Éditions Nota bene

  • Comment une performance en vient-elle à être considérée comme nationale? Comment certains événements spectaculaires qui n'apparaissent pas a priori comme distinctivement québécois réussissent-ils à cultiver une idée de la québécité à l'intérieur comme à l'extérieur de la province? En explorant tour à tour l'Expo 67, les discours entourant la publication de la pièce Les belles-soeurs de Michel Tremblay, le théâtre de l'image de Carbone 14, les pratiques d'écriture de Marco Micone, la musique pop de Céline Dion et les performances féministes des années 1970 et 1980, Erin Hurley examine les mécanismes qui permettent d'établir de nouvelles articulations entre les concepts de performance et de nation. Chaque chapitre s'interroge sur un moment particulier de l'histoire du Québec moderne ainsi que sur un type de performance emblématique du moment, le tout en réhabilitant l'importance du rôle des femmes dans la production du fait national.

  • Au-delà des inventeurs et de leurs inventions, André Mondoux dresse dans cet ouvrage, comme son titre l´in¬dique, une histoire sociale des technologies numériques. À partir d´une réflexion sur les rapports entre technologie et société, l´auteur retrace les développements techniques, économiques et sociopolitiques des technologies numériques, de l´arrivée des premiers supercalculateurs (1945) jusqu´à l´émergence des médias socionumériques (2008) comme Wikipédia, Facebook et autres.

    À l´heure où tout bouge si rapidement, en ces temps où la technologie numérique ne cesse de bouleverser notre monde, le livre d´André Mondoux fait un retour sur ce qui s´est passé pour que nous en soyons arrivé au point où nous en sommes.

  • Le phénomène des musiques dites « émergentes » occupe depuis quelques années une place croissante dans le paysage culturel québécois. Il est pourtant très difficile de bien dessiner les contours ou de saisir le mouvement d´ensemble de ces musiques que l´on perçoit parfois comme une unité cohérente. Dans cette perspective, l´objectif de ce livre est d'explorer non pas les propriétés des musiques émergentes, mais leurs façons de « devenir-ensemble ». Il ne s'agit donc pas de demander ce que sont ces musiciens, ces artisans, ces sons, mais plutôt d´examiner comment on peut « penser ensemble » l´hétérogénéité musicale, sociale, économique, médiatique et politique qui les caractérise. C´est donc en explorant certains lieux et processus qui président à leur transformation et à leur maintien en un tout diffus, que Martin Lussier fait apparaître les « musiques émer¬gentes » comme une multiplicité hétérogène, mouvante, aux frontières poreuses - non pas comme quelque chose de déterminé, mais comme un « devenir ».

empty