Éditions Coup d'oeil

  • À la naissance de sa fille Nina, Alice est invitée à s'installer chez son arrière-grand-mère Jeanne avec son poupon pour quelque temps. Dans la maison de son aïeule, la jeune femme prend alors goût à sa nouvelle tâche de mère, mais en profite aussi pour renouer avec son héritage familial.

    Tout débute lorsque Jeanne et Alice mettent la main sur une ancienne valise ayant appartenu à leur ancêtre Dina. Le contenu qu'elles y trouvent, mais surtout une étonnante photo de mariage, suscite en elles de nombreuses questions. Curieuses, elles pousseront leurs recherches jusqu'à découvrir les secrets de la malheureuse malédiction que les femmes de leur famille se sont transmise de génération en génération. Mais le simple fait de connaître la vérité sera-t-il suffisant pour protéger Nina ?

    Une fois de plus, Claire Pontbriand raconte ici avec une douceur et une humanité propre à elle une fresque familiale complexe et pleine de sensibilité. À travers l'histoire de cinq générations de femmes, elle nous offre un récit où l'amour sous toutes ses formes s'exprime dans toute sa splendeur.

  • L'hiver. Mois de gel, de vent et de froidure. Tout s'arrête. Une pause sans fin pour Julie, qui souhaite que la vie reprenne, que la nature lui lance une invitation à sortir, à rêver, à chanter, pour rompre enfin cet interminable isolement. Or la tempête s'acharne sur elle et elle attend en vain qu'un événement libérateur se produise.

    Retenue captive à l'intérieur d'elle-même à cause de ses angoisses et de ses troubles grandissants, elle n'arrive plus à expliquer les pensées tristes et confuses qui l'assaillent. Elle sombre malgré elle dans la morosité, avec le sentiment insupportable que personne n'entend ses appels à l'aide.

    À travers une narration touchante qui vacille entre un présent mélancolique et un passé marqué par la réclusion et l'amertume, Louise Simard réussit à rendre avec une justesse simple et déroutante l'histoire d'une jeune femme prisonnière de ses souvenirs d'enfance et d'une solitude qui la submerge sans qu'elle puisse y faire quoi que ce soit.

empty