Vie pratique & Loisirs

  • Simon Casas a produit la corrida historique donnée par le matador Jose Tomas le 16 septembre 2012 à Nîmes. Cet achèvement est pour Casas le point d'orgue d'une vie vouée au toro dès l'enfance. Il en raconte la genèse dans ce récit, qui retrouve la forme de son premier livre entre journal intime et confession.

    La corrida parfaite est le centre autour duquel se noue la réflexion existentielle en forme de retour sur soi, de bilan et d'aveu, via une correspondance sans réponse avec l'écrivain et ancien torero Alain Montcouquiol, compagnon des jeunes années. Des pages sublimes sur les faenas de Jose Tomas concluent ce livre en trois temps.

    Déjà deux livres, dont l'un du philosophe Francis Wolff, sur la Corrida du 16 septembre 2012 au cours de laquelle le matador mythique Jose Tomas mis à mort seul six taureaux de combat provenant de six élevages différents. Le maestro interdisant toute retransmission télévisuelle de ses prestations, cette corrida historique fut regardée par 18.000 spectateurs qui restent à jamais seuls témoins de ce sommet, décrit par la presse mondiale unanime comme « une corrida historique » bouleversant à jamais les canons de la tauromachie, et reçue comme un don d'esthétique universelle pour tous les présents, stupéfaits, unis par une extase muette du callejon aux amphithéâtres.

  • Le 24 avril 2010, José Tomás a failli perdre la vie dans les arènes d'Aguascalientes au Mexique, après une très grave blessure infligée par le taureau Navegante. Une dramatique cornada qui le maintint à l'écart des arènes pendant de longs mois. C'est de cette expérience, et des conversations que le matador entretint alors avec le taureau qui lui a laissé la vie sauve, qu'est né Dialogue avec Navegante.Dans ce livre événement, les écrivains, professeurs et éditorialistes espagnols, mexicains et français Mario Vargas LLosa, Luis Abril, Paco Aguado, Araceli Guillaume-Alonso, Zabala de la Serna, François Zumbiehl, Agustin Morales et Natalia Radetich ajoutent leurs réflexions sur la tauromachie et la figure légendaire du maestro José Tomás.

  • Yves Charnet a transformé une passion qui, comme beaucoup d'aficionados, le conduit chaque été par le train sur la route des arènes, en errance et en objet poétique.
    Avec ses Lettres à Juan Bautista, la figure du torero s'était déjà installée comme celle d'un double du poète, au centre de sa quête du sens et de soi. Trains, hôtels, femmes, attentes, gradins : la puissance du spectacle taurin fait que regarder le torero des gradins, le suivre de triomphes en échecs, le deviner, le guetter pour seulement l'entrevoir, place l'écrivain en posture de voyeur de sa propre condition, et le torero en muse de ses états d'âmes.
    Fragments dévoilés au rythme d'interrogations, de réminiscences ou de dialogues volés, de voyages, de rencontres, de choses banales, entre journal et prose... Il en résulte des pages sublimées par le dialogue intime entre littérature et tauromachie. Un accès de l'absolu à l'existence proche de « l'état de poésie » de Georges Haldas.

  • "Pour fêter dix années de promotion de la nouvelle et des auteurs, magnifier le génie de la forme courte et prouver la bravoure et la noblesse des huit lauréats du prix de la nouvelle le plus important en France, les Avocats du Diable (qui portent bien leur nom) les ont mis au défi d'écrire en temps limité une nouvelle taurine s'achevant par le mot « empreinte » et située dans un contexte tiré au sort ! (Dans un ascenseur, un caillou dans la chaussure, 9 semaines et demi, le cul entre deux chaises, Liberté, Égalité, Fraternité, le mont St. Michel, une grève des trains, la permanence du Parti communiste.) "

  • "Après dix ans de compétition, le Prix Hemingway est reconnu internationalement, s'est affirmé comme un tremplin pour les auteurs et essaime en tous lieux et toutes saisons les lectures publiques des nouvelles sélectionnées chaque année.

    Un cru 2014 impressionnant de variété, de réalisme et d'imagination, qui s'ouvre par la nouvelle lauréate sur la magnifique histoire du secret d'une belle Tunisienne, se poursuit à Madrid, USA, pour la corrida 'un cow-boy, et nous convie à surprendre des épisodes inconnus de la vie du Che et d'Hemingway, à rencontrer des nains au grand coeur, un torero amnésique, une prostituée et la très séduisante femme d'un charcutier !"

empty