ?
    Marie-Fleur Albecker est née en 1981. Elle enseigne l'histoire et la géographie. Après un premier roman remarqué, Et j'abattrai l'arrogance des tyrans (2018), Ni seuls, ni ensemble est son deuxième roman.

  • Léna est une jeune adolescente quand survient la catastrophe de Tchernobyl.

    Condamnée à fuir loin de son pays natal, elle y laisse toute sa vie, son entourage, ses camarades et surtout son amour : Ivan. Arrachée à sa terre et perdue au milieu d'un océan de questions sans réponses, elle tentera de trouver un sens à sa nouvelle vie.
    En France, elle devra tout réapprendre, s'adapter à son nouveau pays avec sa langue et ses coutumes, loin de tout ce qu'elle a pu connaître... Mais son passé et ses sentiments ne cessent de la hanter, si bien qu'un retour à ses racines semble inéluctable.
    Alexandra Koszelyk est née en 1976. Elle enseigne, en collège, le français, le latin et le grec ancien.

  • Jolene n'est pas la plus belle, pas la plus fine non plus. Et pas forcément la plus sympa. Mais lorsqu'elle arrive dans cet hôtel, elle est bien accueillie. Un hôtel ? Plutôt une pension qui aurait ouvert ses portes aux rebuts de la société : un couple d'anciens taulards qui n'a de cesse de ruminer ses exploits, un ancien catcheur qui n'a plus toute sa tête, une jeune homme simplet, une VRP qui pense que les encyclopédies sauveront le monde et un chanteur qui a glissé sur la voie savonneuse de la ringardisation.
    Ce petit monde vivait des jours tranquilles jusqu'à ce que Jolene arrive. En quelques mois à peine, l'hôtel devient le centre de l'attention et le quartier général d'une révolte poétique, à l'issue incertaine.
    Gilles Marchand est né en 1976 à Bordeaux.

  • Un comptable se réfugie la journée dans ses chiffres et la nuit dans un bar où il retrouve depuis dix ans les mêmes amis.
    Le visage protégé par une écharpe, on ne sait rien de son passé. Pourtant, un soir, il est obligé de se dévoiler. Tous découvrent qu'il a été défiguré. Par qui, par quoi ?
    Il commence à raconter son histoire à ses amis et à quelques habitués présents ce soir-là. Il recommence le soir suivant. Et le soir d'après. Et encore. Chaque fois, les clients du café sont plus nombreux et écoutent son histoire comme s'ils assistaient à un véritable spectacle. Et, lui qui s'accrochait à ses habitudes pour mieux s'oublier, voit ses certitudes se fissurer et son quotidien se dérégler. Il jette un nouveau regard sur sa vie professionnelle et la vie de son immeuble qui semblent tout droit sortis de l'esprit fantasque de ce grand-père qui l'avait jusque-là si bien protégé du traumatisme de son enfance.
    Léger et aérien en apparence, ce roman déverrouille sans que l'on y prenne garde les portes de la mémoire. On y trouve les Beatles, la vie étroite d'un comptable enfermé dans son bureau, une jolie serveuse, un tunnel de sacs poubelle, des musiciens tziganes, une correspondance d'outre-tombe, un grand-père rêveur et des souvenirs que l'on chasse mais qui reviennent. Un livre sur l'amitié, sur l'histoire et ce que l'on décide d'en faire.

    Riche des échos de Vian, Gary ou Pérec, lorgnant vers le réalisme magique, le roman d'un homme qui se souvient et survit - et devient l'incarnation d'une nation qui survit aux traumatismes de l'Histoire.


  • Stradi naît avec un violon dans le crâne.

    D'abord condamné à rester à la maison, il peut finalement aller à l'école et découvrir que les plus grandes peines de son handicap sont l'effet de la maladresse ou de l'ignorance des adultes et des enfants. Mais, à ces souffrances, il oppose chaque jour son optimisme invincible, hérité de son père inventeur et de sa mère professeur. Et son violon, peu à peu, va se révéler être un atout qui, s'il l'empêche de se concentrer sur ses devoirs, lui permet toutes sortes d'autres choses : rêver, espérer... voire parler aux oiseaux.
    Un jour, il rencontre l'amour en Lélie. Ils vont s'aimer, se quitter, se retrouver, et faire couple. Jusqu'au moment où cette fantaisie permanente de Stradi va se heurter aux nécessités de la vie adulte : avoir un travail, se tenir bien en société, fonder une famille.
    Comment grandir sans se nier ? Comment s'adapter sans renoncer à soi ?
    Dans ce deuxième texte empreint de réalisme magique, Gilles Marchand, après le succès d'Une bouche sans personne, livre un beau et grand roman d'éducation, étonnant manifeste pour la différence, et pour les puissances de l'imagination, qui permettent de vaincre le réel, quand celui-ci nous afflige et nous opprime.
    Un roman plein de musique, de fantaisie, d'imagination, de lumière et d'optimisme, accompagné par la musique des Beach Boys, et brillant de mille éclats empruntés à Gary, Vian et Perec.

  • Un musicien de rue, un homme qui retrouve sa vie au fond d'une brocante, des chaussures qui courent vite, deux demi-truites, une petite lampe dans un couffin, le capitaine d'un bateau qui coule, la phobie d'un père pour les manèges, un matelas pneumatique...
    On ne sait jamais qui sont les héros des histoires de Gilles Marchand : objets et personnages se fondent, se confondent et se répondent chez cet auteur qui sait, comme nul autre, exprimer la magie du réel.
    Sous ses airs de fantaisiste, il raconte la profondeur de l'expérience humaine.
    Gilles Marchand est né en 1976 à Bordeaux. Il a notamment écrit Dans l'attente d'une réponse favorable (24 lettres de motivation) et coécrit Le roman de Bolano avec Eric Bonnargent.
    Il rencontre un immense succès avec son premier roman solo, Une bouche sans personne (prix Libr'à nous 2017). Son deuxième roman, Un funambule sur le sable, confirme la naissance d'un écrivain.

  • « Jean-Baptiste de Froment dévoile, à travers une uchronie burlesque, une anatomie grinçante de la France » - Livres Hebdo, Sean James Rose
    « Le résultat, très prenant, oscille entre la satire du pouvoir et le jeu d'imagination comme une hybridation du Rivage des Syrtes et de la série Les Hommes de l'ombre.(...) C'est enlevé, habile, fin et fort prometteur » - Le nouveau Magazine Littéraire, Bernard Quiriny
    Qui n'a jamais rêvé d'être reconnu à sa juste valeur ? Claude est un homme qui a longtemps été discret. Il fait bien son travail, mais manque d'éclat. Quand la retraite de sa supérieure approche. Il se décide à briguer son poste.
    Mais une jeune femme dont la valeur est plus grande que le nombre de ses années, va se placer sur son chemin. C'est une histoire mille fois entendue : l'ambition contrariée.
    Sauf que Claude n'est pas n'importe qui. C'est un des plus hauts personnages de l'État. Sa supérieure, c'est la présidente de la République. Et son ennemie, c'est une jeune préfète, séduisante et charismatique - son contraire en tous points.
    Commence alors un duel politique et médiatique pour le contrôle d'un pays, d'un peuple, d'un Ètat.
    « État de nature raconte comment Claude, qui oeuvre dans l'ombre d'une présidente vieillissante, se lance dans la course à l'Élysée, alors qu'une révolte de sans-culottes agite le shaker d'une galerie de personnages fortement dessinés. Un récit brillant et visionnaire promis au succès » - Le Parisien
    « Un roman romanesque, une qualité assez rare ces temps-ci. Il est précis. Il est drôle. Il est méchant. » - France culture, Christophe Ono-dit-Biot

  • Dans le cimetière du Père Lachaise, au petit matin, trois meurtres. Non : deux. Car une des victimes se relève, prend son chat sous le bras et s'enfuit.
    Quand il apprend ces meurtres dans le journal, Nathanaël Tamanoir, un privé anarchiste et volontiers querelleur, se dit qu'il faut qu'il fouine. Il va fouiner, mais à sa manière.

    En créant le maximum de chaos possible.

  • Aujourd'hui, plus personne ne lit et tout le monde veut écrire. Franck, après avoir publié un premier roman qui n'a pas connu de succès, se fait virer par son éditeur.
    Convaincu que son génie va être reconnu sous peu, il fait le tour de toutes les maisons d'édition de la place de Paris.
    Après quelques échecs humiliants, il se retrouve à devoir écrire une histoire pour une illustratrice jeunesse. La collaboration avec la jeune femme est houleuse.
    Mais Franck se console en pensant à tous les grands génies qui ont souffert avant d'être reconnus !
    Parallèlement à cette mission, il intrigue, à droite à gauche, espérant percer.
    Au risque de blesser ladite jeune illustratrice, pour laquelle il commence à avoir un tendre attachement...
    Franck Thomas est né en 1982. Il est auteur et consultant en scénario pour la télévision et le cinéma.


  • À la mort de Kim Jong-un, le monde entier espère que la perspective d'une guerre totale s'éloigne.

    Hélas, lors d'une conférence de presse, son fils de treize ans annonce qu'il a fait placer des bombes nucléaires dans toutes les grandes capitales, et l'Occident n'a que quelques jours pour se repentir.
    D'abord dubitatifs, la population et les dirigeants commencent à prendre peur.
    L'occasion pour un fan de petits trains électriques, une lieutenante de gendarmerie portée sur la boisson et un fonctionnaire de l'ONU un peu trop pépère d'être emportés dans une farce surréaliste.

  • Les embrouillaminis Nouv.

    « Aussi, en ce jour d'avril, quand cette voiture se gara en face du portail, j'étais collé contre la vitre, à observer le destin du monde. Deux personnes en descendirent, les visites commençaient. Cela remonte à loin et quand j'évoque ce passé, une brume enrobe mes souvenirs, l'essentiel est là, mais les détails m'échappent. Je ne me souviens plus du temps qu'il faisait ce matin-là. Je crois me souvenir qu'il faisait beau. »
    S'il faisait beau, c'est une première histoire qui commence. Mais, si ça se trouve, il pleuvait. C'est une autre histoire qui commence. Pourtant, il n'y a qu'une histoire, qu'une vie, celle de Lorenzo, un jeune homme. Comme chacun d'entre nous, sa vie est une suite de choix. Quelles études faire ? Où vivre ? Avec qui vivre ? Dans ce roman existentiel, mélancolique, inventif et émouvant, Pierre Raufast vous invite à vous perdre, comme son héros, dans la fantastique impossibilité de maîtriser nos choix et nos vies, dont pourtant nous rêvons de faire des destins.
    Pierre Raufast est né à Marseille en 1973. Il est ingénieur diplômé de l'École des Mines de Nancy. Il vit et travaille à Clermont-Ferrand. Son premier roman, La Fractale des raviolis, publié aux éditions Alma, obtient le prix Jeune mousquetaire, le prix de la Bastide et le prix "Talents Cultura" 2014. En 2015, La variante chilienne est dans la sélection du prix du roman Fnac. Les embrouillaminis est son sixième roman.

empty