Vincent Martin

  • « Être le frère du Che ne peut pas être anodin.Mais il fallait bien qu'il soit le frère de quelqu'un.Il se trouve que c'est tombé sur moi.Pendant longtemps, je n'ai été que Juan Martin Guevara,puis je suis devenu le frère d'Ernesto Guevara.Et ensuite, celui d'une légende, le Che. »
     Quand les Guevara apprirent la mort du Che, à la une des journaux, ils décidèrent de garder le silence. Cinquante ans plus tard, il est  temps pour son frère cadet, Juan Martin, de partager ses souvenirs, de dévoiler qui était le Che dans l'intimité.
     Juan Martin fait revivre ainsi ce frère aîné attentif et protecteur, complice des canulars et des escapades. Il raconte les deux mois extraordinaires qu'il a passés à La Havane aux côtés du Comandante, en 1959, au coeur de la révolution cubaine. Il se souvient de l'aventurier idéaliste qu'il a adulé, de l'intellectuel engagé dont les parents, excentriques, cultivés et bohèmes, mais aussi les frères et soeurs, ont participé à l'éveil politique.
     Dans ce récit autobiographique, Juan Martin Guevara oeuvre enfin pour que les valeurs du Che deviennent une source d'inspiration pour les plus jeunes. 


  • La confiance est considérée comme l'un des facteurs-clés du développement économique. S'est-elle pour autant installée dans les entreprises ? Jusqu'où peut-on oser la confiance ?

    Avec comme point de départ la singulière histoire de B

  • Les probabilités font partie de la vie du citoyen du XXIe siècle, et ce, dans divers contextes et domaines – en santé pour la sélection d’un traitement, en gestion pour le choix d’un investissement, etc. Dans le milieu scolaire, il est donc impératif de développer une pensée probabiliste permettant la prise de décisions éclairées en moment d’incertitude, la modélisation des situations aléatoires et la compréhension de la notion de risque. Au Québec, bien que l’enseignement des premiers concepts de cette branche des mathématiques commence dès le début du primaire, il représente tout de même un défi de taille, car en plus d’être complexes et contre-intuitives, les probabilités n’occupent qu’une (trop) petite place au sein de la formation des enseignants.

    /> Le présent ouvrage s’adresse aux enseignants en exercice du primaire et du début du secondaire, aux futurs enseignants et aux formateurs universitaires en didactique des mathématiques. Ses auteurs invitent à la découverte des éléments contextuels et historiques liés à cette discipline, puis proposent des réflexions et des idées originales de situations pour l’enseignement (et la formation à l’enseignement) des premiers concepts de probabilités. Il est plus que probable que les propos de cet ouvrage ébranlent la façon de penser et les convictions du lecteur quant à la manière d’enseigner les probabilités.


    Vincent Martin est professeur au Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses recherches concernent les pratiques d’enseignement des probabilités et les caractéristiques didactiques des tâches probabilistes utilisées pour leur apprentissage.

    Mathieu Thibault est doctorant en éducation à l’Université du Québec à Montréal et chargé de cours en didactique des mathématiques à l’Université du Québec en Outaouais et à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses travaux touchent principalement la formation à l’enseignement des probabilités avec des outils technologiques.

    Laurent Theis est professeur titulaire au Département de l’enseignement au préscolaire et au primaire de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke. Il s’intéresse à la résolution de situations-problèmes mathématiques au primaire et au début du secondaire ainsi qu’au soutien de l’élève à risque dans ce contexte.

  • This book highlights the practical characteristics of uncommon diseases and presents the most relevant features for the management of intensive care units. It does not aim to provide an exhaustive description of uncommon diseases, focusing instead on the major diseases that intensivists may encounter in their clinical practice.After a brief introduction on the epidemiology and pathophysiology of each disease, the authors emphasize the aspects related to diagnosis and treatment, providing concise and pragmatic guidance for residents and intensivists who care for patients with uncommon diseases.Although by definition uncommon diseases have a low prevalence in the general population, they can affect a large number of patients admitted to intensive care units, as they can often be diagnosed at intensive care units. Indeed, often a complication of the disease is what leads to the patient's being admitted to an intensive care unit.

  • C'est le 26 septembre 1834 que le choléra, selon toute apparence importé des côtes d'Espagne où nous savons qu'il sévissait, à Carthagène et h Gibraltar particulièrement, fit sa première invasion en Algérie au port de Mers-el-Kébir.« Du 26 au 28 septembre 1834, dit M. Audouard, à qui nous empruntons cette relation de la première invasion cholérique africaine, un boucher du port de Mers-el-Kebir et une femme qui cohabitait avec lui, moururent à l'hôpital militaire d'Oran où ils avaient été transportés.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Le risque est un fait de culture. Chaque société tente, à partir de l'expérience passée, de saisir un avenir probable pour agir dans le présent. Des historiens de tous horizons ont recours au concept de risque pour comprendre le passé, une démarche commune qui dévoile des convergences insoupçonnées.

  • On 9 October 1967, Ernesto Che Guevara, Marxist guerrilla leader and hero of the Cuban Revolution, was captured and executed by Bolivian forces. When the Guevara family learned from the front pages that Che was dead, they decided to say nothing. Fifty years on, his younger brother, Juan Martin, breaks the silence to narrate his intimate memories and share with us his views of the character behind one of history's most iconic figures. Juan Martin brings Che back to life, as a caring and protective older brother. Alongside the many practical jokes and escapades they undertook together, Juan Martin also relates the two extraordinary months he spent with the Comandante in 1959, in Havana, at the epicentre of the Cuban Revolution. He remembers Che as an idealist and adventurer and also as a committed intellectual. And he tells us of their parents - eccentric, cultivated, bohemian - and of their brothers and sisters, all of whom played a part in his political awakening. This unique autobiographical account sheds new light on a figure who continues to be revered as a symbol of revolutionary action and who remains a source of inspiration for many who believe that the struggle for a better world is not in vain.

empty