Editions des Régionalismes

  • Paru initialement en 1914, At the earth's Core est le premier tome d'un autre Cycle, celui de Pellucidar qui comprend six volumes. Une première publication en français date de 1938 (2e volume de la série), il faut sinon attendre la fin des années 1960 pour en voir les premières traductions en français.
    Dans ce cycle, la Terre est une sphère creuse dans laquelle se trouve le continent de Pellucidar. Ce sont le prospecteur David Innes et son compagnon, l'inventeur Abner Perry, qui découvre par hasard ce continent intérieur en testant un excavateur spécial, la taupe d'acier, qui doit leur permettre d'exploiter de nouveaux filons de minerais au sein des grandes profondeurs terrestres. La machine s'emballe sans moyen de l'arrêter et les deux aventuriers aboutissent au creux de la Terre sur Pellucidar. C'est un univers très spécial : sa surface étant concave, il n'y a pas d'horizon et l'atmosphère y est plus dense qu'à la surface de la planète. Les nuages y sont rares mais occasionnent de véritables ouragans. Le soleil de Pellucidar, qui correspond au noyau terrestre, est situé exactement au centre du ciel et ne bouge pas, ce qui fait qu'il n'y a jamais de nuit sur le continent... Pellucidar est habité par des animaux préhistoriques et par des peuples primitifs, humains et non-humains...
    En route donc pour d'incroyables aventures au centre de la Terre !
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

  • Paru initialement en 1929-1930, Tarzan au coeur de la Terre est le quatrième tome d'un autre Cycle, celui de Pellucidar qui comprend six volumes. Sa première publication en français date de la fin des années 1960.
    Dans ce cycle, la Terre est une sphère creuse dans laquelle se trouve le continent de Pellucidar. Ce sont le prospecteur David Innes et son compagnon, l'inventeur Abner Perry, qui découvre par hasard ce continent intérieur.
    Jason Gridley décide donc de partir au secours de David Innes, au centre de la Terre. Il se rend en Afrique demander l'aide de Tarzan. Au moyen d'un dirigeable spécial, le O-220, ils pénètrent par l'ouverture polaire menant à Pellucidar, amenant avec eux une dizaine de guerriers waziris. Après quelques heures de navigation, Tarzan et Jason découvre les dangers de Pellucidar : une attaque d'animaux sauvages puis d'un pteranodon géant achève de les égarer et les disperser. Tandis que Jason rencontre la jolie Jana, la Fleur rouge de Zoram, Tarzan se fait capturer par les Sagoths, peuple d'hommes-singes. Réussissant à s'évader, Tarzan rencontre Thoar de Zoram, le frère de Jana ; ils partent tous les deux à la recherche de Jason et de Jana. Au fil de rencontres et combats épiques, Tarzan retrouve Jana mais ils sont capturés par des Horibs, peuple de lézards intelligents entropophages. Quant à Jason, en compagnie de Thoar, il est enlevé par des pirates Korsars, puis par des Horibs... Mais les guerriers waziris, puis la flotte de l'empereur de Pellucidar, viendront sauver la situation. Tarzan repart alors à la surface de la Terre, et Jason, désormais fiancé à Jana, décide de rester à Pellucidar...
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

  • Le Seigneur de la guerre de Mars (titre original : The Warlord of Mars) est le troisième roman du triptyque «John Carter», après Une princesse de Mars et Les Dieux de Mars.
    Il est initialement publié en feuilleton en 1913-1914, puis en livre en 1919. La première traduction française date de 1971.
    L'histoire du capitaine John Carter, ancien officier sudiste qui se retrouve mystérieusement propulsé sur la planète Barsoom - nom local de la planète Mars - est désormais connue. Dejah Toris, son épouse martienne est prisonnière pour une année entière de la Tour du Soleil d'Issus, aussi John Carter se lance dans de nouvelles aventures pour tenter de la libérer, aventures foisonnantes de péripéties et de reournements de situation où se mêlent et s'entremêlent les différentes peuplades humaines de Barsoom : Therns, Hommes noirs, Hommes rouges sans compter les Hommes jaunes du Pôle Nord de Mars restés jusqu'alors inconnus.
    On plongera avec délice dans ce dernier tome du «cycle John Carter» toujours aussi trépidant et passionnant !
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

  • Paru initialement en 1913, réédité en 1930, voici un texte de SF « historique ». En ce début de XXIe siècle, le monde « civilisé » se divise en trois super-puissances : L'état de Colombie, le Canada et le royaume du Japon qui s'étend sur une partie des Etats-Unis. Le reste du monde, ruiné par une guerre universelle, est retourné à la barbarie. Waren Islinghton, inventeur colombien du carburant solide, attire l'attention de son gouvernement sur un phénomène risquant de compromettre la situation de son pays : la disparition, faute de matière première, de l'industrie métallurgique. Un explorateur de renom, Douglas Grant, trouve la solution qui consiste à aller chercher ailleurs ce qui manque cruellement sur place. Cet ailleurs, c'est la France et plus précisément la Normandie où Grant a relevé la présence quasi-inépuisable du précieux métal. Mais l'intrépide équipe d'explorateurs va se heurter à quelques imprévus dont le moindre n'est pas que le protecteur de la Normandie, le duc Rollon, vieil original, refuse toute idée de progrès, dans cette France rendue aux temps moyenâgeux. Mais Pierre de Mandeville, le jeune héritier du duc Rollon vient d'avouer sa flamme à Edith Worgloff, membre de l'expédition et nièce du président de Colombie...
    Léon de Tinseau (comte Antoine Joseph Léon de Tinseau) né à Autun (Saône-et-Loire), (1844-1921), fut sous-préfet sous le Second Empire puis auteur à succès de romans populaires.

  • Paru initialement en feuilleton en 1916, Thuvia, maid of Mars est le quatrième tome du Cycle de Mars qui paraîtra en livre en 1920. La première publication en français date seulement des années 1970.
    Carthoris, le fils du terrien John Carter et de la barsoomienne Dejah Thoris, tombe amoureux de la princesse Thuvia, fille du Jeddak de Ptarth. Mais c'est également le cas d'Astok, prince de Dusar qui ne trouve rien de mieux que de la faire enlever et d'en faire accuser Carthoris ! Partant à la recherche de la princesse, Carthoris se retrouve dans une région inconnue de la planète Barsoom où vivent les derniers Martiens à peau claire, lointains héritiers des constructeurs des immenses cités maintenant abandonnées. Ces Martiens à peau claire ont développé la faculté de générer de puissants archers par la seule force de la suggestion, ce qui leur permet de résister aux assauts incessants des hordes des Hommes-Verts...
    Nous ne sommes pourtant qu'au début des aventures de Carthoris et de son compagnon, Kar Komak, l'archer rematérialisé, pour libérer Thuvia et éviter une guerre planétaire sur Barsoom...
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

  • La Révolte des Volcans, initialement publiée en 1935 dans la revue Les Feuillets Bleus, est un des rares textes français qui aborde le thème de la «Terre concave », thème notamment développé par Edgar Rice Burroughs dans son cycle de « Pellucidar ».
    Dans la Révolte des Volcans, une partie de la peuplade des « Sous-terriens » a adopté la langue des légionnaires gallo-romains tandis qu'une autre partie de la population est restée fidèle à sa culture d'origine. L'arrivée d'un couple de Terriens, annoncée par une ancienne prophétie, précipite le conflit latent entre les deux peuples. Des armes et des énergies terrifiantes sont actionnées, capables non seulement de détruire le monde intérieur mais de perturber l'équilibre de la Terre dans le Système Solaire. Jusqu'à la destruction et l'embrasement dans le Soleil...
    Camille Audigier (1867-1939), né à Châteaugay (Puy-de-Dôme), romancier et essayiste régionaliste (Pour la Terre, La Terre qui renaît, Mémoires d'un cheval d'Iéna à Waterloo, Étude sur la race de chevaux d'Auvergne, Quelques Coutumes et traditions de la Haute-Auvergne). On lui doit également deux romans fantastiques de science-fiction (Les Mystères de Vichy et La Révolte des Volcans).

  • Paru initialement en 1915, L'Empire de David Innes est le deuxième tome d'un autre Cycle, celui de Pellucidar qui comprend six volumes. Une première publication en français date de 1938 (2e volume de la série), il faut sinon attendre la fin des années 1960 pour en voir les premières traductions en français.
    Dans ce cycle, la Terre est une sphère creuse dans laquelle se trouve le continent de Pellucidar. Ce sont le prospecteur David Innes et son compagnon, l'inventeur Abner Perry, qui découvre par hasard ce continent intérieur. David Innes revient sur Pellucidar avec les armes modernes qu'il a ramenés de la surface de la Terre afin d'aider les tribus de ce continent à se libérer du joug des Mahars. Malheureusement, il est capturé par les Sagoths et emmené chez les Mahars qui se souviennent des ennuis qu'il leur a causé lors de son précédent passage. Ils le jettent en pâture à un tigre à dents de sabre. Une fille est dans l'arène avec lui. Il s'agit de Diane la Magnifique, sa fiancée... Nombre de péripéties seront nécessaires pour la sauver. Mais, entre-temps, les hommes préhistoriques ont appris à se servir des armes à feu et parviennent à refouler les Mahars dans les montagnes. David Innes fonde alors une fédération des peuples coalisés de Pellucidar sur laquelle il régnera en tant qu'empereur avec sa nouvelle femme Diane.
    De nouvelles et incroyables aventures au centre de la Terre !
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

  • Paru initialement en 1929, Tannar de Pellucidar est le troisième tome d'un autre Cycle, celui de Pellucidar qui comprend six volumes. Sa première publication en français date de la fin des années 1960.
    Dans ce cycle, la Terre est une sphère creuse dans laquelle se trouve le continent de Pellucidar. Ce sont le prospecteur David Innes et son compagnon, l'inventeur Abner Perry, qui découvre par hasard ce continent intérieur.
    Jason Gridley, jeune Californien passionné de radio, reçoit un jour un appel de détresse d'Abner Perry provenant de Pellucidar qui lui résume la situation : un peuple inconnu de pirates, les Korsars, a envahi une partie de l'Empire de David Innes. Lequel a envoyé une armée pour les contrer. Mais les Korsars, bien que battus, ont fait des prisonniers dont Tanar, fils de Ghak le Chevelu, roi de Sari. David Innes organise une expédition pour tenter de les secourir. À bord du bateau pirate, Tanar fait la connaissance de Stellara, la fille du Cid, le chef des pirates. Ils parviennent à s'enfuir au cours d'une tempête et seront tout à tour victimes, lors de leur errance à travers Pellucidar, des pirates Korsars lancés à leurs trousses et des divers peuples qu'ils vont rencontrer : dans l'île d'Amiocap, d'où vient la jeune fille (qui y retrouve inopinément son vrai père Fédol, un chasseur amiocapien) ; dans les grottes des Coriopis qui s'emparent d'humains pour les dévorer ; dans l'île de Hime, où ils sont repris par les Korsars. Là, ils découvriront que David Innes est également prisonnier des pirates... A la lecture du message, Jason Gridley décide donc de partir au secours de David Innes...
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

  • Les Dieux de Mars (titre original : The Gods of Mars) est le deuxième roman de la série, après Une princesse de Mars.
    Il est initialement publié en feuilleton en 1913, puis en livre en 1918. La première traduction française date de 1937.
    L'histoire du capitaine John Carter, ancien officier sudiste qui se retrouve mystérieusement propulsé sur la planète Barsoom - nom local de la planète Mars - est désormais connue.
    Après un long exil de 10 ans sur Terre, John Carter revient enfin sur sa planète d'adoption. Par malchance il se retrouve aux confins de la rivière Iss. Il y découvre les hordes d'hommes-plantes et de singes blancs et les cruels Therns (à l'origine de la superstition attachées aux sources de la rivière Iss, monde souterrain d'où nul Martien vivant ne revient jamais), auxquels il parvient à fausser compagnie.
    Lors d'une attaque des pirates noirs d'Issus, John Carter découvre que ce peuple s'en prend régulièrement aux Therns pour les réduire en esclavage au profit d'Issus, leur propre déesse... A la suite d'une foule d'événements, Carter parvient à s'échapper, avec son fils Carthoris, des griffes des pirates.
    Rentré à Helium, il y apprend que sa bien-aimée Dejah Thoris a été justement enlevée par les pirates noirs d'Issus... Il faut donc repartir en quête ! Et ce n'est qu'un très léger aperçu des démentielles aventures et rebondissements qui attendent John Carter sur Barsoom...
    Edgar Rice Burroughs, né à Chicago (1875-1950), est plus connu aujourd'hui comme le créateur des aventures de Tarzan. Pourtant les oeuvres de science-fiction de ce grand précurseur dans le genre planet opera (Cycle de Mars, de Vénus, de la Lune, de Pellucidar) méritent amplement d'être redécouvertes.

empty