Le Centre de diffusion 3D

  • Depuis quelque temps deja, plusieurs expositions d'arts visuels font la part belle aux objets. Non pas les objets qui ont deja une valeur esthetique inherente a ce qu'elle represente au sein du monde de l'art, mais plutot ceux qui partagent notre quotidien et qui s'accumulent autour de nous, alors que certains, devenus inutiles, pourraient etre detruits. Mais pourquoi s'y interesser dans le domaine de l'art contemporain ? Est-ce une facon de resister au systeme des objets voue a la deterioration programmee ? Est-ce pour combattre l'esthetique de l'immaterialite, en soulignant l'importance de s'entourer de choses qui, en tant qu'objet d'affection, participent de notre subjectivite ? En leur offrant une « seconde vie », ce phenomene de reinscription d'objets au sein d'une ecologie de la conservation est-il si eloigne de ce que l'on entend par objet-fetiche?

empty