Autrement

  • Début 2011, première onde de choc dans le monde arabe. Le peuple se révolte pour se libérer du joug des dictateurs. Du Maroc au Yémen, en passant par l'Algérie et la Syrie, les événements se succèdent à un rythme soutenu : fuite du président tunisien Ben

  • « Je veux mettre en garde les paysans du monde, les gouvernements et les consommateurs contre l'offensive du système capitaliste financier international qui insidieusement s'empare des meilleures terres et élimine ou marginalise les moins compétitifs, c'est-à dire l'immense majorité des petits et moyens agriculteurs. » Après les industries agroalimentaires et la grande distribution, le système capitaliste mondial investit aujourd'hui la terre agricole. Les très grandes entreprises de production se multiplient dans des pays comme le Brésil, l'Argentine, la Russie et l'Ukraine. Ce phénomène, né il y a vingt ans, touche toutes les régions du monde où les fonds de pensions acquièrent tous les jours de nouvelles terres, sans faire de bruit. En Afrique ou en Asie, des millions d'hommes et de femmes risquent d'être chassés de leurs terres. Est-ce inéluctable ?

  • Très nombreux sont les États qui ont ratifié la Convention de Genève de 1951 relative au droit d'asile.
    Pourtant, les pratiques ne suivent pas : on ne compte plus les épisodes dramatiques aux frontières d'États forteresses, à Sangatte, à Patras en Grèce,

  • Qu'ils soient Arhuaco, Pumé, Mapuches ou Quechua, les Indiens d'Amérique du Sud subissent le mépris, le racisme et la violence des déplacements forcés, assistent à la déforestation et à la pollution de leurs terres et de leurs fleuves, et sont parfois encore réduits en esclavage dans les propriétés agricoles.
    Pourtant la lutte s'organise. Les Indiens se regroupent en organisations indigènes et en associations, apprennent à se défendre et à se faire connaître par le biais des médias ou du tourisme solidaire. Leur combat n'est plus celui de leurs ancêtres, contre le conquistador espagnol ou portugais : aujourd'hui, ils affrontent les multinationales et les États pour faire reconnaître leurs droits et leur identité. Une identité qui passe encore et toujours par la terre, qu'il faut reconquérir, respecter, préserver.

  • Le rôle et l'image des Etats-Unis dans le monde ont changé. Face à la crise économique, le pays est divisé entre une volonté réformatrice, portée par Barack Obama, et un repli conservateur prôné par ses adversaires politiques, Le Tea Party républicain en tête.

    S'il a osé la réforme [système bancaire, santé...], le président Obama n'a pas répondu aux immenses espoirs placés en lui. Il se retrouve aujourd'hui pris en étau entre l'exaspération d'une partie de la population, les attentes d'une nouvelle génération multiculturelle, et les résistances de la vieille Amérique. Quelles sont les recompositions idéologiques à l'oeuvre aux Etats-Unis? Qui sont ces nouveaux leaders qui projettent de redessiner le paysage politique du pays? Cet ouvrage écrit par une Américaine décrit et analyse avec précision les forces en présence, les raisons de leur émergence et leurs chances de réussite, pour nous aider à mieux comprendre l'Amérique de demain. Un regard inédit sur la vie politique tumultueuse des Etats-Unis, à l'heure où tous les avenirs semblent possibles.

empty