Langue française

  • "Il lâche la hache sanglante qu'il tient entre ses doigts épais et me dit en face, le plus tranquillement du monde : - J'ai pris beaucoup de plaisir." Au milieu des années 1990, Jean François Langley plonge dans la gueule de l'enfer à New York pour débusquer un serial killer et arracher à ses griffes des ados promis à une mort certaine. Mais derrière cet acte de bravoure et la célébrité qui en résulte, un autre piège l'attend, celui de la dépression. En quelques mois, il perd sa femme, son boulot et ses amis. Alors un an plus tard, en quête de rédemption, il décide de repartir sur les lieux de son enquête et découvre des éléments nouveaux. Et si l'affaire n'était pas totalement terminée ? Il entame dès lors un flirt avec la mort et la folie... Né en 1970, Laurent Fétis a commencé sa carrière d'écrivain très jeune, multipliant les thrillers et les romans gores chez le Fleuve, la Série Noire ou bien encore la Branche. Nocturnes est une nouvelle preuve de son talent et de sa capacité à nous tenir en haleine.

  • Le sang des morts coule toujours dans les veines de ceux qui leur ont survécu.
    L'ambiance vire au cauchemar dans la paisible cité balnéaire de Vernais. Un mort est retrouvé dans la piscine d'un jardin, la police découvre des cadavres en pagaille dans une maison jusqu'ici sans histoire, un informaticien est enlevé par une inconnue aussi belle que dangereuse et une jeune femme commence à avoir de sérieux doutes sur les fréquentations de son mari.
    Et s'il y avait un lien entre toutes ces affaires ? Y a-t-il quelqu'un d'innocent dans cette ville ?
    Auteur chevronné de polar avec des titres chez Baleine, Coups de tête, Le Castor Astral ou les éditions du Jasmin dont son dernier livre Les Sentiers de la nuit, Gilles Vidal tisse en expert une intrigue imparable aux personnages saisissants, nous ouvrant peu à peu les portes de l'enfer. Un roman sur la banalité du mal...
    Né en Guinée en 1955, Gilles Vidal a commencé sa carrière littéraire à la fin des années 70, oeuvrant dans le polar mais aussi en littérature générale chez des éditeurs comme l'Archipel ou le Castor Astral. Il a fait en parallèle tous les métiers de l'édition, de libraire à éditeur (notamment pour la collection « Nuit grave » au Fleuve noir). Ses oeuvres les plus connues sont Le plus dur reste à faire, Hymnes urbains et Mémoire morte. Il a signé au total une quarantaine de romans et d'essais.

empty