Actualités & Reportages

  • Ancien agent à la DGSE, Olivier Mas a dédié trois ans de son existence au service des « légendes », envoyé sous couverture à l'autre bout du monde. À chaque mission il a dû inventer et endosser une nouvelle identité relevant du secret absolu, une personnalité fictive, mais aussi simuler une nouvelle profession, tisser à partir de rien un réseau d'amitiés, se procurer des faux papiers, et plus encore... Désormais libéré du poids du secret, il dévoile, pour la première fois à découvert, comment la DGSE et les autres services d'espionnage internationaux forment, préparent et encadrent ces mystérieuses et fascinantes « légendes » : du montage méticuleux de la légende pendant plusieurs mois à la réalité opérationnelle, puis au démontage de la légende et de la vie construite autour, abandonnée une fois la mission terminée. En s'appuyant sur sa propre expérience et celle de cinq « légendes » qui ont marqué l'histoire de l'espionnage dans le monde entier - un espion du Mossad, un agent américain du service des douanes, deux agents de la Résistance et un espion russe -, Olivier Mas nous plonge dans les rouages techniques mais aussi psychologiques à l'oeuvre chez chaque agent secret, sans cesse confronté au secret, au risque de préférer leur vie exaltante de clandestin, et à la peur, permanente, d'être découvert...    

  • « La Chine n'est plus communiste » : la rumeur s'est répandue, comme une évidence. Mais ne serait-ce pas le plus grand malentendu de notre époque ?

    Malgré l'ouverture économique de 1978, les mesures d'internationalisation des entreprises d'État, l'établissement de relations diplomatiques avec les puissances occidentales, la Chine demeure fidèle à ses racines rouges. « Le communisme est un idéal vers lequel nous devons tous tendre » affirment aujourd'hui encore les cadres du Parti.

    Renforcé par l'arrivée au pouvoir de Xi Jinping en 2013, le Parti communiste chinois s'infiltre au quotidien dans toutes les strates de la société : politique et économique, bien sûr, mais aussi culturelle, artistique, éducative, sociale ou religieuse, et ambitionne d'étendre cette influence à l'international.

    Il fallait bien sept années d'observation et plus de 400 entretiens menés par Alice Ekman auprès de hauts cadres du Parti et fonctionnaires, diplomates, représentants d'entreprises, chercheurs et étudiants pour parvenir à comprendre la Chine contemporaine, son fonctionnement, ses évolutions récentes et sa stratégie de puissance, dans un contexte périlleux de tensions avec les États-Unis et de rapprochement avec la Russie. Car, alors que l'idéal libéral est de plus en plus contesté, la Chine cherche désormais à s'imposer comme une puissance de référence, une « solution » pour le monde, selon les propres mots de Xi Jinping, pour un jour parvenir à la « disparition ultime du capitalisme et la victoire finale du socialisme ».

  • Bien avant de connaître la gloire avec Platoon, en 1986, Oliver Stone, figure mythique du cinéma américain, réalisateur et scénariste multi-oscarisé, avait déjà vécu mille vies. Fils d'une Française et d'un soldat américain, le jeune Stone a été fantassin pendant la guerre du Vietnam, puis a connu des années de misère, passées à écrire des kilomètres de scripts inaboutis, tout en conduisant des taxis dans les rues de New York pour survivre. Le futur réalisateur de Wall Street décide alors de changer de vie, et traverse les États-Unis pour s'installer à Los Angeles. Et c'est là, enfin, que son existence bascule.
    Aujourd'hui âgé de 74 ans, Oliver Stone se penche sur cette vie digne des plus grands scénarios. Sans complaisance, mais toujours avec une malice et une intelligence fulgurante, il raconte les hauts, les bas ; les succès, nombreux, et les coups durs. Avec la verve qui lui est propre, il nous plonge dans ses rendez-vous avec Al Pacino en pleine écriture des scenarii de Scarface, Platoon ou encore Né un 4 juillet, mais se confie aussi sur les démons qui l'ont longtemps poursuivi. Remontant le fil de sa mémoire, Stone nous livre également ses périlleuses recherches dans les bas-fonds de Miami alors qu'il écrivait le scénario de Scarface, ses relations houleuses avec Michael Cimino, réalisateur de Voyage au bout de l'enfer, le tournage pour le moins chaotique de l'inoubliable Midnight Express, et bien plus encore...
    Traversé par une énergie à couper le souffle, À la recherche de la lumière retrace la destinée inégalable d'un talent brut et l'âge d'or d'Hollywood.

  • La crise démocratique et la crise climatique se ressemblent. Si nous voulons continuer à agir pour ne pas laisser triompher le découragement et l'indifférence, nous devons trouver pour la planète et pour la France la force de la résilience. La planète est en feu. Les incendies en Australie en sont un terrible symbole : notre présence se consume. Un avenir de cendres et de désolation se dessine si nous persistons sur la voie d'hier. La prophétie de Hubert Reeves risque hélas de se réaliser : « Actuellement, l'homme mène une guerre contre la nature, s'il gagne, il est perdu. » En feu la France l'est également, à mesure que s'accumulent les coups portés à notre modèle social. Réformes brutales, fracturation de nos territoires, destruction de nos services publics, précarités nouvelles : trop de chocs abîment la société, étouffent notre capacité d'anticiper et épuisent l'envie de croire en un avenir meilleur. Le pessimisme des Français gagne dangereusement du terrain. Nos deux écosystèmes, planétaire et humain, ont atteint un point de bascule. À quelles conditions pourront-ils trouver un nouvel équilibre ? Est-il déjà trop tard pour éviter leur disparition ? Résilience, atténuation, adaptation : je propose de puiser dans la connaissance de la nature pour sauver notre modèle social.

  • Le gaspillage dans le domaine pharmaceutique se chiffre à plus de dix milliards d'euros par an. Un véritable scandale sanitaire et politique. Certes, les découvertes de ces cent vingt dernières années dans le domaine pharmaceutique ont transformé le paysage de la santé publique. Mais l'usage injustifié ou non conforme des médicaments est à l'origine d'un véritable gaspillage et, plus grave, de la moitié des effets indésirables survenant en France, souvent fatals. À qui attribuer la faute de ces prescriptions irrationnelles ? Au-delà du lobby de l'industrie pharmaceutique, lancée dans une course au profit, n'oublions pas la part de responsabilité des autorités sanitaires qui ont autorisé, remboursé et ont, seules, pouvoir de décision. Fort d'une expérience de plus de trente ans dans la pharmacovigilance, participant à de nombreux groupes d'expertise sur les plus graves affaires liées au médicament, le professeur Bernard Bégaud nous ouvre les tiroirs d'un monde opaque. Il revient en outre sur plusieurs scandales qui ont éveillé les soupçons des Français : Médiator, surconsommation d'anxiolytiques et d'antibiotiques, dérives du traitement de l'obésité... Entre délégitimation de la parole scientifique, inaction des acteurs publics et ultralibéralisme des grandes firmes, Bernard Bégaud dénonce une passivité globale endémique.

  • Grand reporter, Peter Greste a couvert tous les conflits au Proche et au Moyen-Orient. Arrêté en Égypte, son procès kafkaïen est d'abord celui d'un principe : la liberté de la presse.

    En février 2013, Peter Greste est condamné à sept ans d'emprisonnement, accusé de terrorisme contre le gouvernement égyptien. Incarcéré avec les plus vigoureux opposants au régime, traité comme un véritable ennemi public, le journaliste découvre la réalité d'une guerre déclarée par le pouvoir central contre la presse occidentale.

    Dans un glissement presque imperceptible, les journalistes sont passés de témoins de l'Histoire à sujets d'un conflit qui n'est pas le leur. Autrefois porteurs de l'information, ils sont désormais les premières victimes ou les dégâts collatéraux d'une forme de défiance infiltrée dans nos sociétés, et subissent des pressions et une violence inouïes.

    Dans ce récit où il retrace son calvaire, mais où la passion d'un métier finit par l'emporter sur le désespoir et l'absurde, Peter Greste sort de sa geôle avec une conviction : la survie de nos démocraties n'est garantie qu'en donnant à la presse une absolue et inaliénable liberté.

  • « Non, c'est non ! »
    Une enquête inédite et bouleversante
    sur la réalité d'un crime qui nous concerne tous.
    Plus de 100 000 cas estimés par an en France : non, le viol n'est pas un événement « exceptionnel », comme on le croit encore trop souvent. S'il cible très majoritairement les femmes, il peut aussi toucher les hommes. Et tout porte à croire que les jeunes et très jeunes en sont autant victimes que les adultes.
    L'heure est venue d'élargir notre regard sur ce crime méconnu, qu'on réduit trop souvent à un drame intime. Agressions sur conjoint, entre ados, pédophilie, inceste, attaques de prostitués, d'actrices du X, d'homosexuels : le viol nous concerne tous, parce qu'il repose sur des stéréotypes enracinés dans notre culture. Il porte atteinte au fondement même de ce qui cimente les sociétés : le respect de l'intégrité de l'autre.
    S'appuyant sur des témoignages de victimes, de magistrats, de policiers, de médecins, mais aussi d'agresseurs, Claire Chartier analyse ce crime sous tous ses aspects et en démonte, au fil des histoires vécues, les mécanismes sociaux et culturels. Il n'y a pas de fatalité au viol : en accentuant la formation de tous les acteurs, notamment autour de l'enjeu crucial du consentement, ce fléau peut reculer. Avec #MeToo, un espace de parole formidable s'est ouvert. Au nom des victimes et de la société dans son ensemble, nous devons saisir cette opportunité historique.

  • La France et l'Algérie ont trop longtemps vécu une histoire passionnelle et tragique. L'Allemande Alice Schwarzer, elle, a choisi l'Algérie comme pays de coeur. Et le regard neuf et bienveillant qu'elle pose sur lui nous permet de redécouvrir et de mieux comprendre ce pays étonnant, dont les peurs et les espérances nous concernent plus que nous le pensons.

    Depuis des décennies, la journaliste féministe Alice Schwarzer entretient une relation étroite et affectueuse avec une famille d'Algérie, merveilleuse incarnation de la diversité de ce pays tiraillé entre tradition et modernité, menace islamiste et espérances démocratiques.
    Elle donne ici la parole à trois générations : celle des anciens, marquée par la période coloniale, la guerre d'indépendance et les années 1970, durant lesquelles Alger était devenue « La Mecque des révolutionnaires » ; celle des enfants, qui a vécu les « Années noires » de la terreur islamiste et de la répression politique ; et celle des jeunes gens d'aujourd'hui, ballotés entre talons hauts et port du voile, Instagram et vestiges d'un socialisme désuet.
    En nous faisant revivre les soixante-dix dernières années de l'Algérie, l'auteure nous offre une précieuse clé de lecture pour comprendre la richesse et la complexité du plus grand pays du continent africain, auquel nous sommes à jamais liés.

    Fondatrice et rédactrice en chef du magazine féministe EMMA, la journaliste Alice Schwarzer est l'une des activistes les plus reconnues des droits des femmes en Allemagne. Elle a publié une quarantaine d'ouvrages dont, en France, Entretiens avec Simone de Beauvoir (Mercure de France), La Petite Différence et ses grandes conséquences (Éditions des Femmes) et Romy Schneider intime (L'Archipel).

  • Médecin sur le front, David Nott se rend au coeur des zones de conflit les plus dangereuses du globe. La vocation de toute une vie. Du siège de Sarajevo aux hôpitaux clandestins en Syrie, en passant par le Darfour, le Yémen ou l'Irak, le grand traumatologue et chirurgien vasculaire David Nott s'engage depuis plus de vingt-cinq ans aux côtés d'associations humanitaires pour tenter de sauver ceux et celles qui vivent chaque jour sous la menace des bombes. Ignorant le danger, sans garanties d'en sortir vivant, il opère hommes et femmes comme enfants, civils comme soldats, qu'importe leur camp, sans jamais faillir à sa mission : tenter de réparer les blessures et les horreurs que l'être humain s'inflige dans ces guerres déraisonnées. Sans relâche, David Nott repart à chaque mission au combat et tente de relever un défi plus grand encore : former les médecins d'aujourd'hui et de demain pour qu'ils puissent, à leur tour, redonner la vie et l'espérance sur les champs de bataille. Dans ce récit vibrant d'humanité qui laisse le souffle court, David Nott nous offre un espoir tant pour la médecine que le monde qui vient. Traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Charles Recoursé

  • Jean-François Bouthors s'est rendu aux quatre coins de notre pays pour entamer une conversation avec ceux qui l'habitent et faire revivre les silences, les colères et les espoirs de toutes ses générations.
    De ces rencontres s'élèvent des voix singulières : Mariette, petit bout de femme nostalgique d'une cité idéale où tous cohabitaient ; Saïd, né au Maroc, mais fidèle à cette terre qui le nourrit depuis plus de 30 ans ; Henri, offrant en héritage son optimisme mêlé à un souffle de révolte, ou Vinciane, en partance pour l'Australie, nouvel eldorado de tous les possibles...
    Ces « portraits émotionnels » redonnent la parole à ces hommes et ces femmes ordinaires et recomposent notre imaginaire collectif. L'instantané d'une mémoire plurielle qui nous permet de nous réunir autour de nos convictions, de nos divergences et de nos émotions.

  • Trèbes, 23 mars 2018, 10 h 50. Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame prend la place d'une otage retenue dans un supermarché. Portrait d'un homme de devoir.

    Face à la propagande de l'État islamique qui glorifie ses martyrs, la France avait besoin de son héros : ce gendarme dévoué à son pays, dont le courage a été salué dans le monde entier, est devenu en quelques heures le combattant de la vie contre ceux de la mort.

    En retraçant ses derniers jours, puis sa vie d'homme et de soldat, ce livre évoque les ressorts intimes d'Arnaud Beltrame qui avait fait de l'humain une valeur cardinale de sa vie. De sa formation à son itinéraire spirituel, de son parcours militaire exemplaire aux derniers moments où a primé son sens du devoir, sa famille, ses amis, ses frères d'armes décrivent celui qu'ils ont connu, aimé, admiré.

    Les auteurs assemblent les pièces de ce puzzle tragique pour répondre à la question que tous les Français se posent aujourd'hui, et surtout à eux-mêmes : quelles raisons poussent un homme à donner sa vie pour en sauver une autre ?

empty