Dervy

  • La Crise du monde moderne

    René Guénon

    • Dervy
    • 28 Janvier 2022

    Comme l'indique son titre - prophétique puisqu'il fut publié en 1927 -, il s'agit d'un acte d'accusation porté contre la civilisation occidentale qui, en s'éloignant depuis plusieurs siècles de toute spiritualité authentique pour s'enfoncer dans la matière, court à sa perte. Mais loin de s'en tenir à un constat « d'actualité » pessimiste, comme il y en eut tant depuis, Guénon, qui pose son diagnostic au nom de principes intemporels, montre la voie aux chercheurs de vérité, sachant que celle-ci triomphe toujours, et que, après l'Âge sombre annoncé par toutes les traditions, se lèvera l'aube d'un cycle nouveau.

  • En révélant les aspects curieux ou inattendus de la vie de certaines personnalités du monde maçonnique, plus ou moins connues, cet ouvrage permet de les découvrir ou de les redécouvrir sous un visage différent, pour notre plus grand plaisir.Aristide Briand, Condorcet, nicolas de Bonneville étaient-ils francs-maçons ? Si oui, quelle relation ont-ils eue avec l'ordre ? Le premier était Chevalier du travail : qu'est-ce que cela signifie ? Comment la pensée et les principes de Condorcet ont-ils autant contribué à l'élaboration de la devise républicaine « Liberté, Égalité, Fraternité», si chère aujourd'hui à la franc-maçonnerie française ?
    Bonneville, figure de la révolution, était-il membre des Illuminati, lui qui était convaincu de la mainmise des jésuites sur la franc-maçonnerie ? Par ailleurs, sait-on que Charles Webster Leadbeater était en même temps théosophe, évêque et 33e ? Choderlos de Laclos était-il un franc-maçon sulfureux ou un bon père de famille ? Sait-on que l'auteur des Liaisons dangereuses prônait l'égalité de l'homme et de la femme dans la démarche initiatique ? Tout Maître Maçon, quelle que soit son obédience, connaît le légendaire Hiram. Oui, mais de quel Hiram s'agit-il ?
    Ce sont là quelques questions, parmi bien d'autres, auxquelles l'auteur apporte des réponses sur des sujets surprenants allant bien au-delà de la simple anecdote.

  • Perspectives traditionnelles et erreurs modernes Nouv.

    Ce recueil posthume regroupe des études et des articles publiés tout au long de la vie de René Guénon. Ils concernent à la fois la pure métaphysique et la cosmologie, ainsi que leurs applications aux sciences et aux arts traditionnels, sans oublier la dénonciation de quelques erreurs modernes.En un mot, ce panorama peut constituer une excellente introduction à la pensée du métaphysicien. Du chapitre I de la Première partie, « Le Démiurge », qui est le premier texte qu'il donne à imprimer en 1909, à l'âge de 23 ans, jusqu'à « La science profane devant les doctrines traditionnelles », de 1950, il s'est écoulé plus de quarante ans pendant lesquels Guénon n'a cessé de nous avertir quant à l'évolution de notre monde moderne.

  • Le grand livre des runes

    Richard Gandon

    • Dervy
    • 13 Décembre 2021

    Grâce à ce livre, décryptez les mystérieux messages des runes Ce livre présente comment fabriquer des runes divinatoires, comment en décrypter les messages, quelles sont les méthodes pour tirer les runes... Il propose aussi, à travers des illustrations, des schémas et des exercices, une initiation complète à l'art runique, un véritable périple initiatique, allant de la conception de talismans runiques à l'apprentissage, par les postures runiques, de la relaxation et de la sérénité.

  • À quoi peuvent bien servir les anciens Vénérables maîtres ? Nouv.

    À quoi peuvent servir les anciens Vénérables Maîtres ? En tant que past-masters, ils ont occupé à peu près tous les plateaux de la Loge avant d'accéder à l'office suprême. La plupart d'entre eux font partie des Hauts Grades ou sont en chemin pour y accéder. C'est dire qu'ils représentent un capital d'expérience initiatique dont il serait dommage de se priver.
    Dès lors, ne serait-il pas judicieux de leur confier des missions ? Mais lesquelles ?
    Et que nous dit l'histoire de la franc-maçonnerie sur ces past-masters ? Les rituels anciens leur reconnaissaient la capacité de transmettre le pouvoir initiant aux Vénérables Maîtres fraîchement élus. Cela ne veut-il pas dire que le Vénéralat représente une seconde initiation, quoique non dite aujourd'hui ? Ce livre apporte les réponses d'un ancien Vénérable Maître qui n'a eu de cesse de réfléchir sur sa pratique maçonnique. On peut discuter ces questions, critiquer les réponses qui sont données, notamment à travers la charte des devoirs des anciens Vénérables Maîtres proposée à la fin de ce livre, mais est-il pertinent de les ignorer ?

  • La franc-maçonnerie, de la façon la plus générale, va-t-elle devenir inexorablement et entièrement mixte ? Autrement dit, pourra-t-il encore exister dans l'avenir des obédiences ou des ateliers qui ne compteraient sur leurs colonnes que des hommes ou que des femmes ?  Pourquoi la maçonnerie n'était-elle que masculine à sa naissance ? Comment l'initiation est-elle venue aux femmes ? Qu'est-ce que les loges d'Adoption ? Quels sont les arguments pour ou contre la mixité ? La question du genre va-t-elle changer la perception de la mixité ?Toutes ces questions sont traitées avec clarté et sont accessibles à celles et ceux qui réfléchissent sur l'évolution de la franc-maçonnerie dans les décennies à venir.

  • La grande Triade

    Rene Guenon

    • Dervy
    • 22 Mars 2022

    Dernier livre publié par Guénon de son vivant, il est consacré à la tradition chinoise, tout en éclairant bien d'autres voies initiatiques d'Orient ou d'Occident, y compris l'alchimie véritable. La spiritualité authentique est un facteur de réconciliation «  planétaire  », et son oubli ou sa négation - en Occident puis en Orient - nous a menés là où nous sommes...
    La grande triade désigne le Ciel, la Terre et l'Homme (Tien-ti-jen). René Guénon en explique la portée et s'attache à expliquer les correspondances qui se trouvent dans d'autres formes traditionnelles.

  • Au travers de 25 chroniques, de jeux et de courts enseignements, nous découvrons cet être meilleur que nous aspirons tous à devenir. Le héros de ce livre n'est pas César, le héros de ce livre n'est pas Jacques, ni aucun des autres personnages qui y seront évoqués. Le vrai héros de ce livre, c'est le lecteur. Ce livre n'est donc pas un roman, il est un recueil d'expériences. Chacun de ces 25 courts chapitres propose trois temps forts. - Le premier temps : l'ouverture du coeur. Au travers d'une histoire courte, César transmet à Jacques une leçon de sagesse. César va vous émerveiller sur les mystères de la vie qui se cachent dans la vie quotidienne. - Le second temps : l'ouverture des mains. Jacques va vous conduire dans une mise en pratique de la chronique par un jeu spirituel pour votre vie quotidienne. - Le dernier temps fort : l'ouverture de l'esprit. César reprendra la parole pour vous livrer un mini enseignement spirituel sur la chronique et le jeu qui en découle. Vous y trouverez peut-être des réponses qui iront bien au-delà de vos questions. Finalement, ce livre veut vous donner le goût du meilleur de vous. César le disait souvent : « le meilleur de nous est tout à côté de vous. Il vous attend. »

  • Symboles de la science sacrée

    Rene Guenon

    • Dervy
    • 15 Mars 2022

    Ce volume réunit des articles de Guénon publiés entre 1925 et 1950 dans des périodiques, principalement dans Regnabit et dans Le Voile d'Isis, devenu depuis 1936 Les Études traditionnelles. Ils traitent spécialement de symboles présents dans toutes les civilisations, sorte de langue universelle qui illustre l'unicité de cette tradition primordiale de l'humanité dont Guénon n'a cessé d'affirmer l'existence. Leur caractère documentaire, et même un certain « pittorisme » intellectuel, rendent ces textes, brefs et regroupés par thèmes, plus accessibles que les exposés de pure doctrine. Mais on y retrouve l'art incomparable du style guénonien, et cet élément indéfinissable de mystère et de majesté propre aux manifestations de la Sagesse éternelle. 

  • Dans cet admirable petit livre, M. Herrigel, philosophe allemand qui est venu au Japon et s'est adonné au tir à l'arc pour arriver à comprendre le Zen, donne de sa propre expérience un récit qui nous éclaire. Un des caractères qui nous frappent le plus dans l'exercice du tir à l'arc, et en fait de tous les arts tels qu'on les étudie au Japon, c'est qu'on n'en attend pas des jouissances uniquement esthétiques, mais qu'on y voit un moyen de former le mental, et même de le mettre en contact avec la réalité ultime.

  • Même les institutions les mieux établies cachent toujours quelques Curiosités. Derrière le pittoresque de ces anecdotes, nos Curiosités Maçonniques dévoilent souvent des aspects de la franc-maçonnerie laissés dans l'ombre par une approche plus classique. Le sourire est la ponctuation d'instants de lucidité ! Depuis Borgès et Umberto Eco, on sait que les bibliothèques, loin d'être synonymes de recherches arides et d'ennui, recèlent aussi leur part de mystères. Enquêter sur la chaîne des propriétaires d'un manuscrit rare, décoder un ex-libris énigmatique, découvrir une référence inattendue... C'est à ces aventures que nos histoires convient le lecteur. Ces enquêtes dans les archives des loges sont aussi des nouvelles romanesques et des contes édifiants pleins d'enseignements pour qui cherche à mieux comprendre « le secret » de la franc-maçonnerie.

  • La maçonnerie du XVIIIe siècle hésitait entre la poursuite du mythe templier, la philosophie des Lumières et la découverte des troublants mystères de la théurgie. C'est à Lyon, dans le paisible milieu des soyeux que l'un d'entre eux, Jean-Baptiste Willlermoz (1530-1824), va réaliser la synthèse qui verra naître le Rite écossais rectifié (RER), un système maçonnique à nul autre pareil. Spiritualiste et chrétien dans une maçonnerie qui allait s'engager dans la voie de la politique et du laïcisme, le RER disparaît presque entièrement au XIXe siècle. C'est au début du XXe siècle, en pleine crise entre l'Église et l'État, un affrontement où la franc-maçonnerie tient le premier rang parmi les opposants au catholicisme, qu'il fait sa réapparition, presque à contre-courant de tout. Ayant toujours réuni des esprits singuliers et engagés, son histoire est à l'image de celle de France au cours des deux derniers siècles : passionnée et parfois contradictoire. Il était nécessaire d'en proposer une vision d'ensemble, servie par une iconographie exceptionnelle.

  • Il s'agit du 3eme volet d'un triptyque inauguré par Orient et Occident et poursuivi par La Crise du monde moderne - consacré à la dénonciation de la civilisation occidentale moderne dont les erreurs et les mensonges sont magistralement analysés, à la lumière de principes métaphysiques d'une rigueur quasi mathématique, et qui transcendent ipso facto les notions morales de bien et de mal. Le titre de l'ouvrage est explicite : nous sommes entrés depuis la Seconde Guerre mondiale - pendant laquelle il fut écrit - dans la phase ultime de l'Âge de Fer des Grecos-Latins ou de Kali-Yuga (l'Âge sombre) des Hindous. Mais au regard de l'Absolu et de l'Éternité, la « fin d'un monde » n'est jamais que la fin d'une illusion...

  • Pouvons-nous reconnaître, dans la franc-maçonnerie actuelle, une identité qui lui permette de préparer l'avenir ? Nous ne pouvons répondre à cette question qu'en faisant de la liberté une véritable méthode de vie - nous parlons, ici, de cette liberté tout à fait particulière qui constitue le fondement de la franc-maçonnerie. Travail introspectif et connaissance de soi, comportements éthiques, enchevêtrement entre vision spirituelle et vie concrète : l'initiation maçonnique engage la vie entière jusqu'aux aspects les plus simples. En effet, tout en conservant sa très profonde spiritualité, l'Initiation doit trouver un point d'application dans la réalité quotidienne de l'Initié. C'est le message, tout à fait actuel, de ce type particulier d'initiation, en même temps opérative et spéculative, qu'est l'initiation maçonnique. La dérive de la globalisation économique met en péril les conquêtes de la démocratie, de l'égalité et de la liberté que la franc-maçonnerie transmet au monde. Celle-ci a donc une haute responsabilité, non seulement envers elle-même, mais aussi envers notre époque si complexe et difficile : celle de préparer pour nos enfants une civilisation vraiment humaine, dans toute la complexité et la dignité que ce terme comporte.

  • Les articles réunis dans ce recueil sont parmi les plus originaux jamais écrits par Guénon, s'agissant par exemple de l'Atlantide ou de l'Hyperborée.
    Quant à la complexe doctrine des cycles, essentielle pour comprendre la vision traditionnelle du monde - qui contredit la conception « linéaire » des modernes - elle est exposée avec une rigueur et une clarté sans équivalents. 

  • Comptes rendus Nouv.

    Comptes rendus

    René Guénon

    • Dervy
    • 5 Mai 2022

    Ces recensions de livres et d'articles de revues touchant les thèmes « spirituels » les plus divers sont d'abord parus de 1929 à 1950 dans deux revues dont Guénon était l'« inspirateur » : Le Voile d'Isis et Études traditionnelles. D'une lecture facile, ces critiques et analyses parfois pittoresques constituent un témoignage précieux sur le monde de la spiritualité au sens large, dans la première moitié du XXe siècle. Mais, comme toujours, Guénon met prophétiquement au jour les germes de ce à quoi nous assistons aujourd'hui (confusion et chaos généralisés par oubli des vrais principes).

  • Dialogues avec l'ange, le best-seller de Gitta Mallasz, est la transcription d'une expérience spirituelle vécue pendant la Seconde Guerre mondiale par quatre amis hongrois. Pendant dix-sept mois, de juin 1943 à novembre 1944, Hanna Dallos transmet - au cours de 88 Entretiens - des paroles qu'elle dit ne pas émaner d'elle mais d'un maître intérieur ou d'un ange. Ces paroles sont retranscrites par Gitta Mallasz et Lili Strausz. Seule survivante, Gitta Mallasz, réfugiée en France en 1960, traduira ces entretiens en français. Ils seront publiés en 1976 et traduits en 21 langues. Dans son nouveau livre, Patricia Montaud rassemble 30 années de questions que les lecteurs des Dialogues avec l'ange ont pu lui poser. Elle leur répond en livrant avec une transparence bouleversante sa propre mise en pratique issue des réponses reçues auprès de Gitta Mallasz pendant plus de huit ans. Au fil des chapitres, on découvre un chemin concret, accessible à ceux qui cherchent à dialoguer avec leur ange, à ceux qui veulent découvrir leur véritable raison d'être sur Terre. Ce livre se lit page après page, comme un « fil rouge », et il réenchantera la vie du lecteur.

  • Le diable dans les cathédrâles

    Jean-François Blondel

    • Dervy
    • 21 Septembre 2021

    Le diable dans les cathédrales ! Sa présence peut surprendre. Le temple du Christ donnerait-il asile à Satan et à toutes ses cohortes de démons ? C'est, du moins, ce que le visiteur de nos grandes cathédrales peut constater, à l'observation de la statuaire qui orne leurs façades et leurs porches d'entrée, ainsi qu'à la contemplation de leurs vitraux. C'est aussi ce que nous content certaines légendes enfouies dans l'imaginaire populaire et montrant le diable intervenant sur les chantiers des cathédrales. Les imagiers y ont sculpté tout un bestiaire fantastique composé de dragons ailés, de serpents, de gargouilles, de chimères. Était-ce alors leur vision du démon qu'ils immortalisaient dans la pierre, ou ces animaux étranges représentaient-ils tout autre chose, un langage symbolique des bâtisseurs ayant une portée ésotérique ? Au fond, qu'est-ce que le diable et que représente-t-il ? On sait qu'il était déjà là, au Commencement des temps, créé par l'Éternel, et présent dans le jardin d'Éden et de l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Satan, apparaissant alors sous les traits du serpent, serait-il alors le vecteur de la Connaissance ? La faute d'Adam serait-elle alors la faute d'avoir voulu « connaître » ?

  • Ce recueil posthume est essentiellement consacré, comme le titre l'indique, au soufisme - coeur métaphysique de l'islam. Les textes présentent le meilleur antidote aux erreurs dont est abreuvé le grand public de la part, à la fois, des islamophobes et des islamistes.
    Le chapitre et les recensions relatifs à la tradition extrême-orientale illustrent eux aussi la distinction entre intérieur ou ésotérisme (taoïsme) et extérieur ou exotérisme (confucianisme).

  • Le temple symbolique des francs-maçons

    Dominique Jardin

    • Dervy
    • 28 Décembre 2021

    Pour la première fois, un ouvrage dévoile les signi cations symboliques et ésotériques du Temple tel que, depuis des siècles, le méditent, le construisent et le reconstruisent les francsmaçons. Le temple maçonnique est le lieu où les frères s'assemblent lors de leurs réunions ou « tenues », il représente le temple de Salomon. C'est aussi un idéal qui symbolise chaque initié et son inscription dans le Temple universel. Par un travail sur le temple et sur lui-même, le maçon parvient à élargir son champ de conscience, en s'appropriant un ensemble de connaissances initiatiques. En effet, depuis le XVIIIe siècle, le Temple est bâti sur le modèle du temple de Salomon mais aussi de ceux d'Hénoch, de Zorobabel, d'Ezéchiel... qui conservent des connaissances ésotériques. En s'appuyant sur les textes des rituels et les images des tableaux de loge du XVIIIe siècle, l'auteur suit une démarche historienne rigoureuse pour analyser le temple symbolique des francs-maçons, métaphore de tous ces temples et rendre en n accessible ses très riches et complexes représentations. Les clés de compréhension indispensables à toute quête initiatique sont ainsi explicitées et permettent au lecteur de travailler les grands thèmes de la tradition maçonnique. Les découvertes de la quête de l'Origine, du Temple comme cosmogonie initiatique et de sa reconstruction par les Ecossais des hauts grades, l'inviteront à devenir à son tour, gardien du Temple du Royal Secret.

  • Orient et Occident

    René Guénon

    • Dervy
    • 20 Juillet 2021

    Ce livre trace la ligne de démarcation entre l'Occident, voué depuis deux siècles au progrès matériel et à ses illusions, et l'Orient spirituel, soucieux de l'unique nécessaire. On y trouve en germe ce qui fait la thématique principale de l'oeuvre de René Guénon : l'opposition entre la civilisation matérielle et la spiritualité qui est la fin de l'homme. L'auteur expose les conditions qui rendraient possible un retour de l'Occident à une civilisation harmonieuse et à une entente avec l'Orient sur les principes métaphysiques, ces principes étant un élément fondateur de son oeuvre. Bien que ce livre ait été écrit en 1924, il revêt aujourd'hui une singulière actualité. La civilisation matérialiste de l'Occident moderne - qui a peu à peu envahi l'Orient - est confrontée à de graves difficultés, faisant ressortir la justesse des mises en garde de René Guénon.

  • Depuis des années, l'auteur fréquente des loges anglaises, écossaises, belges et françaises avec un intérêt qui n'a jamais faibli. En plus de la pratique régulière de leurs travaux, il baigne dans leurs vieux auteurs et se nourrit de leur enseignement, à la recherche d'une connaissance qui lui échappera toujours. Or ils traitent du passé de cette institution qui est d'abord écossaise puis anglaise et leurs écrits sont naturellement rédigés dans cette langue ! Ces quelques auteurs peu connus en France (et rarement traduits !) en tracent une image différente de celle à laquelle nous sommes habitués sur le continent, embrassant le Moyen Âge tardif, l'âge baroque puis le siècle des Lumières dans cette grande île si proche et si lointaine à la fois. L'auteur a toujours été fasciné par les vieilles pierres, les pans de murs écroulés, les chapiteaux anciens, les tombes moussues et les débris de colonnes dans un paysage mélancolique recouvrant l'unité d'un discours perdu sous les fragments de textes, les rituels parcellaires et les formules énigmatiques qui ouvrent la porte au rêve et aux questions sans réponse. Ce livre se veut une promenade bucolique au fil d'un monde perdu. Pierre Noël analyse dans ce livre les premiers documents écossais et anglais qui donneront naissance à la franc-maçonnerie moderne. Car la franc-maçonnerie est née dans les îles Britanniques et nulle part ailleurs.

  • Le premier tome de ce recueil rassemble toutes les études supplémentaires de René Guénon sur la franc-maçonnerie et le compagnonnage. Les articles et comptes rendus ont été rédigés entre 1927 et 1935 et publiés dans les revues Voile d'Isis et Études traditionnelles.
    Abordant des thèmes aussi variés que les pèlerinages, les cathédrales de Cologne et Strasbourg ou encore les liens entre compagnonnage et bohémiens, René Guénon instruit le lecteur et l'initie à ces institutions fascinantes. Ses nombreux comptes rendus de livres et d'articles composent une revue exhaustive de la littérature sur ces sujets.
    Les écrits sont regroupés par le genre des sujets traités et le classement est fait dans l'ordre chronologique, ce qui explique que l'ouvrage mêle dans son titre franc-maçonnerie et compagnonnage.

  • Études sur l'hindouisme

    Rene Guenon

    • Dervy
    • 1 Mars 2021

    Un classique du domaine initiatique et ésotérique.
    L'Inde et la tradition hindoue sont pour René Guénon des références majeures. S'il n'y a réellement consacré que deux ouvrages, ce recueil rassemble toutes ses études supplémentaires sur le sujet. Les articles et comptes rendus ont été rédigés entre 1929 et 1950 et publiés dans les revues Voile d'Isis et Études traditionnelles. Abordant des thèmes aussi variés que la cosmologie, la métaphysique et l'organisation sociale de l'Inde, René Guénon instruit le lecteur et l'initie aux doctrines traditionnelles. Ses articles analysent notamment certains termes intraduisibles tels que le Dharma (le but le plus élevé proposé aux hommes) ou le Nâma-Rupâ (l'individualité tout entière, l'essence), mais également la théorie hindoue des cinq éléments ou encore les liens entre tantrisme et magie. Ses nombreux comptes rendus de livres et d'articles de revue composent une revue de la littérature des XIXe et XXe siècles sur l'hindouisme. Il étudie avec finesse les écrits d'auteurs occidentaux (Paul Brunton, Arthur de Gobineau, Carolina Rhys Davids...) et orientaux (Hari Prasad Shastri, Ananda Coomaraswamy, Ramana Maharshi...).

empty