Langue française

  • Comment briller dans la société quand on n'a ni sou en poche ni habit convenable à se mettre sur le dos ? Georges Duroy en est là de ses réflexions quand, par chance, il croise un ancien camarade de régiment qui lui propose un poste de rédacteur à La Vie

  • C'est la guerre. On est en 1917. Marthe a 18 ans. Elle est fiancée à Jacques. Jacques est au front.
    Alors François, jeune lycéen, s'éprend de Marthe, et Marthe tombe dans les bras de François.
    Ils deviennent amants. Au loin, parfois, résonne le canon.
    Publié en 1923, lancé avec fracas par Bernard Grasset, Le diable au corps fit couler beaucoup d'encre, d'abord en raison du talent précoce de Radiguet, ensuite et surtout parce qu'il malmenait la figure, toujours sacrée, du soldat, faisant de la guerre l'une des conditions du bonheur sexuel.

  • Le désordre somptueux d'une passion exotique, éclat d'un météore, selon mallarmé ; un ange en exil aux yeux d'un bleu pâle inquiétant, pour verlaine.
    Un " éveil génial ", et c'est le bateau ivre, une " puberté perverse et superbe ", puis un jeune homme brièvement " ravagé par la littérature ", le maître d'une " expression intense " aux sujets inouïs - tout cela dans un mince volume, dû au poète touché, puis déserté, par le génie, " aventure unique dans l'histoire de l'art ".

  • Quand le capitaine Louis Cornbutte disparaît au large de la Norvège, son père refuse de croire à sa mort. Le vieux marin organise alors une expédition pour sillonner l'Arctique à la recherche de son fils, avec l'aide de Marie, la fiancée du jeune homme, et du Breton Penellan. Froid polaire, prisons de glace, hivernage forcé sur la banquise, bandes d'ours affamés, rien ne leur sera épargné... pas même la fourberie d'un traître ! De Dunkerque aux régions glaciales du Groenland, le lecteur embarque à bord de La Jeune Hardie pour une aventure palpitante, aux côtés de héros intrépides guidés par l'amour et l'amitié. L'EDITION découvrir, comprendre, explorer :

  • Quest-ce que lhomme ? Quest-ce que lautre ? Comment être sage ? Comment vivre heureux ? Le XVIe siècle ne parvient plus à répondre à ces questions avec assurance. Le traumatisme des guerres de Religion et, avant lui, la découverte du Nouveau Monde ont ébranlé les certitudes. Cest dans ce contexte que Michel de Montaigne sattelle à un projet singulier : dessiner son propre portrait pour mieux « peindre lhumaine condition ».
    Jour après jour, pendant vingt ans, il note ses réflexions dans ses Essais, une uvre aux frontières de lautoportrait, du recueil de morceaux choisis et du traité de morale.
    Ce volume rassemble les passages des Essais les plus représentatifs de la pensée de lauteur sur lêtre humain, le monde et la société.

  • Au cours d'un bal masqué à l'Opéra, Édouard tombe sous le charme d'une mystérieuse inconnue. Prêt à tout pour conquérir cette jeune femme qui manie l'épée comme un homme et exerce un empire impitoyable sur ses soupirants, il apprendra à ses dépens que l'amour recèle bien des dangers. Dans « Marie », une jeune fille abandonnée par son amant est prête à renoncer à la vie, tandis que son père provoque le scélérat en duel... À travers ces deux nouvelles au croisement du romantisme et du réalisme, Dumas peint des personnages féminins hauts en couleur, dans un univers de faux-semblants où la passion côtoie le crime. L'ÉDITION découvrir, comprendre, explorer

  • Des satiristes romains aux dessinateurs de Charlie Hebdo, le rire est par excellence l'arme des plus faibles contre les grands de ce monde. Exagération comique jusqu'à la caricature, détournement parodique ou pamphlet sarcastique, les auteurs recourent à des stratégies argumentatives variées pour contester toutes les formes d'autorité, faisant du lecteur amusé leur complice.
    Corollaire de la liberté d'expression, la critique du pouvoir interroge aussi ses limites. Comment procède-t-elle ? Et jusqu'où peut-elle aller ?
    Une compilation de réquisitoires implacables à travers les âges et les arts.
    L'ÉDITION découvrir, comprendre, explorer

  • Quelque chose d'pouvantable a pntr dans ma vie ! , indique Nathanal au sujet de sa rencontre avec Coppola. Sous les traits du marchand de baromtres, il reconnat l'Homme au Sable, le personnage malfique dont le menaait autrefois sa nourrice, celui-l mme qu'il rend responsable de la mort de son pre... Nathanal est-il, comme le pense sa fiance, le jouet d'un vieux fantme ou a-t-il raison d'avoir peur ?

empty