Éditions Coup d'oeil

  • C'est la consternation chez les Canadiens! Les Anglais ont remporté la guerre et ils ignorent ce que l'avenir leur réserve. L'impétueuse Victoire Denys de Saint-Simon, accompagnée de sa progéniture, revient vivre chez sa tante Marie-Anne. Cette dernière sera dans l'obligation d'héberger un officier écossais, au grand désespoir de Victoire. Elle est en colère et se plaît à le clamer haut et fort. Or, la vieille dame s'est prise d'affection pour le militaire et souhaite secrètement qu'il épouse Victoire dont il est visiblement épris. Mais le coeur de la belle appartient toujours au père de sa fille illégitime, militaire à qui on a commandé de rentrer au bercail il y a quelques années. Au printemps 1761, son frère Antoine devra lui aussi suivre s'exiler selon les ordres du roi, Louis XV, qui tarde à prendre des décisions importantes. Le traité de paix sera-t-il enfin signé entre la France et l'Angleterre? Qu'adviendra-t-il des soldats français? De la colonie et de ses habitants? C'est avec simplicité, sensibilité et justesse que l'auteure relate les hauts et les bas de la vie des Denys de Saint-Simon en cette période de doutes et d'incertitudes qu'ont traversée les Canadiens.

  • 1980, Québec. Hélène, mélancolique après la trahison de son mari, réalise son rêve de partir visiter la Russie, ce pays qui la fascine tant. En cherchant à changer de vie, elle s'expatriera dans une contrée pourtant loin d'être libérée.

    Une quête d'identité n'est toutefois jamais un parcours facile. Envoûtée par la contrée russe, Hélène vivra un périple qui la conduira jusqu'aux rives de la Moskova, où elle connaîtra drames, amours, douleurs et espoir, avant d'enfin s'ouvrir à l'amour et la vie.

    L'été d'Hélène est un roman qui vous fera voyager à l'autre bout du monde, mais aussi dans les confins de l'âme humaine. Un récit captivant, bouleversant, à lire absolument.

    Né en Beauce, André Mathieu a été enseignant et commerçant, en plus d'être écrivain, éditeur et distributeur. Auteur prolifique, il compte plus de soixante publications dans sa longue carrière, dont la plus célèbre est sans doute Aurore, l'enfant martyre.

  • Femme de toutes les conquêtes, Paula a décidé de relever un nouveau défi : faire le tour du monde. Ses enfants sont grands désormais, et plus rien ne la retient... Elle se lance alors dans une grande aventure, où elle réalisera bien vite que l'argent ne peut pas tout acheter.

    De ville en ville et de pays en pays, la femme d'affaires devra revoir ses principes et élargir ses horizons, parfois douloureusement. Pourtant, une nouvelle vision des choses pourrait lui apporter beaucoup plus que des déceptions...

    À l'heure de la mondialisation, Une chaumière et un coeur vous fera rêver d'évasion et vous plongera au coeur de l'éveil d'une femme libérée.

  • 1854, en Beauce, les colons construisent une nouvelle communauté qui deviendra Saint-Honoré. Édouard Allaire, sa femme et ses enfants s'y installent pour y vivre leurs drames et leurs joies. Puis, en 1880, les aléas de la vie amènent ce chef de famille à ouvrir un magasin général. Il engage alors Honoré Grégoire comme commis. Celui-ci est jeune, beau et éduqué, et attirera la convoitise de toutes les filles du village.

    Émélie, fille aînée d'Édouard, forge son caractère à travers des épreuves trop difficiles pour ses jeunes années et pense plus à sa famille et à ses tragédies personnelles qu'à remarquer les regards que lui lance Honoré... L'amour saura-t-il lui ouvrir les yeux ?

    La forêt verte est le premier tome d'une saga passionnante, riche de l'héritage de nos ancêtres.

  • En 1882, au coeur de la paroisse de Saint-Honoré, se trouve la maison rouge, résidence de la famille Allaire, mais surtout magasin général. Mariée à Honoré, Émélie reprendra le commerce de son père et le fera prospérer au fil des années.

    Lieu de rencontres, le magasin général est le théâtre d'histoires d'amour, d'échanges politiques, de grandes tragédies, de petits bonheurs. On y discute aussi de tous ces progrès technologiques que sont le téléphone, les toilettes à eau, l'automobile, etc. Et à travers tout cela, on commère sur un célèbre criminel en cavale qui aurait été vu dans la région...

    La maison rouge est une histoire pleine d'intelligence et de vitalité qui nous dévoile des secrets étonnants et des personnages authentiques.

  • Par une chaude journée de 1914, un nouveau-né entre dans la famille de mendiants de Joséphine Jobé. La vie de la fillette s'en trouve soudainement bouleversée, alors que ses parents la poussent à faire la run toute seule entre Saint-Alexis et Saint-Jacques.

    Vive, débrouillarde et enjouée, la blondinette devra alors compter sur la bonté des gens pour survivre. Rejetée de tous et regardée de haut par les autres, Joséphine fera son chemin, emplie par la liberté de la route, l'amitié de Grégoire, son amour secret, et le soutien de Léocadie et ses frères.

    Dans ce roman, campé dans le Lanaudière du début du XXe siècle, Micheline Dalpé parvient à recréer, d'une plume habile, le quotidien des mendiants de l'époque, ceux que l'on traitait de quêteux, mais grâce à qui les nouvelles voyageaient entre les villages de ce coin de pays.

    Romancière émérite, Micheline Dalpé brosse et peint, d'une main de maître, des personnages attachants reliés à notre terroir. Elle participe ainsi à la mémoire du patrimoine.

  • Au tournant du XXe siècle, la paroisse se modernise et offre une vie paisible à ses habitants. Émélie et Honoré Grégoire gèrent d'une main de maître l'entreprise familiale, qui prospère d'autant plus grâce au nouveau chemin de fer. En effet, le magasin, toujours aussi rassembleur, déménage, s'agrandit et accueille désormais un bureau de poste.

    Autour de lui gravitent tous les habitants du village, qui évoluent au rythme de leur époque et en découvrent la modernité. Toutefois, un terrible danger plane sur eux, une tragédie qui renforcera la solidarité des uns, mais qui pourrait ruiner le couple d'Émélie et Honoré...

    La moisson d'or est un roman fort, foisonnant, captivant tout comme les personnages qui le peuplent.

  • Après avoir survécu au terrible incendie qui menaçait la ville ainsi qu'au deuil d'un de leur fils, Émélie et Honoré regardent les années passer dans une apparente tranquillité. Honoré devenu maire, Émélie dirige seule le magasin général, tout en songeant à sa relève alors que les enfants quittent le nid familial.

    Puis, en 1914, la guerre est déclarée en Europe. Bien qu'ébranlée par la nouvelle, la famille est plutôt directement touchée par la grippe espagnole de 1918, qui s'attaque à leur fils Eugène, ainsi qu'à de nombreux autres habitants de Saint-Honoré. Entre les deux, les amours et les passions naissent, survivent et s'approfondissent...

    Les années grises accueille à la fois le bonheur et la douleur de vivre à travers des événements historiques marquants et touchants.

  • En 1918, la grippe espagnole fait toujours des ravages. Dans ce monde dévasté de l'après-guerre, la nouvelle génération s'affirme, expérimente et s'aime sous le regard d'Émélie et d'Honoré, qui entrent tranquillement dans le bel âge.

    Alors que Bernadette hésite entre l'amour de Dieu et l'amour charnel, Alfred rend Émélie et Honoré grands-parents, et Armand développe une personnalité explosive. Le magasin général demeure le symbole de la solidarité familiale et villageoise où continuent de se croiser les existences des habitants de Saint-Honoré.

    Les nuits blanches est un roman généreux qui touche le lecteur grâce à ses personnages inoubliables et émouvants.

  • Alfred Grégoire reprend le magasin général et essaie de le diriger comme il se doit malgré la crise économique, malgré la folie de sa femme, malgré l'écartèlement de la famille. Une troisième génération commence à voir le jour, alors que les autres membres de la famille vivent leurs rêves du mieux qu'ils peuvent. Cette relève vivra les années 1930, l'émancipation des femmes, dans un quotidien bien différent de celui de leurs parents.

    La misère noire constitue une suite à la Saga des Grégoire qui fait honneur à ses personnages dans une fresque remarquable.

  • Lorraine, photographe professionnelle, se voit offrir le contrat d'immortaliser l'imposant manoir d'Aurélie Savard. Elle accepte alors de plonger dans l'univers de la vieille dame.

    De Sorel à Paris et de Montréal à New York, Aurélie raconte son histoire. Chaque jour, Lorraine en apprend un peu plus sur les voyages, les passions et les décisions qui ont rythmé la vie de cette dame et, peu à peu, les deux femmes s'attachent l'une à l'autre.

    Mais le fait que Lorraine ressemble tant à Laurent, l'amour perdu d'Aurélie, n'y est sans doute pas pour rien...

    Avec le Québec du début du siècle comme toile de fond, ainsi que les événements qui ont jalonné l'histoire, ce récit, fort et poignant, raconte le destin d'une femme touchante.

  • 1950, Berthe est enceinte et atteinte de tuberculose. Sa fille Hélène naîtra ainsi au sanatorium, encadrée par son oncle Armand et son cousin Ti-Loup, malades eux aussi. Relève de cette famille vieillissante, elle portera sur le monde le regard d'une nouvelle génération émancipée et colorée.

    Lorsque le temps passe et que les parents laissent la place aux enfants, les valeurs changent, la ville évolue et la nouveauté s'insinue partout. Traversant toute la deuxième moitié du XXe siècle, ces personnages attachants vivront assez pour célébrer la gloire de la famille Grégoire, en 1995.

    Le cheval roux est aussi fort et mémorable que poignant. Il ferme la boucle de la saga familiale des Grégoire sur une note d'espoir et d'avenir.

  • Alors que 1949 est sur le point de se terminer à Saint-Honoré, Rose Martin prend la difficile décision de se séparer de son mari. Mais elle devient vite le sujet des cancans du village et risque de subir les foudres du curé Ennis. Qu'à cela ne tienne, Rose tient son bout. Après tout, l'année sainte qui arrive est une promesse de bonheur !

    Mais il n'y a pas que l'institution sacrée du mariage à défendre. Le bon curé Ennis devra surveiller de près Fernand Rouleau, qui aurait fui la justice ontarienne et qui aurait organisé une séance de spiritisme chez Marie Sirois, mais surtout, Raymond Rioux, qui s'intéresse un peu trop à Émilien, le grand gars à Fortunat Fortier.
    />
    Plongez dans L'hiver de Rose pour découvrir le quotidien du village beauceron de Saint-Honoré-de-Shenley, à la veille de la Révolution tranquille.

    Né en Beauce, André Mathieu a été enseignant et commerçant en plus d'être auteur, éditeur et distributeur. Auteur prolifique, il compte plus de 60 publications dans sa longue carrière, dont la plus célèbre est sans doute Aurore, l'enfant martyre !

  • À l'automne 1775, à la demande de George Washington, le colonel américain Benedict Arnold prend la tête d'une armée de 1110 hommes et de quelques femmes. Il est chargé de s'emparer de la ville de Québec en suivant le trajet méconnu des vallées de la rivière Kénébec, dans le Maine, et de la rivière Chaudière, au Canada.

    Cette expédition, bien que difficile, se révélera être la plus grande aventure que le fougueux colonel aura connue. Le chemin est parsemé d'embûches, d'autant plus qu'Arnold se voit forcer de dissimuler un fabuleux trésor par la même occasion. Heureusement, l'amour croisera aussi sa route...

    Inspiré par la légende du trésor d'Arnold, ce récit relate les exploits de celui considéré comme un traître par certains, ou comme un héros déchu par d'autres. Guidés par la plume chevronnée d'André Mathieu, vous serez emportés par les héroismes militaires et les histoires romantiques de ce personnage stupéfiant, mais aussi par ses malversations et ses dissimulations, dans ce roman où se mêlent sentiments, humour, guerre et jeux de pouvoir.

    Né en Beauce, André Mathieu a été enseignant et commerçant en plus d'être auteur, éditeur et distributeur. Auteur prolifique, il compte plus de 60 publications dans sa longue carrière, dont la plus célèbre est sans doute Aurore, l'enfant martyre.

  • Le curé Ennis, de retour du Vatican, apprend avec désarroi que Lucien Boucher a gagné son pari. La séparation de la paroisse est maintenant chose faite. Voulant protéger ses ouailles, le curé cherchera alors à démasquer Germain Bédard, l'étranger, quitte à entrer en guerre ouverte avec lui. Deux hommes de leur trempe ne peuvent cohabiter à Saint-Honoré. Libérée du joug de l'église, Rose continue, quant à elle, à profiter de la vie exaltante d'une femme libre.

    Les années 1950 marquent un tournant dans la vie du village qui s'est modernisé peu à peu, où les habitants s'adaptent et évoluent, malgré la désapprobation de certains. Les coeurs des jeunes et moins jeunes s'emballeront devant la boîte à images, et la vraie vie continuera malgré tout avec ses hauts, ses bas et ses surprises.

    Enivrez-vous des Parfums de Rose, la conclusion de la tétralogie Rose. Au fil des années, le village beauceron de Saint-Honoréde-Shenley aura vécu bien des bouleversements grâce à l'enthousiasme de ses villageois hauts en couleur.

    Né en Beauce, André Mathieu a été enseignant et commerçant en plus d'être auteur, éditeur et distributeur. Auteur prolifique, il compte plus de 60 publications dans sa longue carrière, dont la plus célèbre est sans doute Aurore, l'enfant martyre !

  • Germain Bédard, survenant récemment débarqué à Saint-Honoré, homme étrange que d'aucuns surnomment le diable, continue d'inquiéter les villageois. Il semble en savoir trop sur eux, être trop cultivé, trop raffiné, et surtout, savoir trop attirer les femmes, telles que Ti-Noire, Solange, Marie Sirois, Rachel et Rose. Sceptique, cet étranger découvrira rapidement la vérité sur les apparitions du cap à Foley. Et tous ses secrets, il les partagera avec une Rose libre, une Rose qui n'hésite plus à vivre pleinement.

    En ce début des années 1950, Rose accueille sans crainte les nouveautés de son époque. Les voitures se multiplient et on attend avec impatience l'arrivée de la télévision. Une famille de Montréal souhaite même développer une manufacture de chemises, qui serait un gage de prospérité pour plusieurs au village.

    Laissez-vous tenter par Rose et le diable, troisième tome de la tétralogie Rose qui secoue la vie, les habitudes et les passions des villageois de Saint-Honoré-de-Shenley.

    Né en Beauce, André Mathieu a été enseignant et commerçant en plus d'être auteur, éditeur et distributeur. Auteur prolifique, il compte plus de 60 publications dans sa longue carrière, dont la plus célèbre est sans doute Aurore, l'enfant martyre !

  • Le petit Gilles Maheux a réussi un coup de maître en faisant croire aux enfants Lessard qu'ils ont vu la Vierge dans le soleil couchant sur le cap à Foley. Mais bien vite, les apparitions prendront une ampleur que personne n'aurait pu prévoir. C'est de partout à travers la province, et même des États, que se déplaceront les gens pour en être témoin ; certains pour guérir leurs maux, d'autres pour en tirer profit. En l'absence du curé Ennis, parti à Rome pour l'année sainte, le vicaire aura bien du mal à contrôler la ferveur des ouailles de Saint-Honoré.

    C'est dans cette atmosphère survoltée qu'un étranger fait son apparition, personnage louche qui se contente d'écouter et d'observer les gens. Est-ce lui le « diable » annoncé par Rioux ? Rose, avide de nouveauté et d'aventure, s'intéressera à lui malgré ce qu'on en dit...

    Attachez-vous au Coeur de Rose et vivez le tourbillon de changements qui se profilent à Saint-Honoré-de-Shenley en cette année sainte. Un deuxième opus exaltant où une jeunesse s'invente, des coeurs battent et des jours heureux coulent.

    Né en Beauce, André Mathieu a été enseignant et commerçant en plus d'être auteur, éditeur et distributeur. Auteur prolifique, il compte plus de 60 publications dans sa longue carrière, dont la plus célèbre est sans doute Aurore, l'enfant martyre !

  • En 1880, Donald Morrison, un jeune homme libre et droit, vit paisiblement avec ses proches dans le petit village de Mégantic. Mais la famille Morrison doit travailler avec ardeur pour tenter de survivre, et les dettes qui s'accumulent pèsent lourdement sur leurs épaules. Donald laisse donc tout derrière lui, incluant Marion, l'amour de sa vie, pour s'engager quelque temps dans l'Ouest comme cow-boy, en espérant faire fortune.

    Cependant, son projet ne se déroule pas comme prévu. Sept ans après son départ, lorsqu'il apprend que son père s'apprête à tout perdre, le fils revient sur sa terre natale pour sauver le legs de ses parents. Toutefois, en tentant de réparer le tort qui a été fait à sa famille, le jeune homme se met dans une situation impossible. Appelé à comparaître, Donald trouve le moyen de prendre la fuite pour éviter la fin tragique qu'amènerait ce procès...

    Avec Le bien-aimé, André Mathieu nous offre une histoire d'amour passionnée et déchirante, celle du hors-la-loi Donald Morrison. En nous relatant la chasse à l'homme dont ce cow-boy a été l'objet, il raconte ainsi une nouvelle fois le destin d'un personnage historique ayant marqué la mémoire collective.

  • Depuis sa naissance, une étrange malédiction pèse sur la jeune et fragile Charlotte : elle semble provoquer la mort des êtres qui lui sont chers. Fuyant la peur et l'incompréhension, Charlotte et sa grand-mère quittent leur village.

    Au hameau des Fourches, Charlotte mène une vie paisible avec son aïeule et Agnès, qui lui enseigne les rudiments du commerce de la laine. Mais la mystérieuse malédiction rôde toujours. La jeune femme devra choisir une voie pavée d'élans du coeur et d'inquiétudes.

    Louise Simard nous offre ici le premier tome d'une trilogie captivante, qui nous transporte dans l'intimité de personnages attachants et remplis d'espoir, au coeur de la colonisation de la région Sherbrookoise du XIXe siècle.

  • Un après-midi de juin 1665, une foule fébrile s'amoncelle près du navire amarré au port de La Rochelle. La journée est ensoleillée et l'équipage prépare le bateau. L'embarquement commencera dans quelques instants. Jean Gobeil, enthousiaste à l'idée de faire la traversée jusqu'en Nouvelle-France, est déjà prêt à monter à bord. Toutefois, sa femme Jeanne, inquiète, surveille furtivement ses enfants. Ce saut vers l'inconnu l'effraie, mais elle y a consenti par amour pour son homme.

    Après neuf semaines en mer, la famille débarque à Québec avant de s'installer à Château-Richer. Mais pour ces nouveaux colons, tout est à construire. L'été, les hommes et les femmes s'épuisent à la culture et au défrichement des terres. L'hiver, le fleuve gelé et la neige à perte de vue isolent les habitants accablés par le froid. Comment les Gobeil parviendront-ils à s'adapter à ces conditions difficiles ? Réussiront-ils à s'installer définitivement dans leur pays d'adoption sans peine ni douleur? Dans ce premier tome palpitant, l'auteure insuffle une vie aux gens modestes et courageux qui ont bâti la Nouvelle-France.

  • Ses enfants désormais grands, Charlotte s'accorde un répit bien mérité. Le terrible sort qui a affligé la jeune femme s'est dissipé, laissant Charlotte profiter des bonheurs quotidiens.

    C'est alors que le pire survient et que la malédiction se remet à semer la mort et la souffrance dans l'entourage de Charlotte. Ceux qui restent doivent s'unir pour contrer ce démon invisible. Dans leur désespoir, ils trouvent un ange gardien qui leur vient en aide et les guide à travers les difficultés.

    Avec ce troisième tome, Louise Simard clôt magistralement son captivant récit. Laissez-vous transporter par la fin des aventures de Charlotte, un personnage fort qui a su nous attendrir et nous faire vibrer.

  • De l'île d'Orléans jusqu'à Québec, les huit enfants Gobeil, désormais adultes, sont appelés à faire leurs propres choix. Certains se sont mariés et fondent, comme il est coutume en Nouvelle-France, une famille nombreuse. D'autres aident aux travaux de la terre avec l'espoir d'en hériter un jour ou encore aspirent à découvrir des contrées inexplorées.

    Malheureusement, en mars 1690, les Gobeil peinent à se remettre d'un terrible deuil. Ils réagissent tous de manière différente pour transcender leur douleur. Sauront-ils faire face à cette épreuve tout en restant unis ? En dépit du chagrin, les membres de la famille continuent d'avancer courageusement, et ce, malgré les cultures assaillies d'insectes. De plus, ils doivent riposter aux troupes anglaises qui s'approchent de leur territoire et repousser les attaques autochtones. Pourront-ils protéger les leurs des menaces incessantes ? Dans ce deuxième tome, teinté d'émotions fortes, de tendresse et d'amour, l'auteure aborde les tribulations des enfants Gobeil. Composant un univers entremêlant histoire et fiction, elle offre des personnages authentiques, qui permettent de découvrir l'essence d'une époque.

  • En mars 1698, à Québec, les Gobeil sont une fois de plus accabléspar la perte d'un être cher. Tous se sont réunis pour un dernier adieu. La douleur est vive et la vie est de plus en plus dure en Nouvelle-France. L'épidémie de variole fait rage, les morts se succèdent et la pauvreté est plus présente que jamais. Garder le moral n'est pas facile.

    Au gré du vent, de leurs devoirs et de leurs destinées, les enfants Gobeil ont pris des directions différentes. Angélique tient un commerce, Catherine oeuvre pieusement aux Ursulines, Laurent a repris la mer vers l'est. Certains se sont installés sur des terres lointaines à défricher, et d'autres se retrouvent près du port de Québec en pleine action. Sauront-ils rester soudés ou l'éloignement aura-t-il raison de leur amour fraternel ? Dans ce dernier tome, l'auteure nous partage sa passion pour l'histoire de la Nouvelle-France et pour ces femmes et ces hommes travaillants. Elle décrit avec justesse et émotion les naissances, les morts, les épidémies et les guerres, nous dressant ainsi un portrait à saveur authentique.

  • La vie suit son cours pour Charlotte, désormais mariée. Entre ses deux enfants et son commerce de laine, le quotidien est tranquille. Cependant, la jeune femme rêve de grandeur, de passion et d'émotions fortes et désespère de pouvoir les connaître un jour.

    Mais le destin se montre cruel envers Charlotte, car la malédiction frappe encore. Face à ce terrible sort qui s'abat sur sa famille, Charlotte devra faire des choix déchirants. Parviendra-t-elle à éloigner le sombre nuage de la mort ?

    Dans ce deuxième tome, Louise Simard réussit une nouvelle fois à nous enchanter grâce à ses personnages plus vrais que nature. À travers le récit émouvant de Charlotte, découvrez la fabuleuse histoire de la région de Sherbrooke et de ses bâtisseurs.

empty