Langue française

  • Comment protéger le conjoint survivant ? Comment aider ses enfants et ses petits-enfants ? Comment a¬ffronter la perte d'autonomie de ses parents très âgés ? On trouvera dans cet essai les réponses à ces questions que l'on pose régulièrement à son notaire quand on vient de fêter ses « 65 balais ». Et l'on verra se dessiner, à partir de rappels historiques et de références sociologiques, le portrait de ce post soixante-huitard, jeune et sage à la fois, qu'une mise en parallèle avec son alter ego du début des années 70 permet de bien comprendre.

  • Le 3 décembre 1956, un homme de 35 ans, prêtre de son état, assassine sa jeune maîtresse après avoir tenté de lui donner l'absolution. Puis lui ayant ouvert le ventre, il la libére de son enfant de 8 mois qu'il baptise et poignarde. D'où vient, où va le crime dans la préméditation de sa logique inconsciente ? L'auteur, psychanalyste, s'attache à montrer que la violence des interdits continue de frapper, y compris dans les institutions qui prétendent détenir et protéger la vérité.

  • Avec la pandémie de Covid 19, nous aimerions compter sur une Europe qui rassure. Or l'Union européenne est confrontée à la crise la plus grave de son histoire. Face à ce tsunami, l'Union a révélé ses potentialités, en apportant une réponse monétaire et budgétaire inédite, mais aussi ses faiblesses : sa dépendance envers l'extérieur et notamment la Chine. La crise a accentué le malaise. La puissance européenne ne pourra devenir réalité que si les Européens se départissent de leur défiance. Ce dilemme est analysé à travers dix questions sur les grands choix européens, de l'euro à l'immigration, du Brexit à l'écologie. Au coeur des débats revient la notion de souveraineté européenne. Inadapté à la politique étrangère et à la défense, notre modèle doit être amélioré.

  • La situation des assistantes maternelles a de quoi indigner. Privées de médecine du travail, gagnant parfois moins que le SMIC pour une durée de travail supérieure à la durée légale, elles se retrouvent dans une position de néo-domesticité et sont soumises à des critères de recrutement, de contrôle et d'évaluation instrumentalisés comme armes de domination. Le scandale est aussi que l'ensemble de ces conditions dévalorisées soient mises en place et gérées par les pouvoirs publics, qui organisent ainsi une discrimination institutionnalisée. Fondé sur une enquête très documentée, ce livre constitue un plaidoyer pour améliorer le statut de tous ces professionnels qui contribuent au développement et au bien-être de nos enfants.

  • Le cadrage de la prostitution est la manière dont celle-ci est représentée, dont elle est réglementée et l'articulation entre les images qui sont véhiculées et le droit appliqué. Deux communautés d'opinion s'affrontent pour la détermination des normes : réglementaristes et abolitionnistes. Cette étude met en évidence la discrimination institutionnalisée qui sévit, en France de nos jours, dans l'espace des échanges économico-sexuels.

  • Cette autobiographie transcrit le parcours d'une jeune prostituée moldave sur les trottoirs de Bruxelles. A travers son histoire on découvre que ce qu'on appelle communément traite et esclavage ne sont autres que les moyens d'entrer dans l'espace Schengen que doivent monnayer des migrants volontaires, mais clandestins, et à ce titre dépendants de passeurs rarement respectueux de leurs clientes ; que le pire pour les prostituées de rue, ce n'est pas leur travail mais leur peur d'être expulsées.

empty