FeniXX réédition numérique (Tallandier)

  • La septième clé Nouv.

    Dans son domaine du Mourre-Froid, au coeur du Queyras, Jude Montmaur mène une existence résolument solitaire. « C'est un démon ! Il n'a point d'âme... » prétendent les paysans du hameau voisin. Sandra Vigier, elle, se retranche à Paris dans un autre genre de solitude. De la vie, elle n'a guère connu que le travail, tout en assumant la responsabilité d'élever un jeune frère à-demi délinquant. Lorsqu'un hasard va mettre en présence Jude et Sandra, ils s'affronteront durement. Mais Jude le farouche, l'impérieux - si énigmatique et si attirant - finira par obtenir que Sandra l'épouse. Le mystère qui entoure Jude, ne s'éclaircira pas pour autant. Un meuble très ancien, très curieux du Mourre-Froid, « l'Arche des sept communes » possède sept tiroirs et n'a que six clés. Son tiroir clos renfermerait-il le secret de Jude ? Un secret terrible, assurément... Au point qu'un jour, les villageois alarmés se présenteront au Mourre-Froid, pour arracher Sandra à ce mari « qui n'a point d'âme »... Est-ce bien vrai ?

  • "Pour moi, Emmanuelle, tout fut remis en cause par le message de Tanaquil lorsqu'elle réussit à me l'envoyer de Naples. C'était un appel au secours :"viens sans prévenir". "Je l'imaginais heureuse, pourtant... Elle était belle, riche, aimée, mariée depuis un an au jeune duc Orazio di Zanglione. Oui ! Elle était assurément très heureuse. Je cherchais du moins à m'en persuader pour apaiser mes remords. Son mariage, j'y avais beaucoup aidé à seule fin d'écarter Tanaquil de Valéry, l'un de nos amis communs. Ce Valéry qui l'aimait. Ce Valéry que j'aimais..." A Naples, Emmanuelle va de surprise en surprise. La mère d'Orazio affirme avec hauteur qu'elle ignore cette prétendue épouse de son fils. Lui-même, Orazio, feint de ne pas reconnaître Emmanuelle. Qu'est devenue l'insatiable Tanaquil ? D'heure en heure l'angoisse augmente pour Emmanuelle quand un jeune Français, Yann, lui propose son concours...

  • La possession d'un étrange masque de pierre et de lave polie, aux reflets changeants qui semblent chargés de maléfices, met aux prises Domingo Guttierez, dernier descendant des empereurs maya du Mexique et l'altière, la rusée Anglaise Nancy Harley. Entre eux, la tendre Edmée, le vulnérable Charley, victimes désignées dans ce conflit où l'amour, la peur, la mort rôdent autour de chacun d'eux. Dans ce Mexique moderne où le prodigieux développement des cités est en balancement avec les vestiges d'une civilisation morte, c'est l'amour, éternel, qui domine toutes les passions. Sous l'apparente nonchalance, la souriante élégance des protagonistes, un feu violent couve et embrase ceux-là mêmes qui se croyaient le mieux protégés.

  • À Sienne, en Italie, tout semble possible pendant la célèbre fête du Palio. Les chevaux, ce jour-là, entrent dans les églises. Leur course endiablée fait revivre le Moyen Âge dans sa splendeur et sa couleur. Cécile Oudry, étudiante parisienne en vacances, rencontre à l'occasion du Palio un jeune peintre, parisien aussi, Régis von Borg. Il sera le vainqueur de la course traditionnelle. Bien qu'elle éprouve une grande tendresse pour Pascal Brémont, l'un de ses camarades de Faculté, Cécile n'a pas encore ressenti pour un homme l'attirance qui la pousse vers Régis. Elle lutte en vain pour y résister. Très séduisant, le garçon demeure assez mystérieux. Serait-il marié ? Amoureux de la belle Luciana Santelli ? Quelles sortes de relations l'unissent à l'orgueilleuse comtesse de Marçais ? Cécile découvrira trop tard le drame de Régis. Elle l'aura déjà épousé. Mariage qui n'est qu'un début dans l'engrenage des bouleversements qui lui font remettre en cause son amour...

  • « Elle le vit arriver de loin. Il était grand, presque démesuré. Le vent faisait voler la gandoura de l'inconnu. Le regard qui fixait la jeune fille était bleu clair. D'une clarté miraculeuse... » En plein coeur du Sahara, au dispensaire d'une compagnie pétrolière où travaille Juliette comme secrétaire médicale, dès que Frédéric s'y réfugie, épuisé, elle est profondément troublée. On s'inquiète vite à la palmeraie, dans l'entourage de Juliette, de sa passion pour le mystérieux étranger, qui n'est pas reparti. Un riche exploitant, amoureux fou de Juliette, lui révèle bientôt que Frédéric est recherché par la police. Que lui importe... Lorsque Frédéric est obligé de fuir, il entraîne Juliette dans son sillage, d'oasis en oasis. Quel que soit son destin elle veut le partager malgré les obscurités que n'a pas éclaircies le bel aventurier. Un jour, cependant... Amour ?...

  • À La Baule, dans le prestigieux décor de la Côte d'Amour et des rochers de Pen Château, une sombre machination se trame autour du savant Didier Lenoir. Une découverte de celui-ci, restée secrète, déchaîne les appétits d'une bande sans scrupule. Sa jeune soeur Malou se joint à l'intrépide Kelly pour démasquer les bandits. Mais à quel clan appartient le séduisant et énigmatique Chris ? Et, surtout, quel rôle joue en tout cela l'ensorcelante étrangère aux ongles d'or qui, selon l'évidence, semble très éprise du ridicule Didier Lenoir ? Celui-ci se laissera-t-il séduire et duper par une comédie flatteuse ? Kelly devra-t-elle perdre sa confiance instinctive envers Chris ? Quel rôle celui-ci joue-t-il en tout cela ? C'est ce que nous révèlent les pages haletantes de ce roman qui sait allier et mêler intimement l'aventure et l'amour, parmi lesquels se décide le sort de toute une belle jeunesse ardente et sincère.

  • La Maison Rose, la demeure enchanteresse où ses tantes l'accueillaient jusqu'alors, Marie-Hélène n'y prêtait pas grande attention. Et puis, cette année-là, c'est une jeune fille très différente qu'elles reçoivent. Au point qu'elles ont peine à reconnaître la nièce si frivole. Pourquoi une telle transformation ? À tante Emeraude, sa préférée, Marie-Hélène se confie. Un profond chagrin d'amour l'a brisée, la rendant plus accessible aux peines et aux joies de son entourage... À Sainte-Maxime où elle habite, elle a rencontré Philippe, l'homme à qui elle voue un amour indestructible. Ce Philippe qui lui proposait de divorcer pour l'épouser. Marie-Hélène a refusé la solution contraire à ses principes. Elle a renoncé à lui sans parvenir à l'oublier. Quitte à en souffrir, elle ne veut plus le voir. Comment réagiront Philippe et Marie-Hélène, quand ils seront, malgré eux, remis en présence ?...

  • Lorraine Lomond a accepté, pour ses vacances, d'accompagner en Grèce Mrs Willcox, de s'occuper, pendant le voyage, de Patty, la nièce de Mrs Willcox. Sur le San Giorgio qui les transporte au Pirée, Lorraine fait connaissance d'un reporter, Georges Bléziot. Mais Lorraine est surtout attirée par un passager très séduisant, qu'elle a surpris en larmes en regardant le canal de Corinthe. C'est un avocat parisien, Denis Meyrins, dont la provocante Jane Willcox et même la jeune Patty apprécient également le charme. Hélas ! On se sépare à Athènes. Mais pendant la randonnée dans la Grèce antique, les voyageuses auront plusieurs fois l'occasion de rencontrer Denis Meyrins. Il voyage seul, en voiture. On l'aperçoit un peu partout en compagnie de femmes. Quel homme est-ce donc ? Un Don Juan ? Ou bien y a-t-il dans sa vie un secret qui expliquerait son attitude ?

  • En Écosse, à l'escale où Catherine est descendue d'avion, quelqu'un a confondu sa valise avec la sienne. Sans billet, sans papiers la jeune fille ne peut poursuivre le voyage vers New York. Pour récupérer son bien elle se rend à l'adresse indiquée sur le bagage échangé, celle d'une certaine Agnès Delmothe. C'est un manoir aux tours romantiques, situé au bord d'un lac. D'Agnès, point. À « Lake Manor » Catherine accepte avec reconnaissance le poste de secrétaire que devait occuper Agnès. Puis elle découvre que le hasard l'a conduite dans la famille d'un garçon qui lui a sauvé la vie et dont elle est sans nouvelles : Dereck. Un secret pèse sur les habitants du manoir. Qui est Griselda, la jeune femme aux tresses blondes dont on évite de parler ? Qui est l'homme qui ne sort que la nuit et qui dissimule son visage mutilé ? Serait-ce Dereck, le héros dont Catherine est toujours amoureuse et qu'elle a essayé en vain d'oublier ?....

  • Une légende, deux manoirs en Touraine. Une étrange malédiction semble frapper les jeunes gens qui vivent dans l'un et l'autre domaine, s'aiment et cherchent à s'unir. À deux reprises le sort a durement frappé : deux couples en ont été les victimes au cours des âges, l'un pendant la Renaissance, l'autre au début de ce siècle. Peut-on croire, à notre époque, qu'il existe encore une funeste chaîne de malheurs ? L'amour qui naît entre Bénédicte et Arnaud sera-t-il maudit, lui aussi ? - « Méfiez-vous, dit à Bénédicte une vieille femme du pays, les hommes de Bussière portent malheur aux filles de Beautertre... toujours... toujours » ! - Alors vous devez connaître la raison pour laquelle on a muré la sixième fenêtre. Mythe ou secret farouchement gardé ? Volonté de s'opposer au bonheur de ceux qui s'aiment ? Drame ou comédie ? Le mystère de la sixième fenêtre sera-t-il éclairci ?

  • Nadine Grandchamp, jeune infirmière, est abandonnée par son fiancé Étienne, qui préfère épouser une jeune fille riche. Or, un des malades de Nadine, Brian Mac Roy, jeune Écossais de noble famille, propose à la jeune fille, qu'il connaît à peine, de l'épouser. « Pour des raisons personnelles, lui dit-il, je ne veux retourner dans le vieux château de Redburg dans les Highlands, que marié. Je ne vous aime pas, je l'avoue, et je crains même que l'amour entre nous ne soit un danger, mais je vous promets le bonheur. » Ulcérée par la conduite d'Étienne, Nadine accepte par dépit et esprit de revanche, l'étrange proposition de Brian. Dans cette région des Highlands imprégnée de légendes, de superstitions, Nadine connaîtra la vieille malédiction qui poursuit les Mac Roy de génération en génération. Elle se trouvera aussi, à Redburg, en présence de Déborah, une jeune veuve que Brian a aimée. Cette promesse de bonheur de Brian à Nadine sera-t-elle tenue ?

  • Je ne sais pas pourquoi je vous aime ! Je ne sais pas pourquoi vous m'aimez ! murmure Nine, la gentille camarade, la fillette brusquement sortie de l'enfance pour devenir une femme. Rien, en effet, ne devrait la rapprocher du héros de roman de Claude Jaunière. Tout cependant les réunira et surtout, au milieu d'intrigues douteuses, la droiture, la pureté que confèrent à Nine sa jeunesse, son âme sans détour.

  • À son retour d'Afrique où il a séjourné longtemps, François de Roever revoit, à Bruxelles, son amie d'enfance, Josiane Vergel. Il l'aimait, mais l'adolescente qu'elle était alors n'a pas compris l'aveu à demi voilé du jeune homme. Et maintenant elle est fiancée avec Claude Sennelys, un architecte. Le retour de François, les souvenirs d'autrefois qu'ils évoquent ensemble troublent profondément Josiane qui dès lors, ne cesse de s'interroger. Aime-t-elle assez Claude pour lier son existence à la sienne, « pour le meilleur et pour le pire » ? Quant à François, il ne désespère pas de conquérir Josiane qu'il n'a jamais cessé d'aimer. - « Je vous rappelle que je suis fiancée », lui dit-elle. - « Les fiançailles sont-elles autre chose qu'une promesse ? Elles n'ont rien des engagements sacrés du mariage », répond-il. François réussira-t-il à la faire revenir sur sa décision d'épouser Claude ? Josiane pourra-t-elle se délier de ses engagements pour suivre... « la route ensoleillée », toute sa vie avec François ?

  • « Nos rêves d'enfant dominent et dirigent notre vie. » François Cressy, devenu un pianiste célèbre, en fait l'extraordinaire expérience. Un soir, il reçoit un paquet accompagné d'un message anonyme qui bouleversera le cours de son destin. En partant à la chasse aux souvenirs de son enfance, François pénètre dans un univers étrange, où la réalité lui restitue l'angoisse, la peur, mais aussi l'enchantement d'une légende : au cours d'une scène hallucinante, il rencontre enfin « la Dame Blanche », dont il écoutait, jadis, avant de s'endormir, la merveilleuse histoire - et le rêve d'enfant, dans son coeur d'homme, devient amour. Mais, en même temps, un drame poignant se dessine à ses yeux, dans une lumière trouble où il s'efforce en vain d'identifier des ombres. Dès le premier jour, il a senti que quelqu'un, dans la coulisse, menait le jeu : un être insaisissable. Est-ce un ami ? Un ennemi ? Qui est-il ? Quel est son but ? Pourquoi demeure-t-il caché ? Des questions qui deviennent plus pressantes jusqu'à la révélation, brutale, inattendue, stupéfiante.

  • Quand Annabel leva les yeux vers Rex, elle rencontra son regard étincelant, son visage sévère. Elle frémit à cause de ce visage et parce qu'il l'avait nommée « Annabel », comme autrefois, avant que par faiblesse, elle ne devînt « Mrs Winlow »... Rex et elle s'étaient follement aimés, naguère. Et puis, elle avait cédé à la domination de ses proches. Son mariage avec Cédric Winlow ne lui avait apporté que la négation du bonheur. Annabel faisait aujourd'hui un cruel constat d'échec. Mais à quoi bon ? L'homme qu'elle avait bafoué en lui préférant un rival dont elle savait à présent la bassesse pouvait-il encore la libérer de ses erreurs ? La délivrer de cette situation due à sa propre faiblesse ? Peut-être, si lui aussi avait besoin d'elle... Le hasard d'un périlleux voyage à travers les sables d'Arabie, à dos de chameau parfois, rapproche pour un temps Rex et Annabel. Un étrange et fastueux compagnon les escorte : Varane, un grand seigneur du désert. Lui aussi est amoureux d'Annabel...

  • Marc Cergy, vedette du théâtre et de l'écran, se fixe dans un village d'Ile-de-France, après un accident d'auto, pour y poursuivre une longue convalescence. Il y rencontre Madeleine Arnould, orpheline charmante et fière et que la réputation de Don Juan de l'acteur ne semble pas subjuguer. Cergy déploiera toute sa puissance de séduction pour vaincre les réticences de sa voisine. Est-ce un jeu pour « le monstre sacré » ou le début d'un sentiment sincère ? L'oiseleur capturera la colombe mais leur amour est-il de ceux qui peuvent durer ? Que d'obstacles élevés par des jalousies exacerbées et par la présence néfaste d'une soi-disant fée-marraine, qui s'ingénie à saper un bonheur déjà précaire. Six mois de la vie d'un couple sont ici décrits ainsi que les milieux d'artistes avec une minutie qui ménage suspense et émotion. Fiançailles tourmentées dans le Vexin. Lune de miel exquise à Florence et Fiesole. Crise pathétique à Paris.

  • La tentation était trop forte... Marielle y a cédé ! Seule, sans ressources, portant un nom déshonoré par son père, le hasard l'y incitant elle a pris la place d'une jeune inconnue morte à son côté. Les confidences reçues lui permettront de jouer le rôle de la disparue auprès de la grand-mère qui l'attendait et ne l'avait jamais vue : lady Maloney. À Gleen Castle, en Irlande, Marielle trouve enfin ce que réclamait son coeur solitaire : la tendre affection d'une aïeule. Elle y affronte aussi l'humour de son cousin Archie, l'hostilité de Géraldine, sa cousine et surtout l'amour en la personne du mélancolique et si séduisant Desmond O'Brien. Mais Desmond s'estime responsable d'un terrible drame et se refuse le droit d'être heureux. Les remords de Desmond, d'une phrase Marielle peut les supprimer. En parlant, elle révélerait sa propre duperie. L'amour de Desmond résisterait-il à la vérité ?... Au fil des jours l'angoisse de Marielle s'aggrave...

  • Pour fuir à tout prix le couple malveillant dont elle dépend en Écosse, Shannon Campbell accepte le mariage par procuration que lui offre, depuis Hong Kong, le riche Clive Travis qu'elle n'a jamais vu. L'homme séduisant qui attend Shannon à sa descente d'avion lui fait soudain battre le coeur... Elle s'élance... Ce n'est pas Clive mais son envoyé, Venceslas Séverian, « Vence » pour ses familiers. Un curieux personnage que Shannon reverra souvent. Envers son époux elle éprouve très vite un mélange de sympathie pour sa générosité et de réserve inspirée par l'atmosphère trouble qui l'entoure, par les gens inquiétants qu'il reçoit. Qui est donc cette belle Carrie O'Tool dont l'assurance et la perfidie effrayent Shannon ? Dans l'intense grouillement de Hong Kong où se côtoient trafiquants et partisans, Européens et Asiates, Shannon vit une dangereuse et tourbillonnante aventure. Autour d'elle on se ment, on se bat. Sa propre existence est menacée. Son coeur s'affole tandis que, dans l'ombre la protège un irrépressible amour...

  • Usurper l'identité d'un autre pendant un quart d'heure, c'est une plaisanterie ; pendant huit jours, c'est une imposture, surtout quand cet « autre » est un milliardaire... Le hasard a mis beaucoup du sien dans cette aventure de Jean-François, vendeur de voitures, qui a été chargé par son patron de conduire une luxueuse Jaguar chez un riche Américain, J.-F. Lackson, lequel vient d'acquérir une propriété en Touraine. Juste avant l'arrivée se produit un accrochage, qui permet à Jean-François de faire la connaissance d'une ravissante jeune fille, Claudine, dont il tombe immédiatement amoureux. Si bien qu'il n'a pas le courage de la détromper quand elle le prend pour Lackson... Et quand Jean-François apprend que le milliardaire est absent, une idée extravagante germe dans son esprit : pourquoi ne pas s'accorder pendant quelques jours l'illusion d'être riche, de vivre avec Claudine un rêve merveilleux ? Mais du rêve à la réalité, il y a, comme on dit, tout un monde...

  • Lorenza Martinel, jeune décoratrice française, part en vacances pour Venise chez les parents nourriciers de sa mère (italienne), Luisa et Giovanni Paestro. Au wagon-restaurant, dans le train, puis sur un bateau amarré, tandis qu'elle peint au bord de la lagune, la jeune fille rencontre un beau garçon aux yeux gris dont l'image commence à la hanter. Elle est, au cours de ce qui aurait pu être un drame, amenée à connaître ce Paul Terrant ainsi que ses amis, frère et soeur, Ugo et Carla. Paul Terrant est fiancé à la trop séduisante Carla. Pourtant Stéfano Sandrini, qui s'est fait le cavalier assidu de Lorenza, est affreusement jaloux de lui. Pourquoi ? Lorenza sera-t-elle finalement amoureuse de Stéfano ou de Paul ? Qui sera cette vieille dame américaine, Mrs Degeller, qui, soudain, apparaît chez les Paestro, et prend la jeune fille en grande amitié ? Dans quelles circonstances étonnantes Mrs Degeller retrouvera-t-elle à Paris sa petite protégée ? Et Lorenza avouera-t-elle alors pourquoi elle avait menti au sujet de sa naissance ?

  • Après trois ans d'absence, Dominique est rappelée au château de Melville par la tante qui l'y a élevée. Celle-ci la supplie de venir l'aider à déjouer les louches manoeuvres qu'elle devine autour d'elle. Lorsque Dominique arrive à Melville, sa tante, terrassée par une attaque d'hémiplégie, ne peut plus parler. La jeune fille devra donc élucider seule les problèmes qui se posent, dans une atmosphère de trouble et de malaise. Les compagnons de son enfance ont bien changé : Frédéric, Brice, Béatrice, de lointains cousins. Pourquoi l'ensorcelante Béatrice refuse-t-elle d'épouser Brice, après avoir tout fait pour le conquérir ? Et pourquoi ce Brice, que Dominique admirait tant est-il abandonné, ou craint par ses anciens amis ? Pourquoi un inconnu s'introduit-il chaque nuit dans le château ; à l'insu de tous ? Pour répondre à ces questions, pour écarter ces menaces, Dominique va risquer de condamner ses chances de bonheur. Mais que ne risquerait-elle pour sauver l'homme qu'elle aime toujours ?

  • Le hasard d'un voisinage à la campagne, favorise la rencontre de Robert Deschelot, fils d'un riche industriel et de Nelly du Haguet, nièce de deux romanesques et vieilles demoiselles. La sympathie que les jeunes gens éprouvent l'un pour l'autre, se cache sous l'ironie et leurs caractères se heurtent violemment. Bientôt, l'amour naît entre eux. À leur projet de mariage, s'oppose le père de Robert, autoritaire et brutal, qui tient son fils, du fait de son oisiveté et de sa faiblesse, pour un incapable. Humilié dans son orgueil, décidé à s'affranchir de la tutelle despotique de son père, résolu à mériter celle qu'il aime, Robert s'expatrie, sans laisser à personne son adresse. Les mois passent. Et puis, de Caracas, au Venezuela, un câble : Robert est en danger de mort, et on garde peu d'espoir de le sauver. Mais l'espoir n'est-il pas chevillé au corps de ceux qui s'aiment ?

  • Après un séjour aux États-Unis, Alan Perceval est venu se fixer en France, dans le Jura, où il se rend acquéreur d'une ancienne ferme laissée à l'abandon, « Le val d'espérance », dans laquelle il installe une visonnière. Bientôt, il fait la connaissance de Michelle Beaufort, fille d'importants fermiers des environs, et d'Edith Clarence, une Anglaise nièce d'un gros négociant en bois de la région, celle-ci courtisée par Robert Saint-Élie, un jeune forestier, qui voit en Alan un rival. Un jour, un ami d'enfance, Laurent Chauvigny, révèle à Saint-Élie un fait troublant concernant le passé d'Alan. Tourmenté par la jalousie, le forestier décide de prévenir Edith. Lorsqu'il arrive chez elle, c'est pour apprendre que celle-ci, après la visite de Perceval, a brusquement quitté la France. Quelles raisons ont poussé Edith à s'enfuir ? À abandonner Perceval ?

  • Le hasard d'un voisinage à la campagne, favorise la rencontre de Robert Deschelot, fils d'un riche industriel et de Nelly du Haguet, nièce de deux romanesques et vieilles demoiselles. La sympathie que les jeunes gens éprouvent l'un pour l'autre, se cache sous l'ironie et leurs caractères se heurtent violemment. Bientôt, l'amour naît entre eux. À leur projet de mariage, s'oppose le père de Robert, autoritaire et brutal, qui tient son fils, du fait de son oisiveté et de sa faiblesse, pour un incapable. Humilié dans son orgueil, décidé à s'affranchir de la tutelle despotique de son père, résolu à mériter celle qu'il aime, Robert s'expatrie, sans laisser à personne son adresse. Les mois passent. Et puis, de Caracas, au Venezuela, un câble : Robert est en danger de mort, et on garde peu d'espoir de le sauver. Mais l'espoir n'est-il pas chevillé au corps de ceux qui s'aiment ?

empty