Entreprise, économie & droit

  • Entre le débat au Parlement sur le rôle social et la raison d'être de l'entreprise dans le cadre de la loi PACTE et les manifestations des « gilets jaunes », quel rôle peut jouer l'entreprise ? Ces dernières années, certaines d'entre elles ont lancé des actions en faveur des populations les plus modestes. Ce livre appelle à réinventer le rôle social de l'entreprise, à développer l'innovation sociale dans les territoires, à rechercher de nouvelles alliances avec l'entrepreneuriat social et le monde associatif, bref à retrouver le lien avec la société en étant acteur de la lutte contre les inégalités.

    Alexandre Collinet est directeur général adjoint de Leboncoin.
    David Ménascé dirige le cabinet Azao et enseigne à HEC.
    Éric Soubeiran est directeur Nature et Eau de Danone et du fonds Ecosystème.
    Pierre Victoria est directeur du développement durable de Veolia et animateur du groupe de travail sur l'entreprise à la Fondation Jean-Jaurès.

  • Ce livre est une plaidoirie?: la «?radicalisation des esprits?» oxyde la société française, l'«?hyper?» - puritanisme, aseptisation, uniformisation, conformisme, hygiénisme, sécurité, transparence, contrôle - infecte les consciences, et le contexte technologique, communicationnel, médiatique, marchand bouleverse les comportements. Éric Dupond-Moretti nous prévient?: la société contemporaine et la civilisation en devenir se soumettent à des diktats et acceptent des compromis qui menacent les libertés. Ce dialogue avec Denis Lafay doit être lu comme un combat, un manifeste pour la Liberté qui interpelle le lecteur au plus loin dans son intimité, son humanité. Et ses responsabilités. Car il n'y a pas de droit d'être libre sans devoirs à l'égard de la liberté.

    Éric Dupond-Moretti est un avocat pénaliste français, réputé pour le nombre record d'acquittements qu'il a obtenus. Il a récemment publié Le Dictionnaire de ma vie (Kéro, 2018).

  • Chaque année plus nombreux, des étrangers de passage, des migrants, se mêlent aux habitants de quartiers pauvres de nos villes. Ils circulent avec des titres de tourisme. Dans cette course sans fin, ils font des commerces les plus divers qu'ils vendent aux pauvres des quartiers pauvres. Cette mondialisation par le bas du poor to poor, pour les pauvres par les pauvres, est une extraordinaire soupape d'économie parallèle, trop souvent inconnue. Le fétichisme de la marchandise inhérent à la globalisation des économies libérales leur offre le rôle d'entrepreneurs commerciaux nomades et cosmopolites à travers les enclaves urbaines ethniques de leurs circulations, suggérant les contours de peuples trans­européens sans nation. Surtout, cette mondialisation structure des appartenances souvent communautaires, ethniques, religieuses, passant de communautés immigrées en communautés immi­grées. Une enquête documentée, passionnante et nécessaire.

  • Pour penser notre dette publique, considérable, les auteurs de ce livre se sont lancés dans une démarche inédite : se demander si la situation s'est déjà produite, et si oui, quelles en ont été les conséquences. Ils proposent une pensée historique de la dette, de ses violences et de ses effets de domination. Ils montrent que depuis l'Antiquité, la dette affaiblit les défenses immunitaires des Empire malades.Or l'homme postmoderne s'étant fixé pour absolu la préservation de son confort immédiat, il en résulte une inflation de la dette, opérant une ponction différée sur les générations à venir et entraînant une destruction accélérée de l'environnement. Qui a intérêt à cette situation ? Tout simplement ceux qui tirent un revenu immédiat d'un assainissement à jamais différé ! Or la fuite par l'endettement se révèle une cause majeure d'affaiblissement géopolitique...Thomas Flichy de La Neuville est professeur à l'institut d'Études politiques de Bordeaux et à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr. Olivier Hanne est docteur en histoire et chercheur associé à l'université d'Aix-Marseille.

  • Des millions de gens circulent avec des titres touristiques pour effectuer leurs activités criminelles d'un pays à l'autre. Prostituées saisonnières suivant les flux touristiques ou échangeant «

empty