FeniXX réédition numérique (Fleuve Noir)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce n'était pas une ombre° comme celle qu'une source de lumière porte sur une surface quelconque. Celle-ci était noire comme ° de l'encre de Chine et recouvrait les dessins de la tapisserie... Elle s'immobilisa, puis se tordit. Patrick vit alors une ébauche de bras, une esquisse de tête, devina un tronc vague... Masse informe mais vivante, elle multiplia ses mouvements comme si de ses efforts devait naître une créature...

  • Je vous ai déjà présenté plusieurs ouvrages de Kurt Steiner, qui reste un des meilleurs auteurs du genre. Cette fois, je suis persuadé que vous partagerez l'avis de tous les amateurs de cette sorte de littérature et que la lecture de « SUEURS » vous en donnera... des froides !

  • Ne plus avoir de corps, pas même un cerveau, voilà le suprême aboutissement de la biologie. Un psyborg n'est jamais malade et peut transférer son esprit sur n'importe quel support électronique. Ainsi vivra-t-il éternellement... Pourtant les trois survivants d'une effroyable catastrophe, devenus de tout-puissants psyborgs, s'ennuient. Le remède est bien vite trouvé : les trois super-génies recréent à leur usage un immense théâtre planétaire où ils animent des marionnettes au gré de leur fantaisie. Pour le capitaine Setni, envoyé en mission de reconnaissance par les Grands Cerveaux, ce monde baroque constitue une impénétrable énigme dont il devra percer le secret.

  • C'est à ce moment qu'elle sut d'où provenait son inquiétude : derrière les vitres, il n'y avait rien, et il ne pouvait rien y avoir puisqu'elle se trouvait au deuxième étage d'une tour d'angle. Mais, à la limite de son champ visuel, tout à fait à gauche, elle voyait le tableau accroché au mur. Et elle sentit que les yeux du personnage peint sur la toile la regardaient.

  • François Ménard s'approche du lit, puis ses yeux se détournent vers un miroir fixé au-dessus d'une coiffeuse d'acajou. La glace reste vide et ne lui renvoie pas d'image. Quel cauchemar hideux ! Il regarde machinalement l'heure à la haute pendule normande : elle marque trois heures vingt, mais son balancier reste immobile...

  • Au coeur de galaxie 730, le capitaine Elax Xez est condamné à l'exil sur une planète déserte nommée Akros. Un astronef l'éjecte sur cette terre inconnue. Peu après, Elax Xez constate qu'il se trouve sur une île. Sachant Akros inhabitée, il s'organise pour survivre, espérant envers et contre tous que son innocence sera prouvée. Mais, un an plus tard, il vit toujours en solitaire. Puis un jour, Elax voit passer un hydroglisseur. Il escalade la montagne, aperçoit un continent et construit un radeau afin de rejoindre cette civilisation insoupçonnée. Il y parviendra, et ce sera le début d'une odyssée dans laquelle les Terriens n'auront pas le plus beau rôle.

  • Sur la planète Huikos, la guerre sévit depuis dix ans entre le continent de Slota et celui de Rostos. Le tyrannique régent Mours III règne sur Rostos. Il porte la responsabilité de cette guerre. Car après Slota, il veut partir à la conquête de la Confédération grâce à l'arme nouvelle que ses savants viennent de découvrir. Le gaz XZM 03 qui va à coup sûr lui donner la victoire. Au fond du bagne de Rostos, dans une galerie de mine, le capitaine Ran Serco et le lieutenant Sun Hut préparent leur évasion. Ils n'ont aucune nouvelle de la surface depuis de longues années, travaillent durement sous le fouet des gardes de la Sécurité mais, par un enchaînement de circonstances étonnant, ils provoqueront la chute de Mours III et libéreront Huikos de son régime dictatorial.

  • Retrouver la planète mère... Voir de mes propres yeux Humania, qu'avaient quittée nos ancêtres, voici plusieurs milliers d'années, pour fuir une civilisation décadente... Voilà quel était mon rêve, et Huan-Tibor, notre vieux savant, me proposait de le réaliser ! Mais, la plus élémentaire des sagesses, ne nous commandait-elle pas de renoncer à ce voyage au sein du supra espace ? Les anciens écrits de nos pères n'étaient guère encourageants : - « Des dangers à la mesure de l'Univers, apparaissant sous les formes les plus inattendues... sournoises et proprement impensables... » Pourtant, malgré ces avertissements venus d'un autre âge, j'étais prêt à affronter le grand « Voyage inverse ».

empty