Langue française

  • Nous sommes cernés par les objets. Dans notre vie quotidienne, notre travail, nos loisirs, ils sont omniprésents. Nous les apprécions pour leur fonctionnalité, leur usage, leur esthétique, et certains d'entre eux sont devenus indispensables dans notre vie.
    Du carnet Moleskine à l'iPod, de la Ford T à la 2 CV, du soutien-gorge au blue jeans, de la brique Lego au Walkman - tous ces biens ont été conçus et mis en forme par des inventeurs, des ingénieurs puis par des designers. Nombre d'entre eux ont entraîné de multiples dépôts de brevets, causes d'innombrables batailles juridiques de paternité ou d'antériorité, spoliant parfois leur réel inventeur ou en mettant d'autres dans des situations critiques.

    Quelle histoire se cache derrière chacun d'entre eux ? Fruit du hasard, nécessité engendrée par une situation, volonté d'innover ou tout simplement opportunité dictée par des circonstances inédites ? Olivier Frénoy, designer industriel depuis 1977, nous livre les secrets de cent produits cultes sélectionnés dans une période comprise entre 1850 et 2000, et retrace en même temps l'histoire de plus d'un siècle de création design et industrielle.

    La valeur d'un objet reste liée à son appréciation esthétique, fonctionnelle, affective ou purement subjective, propre à chacun d'entre nous. À vous d'en juger !

  • A travers l'analyse des projets, réalisations et livres de l'architecte, urbaniste et homme de lettres que fut Le Corbusier, cet essai propose une critique approfondie de la froide vision du monde qu'a générée et tenté de déployer, par une suite ininterrompue d'écrits et de nombreuses réalisations singulières, l'un des hérauts de la modernité.

  • Dans les années 60, les femmes photographes de presse sont rares. Odile Montserrat fut l'une d'entre elles. Elle rencontre Serge Gainsbourg en 1967. A cette époque, le photographe n'est pas un ennemi mais un ami, celui à qui l'on se livre, celui qu'on laisse entrer dans son intimité, celui devant qui on lève le masque. C'est ce qu'Odile Montserrat a vécu auprès de Serge, Jane Birkin et leurs enfants. Elle a conservé ces photos sans jamais les exposer au grand public. Sa fille, Valeria Attinelli, était présente lors des séances photos. En racontant la petite histoire de chaque cliché, elle nous livre son regard d'enfat sur "l'homme à la tête de chou", mais aussi sur une époque où les artistes étaient aussi de grands enfants. Entre la mère et la fille, les souvenirs se mélangent et se répondent pour nous offrir un portrait tendre, fidèle et inédit de Serge Gainsbourg - l'homme qui, derrière l'artiste, fut avant tout un ami.

  • « Paradoxe est le nom que les sots donnent à la vérité ». Orson Welles aurait pu faire sienne cette maxime, lui qui a consacré trois de ses plus grands films à la narration d'une procédure judiciaire : le procès de La Dame de Shanghaï, le processus d'enquête intestine de La Soif du mal, l'instruction anonyme du Procès. Mais comment établir la vérité ? Au nom de quelle loi ? Servie par quelle justice ?

  • En s'appuyant sur quelques oeuvres majeures du Quattrocento à l'époque contemporaine, Valérie Rauchbach nous fait comprendre le pouvoir de la couleur dans notre perception quotidienne, ses significations symboliques, son influence dans notre comportement, notre imaginaire. Une promenade anticonformiste entre les oeuvres et la technique, entre les profonds boulversements de l'Histoire et la sensibilité esthétique.

  • La chanson française, ce sont des mélodies populaires qui hantent nos esprits et agitent nos âmes. Quand nous les réentendons par hasard, elles nous replongent dans des instants de vie. De chaque chanson, de chaque artiste, nous conservons aussi des objets, des accessoires, des vêtements intimement liés aux émotions des chansons: le cêélèbre Canotier de Maurice Chevalier, le costume à paillette de Claude François, les lunettes blanches de Polnareff...cet ouvrage réunit plus de 50 objets cultes.

  • Antoine Dumas, éternel adolescent, se laisse porter par la vie. Pigiste pour un site web et fan des auteurs de la Beat Generation, il rêve de devenir écrivain. Un soir banal, dans cette laverie où il se rend tout le temps, sa vie bascule. Il rencontre Edmond Petit, vieil homme, sosie de Burroughs, et quelques minutes plus tard, Valentine, son amour de jeunesse qui l'avait abandonné quinze ans plus tôt. C'est le début d'un véritable calvaire pour Antoine...

empty