FeniXX réédition numérique (Autrement)

  • Un sursaut irréfléchi, une défaillance... Jim, le héros du chef-d'oeuvre de J. Conrad, abandonne le Patna, le navire en détresse transportant des pèlerins vers la Mecque. Seconde chance au prix de l'exil et d'une vie dangereuse, il part sur une grande île sauvage de l'archipel malais, le Patusan...

  • Dernier témoin vivant des vagues d'immigration qui ont fait escale à Lyon au cours des siècles, la place du Pont a longtemps cristallisé les haines, les psychoses et les fantasmes des Lyonnais. L'auteur raconte l'évolution de ce quartier, la Médina de Lyon, et sa reconquête par les pouvoirs publics.

  • Ecrit par les intellectuels et artistes catalans du moment, ce livre veut être une preuve de la vitalité de Barcelone.

  • Personnage aux multiples facettes, Marlowe est, à juste titre, considéré comme le parfait modèle du détective privé. Héros et antihéros, c'est un insoumis, un rebelle sans illusions, un solitaire dans l'âme, et l'un des modèles et des symboles de cette autre Amérique, sombre, cynique et pourtant idéaliste. Avec une nouvelle inédite de Patrick Raynal.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La course du temps s'accélère et compose d'infinies variations. Le temps de la connaissance et du rêve, celui des dieux et des mortels, des philosophes et des chefs d'entreprise, des poètes et des stratèges, des politiques et des amants. À sa manière, un homme d'action raconte sa traversée du temps et de son époque. Le temps est jaloux de ses secrets, mais les individus, les sociétés, les civilisations se révèlent en apprenant à vivre avec cette énigme qu'ils s'exercent à déchiffrer.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Il fut un temps où l'hôpital fonctionnait comme une planète fermée avec ses certitudes, ses habitudes que rien ne semblait pouvoir déranger. En quelques années, tout a basculé avec l'explosion des nouveautés technologiques, la montée du sida, la visibilité d'incidents graves. Et la population de se poser des question simples : qui fait quoi à l'hôpital ? Quelles sont les responsabilités réelles et les règles ? Jusqu'où peut-on aller trop loin ? Quels sont les lieux d'innovation ? Ni enfer ni paradis, comment ce lieu incontournable, puissant et fragile à la fois, répond-il à ces questions ? Un portrait social, économique, éthique de l'hôpital. Des urgences "ingérables" aux technologies de pointe, de l'accueil des enfants à celui des vieillards, du blues des infirmières aux incertitudes des jeunes médecins... tout un monde qui vit, souffre, guérit et meurt à l'hôpital, défile devant nos yeux. Dirigé par Michel Crépu et Aline Houdy.

  • Descendant du duc de Marlborough, qui vainquit les généraux de Louis XIV, Winston Spencer Churchill naît au château de Blenheim en novembre 1874. Son enfance et son adolescence sont marquées par la gloire de son père, chancelier de l'Échiquier en 1886, et l'éclat de sa mère, une riche américaine. À vingt et un ans, Winston Churchill sort officier de cavalerie de l'école de Sandhurst. Sa carrière militaire est brève, mais il mène parallèlement des activités fructueuses de correspondant de guerre à Cuba, en Inde et au Soudan. Il publie divers ouvrages fort bien accueillis et aussi un roman, Savrola. En 1898, prisonnier des Boers en Afrique du Sud, il réussit une évasion très remarquée. À son retour en Angleterre, cet héritier - aventurier de l'instant - devient à vingt-six ans député conservateur d'Oldham, près de Manchester. Après une jeunesse déjà fertile en événements, sa vie politique commence.

  • Fils de cadres, investisseurs étrangers, paysans des provinces, nouveaux entrepreneurs, tous rêvent aujourd'hui de commerce et de profit. Tous, avec un sens du négoce qui honore la réputation chinoise, affrontent ces obstacles multipliés que sont l'argent rare, les téléphones impossibles, les transports difficiles, la bureaucratie pléthorique et sa fille cadette la corruption. Incroyable mue du dragon ! Alors, la Chine changerait-elle pour de bon ? Tout cela survivra-t-il à Deng Xiaoping ? Ne s'agit-il au contraire que d'une simple couche de laque vernissant un système dont rien n'altérera la rigidité originelle ? C'est à toutes ces questions qu'a voulu répondre une équipe de chercheurs de tout premier plan. Réunis par Claude Cadart et Mineo Nakajima, onze sinologues japonais et français passent ici en revue les mutations chinoises en cours. A l'intérieur, ils montrent l'ampleur des réformes sociales, décrivent les réactions de la jeunesse et l'extraordinaire impact de la culture technologique japonaise, expliquent le sens des changements imposés à l'Armée chinoise. A l'extérieur, ils disent pourquoi la Chine ne peut monnayer "20 ans de paix" contre une réconciliation avec l'URSS. Enfin, ils militent ouvertement pour un rapprochement sino-européen. Cette Europe qui a, en Chine, deux cartes à jouer : économique et géopolitique. Cette Europe dont fait partie la France.

  • Au coeur de notre mémoire et de nos curiosités présentes émergent des lieux uniques, symboles d'un art de vivre, bouillonnants d'images et d'émotions : des villes en Europe. Des villes, comme autant de coups de foudre, qui incitent au rêve, au voyage, aux aventures esthétiques et sentimentales. Conçus pour des voyageurs sensibles aux ambiances, à la séduction des lieux et des mots, ces guides intimes sur les villes les plus romantiques d'Europe veulent être de véritables compagnons de lecture et de découverte.

  • Comment s'inculquent le bon et le mauvais, l'authentique et le faux, le "mangeable" et "l'immangeable", comment doit-on faire honneur à une table et comment, aussi, s'apprend, après l'abondance, la privation ? Mon grand-père Victor était cuisinier, artisan exemplaire, véritable artiste à son insu. Avec lui, notre ordinaire devenait exceptionnel. Nous nous régalions de ses plats avec un respect presque religieux et nos papilles atteignaient l'extase. Ma mère se mit en quatre toute sa vie pour être à la hauteur. Mon père jouait au gastronome distancié mais à cheval sur les principes, et moi, je faisais sans vergogne le "petit difficile". Tels étaient les principaux rôles de cette comédie de la sainte table et de la communion. Sans compter quelques comparses, pitoyables gâte-sauce, qui nous servaient de bouffons.

  • Tombées dans un oubli médiatique quasi complet après la Seconde Guerre mondiale et leur incorporation dans l'U.R.S.S., l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie font beaucoup parler d'elles depuis quelques années. Ces trois Républiques Baltes connaissent en effet actuellement un développement massif de leurs mouvements nationalistes et ont entrepris de reconquérir leur souveraineté.

  • Au coeur de notre mémoire et de nos curiosités présentes émergent des lieux uniques, symboles d'un art de vivre, bouillonnants d'images et d'émotions : des villes en Europe. Des villes, comme autant de coups de foudre, qui incitent au rêve, au voyage, aux aventures esthétiques et sentimentales. Conçus pour des voyageurs sensibles aux ambiances, à la séduction des lieux et des mots, ces guides intimes sur les villes les plus romantiques d'Europe veulent être de véritables compagnons de lecture et de découverte. Une "lecture", raffinée et pratique, de chaque ville avec : o l'invitation au voyage d'un écrivain contemporain qui raconte et met en scène "sa" ville ; o quelques courts textes de la littérature mondiale et des photographies qui nourrissent la connaissance et provoquent l'imaginaire ; o un guide concis, subjectif, de lieux utiles et charmants - hôtels, restaurants, bars, boutiques, rues, musées... - lieux où saisir un fragment de plaisir, de beauté.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Y a-t-il aujourd'hui en France un seul praticien de l'éducation - du ministre à l'instituteur - qui ne se réfère à un moment ou à un autre au "modèle japonais" ? Côté statistiques, on mettra en avant le spectaculaire taux de réussite - 92 % - au baccalauréat, en oubliant d'ailleurs de préciser qu'il ne s'agit là que d'une attestation de fin d'études. Côté humain, on déplorera les rythmes de travail hallucinants subis par ces adolescents, si souvent obsédés par la sélection et le succès. "Mais, cher ami, l'expansion d'un pays est à ce prix...". Jean-François Sabouret, qui vit au Japon depuis de longues années, remet les choses à leur place. Il a rencontré directement les usagers - lycéens, professeurs - et brosse une fresque vivante, chaleureuse du monde scolaire nippon, anti-chambre supposée du XXIe siècle. Il explique comment l'efficacité de ce système d'éducation s'explique au moins autant par la structure familiale japonaise - toute tournée vers la promotion des enfants - que par les méthodes pédagogiques, moins innovantes qu'on ne le pense en France (là-bas, pas d'obsession pour l'informatique !). Jean-François Sabouret décrit aussi ces "boîtes à concours" - jukus et yobikôs - où la plupart des élèves viennent, le soir et en payant, préparer les compétitions du savoir, rites de passage de la méritocratie nipponne. Si le Japon est un modèle, mieux vaut le connaître. De l'intérieur, et au plus près des individus eux-mêmes.

  • L'homme peut être inhumain. Après les massacres des deux guerres mondiales, il devenait urgent de savoir ce qui pouvait subsister d'humanité en l'homme et de le préserver. C'est ce que visait la Déclaration universelle des Droits de l'Homme de 1948. Aujourd'hui encore, face aux grands bouleversements de ces dernières années qui ont vu monter, proches de nous, de nouvelles formes de barbarie, il convient de se reposer la question. C'est ce que tente cet ouvrage, nourri de textes d'auteurs de la collection Morales, qui se veut une esquisse pour conduire cette réflexion.

  • L'homme peut être inhumain. Après les massacres des deux guerres mondiales, il devenait urgent de savoir ce qui pouvait subsister d'humanité en l'homme et de le préserver. C'est ce que visait la Déclaration universelle des Droits de l'Homme de 1948. Aujourd'hui encore, face aux grands bouleversements de ces dernières années qui ont vu monter, proches de nous, de nouvelles formes de barbarie, il convient de se reposer la question. C'est ce que tente cet ouvrage, nourri de textes d'auteurs de la collection Morales, qui se veut une esquisse pour conduire cette réflexion.

  • Y a-t-il aujourd'hui en France un seul praticien de l'éducation - du ministre à l'instituteur - qui ne se réfère à un moment ou à un autre au "modèle japonais" ? Côté statistiques, on mettra en avant le spectaculaire taux de réussite - 92 % - au baccalauréat, en oubliant d'ailleurs de préciser qu'il ne s'agit là que d'une attestation de fin d'études. Côté humain, on déplorera les rythmes de travail hallucinants subis par ces adolescents, si souvent obsédés par la sélection et le succès. "Mais, cher ami, l'expansion d'un pays est à ce prix...". Jean-François Sabouret, qui vit au Japon depuis de longues années, remet les choses à leur place. Il a rencontré directement les usagers - lycéens, professeurs - et brosse une fresque vivante, chaleureuse du monde scolaire nippon, anti-chambre supposée du XXIe siècle. Il explique comment l'efficacité de ce système d'éducation s'explique au moins autant par la structure familiale japonaise - toute tournée vers la promotion des enfants - que par les méthodes pédagogiques, moins innovantes qu'on ne le pense en France (là-bas, pas d'obsession pour l'informatique !). Jean-François Sabouret décrit aussi ces "boîtes à concours" - jukus et yobikôs - où la plupart des élèves viennent, le soir et en payant, préparer les compétitions du savoir, rites de passage de la méritocratie nipponne. Si le Japon est un modèle, mieux vaut le connaître. De l'intérieur, et au plus près des individus eux-mêmes.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty