Ethnologie

  • Daniel Herrero est fort de ses racines occitanes et de ses souvenirs de Méditerranée. Un espace pour lui illimité, ouvert sur le monde, dont il retrouve les traces et les parfums, les enseignements et les antagonismes au fil de ses nombreux voyages - souvent dans des conditions spartiates. Un livre de témoignages et de réflexions fortes sur cette Mare nostrum qui est, pour lui, celle de tous les hommes.
    Barbe blanche et cheveux ceints d'un bandana rouge, ce personnage haut en couleur a gardé une passion pour le verbe au moins égale à celle qu'il nourrit pour l'Ovalie. Celui qui se qualifie de « nomade sédentaire de la Méditerranée » nous fait ­partager ses vagabondages et ses références dans un ouvrage accompagné de dessins qu'il a réalisés au cours de ces voyages et qu'il montre ici pour la première fois. Un texte brut et fort.

    Daniel Herrero, ancien joueur de rugby devenu entraîneur, est aujour­d'hui conférencier et consultant.
    José Lenzini, qui l'interroge, fut long­temps correspondant du Monde et de La Tribune.

empty